La Politique des Ridicules

On connaissait le ministre de l’Education Nationale, ne sachant pas faire un produit en croix (Xavier Darcos). On avait découvert le ministre de l’Agriculture, incapable de convertir un hectare en m² (Bruno Le Maire). On se gaussait de rire avec le ministre de la Défense (50 ans tout mouillé) ayant vu, selon lui, le débarquement (Hervé Morin). Dans cette course folle qui ne tue malheureusement pas, on ne peut que se demander lequel de nos gouvernants sera le plus Ridicule. Difficile à dire tant les postulants comme les propos saugrenus sont légions.
Petite revue issue de l’actualité récente…

Par autant de bêtise ou d’incompétence, ils la méritent tous!
sarkozy_fessee

Guéant avec «toutes les civilisations ne se valent pas»
Devant la réaction de l’opposition comme de n’importe quelle personne normalement constituée cérébralement, il était facile d’imaginer la sempiternelle excuse: « phrase sortie de son contexte ». Une simple après-midi aura suffit pour se l’entendre invoquée. Alors pour clore ce si pathétique débat, de deux choses l’une:
Soit Mr Guéant demeure un homme aussi intelligent que machiavélique et xénophobe.
Soit Mr Guéant s’avère n’être qu’un crétin qui s’ignore. Nous lui conseillons de relire les multiples significations du mot « civilisation », dans le plus proche dictionnaire à sa portée.
A lui de choisir après tout… mais il a visiblement choisi la deuxième solution avec ses derniers propos « Pour moi, ce qui est en cause c’est la religion musulmane »

Henri Guaino à propos de la suppression de la Cour de justice de la République.
Le conseiller spécial du président de la République s’oppose, «à titre personnel», à la proposition de François Hollande. Autant notre flanby light à lunettes apprenti socialiste, propose ce qu’il veut, étant candidat à la présidentielle, autant on peut se demander ce que Mr Guaino possède comme légitimité à s’exprimer «à titre personnel».
Par le passé, cet abruti au CV prestigieux nous avait déjà écœurés par ses idées très personnelles inscrites noires sur blanc dans son discours de Dakar, puis plus récemment en s’offusquant des propos pourtant légitimes de Mr Plagiat (Joseph Macé-Scaron) « le débat indigne sur l’identité nationale »:
« C’est vous qui êtes indigne. Je n’accepte pas ce genre de langage, pardon ! Vous caricaturez le débat, vous transformez le débat en guerre civile ! Et vous êtes le bien ? Vous êtes le bien ? Vous êtes le bien ? Vous voulez me donner des leçons de morale ? Vous êtes qui pour me dire ça ? Vous avez fait quoi dans votre vie ? Cela n’est pas indigne, c’est vous qui êtes indigne, indigne de votre métier, indigne de ce débat, indigne du débat républicain, c’est une attitude inadmissible ! Je ne viens pas sur un plateau pour me faire insulter par quelqu’un qui n’a aucun titre pour porter des jugements moraux ! Oui il y a eu des débordements mais le débat n’était pas indigne ! Cette manière de regarder le quinquennat de Nicolas Sarkozy en l’insultant, c’est ça qui est indigne ! Cela n’est pas admissible, je me suis beaucoup retenu, je ne vais plus me retenir ».

Nora Berra conseille à toutes les personnes vulnérables, comme les SDF, « d’éviter de sortir de chez eux »
Ainsi donc notre secrétaire d’État chargée de la santé s’avère incapable de se relire. On ne lui demande pas la lune à la gentille dame, juste de se relire lorsqu’elle fait une déclaration officielle. Une bourde qui fait écho à la promesse vite oubliée des 0 SDF en 2 ans, d’un certain…Nicolas Sarkozy.
Finissons la thématique par rappeler que, paradoxalement au tapage médiatique et bien pensant, il y a plus de morts de sans-domiciles le restant de l’année quand les températures restent positives… qu’en hiver. N’en déplaise aux rédactions des journaux télévisés en mal de reportage facile et larmoyant.

Sarkozy et Hollande vont se croiser au dîner du CRIF, Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), ce mercredi.
Sarkozy et Hollande auront-ils ce qu’on appelle « le Courage en Politique » – le culot pour la France d’en bas – de rappeler cette injustice de cette jeune israélienne tuée par des chauffards français à Tel-Aviv, Lee Zeitouni.
Et de nous rappeler du « Pas de communautarisme » scandé par nos deux valeureux politiciens, tout au long de l’année. Visiblement dès qu’une communauté connaît un pouvoir certain, les politiciens s’avèrent être les premiers à s’agenouiller. Le besoin en financements comme en voix est à ce point vital, qu’il vaut bien deux ou trois entorses aux principes les plus républicains. Quid de l’intérêt supérieur de la Nation?

