Gilets Jaunes: Quand un militaire de l’OTAN fait une GAV pour port de décoration

Comment casser un mouvement de contestation? En mutilant. En arrêtant tout le monde pour tout et n’importe quoi.
Summum de la connerie humaine, la BAC a arrêté un ancien militaire – Christophe Guerreiro – ayant servi sous la bannière de l’OTAN. Celui-ci circule avec son treillis et ses décorations amplement méritées durant les manifestations au côté des Gilets Jaunes.
La gendarmerie n’y trouve rien à redire. En revanche, la police… 17 heures de garde à vue pour essayer d’en savoir plus sur les idées politiques de l’intéressé.

Par contre pour récompenser un commissaire violent ou un Benalla, aucun problème en macronistan!

D’autres infos sur le mouvement Gilets Jaunes ici.

Publicités

Jeu de Rôle: Vous êtes plutôt Collabo ou Résistant?

Cessons de nous voiler la face. Nous vivons une époque sombre, équivalente à celle que nos aïeux ont connu en 1940, ou chacune, chacun d’entre nous doit faire un choix. Un choix potentiellement lourd de conséquences, qui peut nous envoyer au mieux en garde à vue et au pire 6 pieds sous terre.

En tant que magistrat, que feriez-vous si la Cour de Cassation, plus haute juridiction, validait une ordonnance prise en Conseil des Ministres et signée par le Président de la République? Vos jugements suivraient cette décision ultime ou au contraire vous vous opposeriez avec la dernière des forces en trouvant des arguments légaux?
Vous hésitez? Reformulons la question…. Vous vous aplatissez devant une décision inique d’un gouvernement corrompu ou vous combattez avec vos collègues magistrats pour que la loi française demeure en conformité avec le droit international?
Si vous avez choisi de vous aplatir, vous êtes un collabo. En échange, potentiellement, votre loyauté sera reconnue comme tel par le pouvoir en place.
Si vous avez choisi l’opposition, à vos risques et périls, vous êtes un résistant. Nul ne sait ce que le futur vous réserve, mais en tout cas, votre morale tout comme votre courage sont irréprochables.
Pure fantasmagorie? Que nenni. Le conseil des prud’hommes de Grenoble représente ainsi la résistance (comme une vingtaine de conseils en France) puisque ses magistrats ont eu l’outrecuidance de retoquer une seconde fois le barème des indemnités prud’homales.
– viole l’article 24 de la Charte sociale européenne: « le droit des travailleurs licenciés sans motif valable à une indemnité adéquate ou à une autre réparation appropriée »
– va à l’encontre de la convention de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur le licenciement
– quant à la décision de la Cour de Cassation, ce n’est qu’un avis qui « ne constitue pas une décision de fond »

En tant que capitaine de gendarmerie, votre hiérarchie vous donne l’ordre d’utiliser la force pour évacuer une place de manifestants ? Vous obéissez et vous demandez à votre escadron de charger ou vous refusez?
Pas d’avis? Manque de précision? On va vous en donner…
En ce mois de mars ensoleillé, vous êtes à Nice, ville plutôt bien à droite politiquement, sur la place Garibaldi, en charge du maintien de l’ordre. Les manifestants sont pacifistes et ne présentent aucun signe de défiance ou de violence vis à vis des forces de l’ordre. Ces manifestants, parfois bruyants, encombrent la place. Certaines personnes agitent des banderoles, des panneaux anti-Macron voire même des drapeaux de la paix.
Maintenant que vous avez toutes les cartes en main… que faites vous? Vous obéissez et vous faites évacuer la place par la force ou pas?
A vous de choisir mais sachez qu’on ne peut pas laisser ces salopards de gauchistes s’en prendre au Président de notre République tout de même!
Si vous avez obéi en gentil collabo zélé et envoyé servilement vos hommes… l’Histoire nous a prouvé qu’une femme s’est retrouvée gravement blessée et qu’un scandale médiatique a fait le tour du monde, photo à l’appui. Vos états de service vont prendre très cher.
Si vous avez refuser l’ordre, vous êtes le capitaine de gendarmerie consciencieux qui a rappelé ses hommes et fait un rapport circonstancié à toute la hiérarchie jusqu’à la Direction générale de la Gendarmerie nationale. Oubliez la promotion cependant…
Comme quoi, on peut toujours refuser un ordre illégal, la loi le permet. Il suffit cependant d’en avoir le courage et d’en accepter les conséquences. Mais votre honneur vaut mieux que votre carrière, n’est-ce pas?

