Claude Guéant, ce Flingueur de Musulmans, Clone d’Hortefeux

Vous nous faites honte Mr Guéant. Vous êtes cette nouvelle tâche sur notre drapeau pire que MAM en Tunisie, pire que les rapports surfacturés de Kouchner aux dictateurs africains, pire que votre prédécesseur Brice.
Vous êtes certes encore un cran en-dessous de ce pacte secret entre l’UMP et la PC Chinois, une dictature ignoble capable d’arrêter les artistes pour leurs idées… mais laissons faire le temps.
En revanche, l’individu anonyme s’essuyant le derrière avec le drapeau français – photo récompensée lors d’un salon d’une grande marque de distribution rimant avec « Arnaque » – demeure de la roupie de sansonnet, comparé à votre talent oratoire ensemençant au choix, haine ou discrimination.

Vous semblez être le clone d’Hortefeux avec toutes les tares que la photocopie génétique occasionne forcément. En seulement quelques semaines, vous avez réussi à atteindre l’ignominie de cet énergumène (qui est à l’Auvergne ce que la République est à Vichy) alors même qu’il lui avait fallu plusieurs mois pour crisper d’effroi et d’indignation la France entière. Un vrai flingueur de musulmans!
Si le communautarisme était votre réelle préoccupation, vous parleriez aussi des conséquences du communautarisme asiatique dans le 13ème arrondissement de Paris, engendrant jusqu’à la traduction des enseignes commerciales en mandarin plutôt qu’en Français. Mais non, le musulman, rien que le musulman, n’hésitant pas à amalgamer toutes les anecdotes, tous les faits divers, de la burqa tradition afghane (et non liée à l’islam!) au hachis Parmentier des cantines scolaires(sic!), pour arriver à vos fins.
Preuve s’il en était besoin que vos pensées restent plus funestes encore que vos paroles.

Quid de ce fameux débat joignant l’immonde au grotesque organisé par votre Copé dans les salons feutrés d’un hôtel de luxe parisien? Et bien qu’ «un vrai débat se fait avec les personnes concernées», les autorités religieuses juives, musulmanes, catholiques de ce pays ayant légitimement boycotté (tout comme Fillon) ce délire fasciste.
Nous sommes effectivement dans la pitrerie, le simulacre, voire le franchissement d’un nouveau seuil de propagande qui ne vise qu’une chose: diviser les français et les ridiculiser de ce monde en marche pour la liberté.
Imaginez ce que peut penser un libyen, un égyptien, un tunisien, rêvant d’une France libératrice, et lisant, après coup simplement vos propos: «C’est vrai que l’accroissement du nombre des fidèles de cette religion, un certain nombre de comportements, posent problème»
Merci de nous confirmer ainsi que l’intervention militaire en France en Libye n’a strictement aucun rapport, de près ou de loin, avec la Liberté, cette liberté chérie tant souhaitée par tous les peuples.

Et la montagne d’accoucher d’une souris: 26 propositions formulées avant ledit débat, transformé par la force des choses en une simple réunion d’esprits malfaisants. S’ajoutait même aux collaborateurs du National sarkozism, un certain Christophe Barbie, pardon Barbier, reniant par là-même, l’éthique journalistique la plus basique.
Ce qui n’a pas empêche Copé de se complaire dans une auto-satisfaction devenue traditionnelle et infecte.

Qu’écrire, que penser, que dire, finalement? Que vous et votre milice politique, vous êtes à vomir. Vivement 2012.

claude guéant et brice hortefeux

claude guéant

Advertisements

2 réflexions sur “Claude Guéant, ce Flingueur de Musulmans, Clone d’Hortefeux

  1. LA SEULE UTILITE D’UM MINISTRE DE L’INTERIEUR DE DROITE, (quel qu’il soit), c’est de créer les conditions et le climat nécessaires à la posture du président sortant en tant que meilleur candidat possible et en faisant oublier son bilan calamiteux ; Sarko, conseillé par son communiquant venu de l’extrème droite, veut faire la même campagne, avec les mêmes thèmes, avec le mêmes objectifs qu’en 2007: faire peur au centristes mous et syphnoner les voies du F Haine. Pour cela il faut que le terrain soit bien préparé et bien ensemencé, pour que sur ce terreau pourri, poussent les fleurs du mal. On est bien loin de l’idéalisme béat de la mission des politiques et me conduit à poser la question suivante:
    LES POLITIQUES SONT ILS DES GENS UTILES?
    A l’heure où tout le monde s’accorde à dire que notre mode de vie est dominé par l’économique et particulièrement la finance, les politiques se sont dévalorisés au point d’apparaitre souvent comme les valets des puissances d’argent. De plus la Belgique va bientôt avoir vécu trois cent jours (record mondial battu) sans gouvernement issu des dernières consultations électorales. Et pourtant la Belgique participe à l’effort de guerre en Lybie, a toujours des représentants dans les instituions internationales et européennes et, enfin, il est à noter que ce pays connait une remontée saisissante sur le plan économique justement !!!! On nous rétorquera que l’essentiel de la gouvernance belge se situe au niveau local et que, comme pour tous les pays européens, les trois quarts des textes législatifs qui régissent la vie quotidienne des belges sont d’essence européenne ; n’est ce donc pas la preuve par l’absurde que finalement nos hommes politiques au niveau national ne servent pas à grand-chose ? N’est ce pas la preuve que les grandes envolées du Landerneau politico-médiatique parisien sont vaines, pour ne pas dire quasi nulles et non avenues ? Si tel est le cas, n’est-ce pas là que l’état doit faire des économies : dans le train de vie dispendieux de ministères perçus comme ayant surtout pour but de caser des copains ? Franchement, avez-vous été affectés par la disparition du ministère des anciens combattants ? Seriez-vous forts désappointés par celle du ministère de la culture à la sauce Mitterand? Et puis tous ces secrétaires généraux, conseillers spéciaux, responsables de missions interministérielles, présidents de commissions, vice présidents de ceci, secrétaires d’état de cela, délégués à la coordination entre le zim- boum et le tralala, à quoi çà nous sert tout ce barnum ?????
    Surtout, n’est ce pas le moment d’imaginer une autre voie pour faire revivre notre démocratie ? Une voie qui privilégierait la proximité avec les citoyens d’une part et leur représentativité dans le concert des nations d’autre part, faisant fi de tous les échelons intermédiaires qui apparaissent de plus en plus comme des parasites ?
    A force de se développer, le lierre et le gui finissent par étouffer le plus solide des chênes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s