Légion d'Honneur 2010: Une République Irréprochable? Pas sûr!

Isabelle Adjani, Emmanuelle Mignon, François Pérol, Raymond Aubrac, Mireille Mathieu, Emir Kusturica. Voilà quelques noms jetés en patûre aux différents médias classiques pour faire passer un « circulez y’a rien à voir » Et bien non! Il n’y a pas « rien à voir » car justement la liste de la Légion d’honneur 2010 permet de se faire une idée de la collusion entre le pouvoir en place et les personnalités du monde du spectacle, de la vie associative, de la diplomatie et du sulfureux monde des affaires. Cpolitic vous propose un décryptage dans une liste longue comme un jour sans fin.

Oubliez la Rupture! Nicolas Sarkozy fait exactement comme ses prédécesseurs, mais toujours de manière plus voyante, même si évidemment les termes comme « directeur général d’un groupe industriel », ont de quoi en rebuter plus d’un.
Ainsi distinguer des résistants, des artistes, des présidents de collectivités locales, d’associations, des personnes inconnues mais illustres de part leur geste d’un jour, (sauver une personne): aucun problème.
Mais est-il normal, dans une « République Irréprochable » de décorer d’un tel insigne des responsables d’entreprises privés fers de lance de lobbies pharmaceutiques, énergétiques, militaires ou financiers?
Evidemment non…

Grand officier
M. Dehecq (Jean-François), président d’honneur d’un groupe pharmaceutique, décrypté cela donne, « président et fondateur du géant Sanofi Avantis » Un groupe qui, rappelez-vous, a littéralement explosé ses résultats avec la fameuse Grippe A

Ministère de l’économie,
de l’industrie et de l’emploi
Au grade de commandeur

M. Hervet (Georges, Henri, Robert), ancien président de banque…du même nom « Hervet »
M. Lagayette (Philippe, Ernest, Georges), président de société. Pantouflard par excellence puisque Vice-président de JPMorgan Europe et Inspecteur général des finances.
M. Lespinasse (Jean-Paul, Fernand), président de société…Lenôtre, groupe Accor, membre du MEDEF et du Who’s who

Ministère de l’intérieur,
de l’outre-mer et des collectivités territoriales
Au grade de commandeur

M. Masliah (Léon, Judas), directeur général honoraire du consistoire central israélite.
Visiblement la catastrophe humanitaire de Gaza n’empêche strictement aucune nomination. Cette institution créée par Napoléon 1er est donc du même coup honorée cette année…sous le régime d’un autre Nain-poléon.

Ministère de l’éducation nationale,
porte-parole du Gouvernement
Au grade de commandeur

M. Ravenel (Raymond, Auguste), ancien président de société…ex-PDG de Citroën!

Premier ministre
Au grade de chevalier

M. Nordlinger (Bernard, Maximillian), chirurgien, cancérologue, chef de service hospitalier.
Question simple: de part la multiplicité de ce genre de profil, cet homme respectable a t-il été médecin d’un ou de plusieurs politiciens célèbres afin de se voir octroyer ce genre de récompense? Mystère…

Premier ministre
officier

M. de la Motte Ango de Flers (Hyacinthe, Robert, Jacques dit Philippe), ancien administrateur de sociétés, président d’honneur de l’Automobile club de France. Lobby automobile donc.

chevalier
M. de Gaulle (Jean, Philippe, Olivier), conseiller maître à la Cour des comptes, ancien député Si en Sarkozia, on ne récompense pas les descendants du Général…
Mme Mignon (Emmanuelle, Anne, Nathalie), maître des requêtes au Conseil d’Etat. Problème, son culte problématique dans une secte ayant pignon sur rue, la Scientologie. Petit rappel au passage de ces déclarations, pour elle, les sectes étaient « un non-problème en France », ce à quoi sa paroisse répondait « la France évoluait dans le bon sens » Laïcité!
Mme Ouin (Béatrice, Marie, Jacqueline), rédactrice en chef d’un hebdomadaire, rédactrice de l’hebdo de la CFDT C’est Shrek qui être content. On se demande dans quel camp joue la CFDT, pour accepter une telle récompense.

