Imagine Quand Même…

On inaugure une longue série d’infographies politiques sur la base d’une idée rigolote trouvée sur internet avec un poisson des grandes profondeurs…

Nous, ça sera forcément moins drôle et beaucoup plus « acide ».

A vous de nous dire si cela vous plaît…

Imagine quand même macron accident nucléaire masque

Ch’tite variante…

Imagine quand même macron coronavirus 30 000 morts!

 

Imagine quand même macron facho

 

Imagine Quand même Masques Impots 100 milliards d’argent public (dont 24 milliards rien qu’en chomage partiel)

 

Imagine Quand même Pénurie de Masques par Macron

De la Politique à la Psychiatrie: Quand Macron nie la pénurie de masques…

Nous l’avions déjà abondamment écrit ici mais force est de constater que nous devons en remettre une couche.
Quand un président de la République en exercice nie les faits passés, nie la triste réalité, nie l’Histoire récente , nie les actions de son gouvernement jusqu’à ses propres allocutions, nous basculons alors d’un problème politique à un problème médical et psychiatrique.
A quoi bon dépenser des heures à argumenter quand même les évidences, les preuves formelles, les faits publics reconnus par toutes et tous, demeurent niées sans vergogne?

 

macron nie la pénurie de masque

 

Signes avant-coureurs
Une femme politique, Rama Yade, que nous ne portons pas dans notre cœur vu son passé Sarkoziste, avait pourtant dès avril 2017, eu une très bonne analyse quant aux faibles capacités du candidat Macron. Des doutes malheureusement amplement confirmés, après 3 ans de chienlit couverts par le « en même temps ».

Soyons clairs, il en va de la responsabilité des présidents des deux parlements, Richard Ferrand et Gérard Larcher, conformément à l’article 68 de la Constitution.
En effet, l’actuel président s’avère dans l’incapacité mentale d’agir dans le bien de la Nation.  Dans le cadre de son allocution liée au soutien du milieu artistique, nous avions déjà dû subir une intervention ahurissante où il présentait tous les symptômes de patients des services d’addictologie: sueurs, logorrhée, démangeaisons, gestuelle exacerbée, yeux brillants.
Maintenant, le sujet ne se rappelle manifestement ni du passé, ni de ses propos.

10 mars 2020:

Nous sommes préparés

8 avril 2020 – intervention à Pantin (voir ci-dessous):

« ce qu’on pensait sans valeur il y a 6 mois où un an […] d’un seul coup on serait en rareté »

13 avril 2020:

Alors, étions-nous préparés à cette crise ? A l’évidence, pas assez […]

18 mai 2020:

Nous n’avons jamais été en rupture

Si eux-mêmes – Ferrand et Larcher – n’ont pas le courage politique d’agir, étant très proches politiquement cela serait aisément compréhensible, c’est donc à l’Etat Major de l’Armée voire un quarteron de généraux, d’agir et de prendre temporairement le pouvoir pour organiser à terme de nouvelles élections libres. Un acte lourd en conséquences.
Si personne n’a le courage politique de prendre ses responsabilités, il ne reste plus que le peuple. Pour le meilleur et surtout le pire.

Mais quelque chose nous dit, malgré tout, que notre pays – peuplé majoritairement de veaux – va rester dans un statu quo lâche et stupide, celles et ceux tirant les ficelles derrière la marionnette malade Macron s’arrangeant fort bien d’un tel président aussi faible mentalement que politiquement.

A moins d’un miraculeux sursaut populaire… mais on croit pas aux miracles!

The Artist : Macron et la Mafia LREM Danseurs de Claquettes

20 796 morts déjà. Ce sont les régions, les départements, les mairies qui se débrouillent comme ils le peuvent pour suppléer un Etat Macronien, mensonger et défaillant. Ainsi la région Sud (ex-PACA) s’est débrouillée par ses propres moyens, et va recevoir d’ici fin mai 25 millions de masques venant de Chine.

