Mondadori: Quand Acheter la Presse Française blanchie l'argent de la Mafia Italienne

FHM*, Closer, Pleine Vie, Modes & travaux, Top Santé, BIBA, Grazia, l’Ami des Jardins, La Veillée des Chaumières. Ou encore Auto Plus, l’Auto Journal, Sport Auto, Réponses Photo, Diapason, Sciences et Vie Junior, Sciences et Vie, Les Cahiers de Science et Vie, Le Chasseur Français, La Chasse, Le Grand Gibier. Voire Télé Star, Télé Poche, Télé Star Jeux, Télé Star Cuisine, Le Film Français. Vous connaissez? Vous avez acheté récemment un ou des exemplaires? Vous êtes même abonné(e)s?

La nouvelle n’est pas une surprise pour les professionnels des médias et de l’édition mais pour le français moyen, la ménagère de moins de 50 ans, la ou le « jeune », il y a de quoi frémir.
Tous ces magazines et journaux sont édités par la société Mondadori France, issue du rachat en 2006 d’Emap France (filiale du groupe britannique East Midlands Allied Press) par Mondadori Italie.
Jusque là rien d’anormal, le classique jeu des fusions-acquisitions bien courantes dans le monde globalisé que nous vivons.

Problème: Mondadori Italie n’est pas une société comme les autres. De son nom officiel, Arnoldo Mondadori Editore, elle est détenue à 50,24% par le groupe d’investissement Fininvest. Fininvest qui n’est autre que… la holding personnelle de Silvio Berlusconi.

Quant on sait que cet homme politique a fondé son puissant empire industriel et politique avec l’aide financier de la Cosa Nostra, dixit le documentaire d’Arte « Le dossier Berlusconi », il ne peut faire aucun doute que, d’une manière ou d’une autre, Mondadori sert de support pour blanchir l’argent de la mafia.

« Tout de suite les grands mots » pourriez-vous dire?
Le principe est simple: Silvio injecte de l’argent dans sa holding, argent issu des bakchichs (corruption de fonctionnaires, argent de la drogue, prostitution, rétro-commissions, pot de vins…). Cet argent est ensuite investi notamment dans Mondadori Italie puis Mondadori France, sa filiale hexagonale.
Et nous, nous achetons bêtement le produit de cet argent: les gentils magazines pour refaire sa maison ou changer la déco de l’appart, les magazines peoples pour ne pas perdre une miette des extravagances des stars ou suivre la mode, les journaux pour cultiver scientifiquement la petite dernière ou le petit dernier.
Un joli cycle nettoyant l’argent sale en argent bien propre issu de votre propre labeur. C’est ce qu’on appelle dans le jargon « l’amalgamation de fonds dans des entreprises honnêtes »

Le plus cynique là-dedans, c’est que Mondadori Italie a été obtenu illégalement par Silvio Berlusconi. En 2009, il a d’ailleurs été condamné à payer 750 millions d’euros de dédommagement au groupe CIR de Carlo De Benedetti, éternel rival, pour « préjudice patrimonial ». C’est grâce à une décision de justice (d’un juge corrompu) que Silvio avait pu se voir octroyer le groupe éditorial Mondadori la volant des mains de cet autre industriel italien à la réputation parfois sulfureuse.

Quant à Fininvest, sa capitalisation a pu se concrétiser en 1978 grâce à l’apport de Berlusconi d’une quinzaine de milliards de lires (sur 500 milliards), payés en liquide, dont la provenance demeure totalement inconnue à ce jour.

Y’a-t-il besoin de faire un dessin quant à l’intêret de Mondadori France pour Berlusconi? Point de propagande dans de tels journaux. Juste du blanchiment d’argent sale, via les ressources publicitaires et la vente.

*aujourd’hui disparu

berlusconi le mac

Advertisements

Une réflexion sur “Mondadori: Quand Acheter la Presse Française blanchie l'argent de la Mafia Italienne

  1. Bon, de toutes façons, y’a pas de journaux révolutionnaires dans tout ce fatras (dans le ton, l’objet ou la réputation des différents titres) et les équipes qui couvent ces canards n’y sont pour rien.
    Si vous achetiez un de ces journaux, arretez et consacrez, ce mois ci l’argent ainsi économisé à une jolie publication, à savoir le mensuel de février de Rue 89 avec un bel article et l’interview croisée de Edgar Morin, Stéphane Hessel et Susan Georges.
    Pour vous donner envie, voilà les titres de paragraphes :
    – L’indignation, premier pas de l’action.
    – Militer c’est d’abord s’informer.
    – La Tunisie, infusion de bonheur.
    et trois citations :
    « Je demande aux gens de sortir de leur indifférence, de mobiliser leurs énergies » (Stéphane Hessel).
    « Il faut conjuguer optimisme et pesimisme. La pensée complexe, c’est unir des notions qui se repoussent (Edgar Morin).
    « Si on ne peut pas taper au bon endroit, autant se taper la tête contre les murs » (Susan George)
    Beau programme et beaux slogans …. et dire que ses trois galopins totalisent 258 ans à eux trois !!!! comme quoi la jeunesse du coeur est sinon éternelle, au moins revigorante !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s