Nicolas Hulot, ce Tartuffe de l’Ecologie

Ah qu’il pourrait nous faire rire, si l’objectif officiel n’était pas une élection « présidentielle ». Mais non. Nicolas Hulot confirme simplement les soupçons, déjà vérifiés (financé par EDF, Bouygues, L’Oréal…), de collaboration avec l’ennemi pollueur. Faux dévot écolo!
Preuve que son écologie n’est qu’une écologie télévisuelle, une écologie bling-bling, afin d’assurer ses revenus, de quoi manger et vivre plus que confortablement, une manne providentielle pour un gigolo du PAF (lisez son livre Chemin de Traverse vous serez surpris par ses penchants très…nature!)

D’ailleurs, si vous avez regardé le programme TV cette semaine, Maud Fontenoy a d’ailleurs repris le flambeau de ce créneau si juteux qu’est devenu le développement durable (comme le guignol en hélico, Yann Arthus-Bertrand). Terminé Ushuaïa, vive Tahia. Dans cette propagande cathodique produite par un certain Luc Besson, soutien de campagne de Sarkozy, la navigatrice UMP, décorée de l’Ordre National du Mérite par Sarkozy, ancienne animatrice sur Europe1, radio Sarkoziste par excellence (groupe Lagardère oblige), planquée du Conseil Economique et Social, pistonnée à l’UNESCO, prône aux générations futures le respect de l’environnement.
Histoire d’être raccord avec les récents programmes de l’Education National dans lesquels nos enfants devront être de gentils citoyens, de bons amis de la Terre avant même de savoir compter, lire ou écrire. De gentils moutons mais des moutons propres!

1er effet Kiss Ecolo
Revenons au traitre Nicolas Hulot. Ainsi la Chouette a pensé un instant s’associer avec Jean-Louis Borloo. Cet instant même fugace reste un instant de trop. Le simple fait de « penser » prouve que l’engagement de Hulot n’est, au fond, que du flan. Cela donne même la nausée.
Comment imaginer que le principal fossoyeur du Pacte Ecologique et du Grenelle de l’Environnement puisse constituer un compagnon de choix dans la course à la présidentielle, à l’initiateur de ces deux avancées devenues pantalonnades?
N’y aurait-il pas connivence depuis le début? Les esprits les plus tordus que nous sommes devraient même de se demander si le barrage fait aux écolos par Hulot en 2007, et sa raison même d’entrée en politique ne constitue pas alors un véritable coup de poignard à ce mouvement détestable pour les différents lobbies pollueurs (automobile, pétrolier, nucléaire…), l’écologie ?
Mitterrand avait laissé le champ libre au FN pour torpiller la droite. Une telle stratégie machiavélique a certainement dû donner des idées…à d’autres!
Toujours la même logique: diviser pour mieux régner. D’autant que Hulot avec son grelot de Jancovici, pro-nucléaire camouflé derrière un discours de réduction des gaz à effet de serre semble un candidat approprié pour torpiller tout élan véritablement écologique dans ce pays.

2ème effet Kiss Ecolo
En début de semaine, nous apprenions que Jean-Louis Borloo allait fort probablement nommer directeur de campagne, Frédéric Salat-Baroux.
C’est simple. Le fait que Mr Salat-Baroux soit simplement dans le carnet d’adresses de Borloo contribue là encore à mettre de l’eau à notre moulin du dénigrement de cet individu malhonnête, véritable escroc profiteur d’un concept vital: la protection de la planète.
Car qui est ce Salat-Baroux? A l’instar de Mr Borloo, il est avocat. Mais mieux que Bernard Tapie que Mr Borloo a défendu – on imagine alors l’Ethique du personnage – Mr Salat-Baroux défend la société Toréador, un des gros industriels spécialisés dans l’exploitation des gaz de schiste en France.
Il est beau le ministre du développement durable, vous ne trouvez pas?
Ne cherchons alors pas plus loin, d’où a pu venir le lobbying, pour ne pas dire l’odieux conflits d’intérêts, qui fait que, par un mystérieux hasard, lors du départ de Mr Borloo du dernier gouvernement Fillon, les permis d’études et d’exploration pour extraire le gaz de schiste se soient vus…signées par ce même Borloo!