La Ville d’Hyères, par exemple, a commandé début avril 230 000 masques qui seront livrés fin avril et début mai, dixit son maire Jean-Pierre Giran. Le premier lot constitué de 140 000 masques (sources: en direct de Chine, via l’AMF, fournisseurs habituels) ira aux travailleurs exposés, le deuxième lot sera mis à disposition des habitants. Contrairement au ministère de la santé, cela a le mérite d’être précis et clair: mode de commande, date de commande, date de livraison, répartition et publics concernés. Pas de claquettes ici, juste du pragmatisme et de l’expérience du terrain.

Concernant la fabrication de masques française de masse, puisque plus écologique, plus logique, plus rapide et moins onéreux qu’importer d’Asie, la seule usine de Bretagne en capacité d’être relancée ne peut pas malgré l’aide de toutes les collectivités locales, car l’Etat Macronien ne veut pas!
En revanche, un vieux hangar en Seine Saint Denis l’intéresse… mais il y a tout à faire, dont trouver le budget!
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Concernant les tensions sociales, forcément c’est le département de Seine Saint Denis l’un des plus pauvres de France qui s’avère le plus impacté, d’autant qu’une récente bavure policière a mis le feu aux poudres. De plus en plus de files d’attente pour récupérer de l’aide alimentaire… voilà qui fait désordre dans la 6ème économie mondiale avec un gouvernement qui gère très bien la crise, selon ses dires.

Le chrono tourne, les morts s’accumulent, les guignols LREM monopolisent les merdias pour faire des claquettes et donne le change. Mais leur déconfinement du 11 mai, décrété par le MEDEF et relayé par leur gourou écervelé, apparait chaque jour comme totalement irresponsable.

Ras le bol de ces danseurs de claquettes!

macron buzyn the artist

 

Grèves et Blocages: Tour d’horizon de la Sphère Politique Française

Une telle actualité reste l’idéal pour faire tomber les masques. Pour comprendre dans quel camp se situent réellement les politiques, faisons ainsi un petit tour des propos rapportés ou tweetés de nos « élites ».
Il y en aura pour tout le monde!
Au programme: Le PS nous prend de haut (et pour des cons) tout en confirmant son statut de « deuxième droite », la droite fait du FN light, le FN compte les points tout en soutenant… la Police. Et la vraie gauche fait ce qu’elle peut pour se faire entendre et défendre le droit de grève.

Résumons: PS+CFDT+MEDEF+LR+UDI+FN contre… tous les autres (y compris MJS, la jeunesse du Parti Socialiste!).

Commençons par les félons du PS et ses collaborateurs:

Le Foll (PS) annonce que si le chômage reprend, ça sera de la faute de la CGT et des méchants syndicats. Comme si, nous étions dans le plein emploi (sic!) Source

si ça va mieux en termes de croissance, de la capacité que l’on a à créer de l’emploi, la responsabilité de bloquer un pays et donc de remettre en cause la croissance qui est en cours et donc les créations d’emplois qu’on peut espérer derrière […], chacun mesurera la responsabilité qui est la sienne.

 

Laurent Berger (CFDT) confirme sa réputation de collabos du PS et du MEDEF de la pire des manières – Source

« Il est hors de question que le gouvernement renonce à ses engagements, que ce soit en retirant la loi ou en la vidant de sa substance. Ce serait un coup dur pour les salariés, car ils perdraient le bénéfice des nouveaux droits reconnus par le texte »

« Je n’ai pas peur des vociférations de l’extrême gauche, quels que soient ses porte-voix. Je fais le pari de l’intelligence collective, qui consiste à construire des compromis équilibrés. Si l’on préfère miser sur l’extrême gauche en lui accordant une place surdimensionnée à un moment où par ailleurs le FN prospère, ce sera la porte ouverte à l’hystérisation, la fragmentation et la radicalisation de notre société. »