Relations avec le parlement
Au grade d’officier

Mme Huet (Sophie, Charlotte), journaliste, présidente de l’Association des journalistes parlementaires…et journaliste politique du Figaro! Oh une Pujadas en jupe?

Au grade de chevalier
Mme Douste-Blazy, née Calazel (Marie-Yvonne), ancienne chef de clinique de cardiologie, membre d’une association. Comme quoi, toujours penser à la famille politique. Philippe doit être ravi!

Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat
Au grade d’officier

M. Blanc (Jean-Louis, Marcel, Roger), directeur dans un groupe à vocation énergétique (comprendre GDF Suez un groupe très lié au Sarkoland), trésorier d’une étrange association FARM

Au grade de chevalier
M. Gilet (Jean-Yves, André, Aimé), président d’un comité à vocation écologique
Original comme un libellé « président d’un comité à vocation écologique » peut masquer Jean-Yves Gilet : Executive Vice President, CEO Stainless dans Comité de direction d’ArcelorMittal A voir en vidéo

M. Roche (Jean-Pierre, Charles, Marie), président-directeur général d’une entreprise de bâtiment alors qu’il est : Vice-président de la Fédération Française du Bâtiment Les écolos vont être très, très contents et justement voici les transports!


Transports
Au grade de chevalier

Mme Grasset, née Laplagne (Pascale, Marie-Alice, Bernadette), vice-présidente dans un groupe de construction de matériel ferroviaire
et comme par hasard, Mme Grasset a fait l’objet d’un bel article sur le Figaro.fr, groupe de construction de matériel ferroviaire = Alstom. Décidément les noms des entreprises sont tabous!

M. Miannay (Jacques, Paul, Victorien), directeur général dans un groupe de construction aéronautique comprendre Dassault Aviation.

M. Quidort (Michel, Lucien, Georges), directeur dans un groupe de transport ; Directeur des relations extérieures et des affaires européennes, Veolia Transport

PROTOCOLE
Au grade de chevalier

Mme Colin (Noëlle, Francine), épouse Asano, présidente d’une filiale d’entreprise française (Japon), 30 ans d’activités professionnelles.
Guerlain le luxe à la Française, qui a la côte en ce moment avec Hermès et Florence Woerth.

Mme Peretti (Marie-Anne, Antoinette), peintre, sculpteur, vitrailliste (Brésil) ; 54 ans d’activités artistiques. une copine de Carlita? Car pour être artiste au Brésil et obtenir la légion d’honneur, il faut être très talentueuse.

Ministère de l’économie,
de l’industrie et de l’emploi
Au grade d’officier

Au grade de chevalier
M. Chifflet (Jean-Paul, André), directeur général d’un groupe bancaire…comprendre Crédit Agricole

M. Moreau (Joseph), président-directeur général d’un groupe textile…nommé Getex Gestion Textile, fournisseur du ministère de la Défense. Un bon prix, de la bonne qualité made in france, une petit breloque!

Mme Moulin, née Heilbronn (Ginette, Jeannette), présidente du conseil de surveillance d’un groupe de distribution ; 62 ans d’activités professionnelles.
Ginette Moulin, une dame comme tout le monde…ou presque puisqu’elle est la deuxième femme la plus riche de France, après Mme Bettencourt, avec 2,5 milliards d’euros de pactole.
Mme Bettencourt étant grillée, le National Sarkozisme cherche-t-il à se financer ailleurs?

M. Pérol (François, Denis, Marie), président du directoire d’un groupe bancaire
Inutile de revenir sur ce pistonné du siècle.

M. Quinet (Alain, Marie, Michel), directeur dans une institution financière publique.
Présent dans le who’s who, haut-fonctionnaire, Inspecteur général des finances et économiste. Il est l’auteur d’un calcul célèbre, utile pour la parodie du Grenelle de l’environnement: le prix du CO²!