3ème effet Kiss Ecolo
Et pour l’anecdote qui est « socialement » Mr Salat-Baroux? Simplement le mari d’une certaine Claude Chirac, la fille de. N’était-ce pas son gentil papounet, le super menteur, le mec sympa qui parlait à l’ONU de la « maison qui brûle »…avec un certain Nicolas Hulot comme conseiller? La boucle est bouclée.
Ainsi donc, officiellement Jacques Chirac se porte en ardent défenseur de la Nature, et en coulisses, son réseau d’influence impose l’une des pires horreurs que l’industrie minière n’ait jamais créée. Qui financent les plus gros partis politiques sinon ce genre de lobbies?
Il ne faut pas être surpris alors que Mr Borloo, centriste fantoche, et Mr De Villepin, chiraquien de corps et d’esprits, puissent se trouver des atomes crochus en vue d’une quelconque collaboration (le mot est finement choisi) pour 2012.

Hulot, Borloo, Villepin sont les autres vrais tartuffes de cette scène politique!
S’il existe des cancers dans notre société, ce ne sont pas les bénéficiaires du RSA. Ce sont ces notables corrompus jusqu’à la moelle, futurs candidats à des postes prestigieux et à responsabilités. Eux qui ne pensent qu’à se servir plutôt qu’à servir les intérêts de la nation et du peuple… comme un certain ripoux au pouvoir.

le tartuffe

Article connexe à lire: Stéphane Lhomme, seul contre les médias et les écotartuffes d’EELV

Publicités

14 réflexions sur “Nicolas Hulot, ce Tartuffe de l’Ecologie

  1. TARTUFFE est un personnage hypocrite et un imposteur, qui ne pense qu’à lui, quite à démolir les autres et qui ne croit pas en ce qu’il raconte; En ce sens, je ne pense pas que la chouette du PAF soit un Tartuffe, mais plutôt un François Pignon (le personnage du diner de cons) de la politique car:
    – Il déclame ses vérités, en les argumentant, avec une certaine sincérité, mais en ne se rendant pas compte que les bases de son raisonnement étant faussées, il retombe forcément à plat à un moment ou un autre.
    – Ce faisant, il se trouve obligé d’adapter son discours et de justifier ses actes en permanence, qui à faire apparaitre non pas une vérité mais des vérités successives avec par fois ds contradictions.
    – Cette naïveté l’amène par exemple à ne pas voir de contradiction entre son discours et l’origine des sponsors de sa fondation.

    J'aime

  2. TARTUFFE est un personnage hypocrite et un imposteur, qui ne pense qu’à lui, quite à démolir les autres et qui ne croit pas en ce qu’il raconte; En ce sens, je ne pense pas que la chouette du PAF soit un Tartuffe, mais plutôt un François Pignon (le personnage du diner de cons) de la politique car:
    – Il déclame ses vérités, en les argumentant, avec une certaine sincérité, mais en ne se rendant pas compte que les bases de son raisonnement étant faussées, il retombe forcément à plat à un moment ou un autre.
    – Ce faisant, il se trouve obligé d’adapter son discours et de justifier ses actes en permanence, quite à faire apparaitre non pas une vérité mais des vérités successives avec parfois des contradictions.
    – Cette naïveté l’amène par exemple à ne pas voir de contradiction entre son discours et l’origine des sponsors de sa fondation.
    – Ce n’est pas un professionnel de la politique, ce qui le conduit à croire les promesses de ses partenaires
    – Il n’a pas compris qu’il n’était qu’un faire valoir : Sarkozy l’avait pris pour ratisser à gauche, les écolos le prennent maintenant pour faire le plus gros score possible à la présidentielle afin de peser dans les négociations pour les législatives et pour les places au gouvernement de gauche.
    Bref, plutôt qu’un dangereux Tartuffe, le Nicolas Cathodique est plutôt un jouet mais attention, certains jouets peuvent s’avérer nocifs s’ils ne sont pas maniés avec précaution !!!!!