CFDT le poids des chaines

Le PDG de Total (membre du MEDEF) Patrick Pouyanné, bafoue clairement le droit de grève en menaçant d’arrêter les investissements. Source

« Si nos collègues veulent prendre en otage, pour une cause étrangère à l’entreprise, un outil industriel, il faut qu’on se pose la question de savoir si c’est là que nous devons investir »

MEDEF Le marionnettiste de Loi Travail
MEDEF Le marionnettiste de Loi Travail

 

Michel Sapin (PS) ose: le droit de grève est illégitime. Source

« Il y a aujourd’hui des actions, qui sont des actions de blocages, soit de blocage des raffineries, soit de blocage des dépôts, qui ne sont pas, à ce stade là, dans les conditions dans lesquelles ça se déroule, (…) des actions légitimes »

 

Najat Belkacem (PS) nous confie sa vision dédaigneuse et paternaliste : le Président c’est le Papa, le Peuple c’est l’enfant. Le Papa éduque l’enfant, même si l’enfant ne comprend pas, c’est pour son bien. Merci Najat

Pardon pour ce bon sens peut-être un peu trop classique pour certains mais je trouve qu’un responsable politique, et en particulier un responsable politique au sommet de l’État, qui préside aux destinées d’un pays, d’une certaine façon il a un peu un rôle équivalent à ce que peut avoir un père de famille ou une mère de famille à l’égard de ses enfants

Réfléchissez à la façon dont vous vous comportez avec vos enfants. N’est-il pas utile que de temps en temps, vous leur donniez confiance en eux-mêmes, vous leur disiez où on va et comment on y va ? Parce que vous, vous avez l’ensemble des informations utiles pour éclairer, justement, leur chemin.

 

Manuel Valls (PS) considère que les syndicats pratiquent des actes anti-démocratiques voire terroristes. Rien que ça! Eric Ciotti sors de ce corps! Source

« Continuer des actions qui visent à retirer le texte, ce n’est pas démocratique. Il n’y aura pas de retrait de ce texte sinon on ne peut plus réformer. Ça suffit, c’est insupportable. »

« la CGT est dans un processus de radicalisation »

 

Myriam El Khomri (PS) confirme son mentor dans la métaphore terroriste = syndicaliste

« la prise d’otage des Français »

El Khomri: L'effrontée du code du travail

Et pendant ce temps-là…
notre si cher président Flanby 1er tente l’impensable et montre encore une fois, inconsciemment ou non, sa rupture avec le peuple. Et toujours dans la modestie.

« Je fais l’Histoire. D’une certaine façon le peuple français fait sa propre Histoire »

« Ce qui m’anime, m’habite presque, c’est qu’est-ce que j’aurai laissé comme trace, qu’est-ce qu’un autre n’aurait pas pu faire et que j’ai entrepris »

Hollande La Débandade

Cap à droite, la vraie, la première!

Marc Le Fur (LR) se demande – à raison -l’intérêt d’un état d’urgence si une telle pagaille est possible. Rassurons-le, on se demandait aussi comment il était possible de mitrailler en plein Paris et dans une salle de concert pendant un plan Vigipirate écarlate. Quant à la lucidité de la parodie de président et son « ça va mieux »…
Source

« Comment cela est-il possible alors que nous sommes en plein état d’urgence, interroge-t-il ? Le « ça va mieux » du Président de la République apparaît comme un propos extraterrestre. »

 

Juppé (LR) joue l’amnésique… ou au con. Qui sait?

Forcément un petit rappel de ses exploits, de notre part…

 

Roger Karoutchi (LR) joue au psy avec le PS. Source

« Le candidat de la droite arrivera quel qu’il soit avec son programme sur la réforme du code du travail. S’il est élu, il aura la légitimité pour dire : je ne prends personne en traître, j’ai été élu largement, je l’applique. Là, l’un des problèmes, c’est que François Hollande n’a pas été élu sur ce programme là »

 

Eric Ciotti (LR) imagine déjà l’armée intervenir avec des chars AMX contre la CGT. Source
On rappellera que la CGT revendique près de 700 000 adhérents alors que tous les partis politiques en France confondus plafonnent à près de 400 000. Circulez et taisez vous!

