Peut-on être de "gauche", riche et célèbre?

C’est bien la question qui suscite le débat, à chaque fois qu’un ou une rebelle ose lancé le sujet. L’affaire du moment étant DSK, attardons-nous un instant dessus. Rassurez-vous pas longtemps, il y a d’autres exemples qui parlent tout autant.

Ainsi si vous avez le malheur de tweeter naïvement qu’être « de gauche », ce n’est pas « se vautrer dans le luxe », vous avez plusieurs sortes de réponses. L’attaque frontale avec non pas un zeste, mais plutôt une benne de 15 tonnes, de mauvaise foi:
« Sortir de prison pour préparer sa défense, c’est donc « se vautrer dans le luxe » ? »
Histoire d’en remettre une couche, retweetez au provocateur un brun à côté de la plaque, que l’expression « se vautrer dans le luxe » résume la vie de DSK tous les jours, avant comme après son inculpation, les hôtels 5 étoiles, les petits fours, le caviar, les grands vins, les voitures, les femmes faciles etc… et qu’il serait bon d’enlever ses œillères avant d’oser ce genre de tweet. Logique.
Et bien vous aurez droit à ce genre de réponse ultime qui vaut ce qu’elle vaut:
« Merci de me montrer la lumière ! Je vais donc retirer mes œillères, faire vœu de pauvreté. Je resterai bien de gauche, ça va ? »
Comprendre: « vous êtes un con, moi je sais ce que veut dire être de gauche, et vive DSK président! »
Mr Pillet est à « la gauche » ce qu’une certaine Elisabeth Tessier prédisant une belle année 2011 à DSK (sic!) est à la voyance.
Cela ne dérangerait pas le moindre du monde, si ce niveau médiocre de réflexion (tout comme la manière de répondre) ne venait pas – asseyez-vous quand même – d’un certain Stéphane Pillet, premier secrétaire fédéral et Membre du Conseil national du Parti Socialiste.

Et bien maintenant nous serions très heureux de savoir, selon cette tête pensante du PS, pardon cette élite du Socialisme, cette tronche, ce melon de la Rose française, comment un ou une smicarde voire, faisons Droite Sociale, un cancéreux en phrase terminale de RSA peut bien penser d’un DSK (sans même parler de sa présumée culpabilité dans cette affaire de viol) et de sa crédibilité à défendre ses droits comme ses intérêts, au quotidien.
Franchement, faut-il sortir de Saint-Cyr pour comprendre qu’un homme avec chauffeur, grosse montre rolex, Mossieur Bling-Bling, ne connaissant même plus le prix de la baguette de pain, d’un plein d’essence ou la couleur d’une station de métro voire d’une rame crasseuse de RER A, puisse ne pas être crédible pour défendre le chômeur, la smicarde, la veuve et l’orphelin voire même le français moyen?

Quand on sait le scandale de fesses que vit Schwarzy, cette illustration est presque prémonitoire.
dsk roi

Si les hautes sphères du PS n’ont toujours pas compris la leçon d’un certain avril 2002, cela en devient navrant.
Donnons alors un simple conseil à Mr Pillet, comme aux autres fanatiques de son espèce, si ce raisonnement les dépasse, surtout, qu’ils arrêtent la politique, ou plus précisément, qu’ils rejoignent l’autre camp, celui bien à droite!
Car vous imaginez bien, que le National Sarkozism ne doit pas constituer une excuse pour que le peuple de France se recoltine une tranche bien grasse et écœurante de la Gauche Caviar née du règne Mitterrandien.
N’écoutant que leurs intérêts personnels pour construire une carrière politique – être calife à la place du calife – ces déconnectés des réalités, du peuple, comme de la base des militants PS, préfèrent continuer à distiller leurs boniments dans les tracts comme sur internet.

Soyons indulgents. Ne nous arrêtons pas au premier fumiste débutant. Parlons des Jack Lang, des Moscovici, des Valls, des Royal. Leur richesse, leur célébrité, leur pouvoir leurs sont montés à la tête. Et ce Jack osant un « il n’y a pas mort d’homme » concernant l’affaire de viol, ce Valls « mets moi plus de blancos » pour édulcorer sa brocante municipale trop « colorée », ont oublié même le sens du respect, de l’Ethique. Et que dire de la Ségolène, elle qui voulait de DSK en tant que premier ministre, elle qui faisait l’éloge « des tribunaux chinois plus rapides qu’en France », elle qui promettait tout à Heuliez. Et vous vous dites de gauche? Quel culot!

