Edouard Philippe, ce premier ministre indigne

On nous avait vendu du rêve: du renouveau, du « ni-gauche / ni-droite », de la moralisation de la vie politique. Et bien manque de bol, comme dirait François Le Flanby, la nomination d’Edouard Philippe, c’est tout sauf ça!

un proche d’Alain Juppé, ce vieux délinquant de 71 ans

un homme du système : diplomé de Science Po et de l’ENA, lié à la nébuleuse pro-américaine « Young Leaders » de la French American Fondation (camarade de promotion d’un certain Macron en 2012!), et marié à Édith Chabre qui n’est autre que la directrice exécutive de Science-Po

un député branleur: à l’assemblée, 0 proposition de loi, 0 rapport, 6 amendements, et seulement… 10 interventions, le tout depuis 5 ans!

un député ultra-conservateur : cet individu abject a voté contre les textes sur la transparence de la vie politique, l’égalité homme-femme, ou la transition énergétique…

déjà épinglé par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), il a refusé de communiquer les informations sur ses biens immobiliers (appartement à Paris, résidence en Seine Maritime, en Indre-et-Loire…

anti-écolo total: lié au nucléaire via la firme Areva (son ex-employeur) et défenseur de la centrale thermique à charbon de sa ville du Havre

un piètre gestionnaire, sa ville ayant succombé aux emprunts toxiques sous son mandat. Quoi de plus normal puisqu’entre 2010 et 2012, il était aussi administrateur de Dexia Crédit local, la branche française de Dexia alors qu’elle déclarait sa faillite !

– adepte du pantouflage en alternant les emplois dans le secteur privé et dans le public, passant allégrement de cabinet d’avocats Debevoise & Plimpton LLP, au poste de directeur des affaires publiques chez Areva.

– coupable de conflit d’intérêts en étant en poste chez Areva ET occupant le fauteuil d’adjoint au maire du Havre de 2007 à 2010

impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva

Macron le Loup de Wall Street

Cerise sur le gâteau, en janvier 2017, Edouard Philippe critiquait copieusement son futur employeur dans les colonnes de Libération:

Non, le Romain qui ressemble le plus à Macron, ce n’est pas Brutus, c’est Macron. Naevius Sutorius Macro, dit Macron, haut fonctionnaire (si si) devenu, à la faveur d’une révolution de palais, le conseiller de Tibère, empereur détaché des affaires courantes, il finira par l’assassiner

Ce qui est certain, c’est que ce Macron, personnage mineur de l’histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula. On ne souhaite cela ni à son homonyme ni à Brigitte qui, elle, m’apparaît à chaque nouvelle critique de goujats machistes plus sympathique encore

Emmanuel Macron « n’assume rien mais promet tout, avec la fougue d’un conquérant juvénile et le cynisme d’un vieux routier »

 

Le mandat d’Emmanuel Macron démarre donc très, très mal !
Car avec un énergumène comme Edouard Philippe, pour l’honnêteté et l’écologie, il faudra donc attendre 5 ans. Comme prévu…

P.S.: Cette nomination confirme une seule chose: Macron c’était bien un piège à cons!

 

 

Publicités

Présidentielles 2017: « La Haine » de Marine Le Pen ou « Get Out » d’Emmanuel Macron

Chirac ne s’y était pas trompé, en refusant intelligemment une telle aubaine médiatique à Jean-Marie Le Pen. Au lieu de cela nous avons eu droit à un débat miteux. Plus de 2h20 de vociférations, d’allusions grotesques, de provocations en tout genre, indigne d’un tel enjeu.
C’est bien simple, suivre l’émission était insupportable, les deux présentateurs coincés au milieu, montraient même des signes de dépit, de désarroi, devant une telle pagaille verbale.