Les planqués de la Caisse des Dépôts continue avec Olivier Ritz, Directeur juridique et fiscal du groupe, adjoint au secrétaire général du groupe.

M. Willmann (Gérard, René, Léon), ancien directeur commercial de banque… et président de la mission locale de Romans-Royans-Vercors. Une personnalité utile dans le bras de fer qui oppose l’Etat Sarkozien et les collectivités territoriales. (voir ici la présentation des missions locales)

M. Costa de Beauregard (Olivier, Emmanuel, Albert), directeur général délégué d’un groupe industriel… un des 2 Directeurs Généraux du Groupe Dassault. En 2005, conseiller du président du Groupe industriel Michel Dassault (GIMD) parvenait à la tête du pôle Rhône-Alpes de la Socpresse. Ah entre amis!

Industrie
Au grade d’officier

Les lobbies sont toujours à l’honneur: BTP et Automobile
M. Bouygues (Martin, Pierre, Marie), président-directeur général d’un groupe industriel. Chevalier du 28 juin 2002.
M. Cham (Claude, Marie, Raymond), dirigeant de société. Chevalier du 1er juin 1999.
Claude Cham, président de la SFEPA (Syndicat des fabricants d’équipements et de pièces pour automobile) et de la FIEV (Fédération des industries des équipements pour véhicules)

Mme Hembert-Wermus, née Bernard (Laurence, Chantal, Camille), directrice internationale d’un groupe de presse, traduction…Executive International Director au Groupe Marie Claire (groupe détenu à 42 % par Hachette Filipacchi Médias…soit Lagardère Médias) Pour l’anecdote, le reste du capital appartient au groupe Jean Prouvost, de nom de cet industriel devenu homme de presse et étiquetté « collaborateur » sous Pétain.
(Selon Wikipédia: Jean Prouvost devient, le 6 juin 1940, ministre de l’Information dans le gouvernement Paul Reynaud, puis le 19 juin haut commissaire à l’Information dans le gouvernement Pétain, poste dont il démissionne le 10 juillet 1940, alors que Pétain reçoit les pleins pouvoirs.) Marie Claire n’est qu’une des miettes de son fleuron des médias démantelé à la Libération.

Mme Pochon, née Doré (Marie-Laure, Jeanne, Antoinette), dirigeante d’un laboratoire pharmaceutique ; 28 ans d’activités professionnelles.
Le lobby pharmaceutique n’est pas oublié en récompensant la patronne de cette entreprise danoise filiale française de Lundbeck, ancienne de Merck et Pfizer, pdg de Schwarz Pharma France en 1999, Présidente du Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique entre 2006 et 2009, selon mypharma-editions.
Pour rappel, Lundbeck est une société pharmaceutique internationale centrée principalement sur le traitement des troubles psychiatriques et neurologiques. Nul doute qu’elle saura tirer son épingle du jeu des contrats juteux pour le plan Alzheimer de Mr Sarkozy. Concernant le plan Cancer, le succès est déjà au rendez-vous avec le fer de lance de la maison, l’antidépresseur Seroplex.

Mme Seguinotte (Hélène, Isabelle, Marie), directrice générale d’une société… DG de Turbomeca Canada, groupe SAFRAN, fusion de snecma et sagem

M. Rigout (Daniel), président-directeur général de sociétés
Daniel Rigout, Bouygues par excellence. Groupe Bouygues (depuis 1988) : en poste au sein de la direction génie civil de Quille (1988), directeur général des filiales bâtiment de l’Ouest de la France (1991), directeur général des filiales France Nord et Belgique (1997), directeur général délégué de Bouygues Bâtiment International (2001), PDG de VSL International et de DTP Terrassement (depuis 2009).

Mme Colliat (Dominique, Marcelle), directrice d’un complexe hôtelier ; 34 ans d’activités professionnelles… n’est autre que Directrice des opérations Sofitel Europe du Sud et Maghreb .
Cela peut être utile de récompenser une femme qui peut vous faire passer d’agréables vacances aux frais de la princesse!

