Benoit Hamon: L’Objectif illusoire de « Faire Peuple »

Oubliez les éléments de langage, les postures, les apparences trompeuses de nos politiques. Regardez les faits, les décisions, les votes, l’entourage… et vous comprendrez tout!
Ainsi pour Montebourg et son côté Archiduc dédaigneux, le simple fait que son directeur de campagne soit un proche de DSK suffisait pour voir le pot aux roses tendu par la gauche caviar.

Même tonneau avec Benoit Hamon qui fait partie intégrante de la stratégie machiavélique des « tronches » de Solférino pour rétablir le PS dans le cœur des français. Le parti à la rose piquante feint de faire son mea culpa après 5 ans de politiques aussi pitoyables qu’hollandesques: Loi travail, Déchéance de Nationalité, Loi de Renseignement…
Le PS joue son dernier atout pour de nouveau « faire peuple » en mai 2017: il fallait quelqu’un de jeune, un pseudo-frondeur (il a soutenu le TSCG, le CICE, l’ANI…), bien ancré à gauche du parti (au moins en apparence), mais surtout un homme du système, apparatchik ayant grandi au sein des MJS, élevé au biberon politique de Rocard puis de Jospin. Qui de mieux que Benoit Hamon? Un beau produit, peuple sur le dessus, mais dedans…

L’illusion ne tient donc pas longtemps quand on regarde le grand barnum organisé autour du jeune bouffon du Roi.

Hamon Bouffon du roi Hollande
Hamon Bouffon du roi Hollande

Conseil d’Experts (la caution intellectuelle du PS):
Thomas Piketty, conseiller Europe, ancien membre du comité d’orientation scientifique de l’association « À gauche en Europe », de Michel Rocard et DSK (très à gauche donc !)
– la sociologue et philosophe Dominique Méda, soutenant la proposition de revenu universel
– l’économiste Julia Cagé, en charge des questions économiques… mariée à Thomas Piketty! (sic!)
Nicolas Hazard, conseiller entrepreneuriat
– l’épidémiologiste Alfred Spira pour la santé
François Gémenne pour l’environnement
Salah Amokrane, ex-membre du groupe Zebda (l’intrus de la liste) pour son côté « associatif », propulsé « conseiller justice sociale et égalité »

Conseil Citoyen:
40 anonymes triés au sort (non ce n’est pas une blague!) pour rajouter une caution populaire à un candidat bien en manque de popularité. Une mesure qui fera plaisir à l’électorat de Ségolène Royal, fan club de l’arnaque « démocratie participative » du PS.

Ces personnes «se réuniront à plusieurs reprises […] pour à la fois évaluer et juger les propositions que nous mettrons sur la table, et aussi […] nous proposer des projets. En clair, je veux que la campagne anticipe ce que sera la gouvernance du pays»

Passez les artifices risibles des peoples des Sciences, des Arts et Lettres, regardons attentivement la structure politique réunie autour de la personne de Benoit Hamon…. et tout s’éclairera:

Conseil Politique:
Jean-Christophe Cambadélis, Maitre Magouilleur de Solférino, qui a été reconnu « coupable de recel d’abus de confiance », le 2 juin 2006, et condamné à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende dans la célèbre affaire de la MNEF.
Axelle Lemaire, neutre au premier tour des primaires PS de 2017 (sic!), ayant soutenu le projet de loi de renseignement de Valls / Cazeneuve
Mathias Fekl… en 2001, proche de Pierre Moscovici et un certain DSK (sic!)

Conseil Parlementaire:
Luc Carvounas, sénateur, proche de Manuel Valls (sic!), directeur de campagne de Claude Bartolone (re-sic!)
David Assouline, sénateur, proche de Vincent Peillon et de Martine Aubry

Porte-paroles:
Frédérique Espagnac, sénatrice, ancienne attachée de presse de… François Hollande
Sébastien Denaja, soutien en 2017 de… François Hollande
– Aurélie Filippetti et Jérôme Guedj… proches de Montebourg

Secrétaire générale de la campagne:
L’énarque Agathe Cagé, soeur jumelle de l’économiste Julia Cagé (précédemment citée dans le Conseil d’Experts), ancienne directrice adjointe du cabinet de Najat Vallaud-Belkacem.

Et Patatra…
Nous avons eu droit à une belle primaire fantoche pour faire croire au peuple de gauche (qui pourrait encore s’intéresser au PS) qu’il avait encore le choix.
En fait, tout est cadenassé, le jeu des chaises musicales permet de changer les têtes, mais telle une mafia, un autre prend toujours la place du parrain, le nouvel élu redistribue ensuite équitablement les postes clés à chacune des familles du groupuscule.
Quelle belle arnaque, ce Yalta au sein du PS ! Il n’a d’intérêt que pour celles et ceux qui y participent: cela redessine les luttes de pouvoirs internes, un copieux partage de gâteau… mais le pays, le peuple n’en tirera aucun bénéfice, quoiqu’il arrive en mai.

Finalement aucune démocratie. Aucune rupture avec le désastre politique actuel de François Hollande qui voit ses pions replacés. Aucun espoir à attendre du côté de Solférino. Le changement, décidément, n’est pas pour maintenant….

MAJ 20/02/2017: D’autant qu’on apprenait ce jour que Benoit Hamon renonçait (déjà) à abroger la Loi Travail. Le renoncement continue.

Décidément, nous ne voterons plus PS

En mai 2017, PS, on va régler les comptes

A lire également:
Benoit Hamon, tu bluffes Martoni?
Hamon, Peillon: la Mascarade de la primaire du PS

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s