Paroles de Français: Quand Sarkozy se ment à lui-même (Lie To Me)

Certaines fois, on aimerait être surpris et avoir tort. Force est de constater qu’hier soir, en écoutant notre parodie de président, ce ne fut que déception avec le respect strict de tout ce que nous pouvions craindre. Nous sommes bel et bien dirigés par un fou, un mégalo, mythomane, arrogant doublé d’un ignare… bientôt (ou déjà?) victime d’Alzheimer.

Que penser, il est vrai, d’un petit homme bavant sur tous les sujets, faisant croire à qui veut l’entendre, connaître tout sur tout (lui le faux diplômé d’un DEA), et mieux encore, se permettant de critiquer les conséquences catastrophiques de sa propre politique (le départ de médecins béninois pour l’hexagone, conséquence de l’immigration choisie)?
Le névrosé nous a sortis de son chapeau une avalanche de mesurettes du bonus-malus pour les entreprises de plus de 250 salariés à propos des +50 ans, du bonus-malus pour les médecins préférant les zones rurales au demi milliards d’euros pour l’emploi et la formation, alors que les caisses sont vides!
Boniments sur boniments, les téléspectatrices et téléspectateurs courageux ou masochistes avaient droit tantôt aux sketches d’un clown, tantôt au vendeur de tapis, tantôt au futur candidat aux présidentielles de 2012.
Sans oublier, les fatals problèmes de budgets et autres financements oubliant par la même ses propres erreurs stratégiques comme la vente de plusieurs centaines tonnes d’or du temps où il était ministre des finances (manque à gagner: 18 milliards d’euros, oui milliards!) ou le financement de la maison Dassault.
Ah si seulement cet argent était allé à l’Education Nationale ou à l’Hôpital Public!

Lie to me

Agriculture
Non mesdames et messieurs, pas 6500, pas 6900 mais 7000 agriculteurs pris par la main du National Sarkozism! Moment d’émotion quand l’agriculteur (en partie bio et syndiqué à droite) demande à Nicolas s’il pourra encore vivre de son métier et surtout léguer celui-ci à non pas ses enfants, mais tout simplement…à quelqu’un!
L’élève Nicolas prend alors des notes: il découvre que si la spéculation sur les matières premières existe, le mérite en revient à ses amis néoconservateurs européens. Finies les aides publiques de la PAC, détruits les entrepôts de stockage pour stabiliser les cours…vive les banques bien privées tels que BNP, Société Générale, Natixis, CACIB (ex Calyon) et toutes les autres estampillées (Asset Management) se renflouant à coup de milliards de leurs délires de subprimes. On attendra la prochaine bulle pour faire quelque chose…

Dépendance et Alzheimer
Kleenex encore pour un sujet dramatique. Nicolas en association avec Bouygues Média joue la carte de la larme à l’œil pour conquérir les plus récalcitrants des ultra-gauchistes.
Et hop sorti du chapeau du Majax de la politique: une 5ème branche « dépendance » avec les financements qui vont avec, comprendre, hausse de la CSG, diminution des remboursements sécu etc, etc…
Qu’il est loin le temps du « je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts ».
Mais le sujet est aussi l’occasion de faire la publicité pour son frère Guillaume et sa société Malakoff-Médéric spécialisée dans les aides à domicile de personnes seules et dépendantes.
L’un détruit le système public, l’autre en récupère les miettes pour faire ses bénéfices.