M. Dubreuil (Jean-Paul, Raymond, François), président-directeur général d’un groupe de sociétés, un groupe de sociétés aux noms peu connus mais certainement rentables, un groupe touche-à-tout capables de vendre des produits pétroliers et de faire dans l’énergie renouvelable (Volten, solinvest,soligest, solargie…), histoire de gagner sur tous les tableaux, ou l’art de bouffer à tous les rateliers comme on dit vulgairement. Groupe Dubrueil

Mme Pacaud, née Alfonsi (Danièle, Toussainte, Angèle), directrice d’un restaurant ; 29 ans d’activités professionnelles.
Directrice de restaurant suffit amplement à obtenir la légion d’honneur…comme quoi!

Encore dans le who’s who: M. Siney (Jean-Paul, Alexandre), président d’un groupe industriel ;
On peut aussi faire dans le commerce du Pneu et recevoir la récompense, à l’instar de Jean-Paul Siney, président de G6 (groupe profil +), visiblement très chanceux d’avoir gagné une mini-cooper pour un simple concours Good Year. Profil + ne vous dit rien? Avant peut être mais pas depuis qu’un certain Alain Prost, sympathisant de l’UMP, fait la promotion. Probabilité qu’un sextuple champion du monde de F1 fasse de la publicité pour une marque inconnue: zéro. Mais en Sarkozia tout est possible.

M. Viaene (James), chef cuisinier ; 58 ans d’activités professionnelles et de services militaires.
On a bien eu une directrice de restaurant!

Commerce extérieur
Au grade de chevalier

M. Darricarrère (Yves-Louis, Charles, Justin), directeur dans un groupe fournisseur d’énergie …comprendre Directeur général de l’Exploration et Production Total ! Certainement en remerciement des efforts de Total pour le respect de la sécurité et de l’environnement afin d’éviter les pollutions de Donges, la catastrophe de l’Erika, l’explosion mortelle de Dunkerque, l’explosion de l’usine d’AZF.

M. Zinsou-Derlin (Lionel, Alain, Louis), président d’une société financière…Lionel Zinsou est un banquier d’affaires franco-béninois. Que du sulfureux: membre du comité directeur de l’Institut Montaigne, think-tank libéral français, et Conseiller au Cabinet du Président de la Republique du Bénin, ancien associé-gérant de Rothschild & Cie,animateur du club Fraternité, cercle de réflexion de Laurent Fabius – si Fabius est socialiste, le blog Cpolitic est un évéché – et administrateur du comité opérationnel du journal Libération désigné par Édouard de Rothschild après le départ de Serge July.(source wikipédia)

Politique de la ville
Au grade de chevalier

Mme Gridel, née Culioli (Marie-Josèphe), directrice des relations internationales au pôle universitaire Léonard de Vinci Même si son travail n’est pas à remettre à cause, nul doute qu’appartenir à l’université Pasqua aide forcément à la breloque. Culioli…Un nom qui ne vous dit rien? Peut être est ce un hasard, une homonymie, toujours est-il que la première femme de Nicolas Sarkozy, avant Carlita, avant Cécilia, s’appelle Marie-Dominique Culioli. Troublant…

Ministère de la défense
Au grade d’officier

M. Perrier (Jean-Paul), conseiller du président-directeur général d’un groupe
Au grade de chevalier
M. Dumas (Jean, Louis), pilote d’essais dans un groupe ;
Etrange, mais quel groupe? Petite recherche. Le premier Jean-Paul PERRIER président de Thalès,ancien de Dassault….le second Jean-Louis Dumas n’est autre que pilote d’essai du Falcon 7X, le dernier né des jets privés haut de gamme de chez Dassault Aviation, dont quelques modèles ont été achetés aux frais de la princesse, pour…Nicolas Sarkozy Hasard encore.

