Benoit Hamon: Tu bluffes Martoni?

Oh qu’il est mignon ce Hamon. Touchant, humble, ouvert, proche du peuple et de leurs préoccupations. Il fait plaisir à voir!
Quand il parle de revenu universel, de nucléaire (plutôt contre), de déchéance de nationalité (encore contre), de Manuel Valls (encore plus
contre), forcément, il fait mouche! On se dit:

Enfin un homme de gauche au PS

Et que dire de ses défauts, comme de son cruel amateurisme (son discours récrit à cause d’un problème d’ordinateur), ses failles de com’ (ses mimiques filmées sur les chaînes radio…), pas de doute, contrairement aux autres politiciens PS:

Il fait peuple!

Mais n’est-ce pas le bel arbre qui cache une forêt ténébreuse? N’est-ce pas encore un hameçon du PS pour mieux nous attraper?
14 ans de Mitterrand (dont 11 ans de politique bien à droite), 5 ans de Hollande, restent à jamais marqués dans nos mémoires.
Que de trahisons, que d’espoirs déçus, que d’amertumes, que de casses sociales… allant à l’encontre des programmes électoraux, et de ces belles promesses, qui n’engagent que celles et ceux qui les croient.

Benoit Hamon, le Bricole-Tout

Alors pourquoi devrions nous croire Benoit, ce gentil Benoît? Lui qui modifie son programme et notamment son atout phare sur le revenu universel en plein milieu des primaires, lui qui ne veut pas parler de sa femme travaillant chez LVMH (ça fait moins peuple) ? A force de vouloir faire peuple, tendance amateur, cela fini par faire vraiment bricole-tout, avec cette promesse mal budgétisée donc déjà compromise. Et ça le pays, dans l’Etat où il est, ne peut pas se permettre.

Gouverner, c’est prévoir
Comme il le disait mercredi soir sur Quotidien, oui, il faut avoir une vision, un peu d’utopie, penser l’avenir et notamment la protection sociale dans 10, 15, 20 ans (10 ans sera déjà très bien!) mais il ne faut pas non plus promettre ce qu’on n’est pas sûr de tenir.
Nous avons eu 5 ans de revirement, 5 ans d’excuses et de mensonges, pas la peine de continuer.

Retour sur le dernier débat d’hier soir
Alors oui par rapport à Valls, Hamon demeure bien à gauche. Aucun doute là-dessus vu la comparaison des programmes. Il n’y a qu’à faire un rapide bilan du dernier débat:

Concernant le revenu universel, Hamon explique sa nécessité avec:
« les bouleversements auxquels sera confronté le monde du travail avec la révolution numérique ». « La raréfaction du travail a commencé »

Pour Manuel Valls, l’apprenti dictateur, la proposition d’un revenu universel est « un message de découragement, d’abdication par rapport au changement ». « Ce que les Français demandent, c’est de travailler davantage, c’est d’être mieux formés, mieux armés »

valls affiche parodiée primaireNon les Français, comme tous les peuples, veulent avoir un travail, qui leur plaisent, assez payé pour financer leurs besoins. Point barre. Tout le reste n’est que délire de politicien.
Ce revenu universel venu de l’extrême-gauche ou plutôt, de partis politiques vraiment à gauche, est déjà en place sous forme de test en Finlande.
Pourquoi réinventer la poudre? Suivant les finlandais, faisons un essai, plutôt que d’emblée dire que c’est une mauvaise idée.

Car Manuel Valls se permet d’ajouter: « L’idée de distribuer la même somme à chacun me paraît éloignée de cette idée du travail. »
Le revenu universel n’est pas pour récompenser du travail mais pour avoir le minimum pour survivre dans un monde moderne toujours plus rude pour les plus fragiles. Pauvre Manuel…déjà hors course intellectuellement.

Concernant la laïcité, Benoit Hamon a rappelé justement, et faisant fi des attaques du clan Valls digne du FN et du LR:

« Une fille ou une femme voilée, quand le voile est le symbole de l’asservissement, objectivement rien ne doit être laissé de côté pour le combattre. Mais attention à ce qu‘avec cette loi (de 1905) on ne remette pas en cause la liberté de croire ou de ne pas croire. »

« Non, ils <les musulmans> ont le droit de pouvoir exprimer ce que sont leurs convictions. (…) Sur ce terrain, la droite et l’extrême droite sont en train d’utiliser la laïcité de telle manière que, oui, elle est utilisée comme un glaive contre nos compatriotes musulmans, qui n’ont rien à voir avec cela mais qui se sentent directement concernés par la stigmatisation. »

quand le sage dégine la lune, l'idiot regarde le doigt

Concernant le scandale de Pénélope Fillon, payée à ne rien à faire, une véritable assistée dans le lit de François Fillon, Hamon porte l’estocade:

« La conséquence que j’en tire, c’est qu’à l’Assemblée nationale comme au Sénat, on interdise la possibilité d’employer un cousin, un enfant ou un conjoint »

En attendant si la femme de Fillon pouvait rendre les 600 000 euros d’argent public volé aux contribuables pour financer le château de la Sarthe et les courses auto de François…

Dimanche…
Si nous devions voter dimanche, sans nul doute, c’est évidemment Benoit Hamon qui remporterait notre suffrage. Manuel Valls reste résolument un homme de droite, digne du LR, son réseau d’ailleurs demeure éminemment sarkozyiste avec notamment Alain Bauer (dans le collimateur de la Justice). Un Manuel Valls ultra-sécuritaire qui ne pense qu’aux musulmans, au terrorisme, à la rigueur sous tous ses aspects.
Benoit Hamon vend de l’espoir et ça en politique, ça a toujours payé! (Mitterand, Chirac, Sarkozy, Hollande)

Mais malheureusement, nous flairons l’arnaque. Trop beau pour être vrai. Si Hamon devait occuper le poste suprême, nous anticipons déjà toutes les excuses pour expliquer que telles mesures annoncées ne pourront être appliquées et notamment ce revenu universel. Comme l’a fait avec maestria et culot, François Hollande durant 5 (trop) longues années.

Et si Hamon devait être élu candidat du PS pour les présidentielles, nous prédisons déjà un gros souci pour les indécis de gauche. Hamon ou Mélenchon? Nul doute que l’éparpillement des voix à gauche sera encore un cauchemar…

Oui, Benoit « Martoni » Hamon, tu bluffes. Mais quelque chose nous dire que nous le saurons jamais…

Hamon, Peillon: La Mascarade de la Primaire du PS

Gonflante. Pénible. Lassante. Ridicule. Les mots nous manquent pour décrire cette mascarade, cette pantalonnade pour nous faire – encore – gober leur leitmotiv à toutes les sauces: « nous sommes de gauche ».

Ce foutage de gueule médiatique s’avère consternant. Preuve en est l’intervention de Hamon puis de Peillon sur le plateau de Quotidien, cette semaine:

Le premier n’a manifestement pas le charisme et reste d’une maladresse pathétique (un problème d’ordinateur lui a obligé à réécrire à la main son discours très éparpillé et trop long). L’imaginez-vous une seule second à une table de négociation avec Poutine et Trump? Et que dire de son concubinage avec une haute responsable de l’entreprise de luxe LVMH? Très « de gauche »! Disqualifié…

Le second s’est lui aussi laissé embobiner par Hollande, tous les autres candidats à cette primaire sont des « amis » (Valls « engagé », Montebourg « courageux », Hamon « séducteur ») en raison de son expérience en politique (25 ans au PS)… C’est dire la lucidité!
Mais force est de reconnaître que Peillon a la prestance et les mots pour justifier sa candidature… prof de philosophie oblige. Et à part ça? Monsieur ose dire qu’il ne faut pas « jeter le bébé avec l’eau du bain », le mandat de Hollande n’a pas été si mauvais, qu’il est fier du Mariage pour Tous, fier d’avoir sauver la Grèce (Pas sûr que les Grecs acquiescent!), fier d’avoir augmenté le nombre de profs et que par rapport à Fillon qui casse le service public…. préférez Peillon! Quel culot!

En mai 2017, PS, on va régler les comptes

Mais que dire des autres candidats? Pire encore mais dans leur registre: Pinel l’inconnu inutile, De Rugy le traitre écolo, Benhamias le migrant politique, Montebourg le duc et l’immonde Valls.
La coupe est pleine. Ce PS s’annonce absolument disqualifié pour oser représenter le peuple. La trahison a été trop dure tandis que la nouvelle proposition avec ces 3 guignols amateurs, les 3 prétendants « potables » et le dernier nauséabond demeure impossible.

Impossible de se déplacer pour ça! Impossible de voter pour cette parodie de représentation démocratique. Il nous faut du lourd, du changement. Mais attention: le vrai changement! Pas cet ersatz socialo-démocrate-libéral, cette gauche caviar déguisée en avocat du peuple.