D’un côté Marine Le Pen, vendeuse à la criée, obnubilée par l’immigration, personnification de la haine, reine de l’intox avec pas moins de 19 mensonges éhontés. Elle nous aura attaqués à l’acide les neurones avec son UOIF de malheur pendant un quart d’heure… alors même que son propre mari Louis Aliot se pavane avec le représentant officiel de cette association.
Pire, l’idole des jeunes nazillons français et des vieux nostalgiques du Maréchal, a dans ses troupes celui a supervisé la collaboration entre Daech et l’entreprise Lafarge.
Comme quoi, chassez le naturel, il revient au galop….

la haine Marine Le Pen FN

De l’autre Emmanuel Macron, ambassadeur officiel du MEDEF, fossoyeur terrifiant du code du travail, drapé dans l’étoffe précieuse de la gauche caviar. Macron correspond ainsi très bien à ce slogan parodié du film d’horreur Get Out : « Ce n’est pas parce que vous êtes élu, que vous êtes le bienvenu ».
Inutile de vous dire que ces 5 longues années vont être très pénibles à supporter. Fort heureusement, à la mi-juin, dans moins d’un mois, les législatives pourront rebattre les cartes pour montrer notre insoumission à l’extrême finance. Histoire de lui mettre des bâtons dans les roues. Rien n’est jamais perdu. Courage…

Mai 2022, le nouvel objectif des insoumis

La pilule s’avère dure à avaler comme à chaque échec. Mais nous avons raté le coche de peu: 620 000 voix sur 47 millions d’inscrits, ce qui représente un tout petit 1,3 % !

Il faudra donc prendre son mal en patience, pour la fin programmée du nucléaire, les cantines bio, la nouvelle république… et supporter durant 5 longues années l’immonde Macron. Car nous n’osons même pas imaginer le succès de l’obscurantisme et de l’intolérance extrême.

Devant la gravité de la situation, le blog Cpolitic a donc décidé, contrairement aux autres années, de s’engager plus concrètement. L’apolitisme affiché, même relatif, ne tient plus puisque nos aspirations, nos idées ont trouvé un écho profond. Et celles et ceux qui nous suivent déjà sur le fil Twitter connaissent bien nos orientations, nos opinions, rien n’est caché, tout est transparent.

Nous tenons en revanche à rassurer: l’esprit critique sera maintenu, car on ne se refait pas, et d’ailleurs, n’est-ce pas là, le principe de l’insoumission, le libre arbitre, la critique pour construire un projet et donc un avenir. Quand il y aura des défauts dans le programme, dans la com’ du mouvement, nous serons là. Personne ne nous musèlera.

Un nouvel habillage du blog est donc prévu pour montrer l’engagement, et se battre en rejoignant un mouvement désormais crédible, organisé, basé sur un programme sérieux, réaliste, protégeant les plus fragiles d’entre nous, peuple de France, aux origines diverses et variées face aux plus puissants, aux plus riches.

De nouveaux combats pour faire progresser nos idées commencent dans le but d’une victoire pleine et entière.
Les prochaines luttes se feront aux législatives toutes proches les 11 et 18 juin prochains pour faire barrage aux idées libérales et endiguer du mieux que nous pourrons les délires du pantin du MEDEF. C’est déjà ce que nous faisions sous Sarkozy et sous Hollande, puisqu’ils continuent, nous continuerons nous aussi, avec encore plus d’ardeur et de lucidité.
Mai 2022 devient de facto le nouvel objectif final.

5 ans de travail, 5 ans de luttes, 5 ans de souffrances, de courages, de joies. La vie en somme.

L’heure de l’insoumission est venue. Pour toutes et tous. Pour la planète.

 

Ni Patrie, Ni Patron: Ni Le Pen, Ni Macron… Ni Nazis, ni MEDEF

Magnifique résumé, tagué Place de la République, d’un soir qu’on aimerait déjà vite oublié.

Il est bien normal que Mélenchon n’ait pas appelé à voter ni Macron ni Le Pen. Ses militants et sympathisants, auto-nommés « insoumis » ne sont pas par définition aussi manipulables que les militants classiques. Ils voteront en leur âme et conscience: Macron, Blanc, Nul ou choisiront une abstention politique.
Car impossible d’appeler ouvertement à soutenir le candidat du MEDEF et encore moins les néo-nazis de Saint-Cloud.

Le général avait raison
« les français sont des veaux ». Il aura suffit d’avoir les médias à ses pieds pour que le premier tour soit acquis à ceux qui ont eu le plus de visibilité. Deux candidats au programme soit creux, soit stupide et haineux auront donc triomphé d’un programme patiemment et intelligemment construit.  Pire, le voleur corrompu jusqu’à la moelle a réussi aux dernières nouvelles à passer devant raflant ainsi la 3ème position.
Inutile de dire que, dans la tête de Mélenchon, face aux efforts fournis, le moral ne doit pas être au beau fixe.
wall street avec Emmanuel Macron et Pierre Gattaz


Un seul vrai vainqueur…
Le MEDEF se frotte les mains puisque, quoi qu’il arrive, il est sûr d’avoir un candidat acquis à sa cause au poste suprême, le FN ayant toujours été soutenu par le patronat, briseurs de grèves des ouvriers. Pour preuve, Pierre Gattaz, apporte son soutien officiel à Macron. Le pouvoir de l’argent a encore une fois gagné. Pauvre France.

