2012, Parodie de Démocratie: Voter parmi les membres du même Club « Le Siècle »

Prenons l’exemple d’une Assemblée Générale dans une copropriété. Lors de la première mouture de celle-ci, dans une construction donc neuve, le promoteur immobilier propose son « syndic » dit « syndic du promoteur ». Dans la majorité des cas, les copropriétaires réunis à cette assemblée auront donc le choix entre ce syndic…et rien d’autres.
Très subtil, car s’il venait l’idée saugrenue à ces gens (qui ne se connaissent pas) de s’opposer au syndic, il faudrait réorganiser une Assemblée Générale, alors même qu’une bonne partie des personnes a dû prendre sa demi-journée de longue date pour pouvoir y assister.
Très subtil, car il aurait fallu proposer un syndic alternatif avant même de recevoir la convocation à l’Assemblée Générale, avec laquelle trônait fièrement la proposition (ou plutôt l’imposition) du « syndic du promoteur ». Situation ubuesque.

Revenons à nos moutons, la politique. Pour 2012, là encore le choix sera définitivement tronqué.
Ainsi, puisque côté PS, Ségolène Royal comme Arnaud Montebourg ont été mis sur la touche, le peuple de France va donc devoir se prononcer en mai prochain entre Aubry ou Hollande, Sarkozy, Corinne Lepage, François Bayrou.
Point commun? Ils font partie du même syndic, pardon du même réseau de gens influents regroupés sous la bannière du Club Le Siècle.
Un Club fondé par le mystérieux et sulfureux Georges Bérard-Quélin: journaliste, « secrétaire général du quotidien collaborationniste La France au travail », curieusement résistant dès 1942, « membre important du Grand Orient de France ».
Inutile d’être parano pour voir ici une organisation sans faille de gens regroupés en réseau, cherchant par tous les moyens à garder le contrôle du pays.
A l’instar d’une première Assemblée Générale typique de copropriétaires, nous n’aurons donc pas le choix, pas un vrai choix digne de ce nom… et aucun journaliste des médias classiques ne semblent s’en offusquer. Peut être parce qu’il y a de nombreux journalistes et chef de rédaction en vue dans ce même Club. Qui sait…

primaire ps

Toujours est-il que côté PS, bien curieusement, les deux membres du très select Club semblent sur la même longueur d’onde, et ceci malgré leurs petits pics verbaux « gauche molle » de Titine à l’encontre de François et « aucune leçon de constance » ni de « cohérence » à recevoir, véritable réponse du berger à la bergère. Il faut bien faire semblant…
Non seulement de par leur historique, comme le soulignait Arnaud Montebourg: «Pour moi, ce sont les deux faces d’une même pièce, les héritiers d’une même tradition politique». «Il n’y a pas de différences» mais aussi par leur stratégie en vue du deuxième tour.
Ainsi le grand escogriffe de Saône & Loire n’écartait pas l’hypothèse de ne donner aucune consigne de vote. Tranchant, radical et même atypique surtout pour un vote aussi fermé (sympathisants de gauche et militants PS).
Pour son choix, deux paramètres: le débat mercredi entre François Hollande et Martine Aubry et leur réponse respective à sa lettre ouverte
Et le dandy de gauche d’annoncer au JT de France 2: «Si les deux candidats veulent obtenir un geste de ma part et de celle de mes amis (…) il faudra certainement qu’ils renoncent à un certain nombre des recettes gestionnaires du passé, qu’ils ont défendues dans leur campagne»
Logique imparable, rien de surprenant finalement…
Sauf que la réponse des deux prétendants demeure tout aussi cinglante: « Hollande et Aubry écoutent Montebourg mais ne changeront pas pour lui »
L’objectif commun des membres PS du Club Le Siècle semble donc de ridiculiser « le 3ème homme », de le marginaliser, de décrédibiliser ses idées au risque de faire de dangereux raccourcis. Citons le flan light à lunettes à propos du thème de la démondialisation : « Je n’aime pas ce mot. Si on ferme les frontières, la moitié des Français qui travaillent pour l’exportation, leurs produits ne sortiront plus ».
Le déficit commercial français atteignant 51,4 milliards d’euros en 2010 et Arnaud Montebourg proposant un protectionnisme du marché européen, et non un mur de barricade autour des frontières françaises, il se pourrait fort que le clone de Chirac devienne comme son mentor et ami: un super menteur.
Cette réaction quasi-allergique s’avère d’autant plus stupide qu’appliquer un protectionnisme européen n’a rien de choquant puisque dès l’origine, l’Union Européenne se voulait être un marché protégé, tout comme l’ALENA, l’accord de libre échange nord américain ou l’ASEAN, l’Association des nations du Sud-Est asiatique (zone de libres échanges).
Principe: des pays s’associent pour protéger leur marché et donc leurs emplois face aux importations de pays étrangers non membres et qui n’appliquent pas les mêmes règlementations sociales et environnementales. Histoire d’éviter toute concurrence déloyale…
Justement ce qui manque face aux déluges d’importations de produits textiles et high-tech venus d’Asie.
Faut-il être du front national pour y penser et pour y voir tout l’intérêt pour lutter efficacement contre le chômage? Faut-il laisser alors un boulevard à la blondasse soiffarde autoproclamée cheftaine avec une telle « bonne idée »?
Certainement pas. N’oublions pas que le FN, à l’instar de tous les parties d’extrême-droite, construit son programme politique en mêlant habilement des idées légitimes et pragmatiques avec des idées dignes des années 40 (notamment celles liées à l’immigration). C’est d’ailleurs ce qui explique, que des faibles d’esprits, des gens mal informées, des personnes naïves puissent encore croire, en se basant notamment sur ces « bonnes idées » que Marine résoudra tous les problèmes du pays, et notamment le chômage. Et la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu…