« Il faut réquisitionner, comme Nicolas Sarkozy l’avait fait en 2010. C’est une mesure d’intérêt général, on ne peut pas laisser le pays bloqué par une petite minorité. »

 

Bruno Le Maire (LR) résume sa vision: syndicat = passé et obsolète, libéral = futur et progrès. On l’adore, forcément.

 

Xavier Bertrand (LR) rappelle le gouffre entre Paris et la Province, par rapport aux propos du secrétaire d’Etat des Transports, Mr Vidalies, niant les pénuries d’essence.

« au président de la République, au premier ministre, sans délai, sans tarder, de prendre les mesures de réquisition qui s’imposent, notamment dans les raffineries, pour qu’il n’y ait pas cette pénurie qui existe aujourd’hui, même si, à Paris, on dit qu’elle n’existe pas ».

 

Sarkozy(LR), lui, n’a pas changé. La France Forte.

 

sarkozy terroriste

 

Dupont Aignant (DLF) a choisi son camp: La Police…. comme le FN. On avait déjà un pauv’ con de Nicolas, pas besoin d’un deuxième.

 

Florian Philippot (FN) se fout de notre gueule. Magie des sondages, quelle que soit la réponse des sondés, gouvernement ou syndicats responsables, le FN est gagnant. Une nouvelle preuve concrète de la stupidité des sondages, aux multiples biais. Toujours proche du peuple le FN…

 

Jean-Vincent Placé continue sur sa lancé de la collaboration au National Hollandisme. Non à la CGT. Non au droit de grève. Source

« Il est totalement inacceptable et irresponsable de bloquer les raffineries »

Jean Vincent Placé Opportuniste
Tournons maintenant la barre à gauche…

Montebourg (Parti ?), lui, prépare son avenir et prend la posture, « intelligente », du gant de velours dans une main de fer: la médiation. Pour ce faire, il lance même le Projet France, histoire de récupérer toutes vos idées. Une sorte de démocratie participative bis. Un arrière-goût douteux de déjà vu…

Source

« le gouvernement a la responsabilité de débloquer la situation ». « Comme on dit dans mon pays: ‘Faut qu’on se cause' » Et « un référendum sur la loi Travail serait une bonne recommandation ».’Je ne cèderai pas' ». « Je nommerais un médiateur, j’organiserais le dialogue »

 

Noël Mamère (Ecolo) nous offre un moment de lucidité sur ce gouvernement de droite, la fameuse « deuxième droite ». Source

« Manuel Valls, ce n’est pas la gauche. Les Français sont complètement perdus puisqu’à gauche, le gouvernement mène une politique de droite »

À quoi sert l’état d’urgence sinon à faire reculer nos libertés ? Il faut que les Français sachent qu’on est en train de faire reculer l’Etat de droit. »

« Un franchissement de la ligne rouge. » à propos de la déchéance de nationalité

 

Le Parti de Gauche partage la vision de Mamère (sans mauvais jeu de mots)

 

Mélenchon (Parti de Gauche) ne fait pas dans le détail. On verrait bien aussi le départ du commanditaire Hollande.

//platform.twitter.com/widgets.js

Le rebelle Mélenchon

 

Finissions avec Philippe Martinez, le patron de la CGT
Source

 « Nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout pour le retrait du projet de loi Travail ».

« Débloquer des raffineries est illégal, Sarkozy l’avait fait et a été condamné »

« Le gouvernement tourne le dos à ses engagements, Hollande a dit qu’il serait le président du dialogue social. Il en paie les conséquences »

Affiche Tract CGT Compte à rebours


Et vous, électrices, électeurs, vous en pensez-quoi?