Sourire
Devant ces tristes nouvelles, une note positive. Valls avait ainsi appelé à soutenir Macron: dans sa ville d’Evry, c’est donc naturellement Mélenchon avec plus de 34% qui l’emporte!

Un avant-goût….
Comme prévu Macron nous refait du Sarkozy, avec son gueuleton non pas au Fouquet’s mais à La Rotonde, avant même le second tour !

Quelques remerciements
Merci à Hollande et Valls les fossoyeurs du PS, un astre politique désormais mort.
Merci à Hamon d’avoir préféré son avenir politique au sein de son parti à l’intérêt supérieur de la Nation. C’était sa mission, machiavéliquement remplie, et annoncée par Natacha Polony!
Merci à Poutou et Arthaud pour leur narcissisme, préférant les caméras et les micros même pour une courte période, à la cause ultime: défendre le peuple.
Car ce sont toutes ces petits pourcentages à « gauche » qui ont empêché l’accession du candidat des insoumis au second tour.

Le combat continue
Aux prochaines législatives puis dans 5 ans, où il faudra rivaliser de pédagogie dans les milieux les plus défavorisés, encore trop aveuglés par la facilité d’un vote FN, trop désabusés par un PS corrompu jusqu’à la moelle.

Hamon Bouffon du roi Hollande

 

 

 

Présidentielles : Comment choisir son candidat?

Inutile de rentrer dans les détails de chacun des programmes pour comprendre pour qui et donc quelle politique nous allons souscrire, en mettant notre bulletin dans l’urne.

Nathalie Arthaud: Comme à chaque fois, la secte crypto-communiste Lutte Ouvrière (appelons un chat, un chat) veut faire entendre la voix des « travailleurs, travailleuses », ou plutôt sa propre voix. L’originalité réside dans le fait qu’à l’instar de Poutou et du NPA, ils ne veulent pas… du pouvoir! Alors pourquoi faire l’effort de se déplacer pour une bande de margoulins?
Passez votre chemin…
Philippe Poutou : remplaçant du facteur du 16ème, Olivier Besancenot, le biffin du NPA s’avère gentil, un peu trop gentil même. Celui qui se marre à chaque fois qu’on lui cite ses anciens scores ou sa position dans les sondages (en même temps vu ce qu’ils valent!), ridiculise à lui seul le combat qu’il est censé mener, celui des classes populaires. Il faut avant tout quelqu’un de crédible, qui sache s’exprimer a minima pour défendre le peuple. Le fond est presque là, mais la forme, c’est une catastrophe.
Passez votre chemin…
Benoît Hamon: l’enfant terrible de François Hollande, le bouffon du Roi qui se dit que si son mentor a réussi à nous avoir une fois, sur un malentendu, ça peut passer…
Car il aura tout fait le Hamon: héritier de Rocard (l’aile droite du PS), leader des MJS de Bretagne puis de France, jeune soutien de Jospin (on a vu le désastre le 21 avril 2002 et le sens de l’honneur de « Coton Tige »). Hamon demeure un socialo du système, un pur produit de Solférino au point qu’il a pardonné et déjà nommé tous les députés socialos pour les prochaines législatives, dont des proches de Valls!
La technique du PS depuis 1983, l’année du tournant de la rigueur: On promet monts et merveilles et au final, on a « pas eu de bol », on a fait une politique de droite. Désolé. De toute manière, « les français sont des veaux » et oublieront à la prochaine alternance…
Manque de bol, cette fois-ci, les françaises et français auront du choix, beaucoup de choix!
Et le coup de « nous ou le FN » ne suffira pas.
Passez votre chemin…
Hamon Bouffon du roi Hollande
Jacques Cheminade : Autre mariolle que Philippe Poutou, Cheminade l’habitué des présidentielles juste pour l’esbroufe revient cette année. Mais celui-là fait beaucoup moins rire, puisque son parti politique Solidarité et progrès, est affilié au mouvement de Lyndon LaRouche, un politicien américain d’extrême-droite.
A vomir. Passez votre chemin…
Jean Lassalle : l’électron libre du Centre, capable de répondre totalement à côté de questions évidentes, a réussi à obtenir ses signatures. Rappelons que cet individu a voté Sarkozy en 2012, n’a pas hésité à serrer la main à Bachar Al Assad, et son suppléant à l’Assemblée Nationale s’avère être Barthélémy Aguerre, un homme trouble, chef d’entreprise de… Spanghero. Vous vous rappelez la viande de cheval dans les préparations ? C’était lui! Avec toutes ces casseroles, question honnêteté, passez votre chemin…
François Fillon: Faut-il encore en parler? Voler 900 000 euros d’argent public et donner des leçons depuis 30 ans au peuple français sur la dette publique, faut-il vraiment hésiter?  Quand il était premier ministre sous Sarkozy, le sale type faisant chaque week-end des aller-retours en Falcon pour rejoindre sa Sarthe natale… aux frais de la princesse!
Au trou, le Fifi, mais pas de l’urne!
Passez votre chemin…
pénélope fillon braqueurs amateurs
Nicolas Dupont-Aignan: Autre mariolle, ce mythomane se prend pour le fils spirituel de De Gaulle et pille les voix de l’électorat de Le Pen. Passez votre chemin, vous perdez votre temps, cela pue le petit facho qui s’ignore.

