Quand l'UMP joue "au Bistrot du Coin", le FN arrive en tête des Cantonales

Vous avez tort. Une nouvelle fois, Monsieur Copé. Pas de sondages ici, juste le résultat des voix exprimées. Des chiffres imparables, aisément vérifiables qui en disent long sur ce que pensent les votants.
Par rapport aux cantonales 2008:
– le PS obtient un score quasi-égal
– l’UMP passe de 45 à 33%
– le FN gagne près de 11% pour atteindre 15% des voix.
– l’abstention passe de 35,1% à plus de 55%
Inutile de faire Sciences Po, d’avoir fait l’ENA ou toute autre école à bureaucrates, le niveau certificat d’études suffira amplement (pour le brevet des collèges actuel gros doute) pour comprendre la signification de ce constat. Il y a vase communicant: l’UMP se vide pour remplir le FN.

Langue de bois de part et d’autres…
Martin Malvy président PS du Conseil régional de Midi Pyrénées commente en ces termes le scrutin
« Au delà des enjeux locaux, les Français qui sont allés voter aujourd’hui ont exprimé leurs peurs pour l’avenir, l’emploi, le pouvoir d’achat, la solidarité et l’environnement. »
Claude Guéant, nouvel humoriste facho de l’UMP, préfère tripatouiller les chiffres en additionnant tous les collabos du National Sarkozism (Nouveau Centre) et ceux dits « divers droite », tout en oubliant de faire de même à gauche. Ce qui évidemment donnent des chiffres staliniens: « Majorité présidentielle à 32,5%, PS plus de 25%, FN autour de 15% ».
On savait déjà que le ministre de l’agriculture Bruno Le Maire ne savait pas ce que représentait un hectare en mètres carrés, que l’ancien ministre de l’Éducation Nationale Xavier Darcos ignorait tout du produit en croix, mais là, c’est un problème plus grave de logique… voire psychiatrique pour le 1er flic de France.

Messieurs et mesdames les politiciens, la Vérité est là, devant vous et vous ne la voyez pas.
Ce n’est pas de la peur. La France d’en bas en a juste ras-le bol. Mais vraiment ras-le bol. C’est tout. Le problème c’est qu’elle en a ras-le-bol… de vous! De vos pratiques infâmes, de votre égo démesuré, de vos menteries à répétition, de vos certitudes éhontées, de vos discours photocopiés, de vos réflexes nauséabonds, de vos copinages incessants. Ras-le-bol, on vous dit. Un « burn out » de la politique qui nous oblige à zapper, à éteindre la radio, à tourner la page du journal, pour éviter vos sempiternels discours et vos analyses tronquées ou vos explications pitoyables pour expliquer vos échecs en matière de logement et de chômage ou vos prochaines taxes qui n’osent dire leur nom. « Je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts » qu’il disait… Mais ils l’ont tous dit explicitement ou implicitement pour au final, nous trahir.

Le pire c’est que vous connaissez cette réalité, cet état d’esprit du français moyen, terriblement pessimiste. En coulisse, vous êtes certainement stressés, mais devant les caméras, face aux micros, la responsabilité de l’échec incombe forcément au clan adverse.
Alors évidemment dans la réalité pas de « tous pourris », sauf que la médiatisation des affaires donne malheureusement cette cruelle impression, cruelle pour les élus honnêtes, le plus souvent, les moins médiatiques, les moins médiatisés.

Au final, une partie des français en rogne par les méthodes du PS/UMP vote FN par pure provocation, un pouième étant de vrais fanatiques des idées du mouvement fasciste.
Une deuxième partie vote pour son camp habituel (cf score du PS) ou ses satellites (les sympathisants de droite de Neuilly ont préféré Fromantin à l’ignare prétentieux Jean Sarkozy)
Une troisième préfère la personnalité locale, parfois indépendamment de son opinion pour l’étiquette politique représentée.
Une quatrième joue au papillon modifiant son choix à chaque scrutin, et allant au besoin, pour des nouveaux partis (comme le Front de Gauche).

