Sarkozy ce Beauf de la Vème République

Référons nous d’emblée à Wikipédia: Le beauf – mot d’argot français employé dans le langage courant – est un stéréotype de personne vulgaire, inculte et bornée. Passé dans le langage familier, le personnage du « beauf » (comme abréviation de « beau-frère ») fut inventé par le dessinateur Cabu dans Charlie-Hebdo dans les années 1970, puis repris dans une rubrique du Canard enchaîné et plusieurs albums de dessins du même auteur (Le Grand Duduche, Mon beauf, À bas toutes les armées, Les nouveaux beaufs).

A l’instar de Claude Guéant et ses croisades, nous ne reprendrons pas toutes les définitions du mot mais uniquement les plus parlantes dans le sens de l’article:
Le terme « beauf » désigne généralement une personne plutôt de classe moyenne ou populaire, aux idées étroites, aux manières vulgaires, aux goûts douteux, nourrie de préjugés et peu tolérante. Selon diverses représentations, le « beauf » est peu cultivé et parfois fier de l’être : la caricature d’un type de beauf le veut empreint d’une certaine autosatisfaction.
Le mot « beauf » peut aussi être employé en tant qu’adjectif pour désigner un objet ou une activité jugé(e) démodé(e), vulgaire ou trop peu élitiste (par exemple : moustaches, tuning, camping, foot, chasse et pêche, etc..), choses associées à l’attitude et au « style beauf ».
[…]
Le « beauf » rejoint phonétiquement le « BOF » (acronyme pour « beurre-œuf-fromage »), commerçant fromager sans éthique ni culture, vivant du marché noir durant la Seconde Guerre mondiale, que l’on peut retrouver dans l’œuvre de Jean Dutourd : Au bon beurre. Le personnage du « BOF » en caricature de petit commerçant rejoint sur certains points celui du « beauf ».
[…]Jean Dutourd, dans son roman Au Bon Beurre (1956), a campé un personnage de « BOF » collaborateur, faux résistant et parvenu.

Arrêtons-nous là un instant et récapitulons.
– vulgaire / manières vulgaires « casse toi pauv’ con », envoyer des sms en plein discours du pape , voler les stylos, s’empiffrer de gâteaux
– inculte Sa chanson préférée de Mireille Mathieu reste « La vie en Rose »
– borné Le bouclier fiscal…
– de classe moyenne Wikipédia « issu d’une famille hongroise dont un ancêtre paysan s’est battu contre les Turcs et a été remercié le 10 septembre 1628 non pas par un réel titre de noblesse mais reçut de l’empereur Ferdinand II de Habsbourg le droit de faire précéder son nom par celui de son village d’origine ainsi que d’utiliser des armoiries »
– goûts douteux Bling bling power
– nourri de préjugés sur les Roms, les Turcs, les noirs, les arabes…
– idées étroites / peu tolérant Avec les mêmes
– sans éthique Au hasard, le yacht de Bolloré…
– ni culture Un exemple parmi tant d’autres « Monarchie ça veut dire héréditaire »
– collaborateur / faux résistant Quand Nicolas Sarkozy fait du Maréchal Pétain (la triste version 1940) dans le texte…
– parvenu Né avec une cuillère en argent dans la bouche à Neuilly, pistonné jusqu’à en falsifier ses diplômes
– ringard (voir ci-dessous)
Difficile de faire plus ressemblant…

Ringard au point que ses anciens amis (comme si cela existait en politique) le lâchent. Après Borloo et Rama Yade, le conseiller général de la Manche, voici le député-maire de Saint-Malo, Réné Couanau. Osons un pittoresque, « les rats quittent le navire » (surtout à Saint-Malo)
Et que dire de Copé et Fillon qui ont tout à intérêt à ce que l’UMP perde dans les grandes largeurs et dans les profondeurs en 2012…pour mieux revenir en 2017.
5 ans seront bien nécessaires pour faire table rase de cette erreur de la nature politicienne qu’est Nicolas Sarkozy.
Mais la Nature va reprendre ses droits…

le beauf

Publicités

7 réflexions sur “Sarkozy ce Beauf de la Vème République

  1. « Le Beauf » créé par Cabu fut aussi, en partie, immortalisé par Renault… oups ! Renaud dans sa chanson « Mon Beauf »

    voir le lien (vidéo) :

    http://www.wat.tv/video/clip-renaud-mon-beauf-k5l9_2gkad_.html

    Les paroles :

    On choisit ses copains mais rar’ment sa famille
    Y a un gonze mine de rien qu’a marié ma frangine
    Depuis c’est mon beau-frère alors y faut faire avec
    Mais c’est pas affaire vu qu’c’t’un sacré pauv’mec

    Mon beauf mon beauf

    Il lui a fait quatre gosses pour toucher les allocs
    Lui fait l’coup d’la nuit d’noces dès qu’elle est plus en cloque
    Cet espèces de trou-duc’ qui a fait dix ans d’légion
    Ses mômes il les éduque à grands coups d’ceinturon
    Le jour où les cons iront pointer
    On l’verra au bureau d’embauche