Fort heureusement, nous avons d’autres remarques pertinentes, sur un ton moins prétentieux, que les tweets de Mr Pillet, comme ainsi ce tweeter lambda, zededalus, blogueur et auteur de son état. « Quand on se dit de gauche, on ne stigmatise pas la richesse, on réclame un impôt réellement redistributif »
Voilà une bonne base de réponse. Il n’est évidemment pas question de pointer les vilains riches – bouh qu’il est le laid « le frog » (surnom donné à DSK) – puis de dresser leurs boyaux sur des pics en place publique. Tout le monde ne s’appelle pas Arlette Laguiller!
Déjà il y a riche et riche. Être riche et/ou célèbre oblige-t-il à parader en grosse voiture? A insulter ou dénigrer son prochain? A violenter le ou la plus faible? A faire couler un torrent d’eau chaude durant 20minutes pour défroisser sans rien faire ses chemises? Fort heureusement non.
Il n’y a pas 50 manières d’être riche: vous avez hérité (style la courageuse Bettencourt, qui n’a rien strictement foutu de sa vie), vous avez gagné au loto, ou vous avez fait votre fortune vous même (le self-made man ou woman, mythe de l’Amérique).

Hommes d’affaires et.. de Gauche
Parlons donc du cas intéressant, le dernier, celui des hommes d’affaires. Pour notre démonstration, il nous faut ainsi des hommes réputés… de gauche. Tout est dans le « réputé ». Qui de mieux que les BNP, propriétaires du journal Le Monde, Matthieu Pigasse, banquier de chez Lazard, Xavier Niel, patron de Free et Pierre Berger.
Tous auto-proclamés anti-sarkozistes, tous socialos ou apparentés, et tous fricotent…avec les amis de Sarkozy ou des personnalités du même tonneau.
Pigasse, fils spirituel de son mentor Alain Minc. Est-ce utile de continuer?
Pierre Bergé, lui, apprécie tellement Jean-Baptiste Descroix-Vernier qu’il investit dans sa société Rentabiliweb, celle à l’origine de la distribution d’argent liquide en plein Paris, courant 2009. Oui c’est très « de gauche » ça, très « Ethique » à l’heure où en France les inégalités s’accentuent, les amis financiers de Pierre Bergé (le cœur à gauche mais le portefeuille bien à droite) eux manipulent le peuple et sa détresse. Qu’importe les éventuels échauffourées, les éventuelles victimes, pourvu que le coup marketing et le pognon soient là!
Et les deux, Bergé et Pigasse, ayant eu « le privilège » de financer les festivités en hommage à François Mitterrand. D’ailleurs Mr Bergé se plaint du traitement infligé par « ses » propres journalistes du Monde à son icône socialiste. Drôle de vision de la presse libre…à gauche!
Quant à Xavier Niel, il n’hésite pas à faire partie du fallacieux Conseil national du numérique de Sarkozy (pour faire plaisir). Mr Niel a fait toute sa fortume dans le cul (gérant d’un peepshow), condamné même pour « abus de biens sociaux » et qui maintenant préfère flouer ses clients avec sa Freebox v6 en rupture de stock, buguée, flouage propre, en toute légalité et en toute modernité!
Terminons par Carla Bruni, véritable auto-entrepreneuse de son propre corps, elle qui votait à gauche, par réflexe, demeure inexorablement, de droite et même d’extrême-droite, avec son magnifique époux.
Moins riche mais tout aussi malhonnête intellectuellement, Julien Dray. Beaucoup l’adorent. Sauf qu’utiliser des associations à vocation sociale pour aider ses besoins en financement (prêt d’argent) ou collectionner des montres de luxe, cela reste légal mais sur le plan de la morale, cela demeure plus que douteux quand on se dit « de gauche ». Mais le pouvoir et les amis aidant…c’est toujours tentant!

free revolution

Autre remarque de Zedalus, Jean Jaurès, le bourgeois socialiste. Un argument honnête qui sera balayé d’un revers avec le rappel que Mr Jaurès ne faisait partie « que » de la petite bourgeoisie du Tarn. Ainsi, en mettant en conformité les différentes hausses de valeurs des monnaies, nous pouvons légitimement penser que jaurès n’aurait certainement pu débourser près de 6 millions d’euros actuels pour se sortir d’un guêpier judiciaire dans lequel il se serait fourré.
Et franchement comparer Jaurès, à DSK ou toute autre personnalité socialiste encore vivante, doit provoquer indubitablement le retournement du corps de celui-ci, là où il est.

