Sarkozy-Filllon: Quand les Loose Brothers et leurs fanatiques parlent de "crédibilité"

Ils sont increvables, inusables. Ils sont culottés, abjects, aveugles et sourds. Ils n’ont aucune morale, ne tiennent pas leurs promesses, pour certains passent même leurs vacances chez des trafiquants d’armes (Hortefeux et Copé si vous nous lisez!) mais se permettent toujours de donner des leçons aux autres.
4 ans et demi de National Sarkozism pour quoi, pour quel résultat? Rien, nada, peau de chat, peau de zob’ oserions nous dire si nous nous appelions DSK, qui question morale et crédibilité, ne pourrait d’ailleurs nous répondre qu’en ouvrant sa braguette. C’est dire. Car à part des scandales, des « affaires », des conneries de dites et de faites…
Dernière connerie en date: « Ce n’est pas la note AAA de la France que Moody’s met sous surveillance, c’est le programme de François Hollande » dixit Luc Chatel qui a, comme Nadine Morano, encore oublié une bonne raison de se taire.

Oh qu’il est facile d’invoquer à chaque fois « la Crise« , pour expliquer la situation catastrophique de notre si beau pays. Nous n’y reviendrons pas, si nous sommes à terre, les deux pieds et deux mains dans la merde, le mérite en revient à cette politique menée depuis 2007 (comble des précédentes!) et de leurs comparses du PPE à l’échelle européenne.
Ces articles Le Vrai Bilan du National Sarkozism: Le Krach Sanitaire Français , La Dette Publique ou Le vrai Bilan Economique et Politique de Sarkozy et enfin Comparaison des Milliards et Millions du National Sarkozism suffisent à résumer le bilan strictement politique du petit mafieux et de sa clique à la tête du pays.

100% crédible…
sarkozy fillon

Mais à l’instar du Coq Gaulois, qui chante encore les pattes dans le purin, oublions l’odeur nauséabonde pour critiquer et lutter contre ce cancer que sont ces néoconservateurs et leurs amis libéraux de tous partis politiques confondus, ceux là même coupables d’avoir privatisé à tour de bras nos services publics. Oui à Maastricht, Oui à Lisbonne… et voilà où nous en sommes: un Diktat imposé par le système crapulo-financier à chacun des pays par ce même système qui a provoqué la crise financière.
Ainsi le remplaçant de Jean-Claude Trichet à la tête de la BCE n’est autre que Mario Draghi:
– « De 1993 à 2001, il a présidé le Comité pour les privatisations. À ce titre, il a été membre du conseil d’administrations de plusieurs banques et sociétés en phase de privatisation (Eni, IRI, Banca Nazionale del Lavoro-BNL et IMI).
– De 2002 à 2005, il est le vice-président pour l’Europe de… Goldman Sachs. »
(Source Wikipédia)
… alors que sur cette période la Grèce tripatouiller ses comptes par cette même banque!
C’est donc l’artisan de la déroute grecque qui va prendre les rennes de la banque européenne. Cherchez l’erreur…
L’erreur? Là voilà: Mario Draghi a été promu par les parrains Berlusconi et Sarkozy. No comment.

Alors, après la farce des primaires PS, avec ces ralliements grotesques d’une femme trompée à son ex et de celui qui voyait en cet ex le seul défaut de cette femme (et pour cause!), il est grand temps que les vraies propositions sérieuses, utiles et efficaces soient dévoilées au grand jour. Car l’essentiel, c’est le programme, un programme à tenir!
Interdiction du cumul des mandats, démission automatique des ministres mises en examen dans des affaires financières (notamment abus de biens sociaux, corruption), suppression de l’immunité pénale présidentielle, voilà de biens belles propositions de la binoclarde franco-norvégienne que chaque parti crédible devrait reprendre dans son propre programme.