2 anecdotes qui démontrent qu’à notre humble niveau, un matin, l’Histoire peut nous demander de faire des choix. Un choix qui raisonnera pour le restant de notre vie, un modèle de courage ou au contraire comme une honte irréparable, avec parfois le nom de votre famille en pâture dans les médias. Un choix personnel à prendre parfois en une fraction de seconde, un choix qui peut faire basculer la vie d’une ou plusieurs personnes du rêve au pire cauchemar.

Castaner le Punisher

En ces temps hostiles pour la démocratie, la vigilance et la résistance sont de mise. Le fascisme actuel porté par le pouvoir en place doit systématiquement rencontrer une opposition.
En plein mois de juillet, l’Assemblée Nationale a voté honteusement pour le CETA, augmentant ainsi les échanges, la pollution associée, validant des pratiques agricoles ignobles (farines animales, hormones de croissance…) à prix défiant toute concurrence pour le plus grand malheur de nos agriculteurs et de la planète! Au final, après 6 ans de lutte politique: le texte passe avec 266 collabos stupides n’ayant même pas compris le texte ou ayant voté en leur âme et conscience, récompenses à la clé. D’autres n’ont pas même pas eu la décence de se prononcer et ont préféré soit s’abstenir, soit encore pire… ne pas faire le déplacement comme le faux génie mais vrai collabo Cédric Vilani. Tout cela était médiatisé et à la vue de tous.
En revanche, en catimini, le 13 mai dernier, notre maréchal Castaner a fait passer un décret pour authentifier notre identité numérique. Là peu d’informations dans les médias alors que le potentiel dévastateur demeure bien là.
Heureusement La Quadrature du Net veille et a demandé un recours au Conseil d’Etat. Pourquoi? Oh 3 fois rien…
Imaginez un peu, Castaner et ses Benallas pourraient obtenir votre identité numérique (c’est l’objet du décret). Il y aura ainsi votre nom, prénom, date et lieu de naissance, nationalité, sexe, taille, couleur des yeux, adresse du domicile, photo sur le carte d’identité / passeport, et photo et vidéo enregistrées durant la reconnaissance faciale supplémentaire faite via l’application du ministère, identifiant sur l’application du ministère, et évidemment votre numéro de portable sans oublier votre adresse mail… le tout avec une suppression des données après 6 ans d’inaction sur le compte, si c’est supprimé évidemment.
On imagine d’emblée la problématique si vous êtes lanceur d’alerte ou journaliste chez Mediapart. Il est vrai que cela n’arrive pas à tout le monde…
Mais imaginez un peu: vous êtes magistrat au conseil des prud’hommes de Grenoble, voire capitaine de gendarmerie à Nice.
A votre avis, suivant les choix faits précédemment, que va-t-il vous arriver?

 

 

 

 

 

 

Tant que la souffrance animale existera…

Profitons de la signature du CETA, traité écologiquement abject s’il en est, pour aborder le sujet de la souffrance animale. Car tant que le bon peuple et nos politiciens n’auront pas pleinement conscience de la souffrance animale, au point de la refuser en bloc, il semble vain de leurs parler de protection de taux de CO², de la planète et d’écologie.

Pour cela, petite promenade à Hyères, l’une des plus belles cités de la Côte d’Azur (mais si mais si!), dans son parc Olbius Riquier, classé Jardin Remarquable. Passons la beauté des lieux, les magnifiques plantations, pure merveille d’horticulture et abordons directement « LE » problème de ce jardin familial, vestige d’une époque que l’on aurait pu croire révolue.

Les parents passent devant les grilles, osent un « Oh y’a pas les singes? », ou un « Y’avait pas des brebis là? ». On imagine vu la canicule que les bêtes se cachent dans leur modeste cellule ou ont été mises à l’abri.
En revanche, nous avons pu voir d’autres animaux, eux bien présents, dans un état de malheur apparent, pas de blessure, pas de bêtes amaigries certes, mais le malheur se dessine sur leur visage. Inutile de faire prépa-Véto pour voir et comprendre que des cages aussi petites ne conviennent pas et restent avant tout insupportables, encore plus qu’en la chaleur est accablante!
Nul doute ici, nous sommes manifestement à l’opposé même d’un zoo du XXIème siècle comme celui de La Flèche rendu célèbre par « Une saison au Zoo »!