L’UMP a cru bon de parler des thèmes FN pour racler des miettes. Que nenni, les votants provocateurs ont préféré brandir l’originale à la copie pour manifester son mécontentement. Rien sur les préoccupation de la France d’en bas: logement, emploi, éducation, sécurité…
Les autres électeurs déçus ont préféré profiter du magnifique soleil printanier, plutôt que de perdre leur temps à voter pour des incapables et des profiteurs.
C’est peut être un raccourci intellectuel, que certains jugeront honteux – puisque tous les élus ne sont évidemment pas pourris – mais c’est bien la triste vision, l’inavouable réalité que les français ont de la politique, par la faute des ténors des principaux partis.

Et la réalité n’est jamais bonne à dire… ni à reconnaître.

Copé au bistrot du coin

Advertisements

7 réflexions sur “Quand l'UMP joue "au Bistrot du Coin", le FN arrive en tête des Cantonales

  1. Il est où mon p’tit Bistrot du coin d’antant ?
    Celui où je pouvais me poser pour m’envoyer un p’tit godet sans entendre des discours nauséeux parce que le pote avec qui j’étanche ma soif s’appelle Mouloud, Cisco ou N’Diane et qu’ils faisaient le même boulot que moi à une époque (éboueur payé au rabais, cuisto payé au lance-pierre, intérimaire aux missions toujours plus déjantées les unes que les autres)…

    Dans mon p’tit bistrot du coin, on refaisait le monde, on rêvait à des lendemains meilleurs, la fumée des clopeurs ne gênaient pas et le patron du troquet remettait systématiquement sa tournée…

    Même si le zinc n’était pas toujours lustré, on s’y accoudait quand même au bar du p’tit bistrot du coin et on matait en douce la petite nouvelle serveuse qu’il fallait pincer pour lui décrocher un ch’ti sourire…

    Dans mon p’tit Bistrot du coin, le jambon/beurre n’était pas à 40 balles et de temps en temps en fin de mois, le tôlier nous accordait l’ardoise en un p’tit clin d’œil complice…

    Mais je m’égare… car envie de commenter toute cette clique politique de merde.
    Je préfère tourner la page, couper la radio, me crever les yeux (où éteindre la téloche), ne plus rien dire, penser, clamer, maugréer, pester, râler… Juste envie de balader mon Ami Canin, sous un timide Soleil d’hiver, en ce début printannier, jusqu’au P’tit Bistrot du coin…

    Mais il est loin mon p’tit bistrot du coin…

    J'aime

    1. @ErvéDo
      Ah bah voilà..le bistrot. Maintenant pour retrouver le même niveau de conversation et le tout sans alcool, il faut prendre sa carte à l’UMP!

      @Loubomy
      Les lobbies sont partout.

      J'aime

  2. Enfer et damnation !! Décidément, quand çà ne vas plus, çà ne va plus !!! Il y a déjà un certain temps que les Umpistes avaient fait leur deuil sur ces résultats mais voilà qu’en plus, Nainpoléon qui comptait sur l’opération Rikikikhadafi pour se refaire une santé, tant sur le plan interne qu’international, voilà donc son beau plan déjà mis à bas ; et ce dès le deuxième jour des tours de manège des Dassaut Jets !!! Passe encore que les Obama’s Boys soient en retrait ; mais que les Allemands disent déjà leur inquiétude sur l’air de «je vous l’avais bien dit » ; mais que les autres alliés européens (en dehors de la perfide Albion) soient assez réservés ; mais que le président de la ligue arabe commence à faire des rappels sur les objectifs initiaux de l’opération ; mais que l’on commence déjà à entendre un peu partout que c’est la forte odeur de pétrole (beaucoup plus que la promotion de la démocratie) qui aurait prédéterminé toutes ces manœuvres, voilà qui ne fait pas les affaires du régent de la principauté du Sarkoland !!! Bref, s’il s’avère que c’est BP et Total qui auraient présidé aux belles envolées du « meilleur d’entre eux » à l’ONU, c’est que la France une fois de plus aura été manipulée dans les grandes largeurs par ces paltoquets du gouvernement.

    J'aime

    1. @castronovo
      Comme on dit de manière provocatrice et prétentieuse: « les grands esprits se rencontrent » ;-p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s