Pour l’anecdote comment ne pas résister à ce tweet signalé par @leclown: « l’auto #FF ou l’ego sur-dimensionné ??! . @rogermadec
#FF @mcblandin @frebsamen @rogermadec @chevenement @SenateurRYung @jnguerini @claudinelepage @dassouline @gerardcollomb »

Et de nous dire bêtement que ce compte doit être celui d’un élu PS connu et reconnu, capable du même égocentrisme qu’à l’UMP ou au FN.
En plein dans le mille: Roger Madec semble assez sûr de son succès, de ses idées qu’il s’auto-conseille à ses abonnés. Une erreur? Pas sûr…

Penseurs de gauche plus à gauche que ceux du pouvoir
Que dire du « droit de cuissage » de JF Kahn ami de DSK ou du silence de Badinter pour la victime du viol présumé, comme de la défense sans faille et aveugle de BHL – emblème de la gauche caviar, ami proche de Mme Royal?
Là encore, le fait d’être riche et célèbre, déconnecté du monde réel, désinhibé au point d’être obligé de se justifier sinon de s’excuser…et de faire ressortir (à raison) les féministes dans les rues!
Les donneurs de leçons centriste ou de gauche feraient mieux de balayer devant leur porte. Puisque dès que leurs amis se voient attaqués, à l’image de leurs homologues de droite, chassez le naturel, il revient au galop!

Non, foncièrement non, on ne peut pas être de gauche, (très) riche et célèbre. Sinon vous êtes un mauvais homme d’affaire. Sinon vous êtes un piètre élu. Comment représenter des citoyens si votre façon de vivre, votre éducation font que vous êtes à des années lumières de leurs préoccupations quotidiennes. Ou si votre copinage, votre cercle d’amis de 30 ans vous occulte toute lucidité?
Voilà la règle. Et Jean Jaurès constituera alors cette exception historique et politique à une règle devenue, malheureusement, de nos jours quasi-infaillible.

Car n’en doutons pas, en 2012, après avoir mis la raclée au Nainpoléon, et une rouste à la blondasse baveuse extrémiste, l’utopie socialiste sera de courtes durées. Comme en son temps Mitterrand, le rétablissement de libertés et de réformes peu couteuses entreront en vigueur. Mais viendra le temps des désillusions, comptez une bonne année, où les lobbies reprendront le contrôle, normal, puisqu’ils financent ceux-là même qui se présentent. L’argent est le nerf de la guerre électorale…

Pour ces élites du PS, (pas le petit élu local socialo, ne mélangeons pas torchon et serviettes, s’il vous plait) nous, la France d’en bas, non encartée politique, nous ne valons rien, ou plutôt si, une voix et uniquement le jour de l’élection. Le reste du temps, ils nous conchient. Socialistes, dites vous? Mais sous bien des égards, vous êtes pires que vos soi-disant ennemis de l’UMP.
Au moins, eux, ont une excuse d’être des salauds! Vous, en plus, vous avez ce culot de faire semblant d’être « avec le peuple », de « notre côté ». Et puis le jour de votre accession au pouvoir, sinon quelques mois plus tard, vous trouverez les mille et une bonne raisons pour ne pas appliquer vos promesses.

Et de nous demander alors, à quand un PS de gauche qui défend les plus faibles, tout en étant proche d’eux, plutôt que de fricoter avec les plus puissants? Comme ce flan light à lunettes faisant déjà le tour des grands patrons français, histoire de dédramatiser une future vague rose et d’accepter l’alternance présidentielle. Abject!
Le pire restant qu’à trop prendre les gens pour des cons, le PS donne du même coup le marteau à l’infâme FN pour se faire battre. Consternant!
Ce qu’il faudrait au PS? Les mêmes mouvements de protestation qu’en Espagne. Mais le taux de chômage n’est sans doute pas assez élevé pour brusquer le veau de français.