Malheureusement à trop vouloir jouer aux cons, à trop vouloir tirer la couverture à eux, François et Titine ne font le jeu que d’un camp, les extrêmes.
Et comme Fillon, membre du Club…Le Siècle, essaye de le faire croire via ses médias collabos, son association calomnieuse rapprochant le programme Montebourg à celui du FN ne fera que renforcer les partisans de la Marine: « Vous voyez Arnaud Montebourg dit comme nous ».
Les élites du PS écartent Montebourg , tout comme l’UMP de Copé, également membre du Club…Le Siècle, et le FN s’en trouve renforcé. Alors que paradoxalement, Montebourg demeure plus proche des idées d’un certain Mélenchon… Cherchez l’erreur!
Quoiqu’il en soit, devant les pics et polémiques pathétiques, notre si joli pays et ses politicards auraient bien besoin d’une ultime leçon de démocratie, d’un niveau bien supérieur à cette farce de primaire PS. Une présidentielle Mélenchon/LePen pourquoi pas?

A voir aussi l’infographie des cartes des résultats du premier tour

Advertisements

14 réflexions sur “2012, Parodie de Démocratie: Voter parmi les membres du même Club « Le Siècle »

  1. Ah, oui ! Voilà qui serait une excellente finale: LePen/Mélenchon ! Mais, si pour moi le choix est évident, j’ai un doute sur le gagnant du duel dans notre triste pays.

    J'aime

    1. @ErvéDo
      Faut avouer qu’une telle expression donne des idées ;-)

      @Lutopick
      Oui le Montebourg demeure plus proche de FdG que d’un autre parti, y compris le sien! Un comble.

      J'aime

  2. CPolitic

    Pour moi, entre le mou, et la claire, ….le Montebourg jubile parce qu’il a enjambé la Poitou Charentes, sans parler de la valse de Manuel qui a perdu le pas, et du préposé aux quenelles qui est retourné d’où il est venu…..alors on attend avec gourmandise la confrontation de ce soir, et assister au flirt avec Montebourg d’un produit éventé ou d’une maire nourricière…. c’est l’assurance d’un débat où il faudra se distinguer sans rejeter les acidités !…..
    Amicalement
    genevieve

    J'aime

    1. @geneviève
      Merci pour ce commentaire ciselé ;-)
      Sûr que le débat sera « animé » ce soir entre flamby et la thénardière

      J'aime

  3. CPolitic

    Zut, c’était juste un petit mordillement, ce qu’aurait pu donner un dentier mal ajusté !…et la bise finale pour ne pas se quitter fâché….c’est comme tous les films plus ou moins noirs ou tordus qui se terminent bien ou faussement bien, juste de quoi ne pas laisser le spectateur sur une mauvaise impression……ensuite on essaie de comprendre le scénario sensé être clair, fort, solide, sauf que l’histoire qui nous est contée pour les années à venir nous est présentée comme un cadeau espoir dans un papier de luxe, avec un ruban de couleur et si en curieux que nous sommes tous et toutes, on ouvre le paquet cadeau, on fait une triste mine, surtout quand le cadeau n’est pas celui que l’on attend…..je précise que les cadeaux ne sont renouvelés que tous les cinq ans……
    amicalement
    genevieve

    J'aime

    1. @geneviève
      Comme de nombreux bambins, on est déçus quand on découvre les cadeaux…plutôt empoisonnés.

      J'aime

    1. @Lutopick
      Confirmé pour Montebourg. Après sur la forme, et un peu sur le fond, avantage à Aubry face au flan light à lunettes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s