Education Nationale
Dernier sujet de la propagande télévisuelle: tout un symbole! Le fils de la professeure, niveau seconde, étudie avec 37 autres élèves. Diantre, Nicolas reprend des notes tout en osant le tout pour le tout: miser sur la qualité de l’enseignement plutôt que la quantité de profs! Culotté, non?
Personne n’a pu lui faire comprendre que le qualitatif était justement lié au nombre d’enfants par classe. A 30, 35 ou 40, impossible de s’occuper des élèves en difficulté, impossible de faire parler tout le monde en cours de langue, faire la police devient l’étape obligée.
Et TF1 de nous montrer des chiffres issus du ministère de Luc Chatel. Le nombre d’enfants seraient plus ou moins équivalents aux statistiques de 1989 mais avec 33 000 postes de professeurs en plus.
Sûr qu’avec de tels chiffres mensongers, le doute n’est plus permis: continuons à ne pas remplacer un poste sur deux.
Sauf que le taux d’élèves par classe suffit pour nous convaincre de la supercherie… aussi grosse que les chiffres du chômage ou ceux de la sécurité concoctés par Hortefeux et ses sbires.
Il est loin le temps où les élèves de CP étaient 20 par classe…dès la maternelle ils sont parfois 30!
Cerise sur le gâteau, Nicolas explique la mauvaise formation des profs par ces lamentables IUFM, alors que le problème demeure bien plus complexe.
D’autant que le National Sarkozism a le mérite d’avoir inventé les DVD « comment faire profs? » et « comment enseigner sans même avoir fait de stage, juste avec le diplôme ».

L’Etudiant
Dans le prolongement du dernier thème, un étudiant intervient, certainement pour respecter les quotas. Après les personnes de couleurs, les personnes âgés, les personnes à la sexualité différente… le jeune!
Malheureusement nous avons droit à un étudiant en Histoire et Anglais, trié sur le volet, aux idées bien ancrées à droite voire à l’extrême-droite qui plutôt de poser SA question, préfère conseiller d’emblée à Sarkozy de tout faire pour… que les imams parlent français. Cherchez l’erreur! Sûr que l’intéressé représente ainsi la majorité des aspirations des étudiants et lycéens.
Un casting de choix donc, qui n’empêcha pas Nicolas de nous montrer que d’une part il était encore plus déconnecté des réalités qu’on ne pouvait le penser, et que d’autre part, il méconnaissait tout ou presque des réformes de Valérie Pécresse concernant la réforme LMD. Petit Nicolas nous sortant un pitoyable: « Ah vous êtes en bi-DEUG? »
Et de nous remémorer l’idée fallacieuse du collaborateur Pernaut arguant du fait que « Nicolas Sarkozy connait ses dossiers » Preuve ultime qu’il n’en est rien!
Nonobstant, si quelqu’un veut bien expliquer à l’étudiant que peu d’entreprises recherchent des doubles compétences Histoire-Anglais, cela arrangerait tout le monde. Exemple concret de l’orientation à la française!

De manière générale, l’émission digne de Radio Paris fut emmerdante à souhait. Une impression validée par l’expert soporifique, Bayrou, qui ce lendemain avouait « c’était mortellement ennuyeux »
Il est vrai qu’il manquait simplement une seule chose: des contradicteurs, de vrais contradicteurs!
Nicolas s’évertuant à contourner les obstacles, répondre à côté des questions (rappels multiples de l’agriculteur, de l’institutrice comme de la chef d’entreprise), et à oublier les détails qui prouvent l’intérêt mutuel d’un locuteur à son alter égo. Et oui, Petit Nicolas, la ville du jeune étudiant était… »Vichy »
Pas difficile d’oublier pourtant… à moins que les messages subliminaux (j’ai consulté de nombreux spécialistes, les personnes dès 50 ans peuvent être touchées) concernant Alzheimer ne soient pas que pures fables de twitternautes via les hastag #PdeF et #sarkoTF1.

Reconnaissons enfin qu’un seul sujet n’a pas été abordé. Un sujet mineur, un sujet qui « commençait à bien faire » de toute manière, un sujet sans avenir, comme l’école de la République ou le métier d’agriculteur: l’écologie!

Que 2012 arrive!