Parce qu’être « de gauche », c’est un état d’esprit, une manière de vivre, de penser, de vivre avec les autres. Ce n’est pas simplement voter à gauche!

l'amour de l'or

Publicités

12 réflexions sur “Peut-on être de "gauche", riche et célèbre?

  1. Tu as oublié Léon Blum dans tes exemples…

    « Parce qu’être « de gauche », c’est un état d’esprit, une manière de vivre, de penser, de vivre avec les autres. Ce n’est pas simplement voter à gauche! »

    Oh que oui ! Je connais, même des tas de gens autoproclamés de gauche auxquels je ne confierais même pas un quart de mandat, tiens !

    Et puis si les gens riches votaient à droite et les pauvres à gauche, il n’y aurait plus besoin de procéder à des élections, non ?

    Éternel débat. La réalité est trop compliquée pour moi. Je me fie à mon instinct : pour moi DSK n’a jamais été à gauche. Il voulait juste le pouvoir pour pouvoir en jouir. C’est tout.

    Il y en a hélas tellement comme ça !

    J'aime

  2. « L’affaire du moment étant DSK » : oui ça été la grosse affaire de la semaine passée pour les média et en particulier pour les média dominants. Et cela leur a permis de ne pas parler d’autre chose à savoir qu’après les révolutions des pays arabo-musulmans LA « CONTAGION » GAGNE MAINTENANT L’EUROPE avec le mouvement de LOS INDIGNADOS en Espagne http://www.lepost.fr/article/2011/05/23/2503155_los-indignados-le-fond-et-la-forme.html et plus timidement en France avec DEMOCRATIE REELLE MAINTENANT http://reelledemocratie.com/
    Alors comme le dit CuiCui « Parce qu’être « de gauche », c’est un état d’esprit, une manière de vivre, de penser, de vivre avec les autres. Ce n’est pas simplement voter à gauche! », rejoignez le mouvement en allant sur le site, pour les Parisiens RDV à la Bastille, pour les autres sur les lieux de rdv lorsqu’ils existent en province et pour le moins faites circuler l’info. Ne comptez pas sur Télé Bouygues ni sur LèchesBottes2 pour que l’info passe : ça bouge en Espagne, il faut que ça bouge en France. Scouons nous les fesses, la nuit du 4 Aout c’est pour bientôt !!!!!

    J'aime

  3. @Loubomyr

    Comme prévu votre site web reelledemocratie.com est encore une création grotesque de Benjamin Ball (cf rubrique contact, on retrouve son portable)
    Rien de bien « réel » donc, juste un profiteur de la situation de crise actuelle

    Et pour info, « Parce qu’être « de gauche », c’est un état d’esprit, une manière de vivre, de penser, de vivre avec les autres. Ce n’est pas simplement voter à gauche! » c’est à la fin de l’article, pas une phrase de cuicui ;-)

    J'aime

  4. Et alors qu’est-ce que ça peut faire que le site http://reelledemocratie.com/ soit animé par Benjamin Ball à partir du moment où il permet à ceux qui ne sont pas dans la pensée unique de s’exprimer? Et puis pourquoi tout de suite une suspicion de récupération? A ce moment là, Mélanchon fait aussi de la récup lorsqu’il parle du mouvement espagnol avec une émotion contenue dans la voix !!! Si on fait sans arrèt des procès au voisin d’à coté on n’est pas près d’avancer! Moi je dis que quand il y a des opportunités, il faut les saisir, sans pudeur de pucelle effarouchée ; Plus on fera de bruit dans la blogosphère (c’est particulièrement sensible au moment ou Sarko réunit l’IG8 à Paris avec un appel à « censurer le mal » sur internet) et plus on aura de chances de créer un mouvement semblable à l’Espagne ; Sinon comment montrer à la droite qu’on n’en veut vraiment plus et à la gauche sociale-démocrate qu’il faut trouver autre chose que les mesurettes du passé? Comment montrer à cette gauche dite de gouvernement que, lorsqu’elle sera élue, ce ne sera pas un chèque en blanc et qu’il faudra réellement mettre en place les mesures nécessaires pour lutter contre le capitalisme boursier international? Ces mesures sont possibles, d’ailleurs certaines avaient été mises en place par Roosevelt lors du New Deal, et que je sache, cela n’a pas ruiné les banques ni l’esprit d’entreprise. Internet est encore un des rares espaces de liberté, alors arrétons de nous censurer les uns les autres, à partir du moment où on va dans le même sens. Moi c’est simple, j’irais dans la rue à chaque fois que cela contribuera à combattre ce néocapitalisme international honni, l’année prochaine je voterai Mélanchon au premier tour et surement (bien obligé) Hollande (ou assimilé) au second tour; Je ne vois pas ce que l’on peut faire d’autre pour essayer de s’en sortir ….

