Couverture de Libération: Hollande « Indigne », Expert en Lâchetés

Après les propos rapportés dans le livre « Un président ne devrait pas dire ça », François Hollande doit s’expliquer. Le premier président et le procureur général près la Cour de cassation, la plus haute juridiction de ce pays, ont demandé à rencontrer en urgence à 20 heures hier soir la parodie de Chef de l’Etat.

A quoi joue Hollande?
On peut d’ores et déjà parler d’un suicide politique tant la fracture entre le Pouvoir Judiciaire et le garant de son indépendance s’avère grande. A croire que l’ancien président du conseil général de Corrèze, son véritable niveau en politique, joue contre son camp. Souhaite-t-il offrir sur un plateau le poste suprême à la droite en 2017?

Si Libération était encore de la « vraie gauche »…

hollande lâchetés justice

 

Après Sarkozy le corrompu, Hollande l’indigne.
En évoquant l’affaire Sarkozy et la géolocalisation de ses téléphones, le président de la République se permet auprès des journalistes d’investigation, Gérard Davet et Fabrice Lhomme un :

 S’il n’y a rien dans le dossier, c’est choquant, c’est vrai. C’est hélas le comportement de la justice »

En oubliant, alors, que les magistrats savent ce qu’ils font et que le Président de la République doit observer un devoir de réserve. Pire, il ajoute:

 « Cette institution, qui est une institution de lâcheté… Parce que c’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux… On n’aime pas le politique. La justice n’aime pas le politique… »

Des propos abjectes donc, qui arrivent au pire moment et qui ont dû faire la joie du camp adverse: la droite dure et l’extrême-droite.

La réaction de la Cour de Cassation
Suite à l’entrevue avec Hollande, Bertrand Louvel premier président de la Cour de cassation et Jean-Claude Marin procureur général près la Cour de cassation se sont exprimés sur le compte twitter de la Cour de Cassation. Leurs tweets témoignent de la crise au plus haut sommet de la République Française:

Action, réaction…
La nécessité d’une 6ème république se fait de plus en plus pressante devant un pouvoir politique aussi corrompu, incompétent et incapable de tenir son rang. Nul doute que la côté de popularité de Hollande, lui ce narcissique médiatique, si attentif à son image, va en prendre un sacré coup. Il rejoindra aussi le fameux mur des cons.
Et une démission serait finalement une belle sortie politique dans un mandat pathétique ponctués de trahisons multiples.
Mais il y a belle lurette que les élus ne démissionnent plus… le dernier en date était un certain Cahuzac. D’où cette couverture…

Et d’ici à ce que les juges s’intéressent aux casseroles de Hollande…

Sarkozy hollande en prison

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s