    J'aime

  3. CPolitic

    S’appuyer sur la nature et ses futures dérives éventuelles pour se propulser dans un futur emploi, tellement bien rémunéré, c’est se poser la question de savoir ce que pourrait apporter un homme attaché à son écharpe !….pour ne pas dire plus, et qui navigue de droite à gauche sans arriver à se fixer, tout en gardant un oeil sur le centre, avec l’espoir de trouver un coin autre que la télévision pour couler des jours heureux…..l’inconsistant Nicolas Hulot, c’est l’assaisonnement qui n’est pas indispensable pour la confection d’un repas !…voire l’idée que l’on peut s’en passer sans inconvénient….
    Bonne journée
    genevieve

    J'aime

  4. Mouarf, l’article avec les arguments en carton !

    « Ainsi la Chouette a pensé un instant s’associer avec Jean-Louis Borloo » => C’est l’inverse. Borloo a approché Hulot, Hulot a fermé la porte parce que Borloo était trop à droite, et trop associé à Sarkozy pour que ça soit compatible.
    À noter qu’il a discuté de la même manière avec Olivier Besancenot. Comment l’analyser ?

    « D’autant que Hulot avec son grelot de Jancovici » => Ah mince, Jancovici a expliqué qu’il ne faisait pas partie de l’équipe de Hulot, qu’ils avaient juste travailler ensemble lors du Grenelle, et pour la rédaction du pacte écologique. Jancovici a également écrit sur son site qu’il n’était plus conseiller de Hulot et que sa récente conversion anti-nucléaire le prouvait.

    Les deuxième et troisième effet kiss-cool ne parlent pas de Hulot. Ah si : la belle-soeur du copain de Nicolas Hulot a été prise en photo avec Claude Chirac ? Ah ben oui, c’est sûr qu’il est de droite alors.

    J’attends donc de vrais arguments (basés sur des faits récents) qui montrent à quel point Hulot est de droite et à quel point il est éco-tartuffe ?

    J'aime

  5. Désolé @cpolitic vos arguments ne résistent pas une seconde à l’épreuve de la vérité….le fait qu’il ait renoncé à son statut et sa rémunération pour affronter ce genre de fiel est pour moi une preuve supplémentaire de sa sincérité.

    J'aime

  6. Pour info, les propos de Jancovici :

    « Dans le cadre de cette évolution de Nicolas Hulot, il s’est choisi une équipe de campagne. Je n’en fais pas partie, et n’ai aucune intention de le faire. Cela ne veut pas dire que le personnage me devient antipathique : j’estime juste que d’en faire partie n’est pas compatible avec mes autres fonctions, et que ce n’est pas de rentrer dans son équipe de campagne qui servirait le mieux la défense des propositions que je soutiens. »

    http://www.manicore.com/documentation/declarations.html

    J'aime

  7. @Loubomyr
    « hypocrite et imposteur », et bien justement, vous avez trouvé les raisons de l’image.
    Ce n’est pas un vrai écolo, faut il que je vous rappelle ses anciennes émissions et la débauche de moyens techniques bien polluants? Une écologie bien tardive financée par les industries pollueuses, qu’il a lui même reconnu.
    Mais le meilleur révélateur étant ses réseaux professionnels qui témoignent de cette écologie virtuelle.
    Et rien ne l’empêche de rester comme simple conseiller (comme il l’avait fait avec Chirac) sans polluer le déjà bordélique parti EELV. N’y a t il pas assez de prétendants pour rajouter sa sauce?

