Mais Pour Qui se Prend Hulot?

« Mais Pour Qui se Prend Hulot? »c’est la question que nous sommes en droit de nous poser. Non, que l’égocentrisme du donneur de leçons ébouriffés (mais pas ébouriffant) soit une surprise, mais chaque jour apporte son lot de confirmations.

Officiellement, l’ancien présentateur TV s’est mis à « distance bienveillante » de l’université d’été de EELV. Sauf qu’une telle réaction aussi puérile et faux-cul, reste illico traduite par les médias et l’opinion publique, comme « Nicolas Hulot boude EELV ».
Mossieur fait-il un caprice de petit garçon ou de star déchue (et déçue)? A moins que ça ne soit un problème de courage. Qui sait? L’abruti lui ayant envoyé des épluchures a donc eu gain de cause, et ne serait donc pas un si grand abruti finalement.

Car Nicolas Hulot possède une drôle de vision de la politique. Une vision de cour d’école. Pour lui, EELV semble une bande à conquérir, lui veut être chef de bande ou rien du tout. Il ne conçoit même pas faire partie de celle-ci comme ça, sans titre, sans fonction précise, simple membre.
Pour un parti politique, cela équivaudrait à vouloir devenir le président ou le secrétaire national, sans imaginer une seule seconde être militant.
Une conception d’un monde écologique hulocentrique, simplement consternante.

nicolas hulot

Histoire d’enfoncer le clou et d’arranger les choses, preuve d’un sens aigu de la diplomatie, le Hulot se permet:
– de dénigrer l’adversaire politique avec « Si nous avons des objectifs communs j’observe que les modalités et l’esprit pour les atteindre divergent »
– de comparer tout et n’importe quoi « À l’heure où une région d’Afrique succombe des conséquences des changements climatiques et de la production des agrocarburants, à l’heure où notre modèle économique se dérobe sous nos pieds, à l’heure où des écologistes sont assassinés en Amérique du Sud, la situation exige de chacun de la dignité et du travail concret » Un Alain Delon de l’écologie en somme. Oxymore s’il en est.
Mossieur dit. Les autres se taisent. Mossieur pense, réfléchit, tel un BHL éclairant de sa lanterne la face d’un monde, irrémédiablement perdu sans lui.
Cela vire même au grotesque quand le Hulot indique vouloir « profiter de ce recul momentané pour apporter en temps utile au débat public de nouvelles contributions à cet enjeu universel »

Étrangement, nous simples pauvres téléspectateurs, et tateuses!, pouvions penser que les voyages magnifiques réalisés dans le cadre d’Ushuaïa et d’Opération Okavango avaient été pour son acteur source d’émerveillement, de respect et d’humilité envers la Nature mais également envers les Hommes. Ce fut donc tout l’inverse. Telle la caricature du vieillard intolérant ayant faire LA guerre et prenant les autres, les jeunes notamment, au mieux pour des incapables, au pire pour des cons, le Hulot proclame ses lois martiales, ses sentences, ses préjugés même à qui ne veut plus l’entendre.
Clairement indigeste.

Car que doit-on encore comprendre par:
« Force est d’admettre que mon énergie dans cette période a été la plupart du temps dépensée à convaincre en interne de ma conformité écologique, à justifier de mes convictions et de la sincérité de celles-ci ». Et d’ajouter que l’« idée de l’écologie ouverte et de rassemblement » qu’il entendait porter n’ait « pas trouvé l’écho ».
Les autres sont des vilains? Ils n’ont pas voulu comme chef de bande Mr Hulot, alors que c’est le meilleur, le plus grand, le plus tout?
Mais alors, fondez votre propre bande, votre propre parti, réunissez la trentaine de fanatiques qui vous servent de porte-paroles et de portes-drapeaux et laissez faire les scrutins officiels. Que nous rigolions…

Stop! N’en jetez plus. Que les Hulotistes et leur gourou cessent leur tentative de scission, insufflée par leur démesuré orgueil, boostée par de mystérieux lobbies. Les futurs enjeux sociaux-écologiques de la France comme les attentes du bon peuple valent mieux que ces boniments ridicules. Que ces empêcheurs de tourner en rond se taisent, s’assoient et écoutent un peu les autres, avant de donner leur avis comme leurs sempiternelles leçons.

