26 avril 1986 : Tchernobyl justifie le combat des anti-nucléaires, 30 ans après.

Tchernobyl. Ce symbole majeur de la connerie humaine. Du fanatisme politique. Du triomphe de l’argent sur l’intérêt général, sur la santé publique et sur l’environnement.
Comme les chambres à gaz, comme les différents génocides, nous avons un devoir de mémoire de cette catastrophe nucléaire, pour ne pas refaire les mêmes erreurs: croire les responsables, croire les élus, aveuglément.
Les outils modernes de communication, indisponibles en 1986, nous permettent d’avoir plusieurs versions d’un même événement. Charge à chacun d’entre nous, d’être assez lucide, d’être assez intelligent pour protéger les siens comme de tout faire, d’un point de vue démocratique pour empêcher de nouvelles horreurs.

Ainsi, malgré Three mile island, malgré Tchernobyl, malgré Fukushima, EDF continue de mentir sur l’état de ses centrales.

Souvenir, Souvenir
Comment ne pas re-visionner l’impayable Dr Pellerin, pourri jusqu’à la moelle, osant l’impensable:

« Ça ne menace personne… sauf, peut-être, dans le voisinage direct de l’usine, et encore »

Pire, ce ministre de l’industrie, Alain Madelin, qui diffuse sa propagande abjecte:

« je tiens à vous dire qu’il n’y a aucun problème de sécurité en France »

Un Madelin qui aurait dû se taire à jamais, et qui pourtant à refait parler de lui, bien après… En 2011, cette ordure de la pire espèce – n’ayons pas peur des mots – ose même:

« Jamais aucune autorité n’a prétendu que la France était épargnée par le nuage de Tchernobyl. Si mensonge il y a, ce n’est pas le mensonge de l’État, mais celui des médias constamment répété ».

Car derrière Tchernobyl, il ne faut pas se leurrer…c’est toute l’industrie nucléaire française qu’il faut protéger. Objectif: rassurer, démentir, nier, mentir. Un beau schéma, un bel anticyclone, et une belle frontière… Manque de chance, les masses d’air ne sont pas étanches, et c’est évidemment toute l’Europe (et au-delà) qui sera arrosée par les retombées radioactives.

Propagande du 30 avril 1986:

Pendant ce temps-là:
30 avril: Monaco détecte déjà le nuage, en Corse idem.
30 avril – 6 mai: le nuage se propage sur la France, déposant ses poussières d’iode iode-131 et césium-137.
5 et 6 mai: le ministère de l’agriculture, dirigé par un certain Henri Nallet diffuse:

« le territoire français, en raison de son éloignement, a été totalement épargné par les retombées de radio-nucléïdes consécutives à l’accident de la centrale de Tchernobyl. A aucun moment les hausses observées de radioactivité n’ont posé le moindre problème d’hygiène publique »

10 mai: la ministre de la Santé, Michèle Barzach enfonce le clou de la propagande:

« Ni la situation actuelle ni son évolution ultérieure ne justifient quelque contre-mesure que ce soit »

Les Responsabilités Politiques…
Dans les pays voisins de la France, la précaution est de mise. Italie, Suède, Allemagne de l’Ouest, et même Royaume-Uni (pourtant protégé par la Manche!) les autorités prennent leurs responsabilités: interdiction de vendre des légumes à feuilles et du lait frais, interdiction pour les enfants de jouer dans les bacs à sable, indemnisation des agriculteurs…
Mais en France, tout va très bien madame la marquise. On continue à consommer du lait et des champignons en Alsace, dans le Mercantour ou en Corse… alors que le danger est là, bien présent.

Tous les proches des victimes françaises atteintes de cancer de la thyroïde peuvent remercier les Mitterrand (Pdt de la République), les Chirac (Premier Ministre), les Madelin (Ministre de l’Industrie), les Carignon (Ministre de l’Information), les Barzach (ministre de la Santé), les Nallet (ministre de l’Agriculture).
30 ans après, aucune condamnation. Seul fusible mis en examen « pour tromperie et tromperie aggravée » en 2006, le Pr Pellerin a été blanchi par la Cour de cassation en novembre 2012. Motif? Il est

« en l’état des connaissances scientifiques actuelles, impossible d’établir un lien de causalité certain entre les pathologies constatées et les retombées du panache radioactif de Tchernobyl »

Parce que le lobby nucléaire vaut plus que la santé des citoyens…

Pour aller plus loin:
Le Livre Noir du Nucléaire Français de Julien Laurent
Le Livre Noir du Nucléaire de David Zavaglia
le film: Le syndrome Chinois sur l’accident de Three Mile Island, avec l’excellent Jack Lemmon, Jane Fonda et Michael Douglas

Sources: Metronews, France 3

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s