    J'aime

    1. @Loubomyr
      Quand un médiocre comme Mr Ball se permet de dynamiter un beau mouvement (No Sarkozy Day 1er du nom) mais qu’en plus, dans un arrogance hors du commun, il ne répond pas de ses actes, alors vous pouvez considérer sa petite organisation, non comme le début d’une révolte populaire, mais plutôt comme une petite fête entre amis.
      Un profiteur de ce genre ne vaut pas mieux que les ordures qu’il est censé combattre. Et de par sa suffisance, il n’y a rien « de gauche ». Aucun respect pour les autres.
      j’ose espérer que Mélenchon vaut mieux que ça.

      J'aime

  5. Toute cette histoire DSK, c’est finalement un très mauvais voyage à New York (very bad trip comme disent les anglicistes) et voilà t y pas que Lagarde s’apprête elle aussi à aller aux States, avec la bénédiction du tout Paris médiatico-politique, malgré la casserole Tapie.
    Une idée de détournement d’image avec VERY BAD TRIP 2, film sorti ce mercredi 25 mai avec 1er sous titre « Vous n’avez encore pas tout vu » (au lieu de tout bu) et 2ème sous titre « Good Morning New York » (au lieu de Bangkok) .
    Maintenant . reste à faire le casting politique pour attribuer les rôles des trois « héros « , Phil le beau gosse, Stu le psychorigide (sauf quand il est saoûl) et Alan l’homme-enfant flippant. Comme on le voit, y’a matière pour adapter le fond et la forme d’une telle affiche !!!!

    J'aime

  6. C Politic

    Si je peux donner mon avis…..je pense que DSK c’est à gauche, ce que l’on a, à droite, c’est-à-dire des personnages qui s’étouffent dans leurs millions d’euros dont ils ne savent plus que faire, si ce n’est les amasser, et considérer que celà pourra toujours servir, y compris, à acheter une moralité lorsque celle-ci est absente. On vient d’apprendre que DSK aménage dans un luxueux logement à 50.000 dollars/par mois…3 étages de 600 m2 ….sans compter qu’il lui restera encore assez de dollars pour offrir de quoi clore le bec de la plaignante !…

    J’ai du mal à considérer que ces hommes « friqués » puissent toucher de près les problèmes de ceux qui prennent le métro, serrés comme des sardines, pour aller gagner des salaires minables pour beaucoup. Des hommes qui n’ont jamais pris le métro ou les bus et qui circulent dans des voitures autres que des petites cylindrées et qui ont à leur disposition, le chauffeur stylé, comment pourraient-ils savoir ce qu’il se passe ailleurs que dans leurs villas aux 1000 m2 avec piscine et jardins fleuris ? Eux qui ignorent le prix d’une baguette de pain, ou d’un ticket de métro ?

    Je reste sensible au fait que, à droite, au centre ou à gauche, chaque politique tire la couverture à lui et tout ce monde ne craint pas de dire qu’il est près du peuple et le comprend, à partir du moment où il est assuré d’une bonne mensualité ou de plusieurs qui lui permettent de vivre très bien et par conséquent, s’il veut conserver ses avantages, il faut qu’il continue à pleurer sur le sort du peuple « pauvre ». Monsieur Mélenchon a indiqué qu’il gagnait 6000 euros par mois, ce qui en soi n’est pas une fortune, mais un salaire que beaucoup aimerait avoir…..quant aux autres, ils n’ont pas le courage de dévoiler le montant de leur magot !….

