François Fillon, La Débandade d’un Donneur de Leçons

Curieusement, devant une telle débandade politique, grâce à la mémoire collective d’internet, il s’avère bien plus facile de retrouver quelques pépites de phrases qui prennent tout leur sens. Et de voir alors le côté pathétique d’un pitoyable donneur de leçons:

Fillon taclait ainsi Sarkozy, le 28 août 2016 avec un truculent:

« Qui imagine le général De Gaulle mis en examen? »

Désopilant, non? Mieux dans ce discours péremptoire au possible, il osait enfoncer le clou:

« Avoir une haute idée de la politique signifie que ceux qui briguent la confiance des Français doivent en être digne. Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter devant les électeurs »

fillon la debandade

Le même qui ose s’en prendre aux juges, qui ose parler de guerre civile disait il y a un peu moins d’un an:

« Je suis candidat à l’élection présidentielle parce que je ne veux pas que mon pays soit livré aux démagogues qui ne peuvent que le conduire au désastre »

Autre pépite, dans ce même discours:

« Je suis candidat à la présidence de la République pour lui rendre sa dignité »

Les faits ont exactement dit l’inverse, puisque la presse étrangère n’hésite plus à comparer Fillon à… Silvio Berlusconi, parrain mafieux notoire, et de décrire sa campagne comme un cauchemar.

Finalement, la cerise sur le gâteau demeure avant les propos de Fifi en plein JT de TF1, le 26 janvier dernier:

« Il n’y a qu’une seule chose qui m’empêcherait d’être candidat c’est si mon honneur était atteint, si j’étais mis en examen. J’ai toujours dit que je ne pourrais pas être candidat à la présidence de la République si j’avais pas seulement un soupçon, mais s’il y avait une évidence que j’avais transgressé la loi, ça n’est pas le cas ».

Magnifique!

Terminons cette liste à la Prévert par cette phrase désormais culte d’Alain Juppé, le vieux délinquant de 71 ans :

« En matière judiciaire, il vaut mieux un passé judiciaire qu’un avenir »

Sauf que le mieux, le minimum devrait-on dire,pour briguer un poste d’élu, serait de n’avoir ni passé ni avenir judiciaire, soit un casier résolument vierge.
Car le peuple n’en peut plus de ces donneurs de leçons, de ces politiciens véreux, sans aucune parole, dédaigneux, au culot démesuré. Nous avons besoin d’individus intègres, bons gestionnaires, clairvoyants et profondément humains.
Oubliez les Juppé, Macron (avec sa sous-évaluation de biens), Le Pen…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s