Edouard Philippe, ce premier ministre indigne

On nous avait vendu du rêve: du renouveau, du « ni-gauche / ni-droite », de la moralisation de la vie politique. Et bien manque de bol, comme dirait François Le Flanby, la nomination d’Edouard Philippe, c’est tout sauf ça!

un proche d’Alain Juppé, ce vieux délinquant de 71 ans

un homme du système : diplomé de Science Po et de l’ENA, lié à la nébuleuse pro-américaine « Young Leaders » de la French American Fondation (camarade de promotion d’un certain Macron en 2012!), et marié à Édith Chabre qui n’est autre que la directrice exécutive de Science-Po

un député branleur: à l’assemblée, 0 proposition de loi, 0 rapport, 6 amendements, et seulement… 10 interventions, le tout depuis 5 ans!

un député ultra-conservateur : cet individu abject a voté contre les textes sur la transparence de la vie politique, l’égalité homme-femme, ou la transition énergétique…

déjà épinglé par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), il a refusé de communiquer les informations sur ses biens immobiliers (appartement à Paris, résidence en Seine Maritime, en Indre-et-Loire…

anti-écolo total: lié au nucléaire via la firme Areva (son ex-employeur) et défenseur de la centrale thermique à charbon de sa ville du Havre

un piètre gestionnaire, sa ville ayant succombé aux emprunts toxiques sous son mandat. Quoi de plus normal puisqu’entre 2010 et 2012, il était aussi administrateur de Dexia Crédit local, la branche française de Dexia alors qu’elle déclarait sa faillite !

– adepte du pantouflage en alternant les emplois dans le secteur privé et dans le public, passant allégrement de cabinet d’avocats Debevoise & Plimpton LLP, au poste de directeur des affaires publiques chez Areva.

– coupable de conflit d’intérêts en étant en poste chez Areva ET occupant le fauteuil d’adjoint au maire du Havre de 2007 à 2010

impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva

Macron le Loup de Wall Street

Cerise sur le gâteau, en janvier 2017, Edouard Philippe critiquait copieusement son futur employeur dans les colonnes de Libération:

Non, le Romain qui ressemble le plus à Macron, ce n’est pas Brutus, c’est Macron. Naevius Sutorius Macro, dit Macron, haut fonctionnaire (si si) devenu, à la faveur d’une révolution de palais, le conseiller de Tibère, empereur détaché des affaires courantes, il finira par l’assassiner

Ce qui est certain, c’est que ce Macron, personnage mineur de l’histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula. On ne souhaite cela ni à son homonyme ni à Brigitte qui, elle, m’apparaît à chaque nouvelle critique de goujats machistes plus sympathique encore

Emmanuel Macron « n’assume rien mais promet tout, avec la fougue d’un conquérant juvénile et le cynisme d’un vieux routier »

 

Le mandat d’Emmanuel Macron démarre donc très, très mal !
Car avec un énergumène comme Edouard Philippe, pour l’honnêteté et l’écologie, il faudra donc attendre 5 ans. Comme prévu…

P.S.: Cette nomination confirme une seule chose: Macron c’était bien un piège à cons!

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Edouard Philippe, ce premier ministre indigne

  1. hello camarade de retour sur la toile et je vois que tu et toujours fidèle au poste cela fais bien plaisir quand a moi j’ai remis en route le site aussi ,après 2 ans d’absence et je refais le tour des potos fakeur je te dit a très bientôt amicalement Grats ;-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s