Car sinon, nous serions obliger d’effectuer cette étonnante comparaison entre les deux Nicolas, aussi narcissiques et prétentieux, l’un que l’autre.
Et si la « règle d’Or » de ce Nicolas était de faire « profil bas »? Pour une fois…

Sources: Nicolas Hulot prend ses distances avec Europe Ecologie-Les Verts
Hulot et ses partisans prévue fin septembre

Articles Connexes:
Le Nicolas Hulot Dans le Texte
Nicolas Hulot, ce Tartuffe de l’Ecologie
Parodie d’Affiche de Film: Quand Hulot La Chouette est « la Proie » d’Eva…

Publicités

21 réflexions sur “Mais Pour Qui se Prend Hulot?

  1. Pensez ce que vous voulez mais pour ma part je trouve ça bien que Hulot n’aille pas tendre la joue droite. Il s’en est quand même pris plein la gueule pour pas un rond. De toutes les manières, c’était mal embouché car il ne s’agissait pas des primaires de l’écologie mais bien d’EELV.

    Pour mémoire ce n’est pas les épluchures qu’il n’a pas apprécié mais c’est le manque de solidarité de EELV. Puisqu’aucun message même privé ne lui ont été adressé avant 36 heures, ça voulait bien dire: « Nicolas veut bien que tu viennes avec ta notoriété mais on n’en a rien à foutre de tes idées. »

    J'aime

  2. Nicolas Hulot ? Un ego monté sur pattes qui m’a toujours gonflée, depuis le temps où il profitait d’émissions de télévision pour faire des sports extrêmes, bien ridicule avec ses commentaires étouffés par l’effort, la raréfaction de l’oxygène en altitude ou un tuba sous l’eau. Ushuaïa ne m’a jamais intéressée mais apprendre dans les médias qu’outre le déploiement d’avions, hélicos et tout le tremblement il était sponsorisé par EDF, Areva et autres firmes si peu regardantes sur l’environnement m’a très tôt avertie de sa curieuse conception de l’écologie. Par un curieux effet du hasard, j’écoutai tout à l’heure sur France Culture la dernière partie d’une série documentaire sur Hemingway dont il fut dit qu’il était opposé au tourisme parce qu’il défigurait et menaçait des zones du monde encore à l’état naturel… qu’en dirait-il aujourd’hui ?

    Sur le plan politique, j’étais certaine depuis fort longtemps qu’il n’avait mis un pied dans Europe-écologie que pour que ce mouvement lui servît de piédestal en même temps que d’escabeau pour être candidat à la présidentielle (rêve déçu en 2007). Ces prétendus engagements indéfectibles ne devant pas tenir la route bien longtemps. Je pensai même qu’il ne participerait pas à la primaire et poserait sa candidature. Mais bon, les sondeurs l’ayant persuadé qu’il la remporterait – sur la foi de sondages aberrants puisqu’il a été établi qu’ils concernaient n’importe qui et non les seules personnes y participant – il a joué le jeu et s’est cassé les dents.

    Il avait eu l’imprudence pour annoncer par avance qu’il entendait rejoindre Borloo alors que les Verts sont plutôt portés à s’allier au PS ou à la gauche centriste… Il « boude » les journées d’Europe-Ecologie et prend une distance prétendue « bienveillante » ? Ouaip ! Ce sera pour mieux rejoindre Borloo si celui-ci se présente en 2012. Ce qui d’ailleurs n’est pas pour me déplaire tant il est manifeste que Sarkozy le redoute comme la peste, par peur d’un 21 avril à l’envers !