Plus que jamais, nous ne voterons pas PS. Fessenheim, NDDL, Loi Travail, 49.3, les Violences Policières… Ce sera autre chose. Parce qu’en cette nouvelle année, nous avons plus que tout, besoin de rêver, d’espérer. Espérer que ce monde peut être différent, plus humain, plus proche du peuple, et surtout moins corrompu.

Un monde où protéger l’autre, le plus faible n’est pas un crime.
Un monde où gaspiller sinon voler l’argent public est sévèrement puni.

Rêvons.

Articles Connexes: 
Bouquet Final au PS 
En quelques tweets, pourquoi nous ne voterons plus PS
Moi, Arnaud Montebourg Meilleur Melon
« Nous ne voterons plus PS »

Poutine et ses amis, Maitres du Monde: Une Joyeuse Année en Perspective…

Il est d’usage d’adresser à ses proches, nos meilleurs vœux pour l’année qui arrive. Désolé mais comme Saint Thomas, nous jugerons sur pièce cette année. Car elle s’avère plutôt de mauvais augures. Ce qui nous fait le plus « gamberger » chez Cpolitic, c’est évidemment la géopolitique mondiale, celle qu’adorait tant vulgariser le regretté Jean-Christophe Victor, une géopolitique mouvementée avec:

  • cet abruti incapable de Trump
  • ce machiavel corrompu de Poutine
  • le boucher Bachar El Assad
  • le timbré criminel de Netanyahu
  • le glaçon faussement communiste Xi Jinping
  • le sociopathe de Kim Jong Un
  • le tout arrosé de Daech et leurs généreux émirs donateurs

Un joli cocktail de malades mentaux prêts à mettre en péril l’Humanité pour leurs petits intérêts…. et nous, coincés au milieu. Quel tableau!

Moi Poutine Maitre du Monde

Et ce ne sont pas les élections présidentielles en France qui vont nous rassurer. Évidemment, nous espérons ce bon coup de barre à gauche, cette barre qui s’est fait attendre durant 5 ans… en désespoir de cause.
Mais force est de constater que nous nous dirigerons une fois encore vers un trop classique émiettement des voix à gauche, laissant un boulevard à la droite dure (Fillon) et à leurs déjections néo-nazis du FN (Le Pen).
Et oui cette fameuse dynastie puante qui ose se prétendre anti-système, et proche du peuple, mais qui se prête 6 millions d’euros cash entre père et fille dégénérés (et visiblement réconciliés) !
Croisons les doigts, serrons les fesses pour que ce scénario au 2ème tour n’arrive pas et… allons voter en masse.

valeurs actuelles  marine le pen
Côté environnement, tout baigne! En 2017, nous en sommes aux neiges de Pollution, ici chez nous, en France. Et la centrale de Fessenheim demeure toujours ouverte malgré les promesses…

Côté prospérité, 2017 sera une année blanche, dans le sens que nous paierons nos impôts sur le revenu de 2016 et en 2018 sur celui de 2018, le fameux prélèvement à la source. Mais comme l’argent ne fait pas le bonheur…

Nous en sommes alors à souhaiter, à espérer. Espérer la santé pour soi-même et nos proches. Tout autre souhait n’est que bavardage inutile. Car finalement, tous nos soucis du quotidien ne représentent rien.

Nous vous souhaitons une année en bonne santé. Pour tout le reste, faites au mieux ! ;-)

 

Alep : Ne nous habituons pas

Vibrant hommage aux civils d’Alep réalisé par Raphaël Glucksmann sur le plateau de Quotidien appelant « naïvement » à ne pas nous habituer à une telle barbarie.

Car comment ne pas réagir devant le massacre perpétré par les troupes de Bachar le Boucher de Syrie et de  Vlad l’empaleur Poutine de Russie contre les civils?
Les méthodes rappellent les pires crimes nazis de la deuxième guerre mondiale mais aussi, plus proche de nous, la Tchétchénie (dont Grozny) et le massacre de Srebrenica.
Les femmes, les enfants, les vieillards, les hommes, blessés ou non subissent les bombardements incessants de l’aviation russe, puis au sol des représailles de l’armée syrienne. A la seule différence, que cette fois-ci le monde voit de leurs yeux, minute par minute, sur les réseaux sociaux, via Facebook, Instagram ou Twitter, la barbarie humaine.
Et de lire alors les exécutions sommaires d’employés des hôpitaux, des bombardements sur des dispensaires en observant les trajets des ambulances, de raser des écoles, de tuer impunément les femmes et les enfants. Les crimes contre l’Humanité demeurent quotidien. Impensable en 2016.

