CETA, Commission Européenne, FN: Quand Yannick Jadot fait son coup de gueule

C’est court, clair, efficace. Evidemment cela arrive à point nommé pour Yannick Jadot, candidat à la primaire EELV à la présidentielle 2017, mais peut-on l’en blâmer?
Bien au contraire, le député européen résume les enjeux politiques, économiques, sociaux et environnementaux dans son discours:

Discours retranscrit:

« M. Juncker, M. Tusk, vous parlez au nom des salariés sur le Ceta. Ecoutez les salariés, ils ne veulent pas du Ceta ! »,
Vous prétendez parler au nom des consommateurs ? Ecoutez-les, ils ne veulent pas du Ceta, les consommateurs !
Vous prétendez parler au nom des citoyens européens ? Qu’est-ce que vous leur direz, M. Juncker, quand la commission fera enfin son boulot sur les perturbateurs endocriniens et que Bayer et Monsanto feront condamner l’Europe pour les mesures prises ? »
Qu’est-ce que vous direz, M.Tusk, aux citoyens européens quand l’Europe refera son boulot de leadership sur le climat et que ce seront les firmes canadiennes des sables bitumineux et du pétrole et du gaz de schiste qui attaqueront l’Europe ? »
Qu’est-ce que vous direz aux éleveurs européens quand ils seront détruits par l’élevage intensif, bourré aux antibiotiques, maltraitant les animaux, du Canada ? »
Avec ce modèle européen que vous portez, de circulation sans entrave des biens, des marchandises, des investissements, mais des barbelés, des murs, des camps pour les personnes, vous déroulez le tapis rouge de l’extrême-droite et de tous les nationalismes !
Ayez le courage d’aller devant la Cour européenne de Justice sur le CETA, soyez cohérents avec vos propos, allez devant la cour européenne »

 

Une Commission Européenne pourrie jusqu’à la moelle.
Et derrière tout cela, implicitement, il y a comme d’habitude: la Corruption.
Preuve s’il en était besoin : l’ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso qui se fait embaucher par la firme Goldman Sachs. Un débauchage qui non content d’être immonde demeure malgré tout légal!
En effet le comité d’éthique européen a estimé qu’il n’y a pas d’infraction, même si comme l’on découvert des journalistes portugais, Barroso entretenait des contacts étroits pendant son mandat à la tête de la Commission européenne (2004 à 2014).

Les dirigeants de Goldman Sachs « faisaient parvenir au cabinet de Barroso de manière confidentielle des propositions sur des changements à apporter aux politiques de l’Union européenne »  (source La Tribune)

Si le président de la Commission Européenne s’avère corrompu, imaginez le reste…
Mais le pire, dans tout cela, c’est que cela n’empêche pas les électeurs européens de continuer à voter pour les soutiens de Barroso, à savoir la droite conservatrice (Parti Populaire Européen PPE) et sa version édulcorée (Parti Socialiste Européen PSE) dont fait partie notre pathétique PS français.
Ou comment donner le marteau pour se faire taper dessus. Stupide et irréfléchi.
Secret des Affaires
Justement à notre échelle française, il suffit de se rappeler du fameux vote sur le secret des affaires pour voir quel clan politique joue pour ou contre les intérêts des peuples par opposition à celui des grandes multinationales:

« PS, LR et FN unis pour approuver la directive sur le secret des affaires.
Les 74 eurodéputés français n’ont pas dérogé à cette unanimité : ils ont approuvé le texte à 81 %.
Seuls les 10 représentants d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et du Front de gauche ont voté contre. »  (source Le Monde)

(Détail du vote ci-dessous et sur votewatch.eu)
vote secret affaires
Tous les autres partis ne sont que des marionnettes de la Finance et des multinationales. Là où, en mai 2016, nous souhaitions voter pour l’ennemi de celle-ci.

Une loi travail finalement votée…

MEDEF Le marionnettiste de Loi Travail
MEDEF Le marionnettiste de Loi Travail

A quand EELV + Front de Gauche?
Alors forcément dans ses conditions, en se basant uniquement sur les idées, (protection de la Nature et des salariés, pour une Europe des Peuples et non du commerce…), on ne peut qu’espérer un candidat commun entre EELV et le Front de Gauche.
Malheureusement, force est de constater qu’en raison des égos et de luttes politiciennes bien mesquines face aux enjeux, cette présentation unie reste pour le moment qu’une utopie.

Quoiqu’il arrive, FdG ou EELV, il faudra y penser en mai 2017.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s