    J'aime

  3. Je suis d’accord avec tout ce qui a été dit, comment ne pas l’être… mais il faut dépassionner le débat.

    Hulot ratissera bien plus que Joly, et, même s’il n’est pas un « communiquant » idéal, il connait le job.
    Dans l’esprit des 81% personnes interrogées lors du dernier IFOP, on considère qu’il «incarne les idées et les valeurs de l’écologie». D’accord, Joly maitriserait mieux les dossiers économiques et sociaux mais elle a beau être protégée par Cohn-Bendit, elle ne fait pas le poids. Les sondages nationaux le prouvent largement et en interne aussi :
    Sympathisants des Verts, 34 % à soutenir l’eurodéputée écologiste contre 64 % pour l’animateur d’Ushuaïa…
    Seul le résultat compte. Joly qui passe très mal à l’image (l’ensemble des votants ne sont pas que des militants) va tirer un lamentable 3%, ce sera alors, un beau gâchis !

    J'aime

  4. Il me semble que Nicolas Hulot, du fait de ses hésitations continues pour finir par se manifester comme la réponse à toutes les questions, était voué d’avance à l’échec…. non pas qu’Eva soit l’idéal, mais Nicolas Hulot du temps d’Ushuaiha, en dehors de ses beaux voyages, n’avait pas comme préoccupation première, le sort de la France !…il est apparu coimme un homme cherchant un autre emploi et pourquoi pas la politique et pourquoi pas parmi les Ecologistes ! c’est loupé …et il boude en attendant qu’on lui propose un poste intermédiaire où il pourrait ouvrir la bouche à condition de ne pas hésiter !…

    J'aime

  5. Je suis entièrement d’accord avec vous Geneviève ! L’image d’Hulot dépasse certainement ses valeurs propres, mais, en attendant, on a rien d’autre que lui sous la main…

    J'aime

  6. Au mieux c’est un incompétent naïf, au pire un escroc. Les sondages donnaient gagnant le Hulot, en raison de sa médiatisation. On a vu ce le résultat, et ce n’était pas un 51%-49%
    Et même si EELV doit se contenter d’un score à un chiffre, l’honneur de n’avoir pas été représenté par une parodie d’écolo aura été préservé.
    Honneur car de toute manière, il ne fait malheureusement aucun doute que EELV passera le premier tour.
    Alors autant que cela soit avec une candidate légitime plutôt qu’un clown de TV.

    J'aime

  7. Stéphane Lhomme, sort de ce corps.
    Le billet est (encore une fois ?) basé sur rien. Tu prends trois phrases récentes de la presse qui cause d’Hulot, et tu construis ton fantasme autour.

    Il parait qu’il mange des enfants aussi.

    portnawak.

    J'aime

    1. @Merome
      Là encore, comment dire? Que vous nous courez sur le haricot (bien vert) et que les articles avec des arguments en plus de propos rapportés du guignol de TF1 sont dans les liens connexes (en bas de l’article)
      Mais on attend vos arguments à vous, pour défendre l’indéfendable, puisque vous semblez être si malin…

      Et puis dans la mesure où ne nous connaissons pas, vous gardez votre tutoiement pour vous.

      J'aime

  8. « L’honneur » ? C’est quoi ce mot en politique ? Comprends pas… On est dans une gigantesque louverie au beau milieu de meutes de loups qui s’entredévorent pour élire leur chef !

    J'aime

    1. @Cixi-Hélène
      Il est vrai que le mot est un peu fort. Comment dire…
      Entre une juriste d’exception au courage hors du commun ayant mené toute sa carrière son combat contre la corruption et un guignol de TV se prenant pour le dalaï-lama de l’écologie c’est tout de même mieux le premier choix.

