Ne nous laissons pas terroriser par ces terroristes en costard ou en tailleur…

La Haine. La Violence. Qu’il est aisé de la faire sortir à la moindre émotion forte. Un cadavre. Cent cadavres. Du sang. Des mares de sang. Celui des innocents. Des femmes, des enfants… Et les enjeux électoraux aidant, certaines personnalités politiques s’amusent à faire le jeu du terrorisme: répandre l’intolérance, la vengeance, la haine de l’autre, pour sa couleur de peau, sa religion, ses origines.

L’intelligence collective doit reprendre ses droits, garder la tête froide, faire face à la situation, et écarter ces traitres à la Nation. Parce que la critique politique doit rester constructive et objective sans céder aux tentations les plus abjectes et aux réflexes les plus primaires.

Quelles que soient les attaques, d’où qu’elles viennent, l’Etat de droit doit perdurer, et les principes républicains maintenus. Et cet état d’urgence aussi stupide qu’inefficace doit cesser.


Exemples types de la connerie humaine:

« un militaire avec un lanceroquette » aurait arrêté le camion.

Henri Guaino

Le lance roquette de henri guaino

« Je n’avais rien dit jusque là, par respect pour l’union nationale, mais aujourd’hui j’ose dire qu’il est temps que l’on prenne les armes, au sens propre comme au sens figuré »

Brigitte Barèges

 

Les frères Kouachi n’auraient pas passé trois carrefours sans être neutralisés

Christian Estrosi

 

Nicolas Sarkozy a les meilleures réponses

Eric Ciotti

sarkozy le terroriste

 

 

 

Attentat de Nice: « Une vie ne vaut rien mais rien ne vaut une vie » (Malraux)

Difficile de ne pas écrire sur le sujet. Évidemment pas le jour même. Le jour d’après ou pas. Besoin de réfléchir, de comprendre, d’analyser a minima. Et de comprendre. Et une fois encore les mêmes responsables: les mêmes incompétents, les mêmes grandes gueules incapables de protéger la population, les mêmes prétentieux qui bombent le torse le reste de l’année. Pire même après l’attentat, ces pompiers-pyromanes attisent la haine et proposent des solutions encore plus énormes, encore plus stupides pour combler les lacunes de leur cervelet, sans oublier d’accuser l’autre, l’ennemi politique. A la bêtise, à l’incompétence s’ajoute la lâcheté.

Inutile de les citer de manière exhaustive, la liste serait trop longue, la plupart du temps à droite voire à l’extrême-droite. Côté pouvoir, impossible de dire « à gauche » – ce pouvoir ayant fait tombé le masque – on constate encore une récupération politique crasse permettant de transformer l’acte d’un déséquilibré en acte terroriste salafiste.
La dernière trouvaille? La radicalisation expresse. C’est nouveau, ça vient de sortir! Aussi aberrant que « la lessive qui lave plus blanc que blanc », comme dénonçait Coluche, voici le franco-tunisien qui mange du porc, se contrefout de la religion, mais qui connait des problèmes de couple et subit un traitement lourd liés à ses problèmes psychiatriques peut ainsi se transformer – selon notre élite nationale – en terroriste salafiste express!
Pour étayer cette théorie? Rien. Sinon la revendication de Daech. Puisque sur place dans le véhicule ou chez lui, aucun document, aucun Coran, aucune lettre, aucun arme lourde.
De notre côté, nous avons une autre théorie: la radicalisation lente des différents gouvernements français… à l’argent, cet argent sale (mais argent faiseur d’emplois et de largesses) de ceux qui financent le terrorisme.

radicalisation expresse

Comble du mauvais goût, Bernard Cazeneuve ose appeler les français à rejoindre la réserve opérationnelle! Engagez-vous qu’ils disaient… pour combler les erreurs d’un gouvernement en déroute.
La situation profite au pouvoir en place pas mécontent de réactiver son état d’urgence. Un état qui permet de bafouer les lois et les libertés et surtout de se débarrasser légalement des empêcheurs de tourner en rond. Ces empêcheurs que sont les opposants politiques, les vrais opposants, comme les mouvements écologistes contre les enfouissements de déchets nucléaires à Bure ou ceux luttant contre l’aéroport de Notre Dame des Landes. Sans compter les différents syndicats et leurs pénibles manifestants contre cette loi travail.
Vinci et le MEDEF se régalent déjà…