Nous avons aussi constaté cette pauvre autruche (ou émeu?)  – car même pas de panneau pour identifier la race et l’espèce – seule dans son maigre enclos…

Hyères Parc Olbius Riquier Emeu

Hyères Parc Olbius Riquier Emeu

Que dire de cette myriade de perruches, une bonne cinquantaine là encore dans une si petite prison… des perruches si bien chouaillées qu’elles en deviennent cannibales!
Photo à l’appui, âme sensible s’abstenir, le corps d’un de leurs congénères étaient en cours de dépeçage! Question au personnel du parc: vous les nettoyez tous les combien de jours les cages pour qu’un cadavre de perruche puisse exister? Une honte…

Hyères Parc Olbius Riquier Perruches Cannibales
Hyères Parc Olbius Riquier Perruches Cannibales

Hyères Parc Olbius Riquier Perruches Prison

 

Que dire de ces couples de perruches dans leur quadrillage d’acier, décoré par 4 branches, le tout dans une serre tropicale infestée de moustiques?

Hyères Parc Olbius Riquier Perruches

Finissons par les 2 pauvres canards, chacun dans leur coin de cellule, l’air exténué et triste, l’un s’étant même déféqué dessus.

Hyères Parc Olbius Riquier Canards

Hyères Parc Olbius Riquier Canards

Alors évidemment tout n’est pas noir dans ce parc, la ribambelle de petits canards cols verts, ainsi que les paons ne doivent pas se plaindre… car eux ont le luxe de la liberté, ils peuvent se promener tranquillement dans tout le parc pour le plus grand plaisir des visiteurs, petits et grands.
Mais quid du risque d’une rencontre malchanceuse? Car nous avons vu un épagneul qui aurait bien fait leur fête à 2-3 canards, si la laisse vigoureusement retenue par à son maitre ne le retenait pas…

Que ce parc serait encore plus fabuleux sans la souffrance animale.
Si les responsables nous lisent: arrêtez ces installations figées dignes des années 70-80!
Plutôt que de vous vanter de votre histoire – exposition photo de la fin à l’appui – vantez vous de vos valeurs !
Si vous aimez vos animaux, offrez les à des associations de protection animale voire à de vrais parcs animaliers ayant des grands terrains et des moyens techniques et humains pour s’en occuper.
Contentez-vous des canards et paons pour attirer les familles, mais ne faites plus souffrir les animaux dans des prisons de ferraille lugubres ! Ce magnifique parc vaut mieux que ça.

D’autres images ci-dessous…

Hyères Parc Olbius Riquier Chèvres
Hyères Parc Olbius Riquier Chèvres
Hyères Parc Olbius Riquier Cages Prisons
Hyères Parc Olbius Riquier Cages Prisons
Hyères Parc Olbius Riquier Chèvres
Hyères Parc Olbius Riquier Chèvres

Hyères Parc Olbius Riquier Fientes Plumes
Hyères Parc Olbius Riquier Paons
Hyères Parc Olbius Riquier Paons
Hyères Parc Olbius Riquier Singes

 

Parodie d’Affiche de Film: Rugy, l’Homme au sèche cheveux d’or

Il faut avouer que Rugy – oublié le titre de noblesse, vu son manque d’honneur et la bassesse de ses actes – donne beaucoup d’idées de parodie.
Homards, Chauffeurs, Primes de députés, Travaux de réfection de ses bureaux (certainement insalubres) pour 63 000 euros, Logement HLM pour sa directrice de cabinet, tout y est passé, pour profiter au maximum des largesses de la République… et même un sèche cheveux plaqué Or!

Rugy, l'homme au sèche cheveux d'or

Rugy : Une Démission aux Produits de l’Amer

Enfin! L’un des pires représentants de la mafia LREM a mis fin à son poste, accablé par tant de scandales. Il en aura fallu attendre du temps pour qu’une démission puisse se réaliser dans cette parodie de démocratie.