Ministère du budget, des comptes publics
et de la réforme de l’Etat
Au grade de chevalier

Mme Péron, née Prévoteaux (Annie, Bernadette, Pauline), inspectrice départementale des impôts, chef de service comptable à la direction départementale des finances publiques des Hauts-de-Seine…
Oui les Hauts de Seine, en clair, Sarkoland.

Evidemment cette liste décryptée est non-exhaustive, le reste demeurant accessible ici et recèle certainement encore d’autres joyaux de lobbying et de copinage grossier.
Une armada de Karcher ne suffira jamais à supprimer ce genre de procédés…où le fait d’appartenir à des entreprises dans le giron de l’UMP sarkozien augmente fortement les probabilités d’obtenir le précieux.

Article connexe: Promotion 2009 de la Légion d’Honneur: « Salut les Copains! »

20 réflexions sur “Légion d'Honneur 2010: Une République Irréprochable? Pas sûr!

  1. Il y a tellement longtemps que la remise de la breloque (inventée par un tyran, ne l’oublions pas) a été détournée de sa fonction première que sa signification s’est banalisée; La porter devient même hautement suspect lorsqu’elle a été remise par un représentant de l’état UMP.

    J'aime

  2. Il ne faut pas oublier Mireille Mathieu que Nicolas a décorée en souvenir de 2007 où elle lui avait brailler dans les oreilles…. Donnez-nous mille colombes. Et j’ajoute mes félicitations pour le courage utilisé pour pondre une telle liste, mais elle a le mérite de mettre les points sur les « i ».

    Bonne soirée
    amitiés
    genevieve

    J'aime

    1. @Geneviève
      Un oubli malencontreux rapidement corrigé…grâce à vous. Et pour le courage, je vous confirme…mais si c’était à refaire, gros doute ;-)

      @Loubomer
      Certes mais fort heureusement ce n’est pas forcément signe de collaboration avec l’ennemi. Quoique…l’intéressé(e) peut toujours la refuser. Alors…

      @Ervé.do
      Ce blog est bien la seule drogue (douce) que je ne déconseille pas ;-)

      J'aime

  3. quand on ne connait pas les personnalités et ce à quoi elles ont oeuvré toute leur vie, on se tait, on se renseigne et aprés et seulement aprés on est en capacité d’émettre un jugement. la critique est constructive quand elle s’appuie sur un argumentaire et non sur des représentations qui se veulent dans un esprit de tolérance et qui me semblent bien étriquées. A bon entendeur….

    J'aime

    1. @Anne26
      Déjà Bonjour, c’est la moindre des choses surtout quand on se connaît pas ;-)
      Question critique, visiblement vous êtres très douée. Votre commentaire se dégonfle comme une baudruche, dans la mesure où vous recommandez aux autres de ne pas en faire, mais vous, vous ne vous privez pas. Pour les arguments, les précisions: rien. C’est dommage!

      Si vous avez bien lu l’article ma chère Anne26, je n’en doutes pas une seule seconde, vous verrez évidemment que les personnes vraiment méritantes comme les « pilote d’hélicoptère de la sécurité civile », les « résistants », les membres d’associations, les simples fonctionnaires ayant travaillé toute leur vie au bénéfice de la Nation (etc…) n’y sont pas.
      Non sont ici rassemblés, de manière non exhaustive, les personnalités dont l’octroi de la Légion d’honneur, de part leur fonction, de part leur appartenance à une entreprise privée en collusion avec le National Sarkozisme, semble plus que suspecte.
      Néanmoins, ne prétendant pas avoir la Science infuse ni que la perfection est humaine, si vous aviez une ou plusieurs personnalités, qui malgré de telles appartenances sulfureuses, avaient véritablement agi pour le bien de la Nation, je me ferais un plaisir, que dis-je, une joie de procéder à un rectificatif immédiat.
      Merci à vous

      Cdt,
      Cpolitic

      PS: Evitez les termes bateaux et stéréotypés, « A bon entendeur…. » en fin d’intervention, pourquoi pas « signé furax » aussi? Cela décrédibilise encore plus votre intervention, qui de part son niveau intrinsèque n’avait pas besoin de cela.

