Après la manifestation du 31 mars… ma France

Qui de mieux que Jean Ferrat pour dépeindre la France et son peuple? Au lendemain de la mobilisation nationale contre cette loi Travail scélérate, une petite pause musicale qui fait réfléchir tellement elle parait d’actualité… pourtant écrite il y a près d’un demi-siècle!

Les strophes ci-dessous restent les plus marquantes pour décrire un peuple qui souffre, qui paye toujours les égarements de nos si chers élus, trop souvent incompétents ou corrompus, trop souvent du côté du patronat et des lobbies privés.

Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
Celle qui construisit de ses mains vos usines
Celle dont monsieur Thiers a dit qu’on la fusille
Ma France

[…]
Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
En remplissant l’histoire et ses fosses communes
Que je chante à jamais celle des travailleurs
Il y aura toujours une lutte contre cette main invisible cherchant toujours à profiter, user et abuser de la misère pour assouvir sa soif de domination.
Au 21ème siècle, on la retrouve sous la forme de la loi Travail, une loi de « flexi-sécurité », comprendre la flexibilité des dirigeants et actionnaires pour licencier et la sécurité pour augmenter les marges, pour accroitre les profits et s’enrichir dans des proportions abjectes, sur le dos des petits, des sans-dents… comme nous nommait notre soi-disant président de gauche, flanby à lunettes.
El Khomri: L'effrontée du code du travail

Des paroles aux actes

Et de nous rappeler d’ailleurs, cette journée du 29 février 2012, anecdote révélatrice de son mandat: si en France, il se targuait d’avoir pour ennemi la Finance, ce traitre, ce pourri, n’hésitait pas une fois traversé la Manche, dans le berceau de la City, d’annoncer un prémonitoire :
« I’m not dangerous » […] « we need more regulation everywhere »

Avec le recul, le peuple a bien vu qu’il n’était pas dangereux pour la Finance puisque ses promesses de campagnes sur la Finance ont été passées à la trappe, notamment celle concernant les banques de détail et les banques d’investissements.

Enfonçons le clou, au même moment, au même endroit, il osait annoncer:

« Moi ce que je veux, c’est envoyer un signal : que dans les plus grandes entreprises, avant de distribuer des rémunérations qui dépassent un million d’euros par an, il y ait une prise en compte de ce qu’est la réalité sociale de notre pays »

Et en 2016, en pleine crise, toujours et encore, nous assistons à la rémunération des patrons de Renault et PSA, deux entreprises où l’Etat est actionnaire, se rétribuer respectivement plus 7 millions et 5 millions d’euros chacun!

Finissons par son discours du même jour devant les étudiant(e)s du King’s College:
« Je voudrais que les progressistes d’Europe prennent le seul engagement de faire en sorte de tout consacrer à la réussite de la génération à venir. C’est ça la nouvelle social-démocratie, le nouveau socialisme »
4 ans plus tard, voici la loi Travail du Nouveau Socialisme donc qui veut… permettre le travail de 10 heures par jour aux apprentis… mineurs.
Ah il est beau le nouveau socialisme de notre lâche et défroqué Flanby.

Toutes nos excuses, le félon, votre France du 19ème siècle, mais ce n’est pas ma France, ni la France que nous voulons! Jusqu’au bout, nous nous battrons, car nous n’avons pas voté pour ça!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s