Car un tel énergumène, le Cahuzac de EELV/LREM fait encore froid dans le dos. Admirez plutôt le palmarès:

  • Candidat à la primaire socialiste, ce minable fait à peine 4% et contrairement à l’engagement pris écrit, plutôt que de suivre Hamon… il s’engage pour Macron !
  • Absent à la COP24 pour cause d’entretien avec le président du Conseil nation des professions de l’automobile
  • Multiples renoncements sur tous les sujets: Stockage nucléaire à Bure, Vidéo dans les abattoirs, Huile de palme par Total, plus récemment autorisation d’espèces protégées d’oiseaux, CETA et Mercosur signés
  • Aucune défense des écolos pacifistes tabassés par les CRS sur un pont parisien

Et pour cause, plutôt que de défendre la cause écolo, il s’empiffrait aux frais de la princesse, avec les pires lobbies lors de dîners non inscrits à son agenda officiel.
Pire il se vantait même de frais de bouches ahurissants à des fins personnels (soirée St Valentin, grands crus et homards) et d’achats de produits à usage privé dont un désormais célèbre sèche cheveux plaqué or.

C’est bien simple cet énergumène symbolise à lui seul, tout le fléau du concept « se servir plutôt que servir son pays ».

En plus de sa démission et du remboursement des frais évoqués par Médiapart, son titre de noblesse devrait également lui être retiré. Aucune noblesse pour un tel acte légal mais amoral.

Et question démission… à qui le tour? Buzyn, Castaner, Le Drian?

Quand Rugy démissionne

SNU ou La Vague En Marche !

Embrigadement de la jeunesse. Voilà une nouvelle compétence du groupuscule d’extrême-droite, En Marche!, avec son ridicule SNU.
Car à l’école, celle de la République Française, nos professeurs d’Histoire-Géo nous apprenaient que l’absence de séparation des pouvoirs, les violences policières impunies, la corruption des hautes instances de l’Etat, l’arrestation ou les poursuites judiciaires iniques d’opposants politiques étaient le propre des régimes fascistes totalitaires. Et comme il faut toujours faire plus confiance à vos professeurs que à de vulgaires politiciens…

Il n’y a qu’à voir Macron, servir de l’eau à l’infâme Bolsonaro lors du dernier G20, ou faire des accolades chaleureuses avec les Erdogan et Netanyahou pour confirmer (une fois de plus) que ce pur produit de la Finance n’est ni de gauche… ni de gauche.

Avouez que « le vote utile », « le barrage contre le FN », utilisés par En Marche ont parfaitement réussi. Oubliez les croix gammées et cheveux tondus du FN peu flatteurs et trop visibles. Le MEDEF a préféré le costard-cravate et l’esprit startup pour placer son poulain, vendre le pays au plus offrant (hier Alstom, maintenant Latécoère…) mener une politique fasciste de liquidation des acquis sociaux et des services publics, de dépeçage des travaux du CNR, né sur les cendres de la 2nde guerre mondiale. La puissance des médias a fait le reste, aidée il est vrai, de la feignantise intellectuelle de l’électorat français.

Oh rassurez vous, la pression populaire augmente certes, mais pas assez. Des gilets jaunes, chaque semaine par ici, quelques agriculteurs en colère par là (encore sacrifiés au profit des multinationales de l’automobile, des transports, des labos pharmaceutiques), des urgentistes et leurs grèves à la japonaise (si molle) par là, rien de bien folichons pour faire trembler un tel pouvoir autoritaire.
Il faudra un ou une meneuse, avec des couilles ou des ovaires, comme sur cette affiche ci-dessous, pour fédérer une fraction efficace du peuple et porter ainsi l’estocade à la bête immonde.
Reste à savoir quand cette Marianne arrivera… et si elle arrivera à temps.

Car le pire peut, encore et toujours, arriver.
Pardon, Stéphane Hessel.

 

Un film à voir et à revoir: La Vague

La Vague En Marche et son SNU
La Vague En Marche et son SNU

Castaner, le Punisher

1 femme décédée, Zineb Redouane. 1 porté disparu, Steve Maia Caniço. La particularité de ces 2 victimes: ils ne manifestaient pas, ils ne faisaient même pas partie des gilets jaunes. Et pourtant, ils étaient là au mauvais moment, au mauvais endroit, en présence des pires représentants des miliciens macroniens. A défaut d’une justice aux ordres, l’Histoire jugera.

La lâcheté a un nom. La violence policière également. Castaner. Le pire ministre de l’intérieur que la Vème République ait pu connaitre.

Castaner le Punisher