A Nice, que fallait-il faire?
Tellement facile après coup, évidemment. Des esprits illuminés demandent des policiers armés de lance-roquette (sic!). D’autres se plaignent de n’avoir pas eu les moyens humains et financiers… alors même qu’ils ont bardé leur ville d’un système de caméras aussi complexe et couteux… qu’inefficace. Là encore, il ne faut pas céder à l’émotion et réfléchir… faire l’inverse de la plupart des politiciens qui s’expriment.
Le plus facile, évitez que l’arme du crime puisse se rendre sur les lieux: un arrêté interdisant la circulation dans un périmètre autour de la zone à protéger, une heure avant les événements festifs. Facile et classique me direz-vous. Malheureusement cela n’a pas été fait.
arrete interdisant la circulation
Si on se préoccupe de l’arme, une fois sur place, dans la zone sensible, cela reste plus difficile. Un camion de 19 tonnes lancé à 90 Km/h reste quasi-inarrêtable… à moins de mettre un mur en béton. Si on ne peut pas l’arrêter comment le ralentir (ce qui aurait diminué le nombre de victimes) ? La solution existe. Elle a déjà été mise en place ailleurs. Vous en voyez sans vous en rendre compte. Cela existe suivant plusieurs modèles, plusieurs matières. Des plots. Certains sont en béton plus ou moins grand.

bloc beton

D’autres sont en métal, les moins résistants sont rétractables. Comble de l’ironie, la société TGO qui en fabrique est française et se vante d’avoir installé une de ses bornes devant le siège… de l’UMP (Les Ripoublicains maintenant), parti de Christian Estrosi!

Bornes anti-terroriste

Sur un véhicule de plus de 7 tonnes lancé à plusieurs dizaines de km/h, le résultat est immédiat: arrêt net. Sur un modèle plus lourd et plus rapide, on imagine aisément que le véhicule sera endommagé, ralenti mais pas stoppé.

Nul doute que plusieurs de ses bornes, réparties régulièrement sur la promenade des anglais, dans la version la plus résistante aurait permis de freiner le véhicule, d’aider les forces de l’ordre dans leur travail, et de diminuer drastiquement les ravages de ce fou.

Car cela reste un fou, récupéré politiquement par Daech et nos policards de tout poil. Appelons un chat, un chat. Les familles des victimes méritent la vérité.

Responsabilités.
Le premier responsable reste le meurtrier. Les seconds responsables restent et demeurent celles et ceux ayant laissé faire un tel drame, de manière involontaire évidemment, par leur incompétence et leur négligence. Si le meurtrier a payé son crime par la mort, les autres doivent être poursuivis.

Au niveau local : Les personnes en responsabilité, le Maire de Nice, Philippe Pradal, et à Christian Estrosi, 1er adjoint à ce maire fantoche, délégué à la Sécurité (sic!), doivent démissionner par respect pour les morts et leurs proches… et surtout se taire et faire profil bas. Faut-il encore que le respect soit encore d’actualité, en France, en 2016, chez nos politiques…
Un Estrosi tellement incapable et lâche que pour se défendre, il en ignore la loi voire la piétine! Jugez plutôt:
Estrosi ignore la loi

Au niveau national : concernant notre si cher gouvernement, on attend avec impatience, et ce depuis l’attentat du Bataclan, la démission de Bernard Cazeneuve. Une nomination s’impose en revanche: celle de Marc Trévidic, ex-juge anti-terroriste, actuellement sur la touche au poste de Garde des Sceaux. A moins que cette lutte anti-terroriste ne soit que du bluff?

marc trevidic

Quant aux fans de Nicolas Sarkozy, rappelons simplement que la France paye maintenant le tribut de sa stupidité:
– l’intéressé a supprimé duranr son mandat près de 12 000 emplois dans la gendarmerie et la police. (source gauchiste Le Figaro)
– la réforme de 2008 a affaibli les services de renseignement (source Le Courrier International)

Maintenant que les esprits s’apaisent et que la Justice doit faire son travail.
« Une vie ne vaut rien mais rien ne vaut une vie »  disait André Malraux. A Nice, 84 vies valaient manifestement moins que plusieurs milliers d’euros de plots en béton. On ne peut se satisfaire des hommages, des éclairages publics aux couleurs nationales, des « pray for Nice » qui deviennent ridicules. Pour que ces actes (folies ou terrorisme) cessent ou qu’au moins leur ravages soient moindres, les responsables indirects de ces crimes doivent payer et assumer enfin leurs inactions et leurs négligences.

