« Apprivoiser les Français » et « Moi, j’ai fait le Doigt » quand les lapsus de Valls en disent long…

Pauvre Manuel.Il vit un grand moment de solitude avec cette loi Travail, ce 49.3 et cette grève dure. La fatigue s’accumule. Et les coaches en communication ou ses talents de comédien n’y changeront rien.
Déjà l’année dernière, il avait osé une « lutte contre l’emploi ».

Valls: Solitude du coureur de fond

Lapsus révélateur n°1.
Ainsi, lors des traditionnels débats à l’Assemblée Nationale, cette semaine, notre premier sinistre donne les raisons du déblocage des dépôts de carburant par les CRS. L’argument prévu expliquait « que les français doivent pouvoir s’approvisionner… » mais son inconscient le plus profond a parlé à sa place:

« les français doivent pouvoir s’apprivoiser »

Trouble de l’intéressé quand il comprend que son erreur a un sens lourd, agitation de l’opposition qui n’en revient pas.

Car nos politiciens une fois au pouvoir doivent suivre la politique dictée par l’Union Européenne, ici une politique libérale avec un Parlement majoritairement de droite (députés européens élus par… les citoyens européens dont les français!).
Jean-Claude Junker le président de la Commission Européenne l’a d’ailleurs dit ouvertement (Sources: Figaro / Le Monde):

la réforme du droit du travail voulue et imposée par le gouvernement Valls est le minimum de ce qu’il faut faire

Problème: le peuple français n’a pas donné mandat à François Hollande pour cela en 2012. Bien au contraire. D’où la confrontation logique et justifiée.

 

Lapsus révélateur n°2.

Après avoir parlé des casseurs puis de sa conception du dialogue et de la démocratie sociale (sic!), en plein Sénat, Manuel Valls nous gratifie d’un nouveau lapsus (7ème minute de la vidéo présente sur Public Sénat):

Moi j’ai fait le doigt

Là encore, arrêt de l’intéressé conscient du sens de sa phrase et agitation des sénateurs de tout bord.

manuell valls j'ai fait le doigt

Bas les masques!
La plaisanterie a donc assez duré. La politique française se voit imposer un diktat par Bruxelles. Et Manuel Valls le sait tellement bien qu’il en bafouille! Mais comment reconnaître que l’on a dupé volontairement le peuple?
Le Français moyen, naïf, croyait pouvoir changer son vote des élections européennes (ou que celui-ci n’avait pas d’importance?) en choisissant un président dit « de gauche ».
C’était sans compter sur la malhonnêteté de François Hollande et de ses complices d’un Parti Social Démocrate bien trop libéral lui-aussi. Car c’est bien connu:

« les promesses électorales n’engagent que celles et ceux qui les croient »


Comme résoudre le conflit alors?

Trois solutions:

  • Soit un retrait pur et simple de la loi Travail, solution la plus rapide mais la plus dégradante pour le pouvoir en place, et qui s’accompagnerait forcément d’une démission du gouvernement entier
  • Soit l’organisation d’un référendum, coûteux mais logique puisque le 49.3 court-circuite le débat parlementaire. Les représentants du peuple étant muselés, il serait logique que ce soit le peuple directement qui prenne la parole sur ce sujet épineux et lourd de conséquences, qu’est la modification du code du travail. Si le résultat s’oppose à la loi, là encore la démission du gouvernement est inévitable.
  • Soit l’intervention d’un médiateur, nommé par le Président de la République pour sortir de l’ornière. De longues semaines de tergiversations au résultat forcément pipé qui, au final, risquerait d’aggraver la situation économique et sociale, mais seul stratagème qui permettrait à Hollande de redorer son image.

Tout le reste n’est que bavardage et gaspillage d’argent public.

 

Publicités

Une réflexion sur “« Apprivoiser les Français » et « Moi, j’ai fait le Doigt » quand les lapsus de Valls en disent long…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s