La Grande Faucheuse: Quand la Politique rime avec Cynique

Pour reprendre une comparaison chère à Bernard Werber, que pourrait penser d’éventuels ET si du haut de leur soucoupe, ils regardaient l’espèce humaine?
Oh certes comme partout, dans tous les domaines, il y a à boire et à manger, des bons, des moins bons… mais il faut avouer que dans le règne animal, en plus d’être ce fameux loup pour lui-même, l’Homme avec ce grand H qui mettra même les féministes d’accord, l’Homme peut se révéler… une belle crevure.
Dans le plus pur paradoxe étymologique, nul doute que la hyène à côté recèle plus d’humanité.

Ainsi l’Homme avec son organisation dite « civilisée » (par opposition à la vision coloniale des « sauvages ») qu’il nomme Etat, s’avère capable de laisser le libre commerce du tabac se perpétuer. Certes il y a bien une parodie de réglementation mais n’importe qui, à quasi n’importe quel âge, peut acheter librement des cigarettes et fumer.
Contrairement à l’alcool, la modération n’y changera rien, vous pouvez devenir rapidement dépendant. Et c’est bien là tout le problème et tout le fossé qui différencie ces deux drogues douces.
Nonobstant la dangerosité du produit, les manufacturiers se sont même employés à augmenter la dépendance en ajoutant divers produits aussi chimiques que toxiques.
D’un côté, le puissant lobby (du producteur agricole au buraliste en passant par le fabricant) brandissant la liberté de vendre de la mort.
De l’autre, les consommateurs brandissant leur liberté de faire ce qu’il leur plaît, incluant celle de mourir à petit feux, dans d’atroces souffrance, voire (avec le tabagisme passif) de l’infliger aux autres, non fumeurs.
Au milieu, l’Etat dans le cynisme le plus total engrangeant de substantielles taxes pour éponger les délires (volontaires ou par incompétence) de ses représentants élus ou nommés successifs.
Alors forcément quand il s’agit de supprimer les limites en volume des achats de cigarettes aux frontières espagnoles, il y a le feu…

« Mediator: Servier se dit « extrêmement préoccupé » par les chiffres avancés » Oui le groupe pharmaceutique français qui a bâtit la fortune de son fondateur sur le dos de la Sécurité Sociale, se dit « extrêmement préoccupé » par la différence de chiffres (on ne parle pas d’êtres humains décédés mais de numéros) entre ses études cliniques et la triste réalité.
A l’instar des buralistes, on aimerait bien savoir comment les salariés de Servier peuvent encore (en connaissance de cause dorénavant) se regarder le visage dans la glace en allant travailler tôt le matin?
« Par pure mercantilisme, la société pour laquelle je travaille trafique délibérément (comme ces concurrents évidemment) ses études afin de mettre plus rapidement ses nouveaux produits et rentabiliser ainsi ses investissements aux détriment de la sécurité des patients, pardon des clients. Mais j’aime mon entreprise! »
Car le cas est loin d’être nouveau, rappelons-nous l’affaire de l’Isoméride. Wikipédia nous rafraichit la mémoire:
L’Isoméride ( vendu aux U.S.A. sous le nom de Redux ) est un médicament coupe-faim pris par plus de 7 millions de français entre 1985 et 1997. Dans les années 1980, de nombreux médecins experts et scientifiques soupçonnent l’Isoméride d’entraîner des complications pulmonaires graves, en particulier de l’Hypertension artérielle pulmonaire, Une affection souvent mortelle. Il sera suspendu de mise sur le marché en France le 17 Septembre 1997
En 2010, Les laboratoires Servier ont été condamnés par le tribunal de Nanterre à verser 210 000 euros de dommages et intérêts à une patiente, qui avait été traitée avec ce médicament, se plaignant de graves problèmes cardiaques

Dans la même logique de bienfaiteur de l’humanité, Servier possède une filiale de médicaments génériques, Biogaran, « un laboratoire civique », dont la publicité avec une caricature de scientifique en blouse blanche vous explique solennellement que « votre santé nous est précieuse ».
« Précieuse »…Surtout quand on s’appelle Jacques Servier, 9ème fortune de France…mécène de l’UMP et du FN.

Autant dans les pays développés, les milliers de morts feraient les gros titres autant dans les pays pauvres, elle n’est que la triste routine. 2000 morts en plein Paris ou à New York n’ayant pas le même impact que 2000 morts à Bagdad ou à Port-au-Prince.
Ainsi beaucoup de promesses des grandes nations membres de l’ONU… mais au final, une fois la corruption passée par là, il ne reste plus rien aux sinistrés du tremblement de terre en Haïti. Plus rien, à part le choléra qui finira d’achever les plus robustes. Mais après tout, il n’avait qu’à avoir du pétrole…
Et là bas, pas de Servier pour administrer bénévolement des médicaments.

