KarachiGate: Ridicules Extrêmement Dangereux (RED)

Enfin le scandale du KarachiGate fait boule de neige dans les médias… Ceux-ci voient désormais d’un bon oeil une telle affaire, apte à prendre le relais de celle de Woerth/Bettencourt, question audience et tirage.
Si en plus, cette opération de lavage de linges sales politiques peut se faire en public et sur l’autel de la recherche de la Vérité.

Aux dernières nouvelles, pour celles et ceux qui ont ratés des épisodes:
– Libération balançait le son du off de Nicolas s’emportant contre les journalistes « Amis Pédophiles, A demain », après leurs questions dérangeantes sur ce thème de rétro-commissions.

VGE sort de sa retraite (dans tous les sens du terme) pour balancer ’il « existait une liste de rétrocommissions », « Si elle n’existait pas, on n’aurait pas besoin de la protéger. Cela n’a rien à voir avec le secret-défense ». Dès fois qu’il y ait des chiraquiens mouillés en plus des balladuriens…ce qui est certainement le cas.

ce matin, sur France Inter, nouveau scoop: la DCN (Direction des constructions navales) a clairement négligé la protection de ses employés au Pakistan.
Quelques semaines après le 11 septembre, malgré les alertes et les menaces, un système de bus empruntant le même parcours tous les jours a été maintenu. Contrairement aux demandes, des salariés eux-mêmes…

Red: Ridicules Extrêmement Dangereux, Karachigate, Sarkozy, balladur, Chirc, Villepin
Merci à ErvéDo

Alors ce scandale fera honteusement pschiiitttt…ou y’aura-t-il une démission de la parodie de chef d’Etat? Les paris sont ouverts.

Plus d’infos sur l’excellent blog KarachiGate

Publicités

9 réflexions sur “KarachiGate: Ridicules Extrêmement Dangereux (RED)

  1. Il y a plus de trente ans, mon prof de philo avait conclu une démonstration sur « Vivre dans une société policée » par une blague d’un humoriste de l’époque, souvent reprise depuis et toujours d’actualité :
    « La politique, c’est un pot de m….. et plus on touille, plus ça sent mauvais !!!! »
    Vraiment, ça tombe mal, cette résurrection du Karachigate, juste au moment ou Nainpoléon s »apprétait à nous broder une belle histoire autour du troisième, voire quatrième age et de l’accompagnement de la dépendance !!!!!, Vraiment c’est pas de bol pour Sarkonick la Panik !!!!!

    J'aime

  2. Bonjour !

    J’aime bien aussi cette inititative de Jiho, dessinateur de presse :

    http://zejihoblog.canalblog.com/archives/2010/11/24/19690590.html

    « Alors ce scandale fera honteusement pschiiitttt…ou y’aura-t-il une démission de la parodie de chef d’Etat? Les paris sont ouverts. »

    Parodie de président ? C’est un peu faible ! Pour qu’il y ait parodie, encore faudrait-il que gugusse 1er ait un minimum de consistence !

    Superbe parodie d’affiche ! ;-)

    http://ervedozone.wordpress.com/2010/11/23/ca-kara-chie-jaune-dans-les-groles-du-gugusse-by-castor/

    A bientôt !

    J'aime

  3. Même après leur mort, les paroles des grands humoristes sont éternelles. Pour preuve :

    A propos du soi disant remaniement ministériel : « Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement. » – Francis Blanche –

    A propos du dernier discours de politique générale de notre actuel premier ministre : « Si vous n’avez rien à dire, ce n’est pas la peine de le faire savoir à tout le monde! » – Francis Blanche – (encore!)

    A propos des pseudo modèles qu’on nous met en avant dans la presse people : « Lorsque cet homme, dont on disait généralement qu’il était arrivé, se regardait dans la glace le matin en se rasant, il était bien obligé de rendre compte qu’il n’était que parvenu » – Pierre Dac –

    A propos de nous même qui essayons de nous réfugier dans l’humour, face à cette situation intenable dans laquelle la sphère politico économique nous a plongés : « Le rire n’est jamais gratuit, l’homme donne à pleurer, mais il prête à rire. » – Pierre Desproges –

    J'aime

    1. @Loubomyr
      Merci pour ces différentes interventions et notamment la dernière avec les petites grandes phrases d’humoristes cultes.
      Sûr qu’il vaut mieux en rire que d’en pleurer, c’est le parti de ce blog.