      J'aime

  4. En réponse à Anne26 : Il convient de bien se rappeler que la Légion d’honneur récompense depuis ses origines les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation. Il est à noter qu’à voir les listes depuis quelques temps, on est en droit de se demander quels sont bien les mérites éminents des récipiendaires ; à moins que figurer en bonne place dans le carnet d’adresses d’un ministre constitue un mérite éminent ? (il est vrai que ce n’est pas donné à tous le monde !!! ) Il serait d’ailleurs instructif de comparer les listes ds promotions effectuées par chacun des présidents de notre cinquième république, on verrait bien alors quelle est la notion de « mérite éminent » de chacun. Et pour relativiser, quelques citations, en commençant par le fondateur de cette rosette :
    « C’est avec ces hochets qu’on mène les hommes. » – Napoléon.
    « En France, le deuil des convictions se porte en rouge et à la boutonnière. » — Jules Renard.
    « Si on voulait me donner la Légion d’honneur, j’irais la chercher en slip pour qu’ils ne sachent pas où la mettre. » — Coluche
    NB : ce billet a été rédigé avec l’aide de Wikipédia ; il est très intéressant d’y consulter la liste non exhaustive de celles et ceux qui l’ont refusée.

    J'aime

  5. CPolitic

    Je vous suggère de décorer Loubomer, votre principal lieutenant, qui se saisit de ses armes comme un éclair zèbrerait le ciel avant d’éclater en grondant. Il me semble que vous ne pourrez jamais trouver une telle sentinelle de garde, même moi, je suis prête à me mettre au garde à vous devant cet élément avancé de défenses….

    Allez, j’irai même jusqu’à dire qu’elle prend peut-être des cours du soir ou du jour d’ailleurs en votre compagnie pour ces combats de corps à corps qu’elle livre à tout nouveau ou nouvelle intrus….Travaille t-elle gratuitement ? elle défend ce blog bec et ongles….Alors pour services rendus, CPolitic, un bon geste, une médaille du travail serait le minimum…

    Loudomer, ces quelques lignes de ma part, ne sont qu’une envie de m’amuser de la façon dont vous avez renvoyé à ses foyers, une certaine Anne 26…. laquelle Anne n’a rien vu venir !…
    Amitiés
    genevieve

    J'aime

    1. @Geneviève
      Je ne me rappelle pas de cette « Anne26 » Désolé…oups, je n’avais pas encore lu son commentaire quand j’ai lu le vôtre…voyons un peu.
      Quant à Loubomer, effectivement, la sentinelle demeure très efficace et réactive. Cela mérite quelque chose.

      @Loubomer
      Fais moi penser de te donner l’enveloppe avec ce que tu sais dedans. Rdv à l’Agence BNP Paribas de Neuilly sur Seine.
      Plus sérieusement, ces légions d’honneur permettent de rendre visible les lèche-culs du système, ce qui a donné en 40, le terme de « collaborateur » au régime. Evidemment nous n’en sommes pas arrivés au tel désastre humain, fort heureusement.

      J'aime

  6. Avé tout le mon dentier du 6ème continent !

    Mazette ! Anne26 n’a pas l’air commode ! ;-) Ne verrait-elle rien venir ? (mouais, j’en convient, c’était un peu facile !) En ces temps de rigieur, les bons mots ne sont pas légions !

    Je rejoins (en tout bien tout honneur) le commentaire de notre incontournable Geneviève pour la remise d’une Légion d’Honneur à notre Camarade Loubomer ! Na ! ;-)

    Bon sinon, what else ?