    @MErome
    Un peu facile l’explication de Borloo > Hulot, une fois que la polémique a bien enflée et que les militants ont été échaudés. C’est pas moi c’est l’autre.
    « Olivier Besancenot Comment l’analyser? » Et bien disons simplement que Mr Besancenot n’est certainement pas lié financièrement ou amicalement de près ou de loin des entreprises parapétrolières comme Toréador.
    Que Besancenot n’a jamais été avocat d’affaires de Tapie, question Ethique, deux extrêmes sans le moindre doute!
    Quant aux liens avec Jancovici, là encore, très facile on nie en bloc, bientôt ils nous diront qu’ils ne se connaissent pas, dommage que, leurs idées bien trop timorées concernant le nucléaire soient si proches.
    Pour rappel, Jancovici a fondé la Fondation Hulot et il a participé activement à la rédaction du Pacte écologique de 2007. Et vous osez nous faire croire qu’il n’y aucun lien entre les deux hommes et/ou que tout est fini? Arrêtez de nous prendre pour des buses, svp!
    Dernier point: « la belle-soeur du copain de Nicolas Hulot a été prise en photo avec Claude Chirac »
    Cela tombe bien puisque l’article ne prétend pas du tout cela. C’est dommage que cet article soit mal compris et donc certainement mal lu. merci de relire!

    Au final, ce n’est pas un fait parmi qui impose le doute, mais plutôt une accumulation trop lourde de faits, des relations sulfureuses, des liens avec des sociétés, avec des personnes, qui sur le papier déjà, ne peuvent éthiquement exister.

    @Paul Itique
    J’aurai évidememnt validé votre commentaire si j’avais exposé uniquement les relations de Hulot avec Edf, L’Oréal etc… Malheureusement nous n’en sommes plus là!

    J'aime

  8. « Ce n’est pas un vrai écolo » : Quel est ce besoin de décerner un brevet d’écologie? La planète écolo est tellement variée, qu’il est bien difficile de décider ce qu’est un « vrai écolo » : depuis le paysan converti au bio qui pense participer au mouvement écologique jusqu’à l’écologie politique radicale, en passant par le défenseur des animaux et celui qui investit dans des panneaux solaires, cela en fait des gens qui se pensent écolos !!!!
    Alors, même si le passé de la Chouette du PAF ne plaide pas pour lui, même s’il n’a pas viré ses sponsors, cela n’en fait pas pour autant un hypocrite forcené et un imposteur ; le personnage est loin d ‘être blanc comme neige, j’en suis bien d’accord mais qui en politique peut se targuer d’une virginité doctrinale absolue???
    Et puis même s’il ne pense pas tout ce qu’il dit mais qu’il contribue par son image à apporter des voix au parti de Miss Duflot, ce serait un moindre mal ; L’important c’est qu’il y ait un maximum de voix à gauche dès le premier tour et je pense que les meilleurs scores de Mélenchon et ceux d’EELV à coté du PS contribueront à infléchir l’action gouvernementale de celui ci par la suite. Il faut éviter une coloration monolitique PS au premier tour, sinon nous aurions une gestion socialiste comme en eu les grecs et les espagnols. Alors oui à la diversité et non aux oukases contre des alliés objectifs concentrons nous contre nos vrais ennemis cette droite abominable porte parole d’un patronat rétrograde et l’economie des banksters internationaux !!!!!

    J'aime

  9. @Loubomyr
    Désolé mais en 2007, le Hulot a fait plus de mal que de bien. On a vu les effets!
    Alors virer Sarkozy ne doit pas nous priver de dénoncer les petits profiteurs ou les…grands!