Passez votre chemin…

Marine Le Pen: Vous en avez marre du « système », marre de l’Europe, marre des politiciens corrompus. Nous aussi ! Qui seraient pour, d’ailleurs? Manque de chance, Marine et sa clique utilise un vieux principe pour pigeonner son monde: une vérité, un mensonge puis une vérité, un mensonge. Et franchement ses fréquentations avec des néo-nazis autrichiens, français ou pire des anciens SS font vraiment peur à voir. Au menu: racisme, homophobie et privation de nos libertés les plus élémentaires. Vous voulez vraiment signer pour ça?
De toute manière, il y a 2 tours de scrutin en France. Alors forcément, comme en 2002, même les socialos voteront pour un politicien de droite pour battre Marine Le Pen.
Pourquoi se déplacer pour rien? Si vous souhaitiez vous sacrifier pour elle, celle née avec une cuillère en argent, profitez plutôt du beau temps en mai.
Passez votre chemin…
François Asselineau: un guignol qui flirte avec l’électorat de Marine Le Pen. C’est du Le Pen mais sans les nazis. L’emballage est donc différent, mais derrière nous avons de la bonne droite, bien dure… HEC, ENA, c’est tout sauf un débile comme Le Pen, mais quand on a été élu sur la liste de Jean Tibéri et ancien conseiller de Sarkozy, on se demande bien s’il nous prend pour des cons, le vieux complotiste. Oui, il parle bien, mieux que la Marine, mais c’est tout. Oubliez-le et contentez-vous de le regarder sur ces affiches crasseuses d’autoroute.
Passez votre chemin…
Emmanuel Macron: Alors lui, il en emmerde du monde. Il emmerde Fillon. Il emmerde Hamon. Le grain de sable dans l’engrenage de l’alternance gauche-droite, droite-gauche. Le MEDEF s’est demandé pourquoi ne pas se servir lui-même. Alors il a décidé de nous rejouer le coup de Giscard, le Kennedy français des années 70. Un beau gosse, qui parle bien, qui veut réformer, casser les lourdeurs de la France. Qui pourrait être contre?
Malheureusement, la sirène pue le poisson pas frais. En déclarant presque autant de revenus que Philippe Poutou, ouvrier de chez Ford, Macron sent très mauvais niveau éthique. Et c’est bien de cela dont nous avons enfin besoin: de l’Ethique en politique! Et pas d’un inculte (la Guyane est une île et les guadeloupéens des « expatriés ») obsédé par la Grande Finance, et qui pour rappel, reste l’auteur de la Loi Travail et des bus à 10 euros. Quel bilan !
Passez votre chemin…
Jean Luc Mélenchon: le ronchon s’est calmé. Avec l’âge, la sagesse arrive et le programme bien à gauche mais pas trop (face aux marxistes léninistes de Lutte Ouvrière) s’est étoffé.
Vous voulez vraiment du changement sans tomber dans le piège stupide de Marine Le Pen, ni de Macron ou de Hamon? Nous vous conseillons alors Mélenchon. Du social, de l’écologie, de l’Ethique. Que voulez-vous de plus? Tout ce que n’a pas été capable de faire le PS (pourri par les lobbies), le Mélenchon nous le donnera. Promis, juré, craché.
Évidemment, il faut absolument qu’il fasse ce qu’il a promis dans sa profession de foi… mais ça personne ne peut le savoir, sauf lui. Chez Cpolitic, on tente notre chance, en minimisant les risques. Car de toute manière, impossible de revoter PS, plus jamais!
Mélenchon robin des bois

