Présidentielles 2012: Des Programmes Plutôt Que Des Insultes

Nom de Dieu: quel niveau! La parodie de président à peine déclarée comme candidat à sa propre succession, visiblement fier de son médiocre bilan, les noms d’oiseaux et autres provocations verbales ont fusé.
Anticipant déjà les futures récompenses (commission, budget, strapontin…) les soutiens à tel ou tel se déclarent (Claude Allègre ou l’illustration personnifiée de la Science sans Conscience de Rabelais) pendant que les politicards malheureux se rétractent et annoncent leur préférence moyennant magouilles et arrangements (Boutin et ses 100 000 candidats aux législatives, Morin futur ministre des anciens combattants?, Borloo ex-futur patron de Veolia icone du conflit d’intérêts).
Pire, les « journaleux » invitent des publicitaires (Franck Tapiro), des personnalités plus que partiales (rédacteur en chef des Valeurs Actuelles, Marianne ou Figaro…) pour se gargariser des heures sur l’affiche de campagne, commenter les possibles aspirations, les éventuels doutes, les probables ambitions du Petit Nicolas ou du Flanby Light à Lunettes. Mais on s’en fout de tout cela, de ses pseudo-experts autoproclamés et de leurs analyses à deux cents d’euros!
Car pendant ce temps-là, quid des programmes?

Les esprits les plus fins comme les mémoires les moins courtes répliqueront du tac-o-tac qu’avec Sarkozy, Chirac ou Mitterrand, il y a belles lurettes que les programmes politiques à l’instar des promesses n’engagent que celles et ceux qui les croient.
Alors prenons le problème inverse. De quoi le bon peuple a besoin?
Certainement pas de la peur de l’autre, de l’étranger, de l’inconnu, cette phobie gommée justement par notre éducation.
Certainement pas du clivage entre groupes ethniques, classes socio-professionnelles, idées politiques différentes.
En temps de crise, plus que d’habitude, le bon peuple a besoin de Protection, pas d’assistanat comme certaines mauvaises langues aiment à dire, mais bien de protection. Protection sociale: Protection financière, protection de l’avenir, protection de la santé.
Pour changer de l’actuel, le futur président n’aura qu’une mission: protéger tous les françaises et français, proportionnellement à leurs besoins respectifs.

Emploi
Comment, en voyant tout et n’importe quoi fabriqué à l’autre bout du monde, ne pas réindustrialiser le territoire en relocalisant?
Comment ne pas protéger le marché commun européen de la concurrence déloyale de pays à bas coût ou le respect des individus comme de l’environnement sont bafoués?
Comment ne pas voir dans le développement durable une idée inépuisable pour créer le tremplin énergétique, industriel et technologique de demain?
Comment ne pas privilégier les PME plutôt que les multinationales profiteuses à outrance et peu généreuses?

Energie
Hausse du prix du gaz, de l’électricité, du pétrole, des matières premières non maitrisées. En parallèle: budget en diminution des ménages. Mais méga-profits des Total et Gdf Suez au détriment des clients, pardon des pigeons.
Comment ne pas comprendre la nécessité de re-nationaliser toutes les entreprises énergétiques?
Les 12 milliards d’euros des bénéfices Total retourneraient là où ils doivent être: dans les caisses de l’Etat.

Finance
Spéculation sur les matières premières, salaires stratosphériques, bonus extravagants et parachutes dorés, faible taux d’intérêt offert par la BCE aux banques qui prêtent ce même argent à des taux bien plus importants aux entreprises comme aux particuliers. Quand elles prêtent d’ailleurs…
Comment ne pas comprendre la nécessité de re-nationaliser les banques?

Santé & Social
Comment ne pas créer un moratoire sur le lobbying des entreprises privées?
Comment ne pas réagir face à cette santé du bon peuple sacrifiée sur l’autel de la rentabilité avec l’amiante, le bisphénol A, les sels d’aluminium, les ondes électromagnétiques, les perturbateurs endocriniens, les pesticides… ?
Comment s’entêter dans le nucléaire avec ce fanatisme du nucléaire et ce malgré l’avertissement de la catastrophe de Fukushima?
Comment ne pas assurer une sécurité sociale et une retraite digne pour toutes et tous? Comment ne pas assurer un système de soin et un hôpital public adapté à la demande des populations et non à la vision comptable?

Education
Comment mettre un terme au soutien scolaire RASED? Comment accepter plus de 30 élèves par classe au collège et plus de 20 en primaires?
Comment accepter des salaires aussi faibles pour les enseignants et professeurs? Comment accepter que nos enfants étudient dans des bâtiments vétustes, préfabriquées ou simplement non adaptés à l’enseignement?
Comment accepter les passe-droits permettant de choisir tel ou tel établissement?

Il est temps que les programmes soient sérieusement analysés, décryptés, épluchés, et les vrais candidats révélés.
Pendant que les autres n’auront d’autres choix que de mendier des voix…

sarkozy mendiant des voix

Advertisements

7 réflexions sur “Présidentielles 2012: Des Programmes Plutôt Que Des Insultes

  1. Le Sarko, dimanche, il a osé sermonner Hollande comme ça : « dire une chose puis son contraire, c’est inacceptable ! » Le culot ne tue plus.
    Le programme 2007 de Sarko a consisté à tout détruire. A la fin de son mandat, on constate qu’il a cherché à défaire ce qu’il a fait pendant cinq ans. Pour parachever son action, il est tellement schizo maso qu’il est en train de se détruire lui-même. Et là, il mérite enfin qu’on le remercie… en le foutant à la porte.
    Cordialement.

    J'aime

  2. Quelqu’un s’est posé la question : si Nicolas Sarkozy n’est pas réélu, mais que deviendra-t-il ? Prêt à toutes les bassesses pour garder son job… À toutes les ignominies… OK, il faut qu’il s’en aille. Mais on peut craindre le pire, surtout s’il reprend les rênes d’un parti, bâti pour conquérir « son » second mandat.

    Ce type est fou. J’ai peur.

    J'aime

    1. @Maître Capellotracté
      On ne peut que prédire le pire pour un fou qui se rend compte de sa maladie, quelques jours ou quelques semaines après sa défaite cinglante.
      Le 21 avril du Coton-Tige sera une festivité à côté!
      Et nul doute que la pupute de luxe à la façade ravalée trouvera plus rentable et plus baisable un autre greluchon de haut standing, la défaite venue…

      @Castronovo
      N’avez vous pas remarqué que justement l’UMP s’amuse à anticiper les arguments de la partie adverse pour les retourner?
      Cela devient risible.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s