On vous tue à petite dose ou à grande dose…mais on peut aussi vous empêcher de pratiquer votre religion.
Et oui, là encore, l’argent toujours l’argent, le nerf de la guerre, le cancer de l’Humanité rend possible l’impensable: proposer à des musulmans des produits non conformes.
On connaissait déjà les merguez…avec du porc(sic!) maintenant les Faux moutons de l’Aïd (équivalent en importance au Noël des chrétiens) Et l’arnaque se fait en toute impunité à Rungis.

14 morts pour une non-élection présidentielle.
KarachiGate, pour celles et ceux qui ne sauraient pas de quoi cela traite, dites vous que c’est la seule affaire qui pourrait (éventuellement si miracle) faire tomber notre parodie de président Nicolas Sarkozy.
Une sombre histoire de rétro-commissions via des achats de sous-marins français par le Pakistan. Ses rétro-commissions avaient pour but de corrompre des intermédiaires autochtones et de financer à terme la campagne électorale de 1995 d’un certain Edouard Balladur, sans financement car sans soutien du RPR tout dévoué à Jacques Chirac.
Qui était le responsable de sa campagne électotale au célèbre Ballamou?…un certain Nicolas Sarkozy
Qui a pu rendre possible de tels financements occultes voire les camoufler, le ministre du Budget de l’Epoque?…un certain Nicolas Sarkozy
Alors forcément quand les langues se délient, celle de Charles Millon, de Hervé Morin mouillant Bayrou, ou Dominique de Villepin sur TF1, forcément, cela intéresse toute la sphère politico-médiatique.

karachigate léotard sarkozy chirac balladur

Terminons avec ce titre « Otages français au Mali: la France doit négocier avec Ben Laden, selon l’Aqmi » résumant une dépêche de l’AFP…
Et de nous demander ce qui empêcherait notre Nicolas de les faire, lui l’homme de la « Rupture », ce briseur de tabou. Ce tabou du « on ne traite pas avec des terroristes » a pourtant déjà volé en éclat en négociant armement et énergie avec un certain Colonel Kadhafi.
Car sinon, la grande faucheuse recommencera…

Articles connexes:
Haïti : les ONG démunies face au choléra
Karachigate…l’Actualité Imparable, la Bérézina de P’tit Napo
Laboratoire Servier : la honte de l’industrie pharmaceutique française
Quand Sarkozy encensait Jacques Servier, fabricant du Mediator

Publicités

4 réflexions sur “La Grande Faucheuse: Quand la Politique rime avec Cynique

  1. Notre modèle d’entreprise s’adapte à toutes les cultures car il n’a pas d’autre fondement que de faire confiance au talent et lui donner les meilleures conditions de s’exprimer. Mais il repose avant tout sur les qualités humaines de nos collaborateurs : nous portons une attention particulière à la sélection de nos futurs collaborateurs car au-delà de l’expertise, nous recherchons un excellence humaine, qui s’exprime au travers des valeurs de respect, d’humilité, d’humanité, d’honnêteté, d’exemplarité et de performance.« Nous sommes un groupe d’hommes et non de capitaux ».Jacques SERVIER
    Cette belle prose est disponible sur le site de Servier : c’est beau comme un roman à l’eau de rose !!! Quand on connait la réalité : enquête de type policier à l’embauche, flicage des collaborateurs, chasse à l’expression syndicale, bidonnage dans les communications vers les médecins ( qui n’a pas vu les campagnes publicitaires dityrambiques sur le daflon, un simple médicament pour les jambes lourdes ne sait pas ce que c’est que la surenchère publicitaire) ……… on croit réver !!! et en plus Servier and Co sont persuadés de la véracité de ces écrits . Dans une vie antérieure, j’ai pu fréquenter ces gens là : leur comportement est à la limite du sectaire !!!!

    J'aime

    1. @Loubomyr
      Le monde nous envie cette entreprise, c’est évident ;-)
      Effectivement oubliez tout syndicat en plus du reste.

      J'aime

  2. Attention, chef d’oeuvre.

    Le plus grand scandale de l’histoire de la République implique deux présidents de la République (Chirac, Sarkozy) et deux anciens premiers ministres (Balladur, Villepin).

    Pour comprendre le scandale de l’attentat de Karachi, une vidéo de 18 minutes est à voir absolument :

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s