Alep civils

 

Le philosophe et essayiste dénonce alors 4 choses:

  • le peu de sanctions imposées à la mafia de Poutine par la communauté internationale avec cette ridicule ONU. Seul un coup au portefeuille peut faire réfléchir cette clique criminelle, soutien financier et militaire de Bachar Al Assad
  • une politique étrangère américaine catastrophique, Barack Obama laissant Assad et Poutine franchir la limite rouge des armes chimiques
  • une Europe faible diplomatiquement, où chaque pays parle de sa propre voix et demeure inaudible et impuissante
  • une Europe bientôt coincée entre deux pays nationalistes Russie et USA, avec à leur tête Poutine et bientôt Trump, deux pays se « torchant » avec les droits internationaux. (Deux pays auxquels nous pouvons aisément ajouter la Chine, cette dictature)

fillon poutine bachar

D’Alep à La Présidentielle Française
Et Yann Barthès de diffuser alors deux vidéos compromettantes:

  • François Fillon, qui ne dénombre que deux entités, les contre-terroristes (les troupes de Bachar Al Assad) et les terroristes, tout en précisant soutenir les premiers.
  • Jean-Luc Mélenchon qui osait en février dernier répondre par un « oui » franc et massif à Léa Salamé au sujet de son soutien du bombardement d’Alep par les troupes russes

Et de nous interroger alors: peut-on voter pour de tels individus pour la présidentielle ?
Comment peut-on s’habituer à une telle barbarie, une telle injustice? comment peut-on cautionner les horreurs de Poutine? Ignorance ou Incompétence? Aveuglement ou soutien délibéré? Naïveté ou complicité?
Car le doute est là. Un doute? Une ombre insidieuse. Mettons de côté Fillon, résolument hors course. Le projet politique, économique, écologique et social de Jean-Luc Mélenchon ne fait aucun pli, mais ce soutien tantôt clair tantôt flou à l’impérialisme russe, in fine aussi fou et déraisonné que celui des USA, fait tout simplement peur.
Mélenchon et son parti se révoltent contre le terrorisme d’Etat d’Israël contre les Palestiniens. Très bien? Mais pourquoi la Syrie fait-elle exception?
Rien ne justifie la violence contre les civils par un terrorisme d’Etat. Rien n’explique non plus le soutien à cette violence.
Comment un individu aussi clairvoyant sur les sujets majeurs que se doit de maîtriser un président, peut-il oser cela? Que cela cache-t-il?
Nous ne nous l’expliquons pas. Et la réflexion continuera jusqu’en mai, jusqu’au dernier jour, jusqu’à l’urne.
Car l’électorat a le droit de savoir, de connaitre la vision diplomatique des candidats, et il ne mérite certainement pas d’être insulté par de piteuses questions pour éviter le sujet.

Et après…
Et si un matin, Vladimir Poutine se réveille et décide qu’il veut plus que la Crimée, plus que l’Ossétie-du-Nord? Qui nous dit que la folie russe s’arrêtera aux portes de l’Europe? Quelle armée pourra s’opposer à la puissance de feu russe?
Nul doute que les USA de Trump fermeront les yeux et oublieront leurs alliances passées.
Qu’adviendra-t-il de l’Union Européenne sans une Europe de la Défense digne de ce nom face à la barbarie nationaliste?

Nous sommes tous des civils d’Alep. Ne l’oublions pas. Ne nous habituons pas.

 

 

Manuel Valls: Ce Brutus, Candidat à la Présidentielle

Sacré Manuel. Il aura planté le couteau bien profondément dans le dos de son César pour lui prendre sa place. Juste pour le plaisir et ce, chaque jour! Et quel plaisir de le voir s’humilier en direct à 20h avec sa petite voix mielleuse, le flanby à lunettes.

Mais que nous réserve le Brutus franco-espagnol? Croit-il n’avoir ne serait-ce que l’ombre d’une chance aux primaires du PS? Fera-t-il mieux que 5,63% des voix, son dernier score, il y a 5 ans? Fera-t-il moins que Jean-François Copé et son mémorable 0,3%?
Rien n’est moins sûr en politique…

Toujours est-il que le petit fasciste fout encore une belle pagaille dans son propre camp, un vrai Sarkoziste sans les tics nerveux. Hâte de voir son résultat que l’on prédit pathétique, lui l’homme de la déchéance de nationalité, du burkini, des attentats, du chômage, de la loi travail et du 49.3.
Sans oublier les violences policières dans les manifestations, l’abus d’état d’urgence contre les libertés publiques, les 18 mois de souffrances pour les réfugiés à Calais, les meurtres impunis comme celui d’Adama Traoré ou la corruption comme le projet de Notre Dame des Landes.
Il aura tout échoué sauf à aider ses amis les lobbies…

Parce qu’il vaut mieux en rire, de ce Brutus, quelques affiches parodiées, juste pour les zygomatiques…

valls affiche parodiée primaire valls affiche parodiée primaire valls affiche parodiée primaire valls affiche parodiée primaire valls affiche parodiée primaire valls affiche parodiée primaire

Hollande : Le Renoncement c’est Maintenant !