 

 

 

 

 

 

 

14 Juillet : ça se Fête Nationale !

Devant le succès du précédent article « Couvertures de Hara-Kiri: Toujours d’Actualité! » , il a été décidé à l’unanimité de nous-même de rééditer la drôlerie pour fêter ce jour comme un autre. Un autre car le principe de l’abolition des privilèges, nous le voyons tous les jours, a été vite oublié. Comment ne pas citer le dernier scoop du Canard Enchainé et la facture coiffure de Hollande: 10 000 euros par mois!
Qu’il est loin le président normal, mais qu’il est proche le Louis XVI. Dans une vraie démocratie, avec un président respectueux de ses engagements vis à vis du peuple, celui-ci aurait été limogé. Mais là, le monarque se maintient, niera en avoir connaissance et son règne perdurera… La place semble trop bonne, trop jubilatoire, tant de pouvoirs, tant d’argent entre peu de mains.

Aujourd’hui donc, 14 juillet. Les traditionnels feux d’artifice et ces conneries de défilés militaires aussi stupides, que bruyants, polluants et couteux. Le temps serait pourtant venu de réformer cette fête de la Nation plutôt que de s’enorgueillir de notre capacité de défense ou d’attaque air / sol, démonstration prétentieuse et illusoire. Les militaires n’ont pas besoin de ces guignoleries, censées leur faire honneur. L’Etat devrait plutôt leur donner les moyens de se battre, avec du matériel moderne et efficace, des équipements entretenus… nous en sommes très loin!

Mais cessons le côté rabat-joie, place à la fête…

Hollande fête les sans-culottes.
hara-kiri hollande sans culotte

Macron finance son pathétique « En Marche »… grâce aux cons et à l’Etat !
La preuve: sur le site de son mouvement pervers : « Votre don vous donne droit à une réduction annuelle d’impôt sur le revenu à hauteur de 66% de son montant, dans la double limite de 20% du revenu imposable et de 15 000 € par foyer fiscal. »
hara-kiri macron paye vos impots

Ah Valls! Si nous l’avions, ne serait-ce qu’un instant entre les mains… On lui ferait sa fête!
hara-kiri valls faut-il etre severe

Couvertures de Hara-Kiri: Toujours d’Actualité!

Petit hommage à l’impertinence de ce journal regretté et jamais égalé. Comme vous pourrez le voir, bon nombre de couvertures restent d’actualité. Une simple mention suffit à les inclure dans notre époque. Mais force est de constater que les problèmes de société persistent… 30 ans après!

Hollande et l’Europe après le Brexit du Royaume-Uni

hara kiri_ vive l'europe hollande brexit
Le Climat Social tendu
, preuve que ça ne va pas mieux… vu la liste!
hara kiri climat social hollande

C’est l’été. Alors faites l’amour pas la guerre chers Etudiants / CRS… En revanche, à la rentrée…

hara kiri etudiants crs loi travail

Chez EELV, ils ouvrent leur primaire à la société civile… L’ouverture c’est bien, mais pas trop quand même… L’esprit de Baupin, certainement.

hara kiri primaires EELV

Ce Monsieur Cazeneuve aurait déjà dû démissionner depuis belle lurette…

 

hara kiri sortez couvert cazeneuve

Marion Maréchal Le Pen a divorcé il y a quelques semaines. Comme quoi, les leçons de morale au FN, c’est « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». S’il n’y avait que ça…hara kiri retraite jean marie le pen marion maréchal

Et pour finir, notre meilleur client, ici sur Cpolitic, une archive-hommage:

hara kiri sarkozy enculeur mouches

Mélenchon – Hollande : le Warcraft Politique en 2017

Tout part d’une idée pour réaliser cette nouvelle parodie d’affiche de film. L’opposition. L’opposition franche et singulière de deux personnalités diamétralement opposées et pourtant initialement nées du même parti politique.

Diplomé de l’Université Panthéon-Assas, de HEC Paris, de l’IEP de Paris, de l’ENA, l’un est un stratège émérite, à « l’air con et la vue basse », comme aurait pu dire Audiard, adepte du consensus mou, dans l’optique unique de parvenir à ses fins. Peu importe l’intérêt du pays, des peuples, pourvu que ses calculs atteignent leur but. A son palmarès, la déroute de partis politiques entiers (PS, EELV…). Finalement très libéral et à jamais anti-social. Un ami de la Finance contrairement à ses promesses. Préfère défendre les (lobbies) forts au lieu des plus faibles. Lui ou la droite, sinon le FN, selon ses proches, un pseudo-choix qui détruit toute réelle démocratie.

