Valls expulse les Roms: Quand le PS fait comme l’UMP

Un tweet aura suffit pour faire monter la tension. Un tweet et son lien vers un article dénonçant un fait troublant: 200 Roms ont été expulsés, vendredi dernier du camp de l’hôpital à dans la ville dont le maire n’est autre que Manuel Valls, Évry.

On pourrait se dire que Mr Valls n’y est pour rien, d’autant que le terrain appartiendrait à l’Etat. Sauf que les différentes sources confirment que c’est bien Manuel Valls qui a signé l’arrêté municipal, comme le précise l’article du Secours Catholique:
« Le préfet et son directeur de cabinet avaient plusieurs fois promis au Secours Catholique de ne pas ordonner d’expulsion de familles rom sans solutions d’hébergement de rechange. En fin de matinée, un animateur de la délégation d’Évry allait demander à rencontrer Manuel Valls, le maire. C’est lui en effet qui a signé cette demande d’expulsion en début de semaine. »
Et même si Valls avait été opposé mais obligé légalement de le faire, il aurait pu, tout auréolé de son nouveau poste de responsable de la communication de la campagne de François Hollande, créer un plan com’ contre cette décision d’en haut et même en faire ses choux gras.
Mais non, rien, absolument rien de tout cela.

Un choc
Choquant dans les faits, pour un parti se réclamant de gauche et critiquant ouvertement les agissement similaires de l’UMP. Pour preuve, ce n’est autre que Manuel Valls qui rageait contre Nicolas Sarkozy de « jeter les français les uns contre les autres » sur le dossier « des gens du voyages ». Quel culot! Mais rien d’étonnant du plus sarkoziste des apprentis socialistes.
Choquant car François Hollande, futur candidat, ne sait donc pas s’entourer de gens compétents et compatibles avec les valeurs humaines dites de la gauche. Dans le cadre la communication sur la réforme du quotient familial, Manuel Valls avait déjà fait l’erreur grossière de parler de « suppression ». Suppression démentie par Hollande en personne devant le tollé provoqué par son pathétique directeur de com’. Sanction? Démission? Que nenni!

Manuel Valls Déjà…
Mais Manuel Valls n’en est pas son coup d’essai. Déjà le « social-réaliste » pour ne pas dire le traitre du PS, semblait proche sur certains points de la clique UMP, mais certains de ses propos sentaient encore plus le souffre FN, comme ces « blancos » à rajouter sur son marché d’Evry:
« Belle image de la ville d’Evry… Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos… »
N’était-ce pas lui aussi, qui avait osé dire en parlant de Sarkozy « «Dans cinq ans, s’il me repropose quelque chose, on verra» » ?
Sur les retraites, même point de vue que l’UMP, Manuel Valls prônait contrairement à son propre parti l’allongement de la durée de cotisations pour fixer l’âge du départ à la retraite.
Sur le temps de travail, même point de vue que l’UMP, Manuel Valls voulait « déverrouiller les 35 heures ».
Sur la religion, même point de vue que l’UMP, Manuel Valls réclamait une révision de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.
Sur l’écologie, même point de vue que l’UMP, Manuel Valls se distinguait déjà en regrettant les « fatwas anti-OGM » et antinucléaires. A la lumière du drame de Fukushima et des manquements grave d’EDF sur la sécurité de nos centrales, cela laisse songeur…
Sur l’immigration et le social, même point de vue que l’UMPFN, avec les concepts immondes de « quotas d’immigration » et du « refus de l’assistanat ».

Ce gouffre quasi-systématique entre les paroles et les actes, entre les valeurs dite « de gauche » et les idées de Manuel Valls ne peut qu’engendrer une véritable crainte quant aux véritables intentions du candidat François Hollande. « A vos risques et périls, cher François! N’auriez-vous pas fait rentrer le loup dans la bergerie? »
Doit-on même sacrifier la démocratie, l’intérêt supérieur du peuple et de la nation, et choisir tête baissée le candidat PS face à l’UMP, au nom du « vote utile » et de la menace FN? Certainement pas!

Publicités

3 réflexions sur “Valls expulse les Roms: Quand le PS fait comme l’UMP

  1. Rien d’étonnant, nombre de ces ‘socialos’ n’ont plus de socialiste que le logo de leur parti et depuis bien longtemps, quand ils ne penchent pas systématiquement vers le ventre mou du centre, il lorgnent le ‘marocain’ que peut leur procurer une ‘ouverture’ d’un gouvernement de droite… soif du pouvoir et rien d’autre !

    J'aime

  2. Valls a eu pour misson de tropiller Royal 2007 et de capter les voix F.N. avec des méthode Guéant.

    C’est comme ça qu’ils fonctionnent maintenant!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s