Fin du manège. Tout le monde descend. D’une voix mielleuse et étonnement humble, Hollande a annoncé qu’il renonçait à se représenter.

J’ai décidé de ne pas être candidat à la présidentielle, au renouvellement de mon mandat

C’est finalement la lucidité, la peur de l’humiliation face aux meetings vides, à l’absence de mouvement autour de sa candidature potentielle qui aura fait jeter (officiellement) l’éponge à notre président normal pour une fin de mandat anormale.

Hollande La Débandade

Le Culte du Secret
Tout s’est fait manifestement en catimini. Ses proches collaborateurs n’étaient pas au courant. Ses soutiens politiques n’ont plus. Pire le personnel nécessaire pour tourner la vidéo ne connaissait pas le but du discours! La liste ridicule des signataires pour un Stop Bashing Hollande n’était finalement qu’un soupir avant ce suicide politique.

L’ Aveu de l’échec
Les fanatiques de Hollande peuvent toujours pérorer. Leur propre gourou reconnait par ce renoncement surprise et salvateur son échec politique, avec un mandat au bilan catastrophique quoiqu’il ait pu en dire pendant plusieurs longues minutes.
Il n’y a pas eu de véritable inflexion du chômage, il explose même si on ne regarde pas cette médiatique et peu révélatrice Catégorie A.
Les engagements écologiques comme les droits de l’Homme ont été piétinés et tous les lobbies, Finance et BTP en tête, se sont régalés durant 5 ans, comme du temps de Sarkozy.
40 milliards d’euros d’argent public via le CICE pour les entreprises et avec un résultat simplement pathétique. Pierre Gattaz, patron du MEDEF, en rit et en redemande encore…
Ses frasques conjugales avec sa livraison matinale de croissants, la crise de nerf d’une femme trompée n’auront rien arrangé à sa popularité. Un homme machiavélique en politique comme en privé.
Le vrai point positif: les finances publiques ont connu un regain de vie, mais au prix d’une austérité étouffante. Il n’y a pas de miracle: les françaises et français ont été une fois de plus les vaches à lait, les dindons de la farce.

Le Prix du Mensonge et de la Trahison
Il n’aura fallu que quelques semaines pour comprendre que Hollande allait trahir tous ses engagements le plus célèbre étant celui de la Finance. Et le peuple déteste se sentir floué. L’humiliation de ce renoncement inédit dans la Vème République, pour éviter un nouveau 21 avril encore plus humiliant, constitue le prix à payer pour avoir justement menti au peuple, semaines après semaines, mois après mois.
Hollande n’a pas voulu subir le même sort que Jospin qu’il ne connait que trop bien: rappelez-vous le premier secrétaire du PS, le co-responsable (déjà) du fiasco total c’était déjà un certain François Hollande!

Une République à bout
5 ans de François Sarkozy. 5 ans de Nicolas Hollande. Qui a vu franchement la différence? Moins de bling. Moins de conneries. Toujours autant de mensonges et de corruption. Car pour le reste, la République a été humiliée, les failles de la Vème encore mises à jour.
Il est grand temps d’en fonder une nouvelle, plus équitable, plus humaine, garantissant a minima l’honnêteté des candidats et élus.

Et après?
Que vont devenir les traitres faussement écolos comme Emmanuelle Cosse ou Jean-Vincent Placé? Qu’arrivera-t-il aux pathétiques Le Foll, Sapin et autre Cambadélis prêts à tout pour défendre l’indéfendable? Que va-t-il advenir d’un Parti Socialiste liquidé, ridiculisé par ses traitrises politiques? Nul ne le sait. La politique française étant imprévisible.

Toujours est-il que, plus jamais, nous ne voterons PS comme nous l’expliquions ici et encore là. Quand on se fait gifler la première joue, on ne tend pas la deuxième!

Barre à gauche toute, la vraie gauche.

Par cet article, Cpolitic tenait malgré tout à rendre hommage à un perdant majuscule, ce traitre à son électorat:

hollande je suis foutu hollande_droit_a_manifester  hollande lâchetés justice hollande le tartuffe Hollande massacre à la tronconneuse 2 bouquet final au PS