 

 

 

 

 

Retraites: Un Certain Sentiment de Trahison…

Plusieurs semaines de conflits. Plusieurs jours de relative « tension d’approvisionnement » en carburant. Des milliers de manifestations dans toute la France, répétées x fois. Pour rien, oserait-on dire. Car finalement, dans la semaine du vote à l’Assemblée Nationale, la contestation visible, bloquante voire emmerdante (pour certains) a littéralement fait pschiiiittt.

Celles et ceux qui avaient le meilleur pouvoir de coercition se sont inclinés devant les ordres de leurs élites syndicales comme les menaces du National Sarkozism.
Finis les piquets de grève dans les raffineries. Finis les piquets de grève devant les centres de stockage. Plus grave. Finis les piquets de grève dans les ports notamment à Fos-Sur-Mer, là où arrivaient par pétroliers le fameux pétrole brut, nerf de la guerre.

Quelle tristesse! Quelle déception de voir une si belles luttes gâchées par les magouilles intestines et en haut-lieu des chefaillons syndicaux.
Pourtant, quel autre combat plus louable que les retraites, notre futur et celui de nos enfants?
Nicolas a donc gagné. Oh une victoire à la Pyrrhus, certes, mais il a gagné, sa réformette inutile, ridicule (un amendement prévoit un nouvelle étude en 2013!), et foncièrement injuste. Il a gagné par forfait de la part des syndicats comme la CGT, CFDT, ou CGC. Les premiers sur le papier à vous défendre, salariés, fonctionnaires, les premiers en Sarkozia, à baisser les bras et finalement, à vous trahir.

Il nous fallait des individus brutes de décoffrage, des Xavier Mathieu (conflit Continental), des Patrick Pelloux (syndicat urgentistes), véritables contestataires, francs et sincères. Nous avons eu des Chérèque et des Thibault, déconnectés des réalités, trop préoccupés par le maintien de leurs pouvoirs et privilèges en interne.
Excellente idée n’est-il pas cette technique de sape d’une manif tous les 5 jours. L’idéal pour faire semblant d’être en colère, de manipuler la masse du syndicat en leur expliquant par A+B que c’était la bonne solution. Non, la vraie, l’unique méthode, c’était la grève générale. Utopie en 2010, dirons les plus critiques voire les plus lucides, le milieu ouvrier n’étant plus le même qu’en 68.

Côté PS, à l’image de François Hollande, du mou, du vent, de la nouille, rien de consistant. On joue à trouver les failles de la machinerie législative. Où sont plutôt les grands orateurs, les Jean Jaurès, les charismatiques et proches du peuple à la Salengro?
Comment peut-on payer l’ISF, vivre dans les beaux quartiers, collectionner les montres de luxe, utiliser les associations comme banque privée et se dire « socialiste »?
En plus clair: comment « péter dans la soie » et se dire « de Gauche »?

Et que dire du Mélenchon se permettant de tacler les pseudo-journalistes, n’y avait-il pas d’autres priorités, les retraites par exemple? Le célèbre ronchon réussissant du même coup à parasiter ses propres messages et à se ridiculiser. Les animateurs de JT comme de radio n’en valant pas la peine, surtout pas en ce moment.
Et le facteur de Neuilly, l’Olivier seul contre tous, ne sachant plus ou trop bien, s’il faut se mettre en avant ou pas…

mélenchon ronchon

oliver twist facteur olivier besancenot

Nicolas et sa bande de racailles n’ont malheureusement rien à craindre… puisqu’en face, il n’y a rien, rien de crédible, ni d’audible. Juste des opposants mal organisés, désunis sauf pour batifoler devant les caméras lors des pathétiques défilés et montrer leur bouille (bien dans la lumière) au 20h.