      J'aime

  4. Jean-Marie Boivin est un homme-clé dans le scandale de l’attentat de Karachi.

    En 1994, le gouvernement Balladur vend trois sous-marins au Pakistan.

    Fin 1994, début 1995, Jean-Marie Boivin était le financier qui coordonnait le versement de commissions occultes en direction du Pakistan : ensuite, des rétrocommissions occultes revenaient vers la France pour financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995.

    En 2006, tout est sur le point d’être révélé ! Jean-Marie Boivin fait chanter les corrompus : il leur demande des millions d’euros en échange de son silence.

    En 2009, il finit par obtenir 8 millions d’euros en échange de son silence !

    Depuis, Jean-Marie Boivin est en Suisse, il est riche … et il ne dénonce pas les corrompus. Il garde le silence.

    Ces 8 millions d’euros ont été payés par nous, les contribuables !

    Lisez cet article très important :

    Attentat de Karachi : 8 millions d’euros pour l’intermédiaire occulte.

    Selon nos informations, l’Etat a accepté de dédommager en 2009 l’organisateur des rétrocommissions.

    Au nom de l’industrie de l’armement, un haut fonctionnaire de l’Etat Français a conclu, le 24 janvier 2009, un accord avec Jean-Marie Boivin, le financier qui coordonnait le versement de commissions occultes dans le cadre de ventes d’armes, notamment celle des sous-marins au Pakistan.

    Ledit accord prévoit de le dédommager à hauteur de 8 millions d’euros, comme nous l’évoquions ces dernières semaines. Au large de l’Irlande et de l’Angleterre, se sont ainsi achevées les curieuses tractations engagées dès 2006 entre Jean-Marie Boivin, gérant de la société offshore Heine, et divers ministres en exercice – dont Michèle Alliot-Marie, Thierry Breton ou Nicolas Sarkozy.

    Ile de Man.

    Mardi 23 novembre, Libération a obtenu auprès du greffe de la Haute Cour de l’île de Man (Royaume-Uni) la copie certifiée conforme d’un jugement qui atteste de l’existence de cet accord – une pièce qui n’est pas, à ce jour, versée au dossier de Renaud Van Ruymbeke.

    La décision de justice de l’île de Man donne force de loi à un contrat du 24 janvier 2009 entre des sociétés privées et un officiel envoyé par Paris. Il stipule qu’«un haut fonctionnaire du gouvernement français», représentant les sociétés d’armement «DCN International SA, DCNS SA et Thales SA», a conclu une transaction au terme de laquelle il accepte de payer une «note d’honoraires émise par M.Boivin», dont «le montant est de 8 millions d’euros».

    Et elle justifie ces émoluments par les bons offices de Jean-Marie Boivin qui «ont été assurés à travers la Société de développement international Heine SA».

    Des courriers saisis par les policiers luxembourgeois, et transmis au parquet de Paris, montrent que les gérants de Heine ont, à plusieurs reprises, sollicité les autorités de l’époque pour déterminer comment ils solderaient leurs activités. Et de quelle manière ils pourraient être remerciés.

    Corrompre.

    Fondée en 1994 sur instruction du ministre du Budget de l’époque, Nicolas Sarkozy, Heine SA a servi pendant des années à alimenter des circuits de commissions occultes liées aux grands contrats d’armement. En particulier, le contrat de vente des sous-marins au Pakistan, le 21 septembre 1994.

    Jusqu’en septembre 2000, la législation autorisait à corrompre des décideurs étrangers par le biais d’une structure comme celle-ci. Mais pas après. Pourquoi attendre 2009 pour une transaction ?

    Hier à l’Assemblée, le député Bernard Cazeneuve (PS), ancien rapporteur de la mission d’information sur l’attentat de Karachi, a posé la question au nouveau ministre de la Défense, Alain Juppé. C’est le nouveau ministre de la Justice, Michel Mercier, qui a pris le micro. Sans répondre à sa question.

    http://www.liberation.fr/societe/01012304119-karachi-8-millions-pour-l-intermediaire-occulte

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s