Histoire de retrouver cette crédibilité perdue, après le douloureux règne de Mitterrand et sa gauche Caviar, les horreurs de la mafia Chiraquienne puis la tragédie du National Sarkozism.

sarkozy lord of war

Advertisements

5 réflexions sur “Sarkozy-Filllon: Quand les Loose Brothers et leurs fanatiques parlent de "crédibilité"

  1. Vu hier soir la Une de Libé : S »AAA »KOZY… Regardé en fin de soirée sur BFM la mascarade de l’UMP… 14 ministres ! Ils n’ont sans doute rien d’autre à foutre au moment où la situation financière de la France est mise en cause… Tout ce que l’on nous promet : encore plus de rigueur.

    Bien ri avec la dernière de Chatel. Je n’en n’avais pas encore connaissance. Ce n’est pas pour rien que je l’ai surnommé le « Becassin de l’Educ-Nat ». Il est c… comme un balai (pardon, le balai au moins tu sers à quelque chose) et sur n’importe quel sujet polémique n’est jamais scandalisé. tout va bien Madame la marquise, du moment que l’Elysée ne fronce pas les sourcils. Le parfait béni-oui-oui.

    Pour ce qui est de la primaire, j’ai voté Hollande pour diverses raisons – si l’objectif est de chasser Sarkozy en 2012 il me paraît le mieux placé – mais surtout, Aubry, non merci ! Ceci dit, j’ai beaucoup d’estime pour Eva Joly et si le PS gagne, j’espère qu’elle serait Garde des sceaux. Avec Arnaud Montebourg comme ministre délégué à la justice, le ménage serait peut-être bien fait.

    Ne pas oublier qu’Arnaud Montebourg s’est fait connaître pour avoir intenté un procès contre Jacques Chirac sur les affaires de la ville de Paris. En 1997 j’étais dans la Saône et Loire pour le week-end de Pentecôte et sur les innombrables affiches électorales dans tous les villages je vis que l’on avait parachuté l’avocat de Chirac contre lui… lequel pris un sacré bide !

    J'aime

    1. @Kamizole
      Bonjour MéméKamizole, content de vous lire.
      Et bien oui, 14 ministres pour baver sur les autres, 14 pour contrer le PS, mais pour contrer le chomage et le mal logement: il n’y a plus personne.
      Aubry la peste ou Hollande le Choléra, dur dur de choisir…

      J'aime

  2. Il faut fermer les frontières de la France aux enfants étrangers non évalués qui veulent voter aux primaires socialistes !
    Et tout faire pour que Marine Le Pen dise : « La campagne de Martine Aubry est dirigée par Lamy Ricorée » !

    J'aime

  3. 2001 : Un montage financier (swaps de devises) est conclu entre la firme Goldman Sachs et la Grèce, permettant à cette dernière de maquiller ses comptes

    2002 : Mario Draghi devient directeur administratif de Goldman Sachs pour l’europe, qui est alors un intermédiraire privilégié (en jargon, lead manager) du trésor grec.

    2005 : Le contrat financier conclu en 2001 entre la banque et le trésor grec est renégocié. En particulier, sa maturité est rallongée, d’après un audit ultérieur (2010) de Euro-stat.

    Janvier 2006 : MD rejoint la banque centrale d’Italie

    2010 : La commission européenne enquête sur le maquillage des comptes de la Grèce.

    Mai 2011 : J-C Trichet oppose son veto à l’ouverture des archives concernées, dans le cadre d’une procédure judiciaire initiée par Bloomberg. Le prétexte du refus est de ne pas effrayer les marchés…

    Juin 2011 : MD est interrogé par l’eurodéputé qui s’est impliqué dans son dossier face au comité des affaires économiques et monétaires du parlement européen. MD, grand serviteur de l’état, dit avoir refusé de travailler avec le secteur public, par désintérêt pour ce dernier, au moment de son embauche, en contradiction avec un communiqué officiel de son employeur.

    MD va prochainement prendre les rênes de la BCE.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s