    Ah oui :

    « Veux-tu vivre heureux ?
    Voyage avec deux sacs, l’un pour donner, l’autre pour recevoir. »
    (Goethe)

    C’était ma petite citation du jour ! ;-)

    @ CPol’ : moi aussi, je veux une enveloppe papier kraft ! Non mais heu… ;-)

    Merci Loubomer pour ceci :
    « Si on voulait me donner la Légion d’honneur, j’irais la chercher en slip pour qu’ils ne sachent pas où la mettre. » — Coluche

    Il manque terriblement le Michel ! Ils doivent bien se fendre la poire là où ils sont les Coluche, Desproges, Jean Yanne, Dard…

    Bonne journée à toutes et tous !

    (j’ai encore semé plein de boulettes jaunes ! :-) )

    Ervé

    J'aime

  7. Parmi les noms que j’ai pu remarquer dans cette nouvelle promotion, je n’ai guère vu que celui de Raymond Aubrac qui corresponde à l’idée que l’on se fait de la Légion d’honneur. Je l’ai vu et entendu dernièrement quand il est venu à Montmorency inaugurer le nouvel espace culturel « Lucie Aubrac » et malgré son grand âge il reste particulièrement lucide et déterminé.

    Avant Coluche, Marcel Aymé avait refusé la rosette en disant à ceux qui la lui proposaient qu’ils pouvaient « se la carrer où je pense »… Merci à Loubomer pour cette citation de Jules Renard, je ne la connaissais pas. Ses aphorismes sont toujours ciselés autant que pertinents.

    Le béni-oui-ouisme d’Anne 26 ne mérite pas que l’on s’y attardât ! Il lui faudrait quelque chose de supplémentaire dans le siège normal de l’entendement pour comprendre que cette liste critique ne vise pas les personnes mais ce qu’elles représentent : précisément la collusion d’intérêts avec l’Etat comme pompe à fric pour les multinationales dont les affaires Bettencourt-Woerth, etc sont le modèle. A la fois réceptacles des deniers publics et dispensatrices de fonds occultes pour le financement des campagnes électorales et autres dépenses des partis politiques – marchés publics du BTP, de l’armement, etc (Thalès par ex. est au centre des scandales des frégates de Taiwan et des sous-marins Agosto vendus au Pakistan, sur fond de rétro-commissions occultes destinés aux partis politiques et au coeur du Karachigate qui reste attaché à la campagne de Balladur en 1995 et donc aussi Sarkozy qui ne pouvais rien ignorer en tant que ministre du budget et directeur de sa campagne). Sans oublier les médias propres à nous décerveler : Bouygue cumulant le BTP et TF1, Dassault, l’aviation militaire et civile avec Le Figaro, Lagardère, l’aviation civile et militaire (EADS) et les médias (liste trop longue aussi bien dans l’audio-visuel que la presse)…

    J'aime

    1. @Mémé Kamizole
      Quelle joie de vous lire sur ce blog! Comment allez vous?
      Effectivement, je vous rejoins pleinement sur le mérite de Raymond Aubrac pour arborer la précieuse récompense.
      Sur le domaine de la culture, même si je suis loin d’être fan, même si c’est pour son amitié avec le clan Sarkozy qu’elle l’a aussi reçu, reconnaissons que sur le plan artistique, Mireille Mathieu demeure malgré tout représentante de la France – oh certes pas moderne! – à l’étranger.

      Quant au dangereux problème du mélange des genres – privé/public – mon petit doigt me dit que le ménage va devenir obligatoire sinon vital.
      Et il y aura forcément des dommages collatéraux dans cette guerre contre la corruption.
      En 2010, nous allons devoir encore faire la chasse aux privilèges et aux privilégiés.

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  8. Comment mettre en doute la remise de la Légion d’honneur au grade de chevalier au professeur B.Nordlinger !
    Sa compétence, son dévouement ainsi celui de toute son équipe (je pense à Mr Rougier et au personnel de l’Hôpital A.Paré) ne peuvent être mis en doute.
    Quand un médecin est présent du matin au soir et le dimanche à l’hôpital, on ne peut que le remercier de ne pas exercer en clinique et d’avoir choisi de transmettre son savoir aux futurs médecins.

    Sincères pensées de toute la famille à ce grand Monsieur.

