François Hollande, le Tartuffe

Subst. masc et adj. Personnage pétri d’hypocrisie. La définition convient à merveille à notre Tartuffe national, François Hollande.
A l’instar de son prédécesseur, dans la plus grande tradition du théâtre de Molière, tout n’est que fourberie, escroquerie, magouille et demi-mesure, pour enfumer son monde, contenter la plus grande part, et au final, ne rien décider voire remettre à demain, dès fois que le problème se résolve seul.

hollande le tartuffe

Ainsi, sa Cour a pu l’acclamer dans l’affaire Alstom, où son talent a pu s’exprimer à merveille. 2 ans que les difficultés financières de l’usine étaient parfaitement connu. Personne n’a tranché, ni à l’hôtel du Valet, ni au Palais Royal.
Le travail n’ayant été accompli, la sentence est tombée, tel un couperet. Haro sur les ministères. Haro sur la royauté dans les feuilles de choux. Diantre ! Personne n’avait rien donc vu, ni décidé!
C’était sans compter la ruse du roi mou:

  • Achetons plusieurs véhicules fort rapides à cette maison et remplissons le carnet de commande!
  • Mais messire mais personne n’en a l’usage, qu’allons-nous en faire?
  • Fichtre! Usez-les comme bon vous semble… sur des voies normales s’il le faut. Ma vie politique en dépend.
  • Mais messire, les caisses sont vides et cela coûtera plus qu’un bras !
  • La paix! Voilà ce qu’il me faut. La paix sociale. Qu’importe le prix, rien n’est très beau!

Belle pirouette royale. Malheureusement l’Empire Européen retoquera tantôt une telle opération financière parfaitement illégale. Mais point de reniement sur les comptes publics ! Car à l’image des promesses du candidat, qui s’en souviendra?

Si le roi et sa cour peuvent réaliser de telles orfèvreries, concernant les sujets lourds, le peuple crie son désarroi et sa colère. Les faits sont là et bien là, le bilan sévère:
Les postes promis dans l’éducation ne sont que chimères, les comptes largement truqués, les parents s’invitant même dans les internats. Justement l’Education Supérieure ne suffit plus à éviter la pauvreté extrême qui a explosé sur les 3 dernières années. Le mal-logement, lui, perdure. Les forces de l’ordre n’ont plus d’argent pour faire leurs examens de science jugés non-conformes. Quant aux geôles, dont certaines datent de plus d’un siècle, elles demeurent dans un état alarmant.

Bien à vous, Messire, d’avoir réduit la bourse de vos prédécesseurs.
Mais le peuple ne vous portera plus aux nues
Votre tête, comme celles de vos sous-fifres, tombera à l’heure.
Soyez-en plus que sûr, un soir de mai venu.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s