Devant un tel échec, avant le prochain bide du 6 novembre, la moindre des choses, le minimum du minimum, Messieurs Chérèque et Thibault serait de démissionner de vos mandats.
Mais à l’instar du Nicolas, l’Ethique vous n’avez que faire, l’essentiel, ce point commun immonde avec le Sarkozism, c’est la conservation de votre place, le financement de votre réélection, l’élimination de vos ennemis en interne, en aucun cas l’intérêt des plus faibles, des plus fragiles.

Même plus le cœur à fêter Halloween, l’horreur politique, économique et sociale faisant déjà la une tous les jours.

Indiana "Sarko" Jones, à La Recherche de la Pénurie… Taboue

Incompétent. Culotté. Corrompu. Populiste. Bon nombre d’adjectifs peuvent nous venir à l’esprit dès qu’il s’agit de qualifier notre gouvernement et son hyperprésident.
« Stupide » mérite dorénavant – si vous en doutiez – de s’ajouter à la liste. Car comment qualifier, sinon de stupide, de mou du bulbe (rachidien), d’abruti notoire dans la lignée d’un Jean Sarkozy capable d’échouer une énième fois à ses rattrapages en droit, notre parodie de premier ministre François Fillon.

Quel genre d’homme politique cela peut-il être? Naïf et déçu du Chiraquisme. Naïf et déçu du Sarkozisme, voilà qu’il montre ses capacités à s’auto-mutiler en plein JT de 20h sur UMP Tv (TF1) en annonçant avec tout l’aplomb et l’arrogance qui caractérisent les sarkozistes notoires:
« Il n’y aura pas de pénurie parce que nous allons prendre les décisions nécessaires (…) pour faire en sorte que le pays ne soit pas bloqué ».

Toute la crétinerie réside dans la prise de position de la phrase, la certitude que demain, rien n’empêchera le pays de vivre. Autant creuser sa tombe!
Et patatra. Le lendemain puis le surlendemain, on apprenait par Jean-Louis Borloo, lui-même, alors si muet durant ces 4 longs jours, qu’un tiers des stations services de France étaient à sec partielle ou totale d’un ou plusieurs produits pétroliers.
Et les médias de se gausser une énième fois de ce nouveau couac de com’, même Radio UMP, Europe 1 Les ratés de com’ du gouvernement .

Un pouvoir qui ne tient que par la com’, et qui une fois celle-ci mise en échec, ne ressemble à rien de cohérent, ni de crédible. Un pouvoir qui essaye de se raccrocher aux branches qui cassent: Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, illustre populiste, explique ainsi la « légère » déconnexion des réalités:« il y a pu y avoir des retards ce week-end ». « Je crois qu’il y a eu des remontées sur la réalité du terrain qui n’ont pas été très exactes puisque sans doute on a mesuré avec retard l’ampleur des blocages » Pathétique, pitoyable, minable et ridicule, autant que les « tensions d’approvisionnement » du 18 octobre au soir, expression du blagueur raciste Hortefeux.
Et de nous rappeler de la fameuse « Rigueur », des niches fiscales supprimées mais qui ne sont pas des augmentations d’impôts, de la paranoïa de la grippe A, voire du plus lointain, « nuages de Tchernobyl » s’arrêtant à la frontière.
Prenez les gens pour des cons, allez-y… Déni de démocratie, déni des réalités.

2 Symboles en prime
D’une part, le successeur désigné du premier ministre décrédibilise (volontairement ou non) son prédécesseur.
D’autre part, cela ne fait que confirmer l’absence d’intelligence politique et de vision de François Fillon, responsable de son propre échec personnel. Pas étonnant alors, que ce dernier laisse entrevoir dans une de ses dernières interventions, un éventuel destin…dans le privé, dégouté de la politique.

Nul doute qu’à l’aube du prochain remaniement, devant autant de médiocrité, Fillon va pouvoir se fendre d’un « au revoir » très giscardien, en partant tête basse, par la petite porte à gauche de Matignon.

indiana jones à la recherche de la pénurie