    Mon beauf

    Il a des rouflaquettes un costard à carreaux
    Des moustaches une casquettes et des pompes en croco
    Y s’prend pour un vrai mec mais y craint au p’tit jeu
    Pour tout dire il est presque à la limite du hors-jeu

    Mon beauf mon beauf

    A chaque fois qu’y culbute une collègue de bureau
    Ou qui va s’faire une pute ce ringard ce blaireau
    Y dit qu’c’est pas tromper que c’est juste pour l’hygiène
    Mais qu’si ça femme l’imitait il l’assom’rait à coups de beignes
    Le jour où les cons s’ront cuisiniers
    C’est lui qui préparera les sauces

    Mon beauf

    Y a dans sa discothèque tout Richard Clayderman
    Y trouve ça super chouette c’est l’Mozart du Walkman
    Et pi dans sa R 16 y a la C.B. tu penses
    « 73 la station tête de nœud en fréquence »

    Mon beauf mon beauf

    Pi bonjour la culture il est ’achment balaise
    T’as qu’a voir ses lecture ça casse des barreaux d’chaises
    V.S.D Paris-Match et puis Télé 7 jours
    Pi bien sûr chaque années y s’offre le prix Goncourt
    Le jour où les cons s’ront plusà droite
    Y a p’t’être une chance pour qui vote à gauche

    Mon beauf

    L’adore les animaux l’a un berger allemand
    Qui protège c’est bibelots son p’tit appartement
    Il l’emmène à la chasse flinguer les p’tit oiseaux
    Parc’que c’gros dégeulasse y taquine le moineau

    Mon beauf

    On choisit ses copains mais rar’ment sa famille
    Y a un gonze mine de rien qu’a marié ma frangine
    Il est d’vnu mon beauf un beauf à la Cabu
    Imbécile et facho mais heureusement cocu
    Quand l’soleil brillera que pour les cons
    Il aura les oreilles qui chauffent

    Mon beauf

    ;-)

    J'aime

  2. On reconnait bien là « Notre Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa » régent de France et de Navarre. Quelle honte d’être français par les temps qui courent!!!

    J'aime

  3. A mon tour de vous proposer un portrait (rapide) des candidats probables ou déclarés pour le premier tour de piste présidentiel ?

    La fille de son père : Une walkyrie qui joue les Jeanne d’Arc.
    Un VRP cocaïné promoteur d’une chanteuse (dixit le fils Bedos !!!).
    Un renégat du centre qui a trop joué aux petits soldats.
    Un chevalier sans peur et sans reproche au milieu du gué du Clearstream.
    Un « écolo » qui confond gaz de schiste et développement durable.
    L’éternel recalé du Béarn avec ses bourrins mais sans réel destin.
    Un rapace nocturne qui vit en nous racontant ses vacances à la télé.
    Une juge austère qui se marre ( ?!)
    Un échappé d’une chanson des Pink Loyd , un other brick in the Walls.
    Un financier mondial gourmand de sexe qui ne se fait pas voir chez les Grecs.
    La reine des cabecous du Poitou et de la bagnole électrique sponsorisée.
    Un flamby désseché.
    Une autre fille de son père surnommée par ses adversaires le pot de tabac du Nord.
    Le scrongneugneu de la gauche de la gauche qui peste contre les médias en y étant toujours fourré.
    Et peut être encore une fois, l’inévitable postier de Neuilly !!!!!

    Alors, on aura l’embarras du choix ou le choix de l’embarras ? Et si on votait blanc ? Autrefois, le carré blanc à la télé, c’était pour signaler que le spectacle programmé n’était pas tout public – bref une mini censure. Imaginons que le premier parti de France ne soit pas celui des pécheurs à la ligne mais celui de censeurs qui disent fortement : « Ca suffit les conneries, avertissement à ceux qui persistent : faudra s’occuper de nous sinon …. »

    J'aime

  4. Allez ouste, bon débarrras, d’accord mais qui mettre à la place car comme dit le proverbe : la nature (et le concierge de l’Elysée aussi) a horreur du vide !!! Quoique …. un vide dans l’espace temps succédant à un vide politique, ça nous changera pas grand chose et puis nos voisins d’outre Quiévrain (on dit aussi nos amis belges – vous avez remarqué qu’on ne dit jamais « belges » tout court) donc les sujets du roi de Belgique vivent bien depuis plus d’un an sans gouvernement issu des dernières élections , alors ………..
    Dans quel monde on vit? J’apprends que Berlusconni et Sarkozy jouent à se repasser la patate chaude en ce qui concerne les Tunisiens qui ont fait escale à Lampedussa puis Vintimille : arrivés au train, plus de gare coté français mais des controleurs en bleu nuit qui agitent des matraques en guise de poinçon à ticket !!!! Il est beau l’espace Schengen : les capitaux et les biens y circulent plus facilement que les réfugiés (même si on est en droit de se poser des questions sur des réfugiés qui fuient une révolution censée apporter la liberté au pays du jasmin).

    J'aime

  5. @ Loubomyr :

    « Outre-Quiévrain » c’était d’min coin ! ;-)

    @ CPolitic : Faut bien reprendre (essayer surtout) du poil de la bestiole ! ;-)

    Jaune Bournée les CPoliticien(e)s !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s