Advertisements

5 réflexions sur “Paroles de Français: Quand Sarkozy se ment à lui-même (Lie To Me)

  1. Bonsoir !

    Fine conclusion mais à présent, en la matière, la droite du nazionaleu zargozismeu s’accapare l’adage poli et réaliste selon lequel l’écologie n’est pas une affaire de politique, discours que je tenais il y a déjà plus de 20 ans, pendant ma période écolo-baba-pêtard-au-bec-mais-pas-de-baise-sans-capote !
    Soit.

    Que dire sinon que Woody Allen a réalisé là son plus mauvais film.

    Quoi ? C’était pas une fiction de Woody ?

    Ah merde !

    Mais c’est ça le soucis entre les parodies d’affiches excellentes, les photomontages qui tuent et les billets plus sérieux sur le fond, on s’y perd.

    Trop de talents réunis c’est lêche-prout ! Pour ne pas dire suspect !

    ;-)

    Bravo CPolitic.
    Tu ajoutes une couche à celle épaisse de mon indignation. Ça commence à peser lourd.

    En attendant, saluons une fois de plus nos Amis Tunisiens, Egyptiens et bientôt Marocains et Algériens qui ne se posent pas de question concernant le multiculturalisme, scandant à la fois « dégage ! » en arabe, en français et en anglais.

    On dit comment « dégage » en hongrois ?

    Sur ce… longue route à toutes et tous.

    Ervé

    J'aime

  2. « Kiderül » : pour Ervédo, c’est, si j’en crois le traducteur de Google, la façon de dire « Dégage » en Hongrois !!!! C’est vrai qu’il faut sans doute lui parler sa langue familiale pour que le mégalo à talonnettes comprenne que les 24% d’opinions favorables à son sujet sont bien ancrées !!!
    Quand, nous autres Européens et en particulier Français et Italiens auront nous le même courage que nos voisins du Sud? Certes nous n’avons pas affaire à des despotes sanguinaires, « simplement » à des parvenus arrivés au pouvoir par la combinazione, les mensonges, les fausses promesses et les tricheries ; mais nous aussi nous avons à supporter, de plus en plus mal, la morgue des « puissants », leur arrogance, leur incompétence et leur sentiment d’impunité. Alors quand ce grand élan qui transformera notre indignation en actes généreux et solidaires? Faudra t il ici aussi des suicides exemplaires? N’en n’avons nous pas eu assez avec tous ceux survenus dans certaines entreprises? Que faut il faire pour que le peuple sorte de sa léthargie?

    J'aime

    1. @Ervé @Loubomyr
      C’est l’extrême pauvreté qui fait bouger. Chez nous, cette pauvreté existe mais n’est pas généralisée à tout un peuple.
      D’où de sévères critiques, une popularité médiocre pour ne pas dire inexistante mais pas de révolte.

      J'aime

  3. 1- Avez-vous trouvé Nicolas Sarkozy convaincant ?

    Pas convaincant pour 54 % des sondés.

    2- Avez-vous trouvé Nicolas Sarkozy convaincant concernant les sujets suivants ?

    Nicolas Sarkozy a été convaincant sur deux sujets :

    – La dépendance : convaincant pour 58 % des sondés.

    – La grève des magistrats : convaincant pour 51 % des sondés.

    Nicolas Sarkozy n’a pas été convaincant sur tous les autres sujets :

    – L’utilisation par Michèle Alliot-Marie d’un avion privé : pas convaincant pour 54 % des sondés.

    – La sécurité des biens et des personnes : pas convaincant pour 55 % des sondés.

    – La lutte contre le chômage : pas convaincant pour 60 % des sondés.

    – Les réformes de la fiscalité : pas convaincant pour 63 % des sondés.

    – Les inégalités sociales : pas convaincant pour 65 % des sondés.

    – Le pouvoir d’achat des Français : pas convaincant pour 70 % des sondés.

    http://www.leparisien.fr/politique/sarkozy-n-a-pas-convaincu-12-02-2011-1311971.php

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s