Hollande a demandé à être reçu par Merkel avant l’élection
Pourquoi?
Réponse A: pour avoir le soutien du parti néoconservateur de Mme Merkel
Réponse B: pour se faire lire les lignes de la main
Réponse C: pour prêter serment
Réponse D: pour faire un coup médiatique et se croire important

De Villepin persifle: « J’ai la faiblesse de penser que, quand on veut faire de la politique, il vaut mieux avoir un bilan. Moi, j’ai un bilan. »
Merci ô grand poète prétentieux pour la vente à vos amis de nos bijoux de familles – les autoroutes de France et de Navarre – à des intérêts purement privés.
Merci ô grand chevalier pour votre CNE, votre dissolution de l’assemblée nationale et vos autres idées lumineuses
Merci ô grand donneur de leçon, d’une république irréprochable, pour vos amitiés avec le pire fumier de la République Française, un certain Alexandre Djouhri
S’il fallait deux adjectifs pour résumer le bilan du Chiraquisme, dont vous avez été l’humble rouage, cela serait sans doute: Sympathique mais Corrompu.

Roselyne Bachelot, raille Hollande ayant qualifié l’Hôpital Public de « maltraité », en parlant de « slogan absurde ».
Selon la plus improbable ministre des Solidarités: « Au contraire, nous avons conforté l’hôpital public et nous notons que l’hôpital public gagne de façon continue des parts de marché sur l’hospitalisation privée ».
Sacrée Roselyne Culot-Bachelot, elle et ses 2 milliards d’euros de vaccins inutiles, elle et ses liens avec le lobby pharmaceutique, elle et son hôpital public géré comme une entreprise (sic!), celle qui n’aurait rien été sans son père résistant, ose encore l’ouvrir en 2012.
Au contraire, elle devrait se féliciter d’avoir participer activement au démantèlement de l’hôpital public. (un exemple concret: Institut de puériculture de Paris)

Bayrou se porte en grand défenseur de l’Education Nationale
« La France a des résultats très inquiétants. On recule en compréhension de l’écrit, on recule en mathématiques, on recule en sciences, on est presque derniers en inégalités scolaires » Comment ne pas être partisan de tels propos?
Problème majeur, du temps où il était ministre de l’Education Nationale, le philosophe mou du terroir s’est révélé être plutôt un destructeur qu’un constructeur, avec notamment sa tentative de revoir la loi Falloux.
Comment faire confiance à un tel individu, si différent dans les propos et l’action?
Pour preuve, à propos des 60 000 postes de fonctionnaires et apparentés, François Bayrou invoque le surendettement, le même leitmotiv… qu’un certain parti au pouvoir. « tout le monde le sait, sauf ceux qui consciemment ont décidé de tromper les Français, la France doit sortir du surendettement qui l’asphyxie, si elle veut préserver son modèle social et de services publics. »
Raccourci pathétique, inepte et dangereux que de mettre en balance Education et Finance Publique.

Terminons par Nadine Morano, non contente de battre son frère spirituel Frédéric Lefèbvre et son Zadig et Voltaire, elle nous propose régulièrement un florilège de stupidités, et représente à elle seule, un hymne à la connerie humaine.
Dernièrement une petite erreur de bouton sur le réseau social à l’oiseau bleu a transformé un message privé à Eric Besson en message parfaitement public: « Je bulle dans un spa avec des copines et toi tu tweet occupe toi de ta femme un Peu :-) »
Pire plus récemment, n’ayant visiblement rien à dire de politiquement intéressant, la poissonnière de l’UMP a osé franchir la limite rouge en s’en prenant au physique d’Eva Joly, « le problème d’image d’Eva Joly ne vient pas que de son accent, il est aussi physique. On sent du coup qu’il n’y a pas de communicant derrière ». No comment!

Dire que ce sont ces mêmes individus grotesques et au fond misérables, qui nous donnent tous les jours des leçons de vie et gèrent ou vont gérer notre pays! Pas étonnant que les lobbies, en fins stratèges, s’en donnent à cœur joie…

Dernière mise à jour 8 février 2012

Advertisements

5 réflexions sur “La Politique des Ridicules

  1. CPolitic

    Je pense que l’on n’a pas fini d’en entendre de ces petites phrases errantes qui sont là pour entretenir l’atmosphère en attendant qu’arrive le grand jour, jusqu’à voir les futurs opposés se serrer la main et poser pour l’évènement !…l’ensemble me semble une sorte de camouflage qui permet de faire passer toutes les décisions de dernière minute nous concernant directement en matière de finances…
    amicalement
    genevieve

    J'aime

    1. @genie92
      Disons aussi que c’est par facilité!
      Tellement plus facile de s’invectiver que d’aborder les sujets sur le fond.
      Quant à la poignée de main, elle a été faite lors de la réunion annuelle du CRIF, à l’initiative du flamby.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s