Bayrou – Macron : L’incroyable Volte-face

Incroyable mais vrai. La guimauve de Pau, le panda du Sud Ouest ose le tout pour le tout, en sortant son coup fatal: il se rallie à… Emmanuel Macron.
Et de voir un Pujadas renaitre, au mieux de sa forme, devenir « journaliste » – pour un soir – troublé autant que nous par cette impensable alliance entre deux hommes, deux mondes et une promesse.

bayrou macron volte face

Car au-delà du choix de notre gentillet François, c’est surtout une incroyable volte-face, terme nié dès ce soir – à laquelle nous assistons médusés, alors que tout opposait ces 2 prétendants potentiels au poste suprême.
En septembre 2016, un journal éminemment gauchiste comme Le Figaro titrait rien de moins que : François Bayrou étrille Macron, le candidat des «forces de l’argent»

«D’ailleurs c’est très simple: posez-vous la question du pourquoi ces heures et ces heures de télévision en direct? Pourquoi ces couvertures de magazines, pourquoi ces pages et ces pages autour de photographies ou d’histoires assez vides?»

Ainsi le naïf Bayrou s’est donc contenté de belles paroles, d’une promesse de loi concernant les conflits d’intérêts pour mettre de côté ses forces de l’argent derrière le kennedyiesque Macron. Abracadabra! Envolés les vilains lobbies, le diktat du fric roi, les banques et leurs banksters. Puisqu’Emmanuel a promis! Justement il t’a promis quoi, François? Quel maroquin? Quelle casserole à ne pas sortir?
Comment peut-on passer d’une réflexion lucide il y a 6 mois à un tel revirement indigne intellectuellement?

«On a déjà essayé plusieurs fois… On a déjà essayé en 2007 avec Nicolas Sarkozy, et ça n’a pas très bien marché. On a essayé en 2012 avec Dominique Strauss-Kahn… Et ce sont les mêmes forces qui veulent réussir avec Macron ce qu’elles ont raté avec Strauss-Kahn»

«Il y a la séparation de l‘Église et de l’État, moi je suis pour la séparation de l’État et de l’argent»

Petit conseil
Cher François, retires-toi de la vie politique nationale et contentes-toi de ta trop grande mairie de Pau. Les années ont passé, le vieil ours que tu es doit retourner dans sa tanière bien confortable des Pyrénées. La politique a bien trop changé, tu es définitivement dépassé, dans les mots, dans la force, dans la volonté, dans l’engagement politique.
Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, eux, ont fait triomphé la roublardise, la malhonnêteté, l’irrespect. Macron continue l’ignoble série avec l’avantage de sa jeunesse, lui l’homme du MEDEF, des patrons du CAC 40, de tous les lobbies infâmes qui rongent ce pays depuis 40 ans et plus.

Il est grand temps de laisser la place à des hommes et des femmes proches des aspirations du peuple, aussi incorruptibles que courageux.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s