#LaCampagneUnFilm Le Hashtag des Parodies d’Affiches de Film

Devant un tel hashtag #LaCampagneUnFilm il a été impossible de ne pas résister à la tentation. Le principe est simple: décrire l’état de la campagne présidentielle, en un titre de film. Si en plus vous avez l’affiche, voire mieux, l’affiche parodiée alors là…
Un florilège d’idées, avec de tout, du bon du moins bon et il en est ressorti quelques pépites.

Evidemment nous avons participé avec quelques archives à cette farandole souriante pour décrire un monde bien sombre.

Petite compilation…

fillon l'avare #LaCampagneUnFilm

fillon la debandade

Macron le Loup de Wall Street

wall street avec Emmanuel Macron et Pierre Gattazpénélope fillon braqueurs amateursbouquet final au PS

fillon est didier le chien de sarkozy

Tout Sauf Elle avec Marine Le Pen

mélenchon : dernière maison sur la gauche

Et un p’tit souvenir à cette ordure devenue si discrète…

François Fillon, La Débandade d’un Donneur de Leçons

Curieusement, devant une telle débandade politique, grâce à la mémoire collective d’internet, il s’avère bien plus facile de retrouver quelques pépites de phrases qui prennent tout leur sens. Et de voir alors le côté pathétique d’un pitoyable donneur de leçons:

Fillon taclait ainsi Sarkozy, le 28 août 2016 avec un truculent:

« Qui imagine le général De Gaulle mis en examen? »

Désopilant, non? Mieux dans ce discours péremptoire au possible, il osait enfoncer le clou:

« Avoir une haute idée de la politique signifie que ceux qui briguent la confiance des Français doivent en être digne. Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter devant les électeurs »

fillon la debandade

Le même qui ose s’en prendre aux juges, qui ose parler de guerre civile disait il y a un peu moins d’un an:

« Je suis candidat à l’élection présidentielle parce que je ne veux pas que mon pays soit livré aux démagogues qui ne peuvent que le conduire au désastre »

Autre pépite, dans ce même discours:

« Je suis candidat à la présidence de la République pour lui rendre sa dignité »

Les faits ont exactement dit l’inverse, puisque la presse étrangère n’hésite plus à comparer Fillon à… Silvio Berlusconi, parrain mafieux notoire, et de décrire sa campagne comme un cauchemar.

Finalement, la cerise sur le gâteau demeure avant les propos de Fifi en plein JT de TF1, le 26 janvier dernier:

« Il n’y a qu’une seule chose qui m’empêcherait d’être candidat c’est si mon honneur était atteint, si j’étais mis en examen. J’ai toujours dit que je ne pourrais pas être candidat à la présidence de la République si j’avais pas seulement un soupçon, mais s’il y avait une évidence que j’avais transgressé la loi, ça n’est pas le cas ».

Magnifique!

Terminons cette liste à la Prévert par cette phrase désormais culte d’Alain Juppé, le vieux délinquant de 71 ans :

« En matière judiciaire, il vaut mieux un passé judiciaire qu’un avenir »

Sauf que le mieux, le minimum devrait-on dire,pour briguer un poste d’élu, serait de n’avoir ni passé ni avenir judiciaire, soit un casier résolument vierge.
Car le peuple n’en peut plus de ces donneurs de leçons, de ces politiciens véreux, sans aucune parole, dédaigneux, au culot démesuré. Nous avons besoin d’individus intègres, bons gestionnaires, clairvoyants et profondément humains.
Oubliez les Juppé, Macron (avec sa sous-évaluation de biens), Le Pen…