    Est-ce que ce matin je serais de mauvais humeur ?
    Amicalement
    genevieve

    J'aime

  7. Salut à Geneviève qui après un long silence reprend le clavier depuis quelques jours !!!!
    Je pense que l’on peut avoir de l’argent (honnêtement gagné) et être de gauche de même qu’être fauché comme les blés et de droite. Maintenant, à quoi ça sert d’engranger des millions qui vont faire des petits? De toutes façons, on ne les emportera pas dans la tombe alors …..
    De toutes façons, ces notions de gauche et droite commencent à être dépassées : ce qui compte maintenant, c’est de bien se rendre compte que la planète est au bord de l’explosion démographique, environnementale et sociale et qu’il convient de mettre en place les plans d’actions permettant d’y remédier. Il se trouve que cette prise de conscience (et les mesures qui l’accompagnent) est beaucoup plus fréquente à gauche qu’à droite même si c’est souvent dit avec des accents moralisateurs qui sont tout sauf motivants. Par contre à droite, on reste en majorité avec une mentalité de prédateur, de jouisseur, d’égoïste, de « après moi le déluge » et de « pousse toi de là que je m’y mette ». Parfois même ces deux tendances, égoïsme et générosité – l’un et l’autre pouvant être plus ou moins spontané ou calculé – cohabitent au sein du même individu : voilà la raison pour laquelle ce sera bien difficile de faire bouger les lignes !!!!

    J'aime

  8. Je ne sais pas si je suis de gauche mais parfois je le suis un peu, gauche, et même dans mes aptitudes physique je suis plutôt gaucher bien qu’ambidextre par la force des chose (ne vit-on pas dans un monde de droitiers ?)… ;-)

    Bon sinon, que lis-je ? Ben Ball remets une louche et ça fais grincer les gonds de CPolitic (il est bien trop posé pour en sortir des gonds).
    Je rejoins CPol sur la question de récupération d’un mouvement. Au NSD 1er du nom j’y étais. Au second, j’y suis venu, j’ai vu, j’ai vomu !
    Rien de bien sérieux chez ce Ben Ball qui n’aimerait, au final, qu’être une figure emblématique d’un quelconque mouvement afin d’apaiser son besoin de reconnaissance. (et je connais le personnage depuis un bon moment déjà : 2006/2007 déjà il voulait être sous les feux de la rampe alors que nous, nous étions sous les tentes : canal st martin, paris, bien à l’abris des caméras, journaleux et touristes qui se croyaient dans un zoo). On a la présence que l’on peut. Peut-être qu’en s’immolant par le feu, il accèderait enfin à la notoriété… mais je m’égare.

    Sinon…
    A quel seuil doit-on estimer que l’on est riche ? Pour Hollande, 2 000 euros c’est déjà le début d’une certaine richesse. Pour Huchon qui déclare ne gagner que 5 000 euros, grosso merdo « Hollande exagère » (entendu ce matin sur RMC dont voici le lien direct du podcast- écouter de 12h à 13 h : http://www.rmc.fr/podcast/podcast.php?id=36 ), pour ma voisine Mamie Paulette (à gauche la mamie) avec qui je fais la causette en promenant nos Amis Canins respectifs, sa petite retraite de 650 euros environs lui suffit bien mais d’ajouter « je n’ai pas de gros besoins de toute façon » et quand je lui dis qu’on a les besoins que l’on se créait elle hausse des épaules.

    Et si la richesse de la gauche consisterait, tout simplement, à revenir à l’essentiel : l’humain et sa place dans nos sociétés avec mise en avant des fondements de notre démocratie, fondements qui ne sont plus que des symboles dont les puissants se gaussent ?

    Pour l’heure, la gauche empêtrée dans ses problèmes d’égo oublie sa vocation première, celle de représenter les trois trucs dont j’ai oublié les noms inscrits sur les frontons de nos mairies.

    Pendant ce temps là le drapeaux tricolore se teinte de Bleu Ma reine la pine, de blanc de français de souche et de rouge de la haine de l’autre…

    D’après les lois démocratiques qui régissent le pays de franchouillie, c’est dans les urnes que ça se passe !
    D’après beaucoup, comme moi, c’est dans la rue que ça doit se passer, à l’image de ce qui s’est passé chez nos amis des pays arabes et plus récemment chez nos amis espagnols.

    A vos godillots, mais pas avec Ben Ball pour figure emblématique du mouvement, sinon, ça se fera sans moi.

    Bonne journée !

    Content de retrouver Geneviève à nouveau !

    Ervé

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s