    Sébastien Besnard

    J'aime

    1. @Besnard

      Nous ne mettons nullement ici en doute les compétences ni l’honnêteté de l’intéressé encore moins son mérite. Juste de part le niveau des médailles, nous émettons l’hypothèse que sa fonction lui offre la possibilité d’avoir comme patient des hommes politiques. Ceux-ci souhaitant le récompenser dans le cas d’une guérison, ils pourraient être amener à utiliser la légion d’honneur pour cela.

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  9. J’entends bien ce que vous dites mais il ne faut pas tirer sur tout ce qui bouge. En connaissance de cause, je souhaitais affirmer que ce professeur est quelqu’un qui mérite.les honneurs. Qu’il soigne des hommes politiques de gauche, de droite et que ceux-ci l’en remercient, je n’y trouve rien à redire quand on a un tel talent.

    J'aime

  10. Comme je l’ai reçu :
    « SARKOSY ET LA LÉGION D’HONNEUR

    Madame Marilyn CARLSON a dû attendre plus de 15 années pour être honorée par la haute distinction.
    La cérémonie a été présidée par Jean-David LEVITTE dans les salons new-yorkais en novembre 2007, soit quelques mois après l’election de SARKOZY.
    La société CARLSON gérait les déplacements des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur reversait la moitié des bénéfices générés au même ministère.
    Ces commissions n’apparaissaient pas dans la Comptabilité publique.
    CARLSON et le groupe ACCOR sont, depuis 1993 (période BALLADUR), attributaires du marché des expulsions du même ministère, remplissant ainsi les unités hotelières du groupe autour des aéroports, entre autre.
    La Légion d’honneur de la présidence SARKOZY se mérite.
    C’est à Madame Clothilde VALTERE et à Monsieur *** de la DÉPAFI (service financier du ministère de l’Intérieur) auxquels on doit le mérite d’avoir concocté le marché des expulsions en collaboration avec la DGPN de Monsieur Claude GUEANT et Monsieur Nicholas SARKOZY, au ministère du Budget. Ceci malgré les avis défavorables de la commission centrale des marchés et la DGCCRF – compte tenu là encore des bénéfices partagés. Selon la Direction de la Comptabilité publique, le ministère de l’Intérieur fonctionnait en «free-lance» (?)
    Monsieur DEMAISTRE n’est pas un privilégié et l’on peut imaginer les critères d’attribution de la distinction depuis 2007.
    Il est aisé de comprendre la confusion entre l’intérêt de l’État et de la Nation et celui d’un parti politique. Le groupe ACCOR, de renommée internationale, ne s’est pas honoré en proposant des tarifs non négociés (prix client) pour l’hébergement des immigrés en voie d’expulsion des hôtels deux étoiles.
    S’il est avéré un trafic de Légion d’honneur du fait d’un parti politique, on en retiendra en particulier l’indécence et le cynisme. »

    J'aime

  11. La Légion d’Honneur qui ne fut pas créée par un tyran (il le devin peu après) récompense au delà du courage militaire, ceux qui font rayonner la France et ses valeurs humanistes, universelles à travers le monde….Il n’y a plus que quelques sportifs et prix Nobel qui répondent à ce critère…pour tous les autres, on est tout de même tenté de penser « et pourquoi pas moi? » du coup, hein, bhen ouai! :)

    J'aime

  12. mari jo gridel est bien la soeur de marie do culioli… elle est la tante de jean et pierre… elle etait aussi dans le conseil regional du 92 a l epoque… et son fils est le neveu cheri du president, il s appele charles henri gridel… une vrai merde sans nom et qui proffite allegrement des pistons de son oncle et de ses cousins cheris…elle est le bras droit de pasqua et la branche direct de tout le milieu corse dans les cercles de jeux de l hexagone ( a votre avis comment est ce possible cette ascension dans les casinos et autres tripots sans l aval du ministere de l interieur et ensuite de la plus haute magistrature qui est celle de president..???) …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s