    J'aime

  10. Désolé, mais du passé faisons table rase, sinon on n’avancera jamais à toujours agiter des rancoeurs aigries et ce d’autant plus que notre écolo du PAF affirme aujourd’hui à la presse que s’il est élu, il lancera une grande réforme fiscale qui taxera particulièrement le capital (entretien publié vendredi par Aujourd’hui en France/Le Parisien)
    « Au lieu de toujours taxer le travail, il faut taxer le capital », déclare le candidat écologiste. « Je dis ça sans haine, je ne suis pas dans la lutte des classes, mais je préfère taxer les machines plutôt que les hommes ».
    « Tout profit, quel qu’il soit, doit être taxé », estime encore M. Hulot. « Il faut répartir convenablement l’effort, car aujourd’hui, plus vous gagnez d’argent, moins vous participez à la solidarité ».
    Nicolas Hulot indique aussi qu’en dehors d' »une grande réforme de la fiscalité », ses priorités seront la sortie du nucléaire, une réforme de l’agriculture et une de la démocratie.
    Je ne sais pas s’il est sincère dans ce discours mais reconnaissons qu’il a singulièrement évolué en quatre ans !!!!!C’est singulièrement voisin de ce que déclare Mélenchon ( reconnaissons cependant que Mélenchon, lui, en plus, argumente chiffres à l’appui).
    Avec ce discours en quasi stéréo, le PS ne pourra se contenter de réformettes en demi-teinte mais sera bien obligé d’opter pour des objectifs plus audacieux dépensant le simple accompagnement socio-carritatif que tous les socialistes européens, à plat devant les tables de la loi des marchés, ont utilisé jusqu’ici avec le « succès » que l’on sait !!!!

    J'aime

  11. @cpolitic : Dans les faits, est-ce que Borloo et Hulot vont faire candidature commune ? Non. Ils ont discuté ensemble. Comme Hulot a discuté avec Besancenot. Ma question est donc : pourquoi la discussion avec Borloo ferait de lui un centriste de droite, alors que la même discussion avec Besancenot ne fait pas de lui qqun de l’extrême gauche ? Juste parce que ça vous chante ?

    Quant aux liens avec Jancovici, c’est vous qui me lisez mal. Je ne nie pas le lien qui a existé dans la FNH et au moment de la rédaction du pacte écologique. Mais ce lien n’existe plus, selon Jancovici qui l’explicite très clairement. Et on perçoit dans son explication que le virage anti-nucléaire de Hulot ne lui plait pas plus que ça. Mélenchon était ministre de Jospin, Besson a participé à la campagne de Royal… Les gens changent. Hulot n’aurait pas ce droit ? Vous-même n’avez jamais changé d’avis ? Vous avez toujours voté de la même façon ?

    Mon ironie sur votre raisonnement semble vous avoir échappé. Vous liez Hulot – Borloo – Sarlat-Baroux – Claude Chirac – Jacques Chirac. Rien que ça ?
    Moi aussi je connais des gens qui votent à droite. Ça ne fait pas de moi un tartuffe de quoi que ce soit.

    Dernier point : José Bové semble s’être rallié à Hulot (il rejoint ces libéraux-tartuffes comme Besset, Cochet, qui entourent déjà Hulot). Cécile Duflot s’est elle-même dite séduite par la mue de Hulot. Comment l’analysez vous ? Ce sont tous des cons et vous avez raison ?

    J'aime

  12. Ravi de constater que je ne suis pas le seul à penser qu’on « peut être et avoir été » sans pour autant que le passé nous marque d’une trace indélébile, pour ne pas dire infamante.
    Vouloir la virginité et la pureté chez un politique, c’est comme vouloir l’absence de dopage chez un champion cycliste : de la fiction !!!!! De plus, la pureté en politique, on sait où cela mène : à la terreur.

    J'aime

    1. @Geneviève
      Vous avez eu la réponse à votre commentaire dans le dernier article. ;-)

      @Loubomyr
      Personne ne parle de pureté dans le texte…d’autant que celle-ci, dans la plupart des sujets, est bien souvent illusoire.

      Autant on peut imaginer « tourner le page » d’un passé avec ses hauts et ses bas, ses irrégularités, autant il y a des relations et des propos qui ne trompent pas sur le type d’Homme auquel nous avons à faire: au mieux un doux rêveur, à la naïveté atteignant des limites rares, au pire à un escroc.

      Et rassurez vous, le non-dopage existe chez les cyclistes, seulement ce sont les moins connus du lot en raison de leur palmarès forcément moindre.

      @jean
      Merci ;-p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s