      J'aime

  9. Même si j’étais assez dubitatif sur la sincérité de la Chouette Médiatique, vu tout ce qui a été dénoncé ici, je pensais néanmoins qu’il ratisserait plus large qu’Eva Jolly. Pour quoi faire? plus de voies au premier tour des présidentielles auraient du permettre à EELV d’être en position renforcée face aux socialistes, non seulement pour la distribution des rôles au gouvernement futur et au Parlement mais aussi – et surtout – en termes de contenu dans la feuille de route gouvernementale. Je reconnais que ce n’était pas un vote d’adhésion ou de conviction mais plutôt un un calcul électoraliste. Ceci dit je suis ravi qu’Eva Joly ait fait mentir les organismes sondagiers et j’espère qu’elle recommencera aux présidentielles. Maintenant, il nous reste à souhaiter que Méluche fasse un gros score, pour tirer le(la) candidat(e) du PS un peu plus à gauche. Et qu’on ne me dise pas qu’un EELV fort et une gauche de la gauche forte vont affaiblir le PS. Je suis persuadé, que les gens en ont tellement mare qu’ils vont reconduire Toopty 1er vers son comté de Neuilly dès le premier tour. Ah vite un remake de 2002 mais avec le candidat UMP en troisième position au lieu du socialiste : quel panard ce sera !!! Mon rêve? Un premier tour avec les résultats suivants : Marine 22, Nabotléon 18, PS 27, Joly 15, Mélenchon 15 – les autres : ce qui reste !!!
    Dans les temps incertains que nous vivons, il n’est pas interdit d’espérer que le rêve devienne réalité. Sinon que nous reste t il?

    J'aime

  10. A l’heure où je lis avec passion les commentaires, Eva Joly a cloturé les unis-(di)verts-sifiés(fiers?) avec un argument en béton : le refus de « l’oignon sacré » (principe préconisé pour mieux nous faire pleurer quand ils en éplucherons concrètement le projet) préconisé par la carpette de Matignon, soufflé par le gugusse élyséen, inspiré par l’obscurantisme d’une Europe à l’agonie.

    Et plus accessoirement, le passage en 6ème du corbillard républicain France avec dans la remorque une sortie du nucléaire sur 20 ans.

    Et puis, chuchoté, réduire progressivement le déficit du pays.

    Les effets d’annonce, on ne connait que trop, non ?

    J'aime

  11. @Loubomyr
    Pour vous, comme d’autres dans les commentaires, c’est « qu’importe le porte-drapeau pourvu qu’on ratisse large »? Désolé nous n’avons pas la même vision de la « bonne » politique.
    Heureusement que les militants EELV et les externes « écolos » au parti ont une vision différente, d’où la bonne surprise.

    @ErvéDo
    L’âge et le caractère de Joly semble un handicap pour apporter ce dynamisme et cette fougue indispensable à rapporter des voix.
    Certes il y a de bonnes phrases, bien tranchantes dont elle a le secret, mais un peu d’emportement (style Dany Le Rouge) ferait le plus grand bien.
    Un peu de poing sur le table et oser dire clairement à la France entière qui n’en pense pas moins « Sarkozy, Fillon et tout l’UMP nous prend pour des cons »
    L’heure est assez grave pour justifier de vrais coups de gueules!

    J'aime

  12. Pfff…comprenez rien ici…Tout le monde sait que la fleur de diarrhée, indispensable à la conception de son prochain gel douche Ouchwaya, n’arrive à maturité que la dernière décade d’août. M’sieu Hulot est parti, comme le veut la tradition, en pédalo et à reculons, tout en haut de l’Aurlandsfjord où pousse l’unique exemplaire de cette espèce que seul un homme qui s’est pris la dérouillée du siècle peut cueillir…Tenez-vous informés que diable !

    J'aime

  13. CPol
    Je n’ai jamais dit que ce que j’ai qualifié moi même de « calcul électoraliste » constituait une « bonne politique » ; alors ce n’était pas la peine de revenir dessus avec un ton sous lequel perce une certaine intolérance – tout du moins, c’est comme cela que je l’ai ressenti – J’aurais préféré que vous réagissiez à mon rêve (peut être naïf) de résultats du premier tour. Arrêtez de vouloir donner des leçons -ou d’en donner l’impression – à ceux qui ne sont pas d’accord à 100% avec vous. Nous sommes dans le même camp, quand même !!!!!

    J'aime

    1. @Loubomyr
      Si le fait de vous dire que nous n’avons pas la même vision sur tel sujet, vous pose un problème, c’est simplement dommage.
      Et aucune leçon de morale derrière ses dires comme les précédents.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s