Licencié en philosophie, entre autres, professeur de français puis journaliste, l’autre s’avère être un déçu de son parti originel, ayant eu le courage de le quitter, habitué des coups de gueule passionné qu’il est de sa lutte (paranoïaque?) des classes. Il veut le socialisme avec un grand S avec, pointe de modernité et de lucidité, l’écologie en clé de voute. Ses amitiés réelles ou politiques avec des dictateurs plombent son image de démocrate. « L’ennemi de mon ennemi est mon ami » ne peut pourtant justifier toutes ses amitiés. Un fervent défenseur de la Nature ou du Peuple… sur le papier.

Devant deux profils à la conception de la Politique diamétralement opposée, l’affiche du Film « Warcraft » du jeu éponyme a été une évidence. Et plusieurs dizaines minutes plus tard, nous obtenions cela:

warcraft mélenchon hollande

Dans moins d’un an, sur les terres éclectiques de la « gauche », nous devrons toutes et tous faire un choix. La facilité et le libéralisme ou l’incertitude et le vrai-socialisme? Un combat d’idées, un combat sans pitié, et on espère, non truqué.

Des « dirigeants d’autres planètes » ? Démissionnez Jean-Claude Juncker !

L’Europe est à l’image de son président de la commission européenne: titubante.
Dernier fait d’armes de l’énergumène Juncker sa dernière intervention au parlement.
Le discours laisse rêveur (extraits):

“Je dis que je suis triste parce que je ne suis pas un robot, je ne suis pas le bureaucrate, le technocrate, que…”.

“Moi, contrairement à d’autres, je ne suis pas un esclave des marchés financiers, mais je les observe”

Inutile de vous préciser que l’auditoire était hilare, puisqu’on rappellera que l’intéressé a été premier ministre du duché du Luxembourg, paradis fiscal par excellence, symbole de toute la technocratie européenne comme de sa face la plus sombre.
Rappelons au passage, que selon notre Wikipédia préféré (garant de la mémoire de l’humanité), Juncker a démissionné le 11 juillet 2013:

« à la suite d’un scandale concernant les services de renseignement, accusés d’avoir constitué une véritable police secrète et politique en fichant illégalement des centaines de milliers de citoyens »

C’est vous dire, le profil du politicien! D’où sa conception de la démocratie… catastrophique:

A propos du référendum français de 2005 :

« Si c’est oui, nous dirons donc : on poursuit ; si c’est non, nous dirons : on continue ! »

On comprend mieux la ratification au pied de biche du traité européen de 2005 par les parlementaires français et le déni de démocratie. Les peuples se croient muselés? Malheureusement ce n’est pas qu’une croyance, même le président de la commission européenne l’avoue!

A propos de la crise grecque :

« Lorsque cela devient important, vous devez mentir »

Tout est donc permis! Les grecques apprécieront eux qui ont vu leur taux de suicide bondir durant cette crise économique effroyable.

« Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens »

Là on touche le fond… Cela rappelle dramatiquement la citation de notre Coluche national:

« La dictature c’est Ferme ta gueule !, la démocratie c’est Cause toujours !

Faut-il s’étonner ensuite qu’une majorité de britannique ait pu voter « Oui » au Brexit?

Pour en revenir à sa prestation d’hier, l’apothéose délirante s’avère atteinte quand Juncker, sérieux et concentré, parle des « dirigeants d’autres planètes » (oui vous avez bien lu):

“Ceux qui nous observent de loin sont inquiets. J’ai vu, entendu et écouté plusieurs dirigeants d’autres planètes. Ils s’interrogent sur la voie que l’UE va poursuivre.”

  • Soit l’intéressé à des informations dont nous aimerions bien disposer, concernant des formes de vie avancées qui s’intéresseraient (chose incroyable) au Brexit!
  • Soit Juncker peut aller directement à Sainte Anne
  • Soit l’abus de drogue (alcool, cannabis etc…) concerne aussi le président de la commission européenne.

En tout état de cause, dans l’intérêt des citoyens européens, si l’Europe a encore un sens, Jean Claude Junker doit démissionner immédiatement.
Son inaptitude à assurer sa fonction, dans une période de crise géopolitique majeure, n’est pas supportable. Mais le pire dans tout cela, ce n’est pas l’inaptitude d’un homme, c’est le je-m’en-foutisme de son auditoire comme des autres dirigeants européens.

Pour finir avec la sourire, le discours décrypté avec humour:

Le discours en entier sur le compte Youtube des Inrocks.