Retraites: Un Certain Sentiment de Trahison…

Plusieurs semaines de conflits. Plusieurs jours de relative « tension d’approvisionnement » en carburant. Des milliers de manifestations dans toute la France, répétées x fois. Pour rien, oserait-on dire. Car finalement, dans la semaine du vote à l’Assemblée Nationale, la contestation visible, bloquante voire emmerdante (pour certains) a littéralement fait pschiiiittt.

Celles et ceux qui avaient le meilleur pouvoir de coercition se sont inclinés devant les ordres de leurs élites syndicales comme les menaces du National Sarkozism.
Finis les piquets de grève dans les raffineries. Finis les piquets de grève devant les centres de stockage. Plus grave. Finis les piquets de grève dans les ports notamment à Fos-Sur-Mer, là où arrivaient par pétroliers le fameux pétrole brut, nerf de la guerre.

Quelle tristesse! Quelle déception de voir une si belles luttes gâchées par les magouilles intestines et en haut-lieu des chefaillons syndicaux.
Pourtant, quel autre combat plus louable que les retraites, notre futur et celui de nos enfants?
Nicolas a donc gagné. Oh une victoire à la Pyrrhus, certes, mais il a gagné, sa réformette inutile, ridicule (un amendement prévoit un nouvelle étude en 2013!), et foncièrement injuste. Il a gagné par forfait de la part des syndicats comme la CGT, CFDT, ou CGC. Les premiers sur le papier à vous défendre, salariés, fonctionnaires, les premiers en Sarkozia, à baisser les bras et finalement, à vous trahir.

Il nous fallait des individus brutes de décoffrage, des Xavier Mathieu (conflit Continental), des Patrick Pelloux (syndicat urgentistes), véritables contestataires, francs et sincères. Nous avons eu des Chérèque et des Thibault, déconnectés des réalités, trop préoccupés par le maintien de leurs pouvoirs et privilèges en interne.
Excellente idée n’est-il pas cette technique de sape d’une manif tous les 5 jours. L’idéal pour faire semblant d’être en colère, de manipuler la masse du syndicat en leur expliquant par A+B que c’était la bonne solution. Non, la vraie, l’unique méthode, c’était la grève générale. Utopie en 2010, dirons les plus critiques voire les plus lucides, le milieu ouvrier n’étant plus le même qu’en 68.

Côté PS, à l’image de François Hollande, du mou, du vent, de la nouille, rien de consistant. On joue à trouver les failles de la machinerie législative. Où sont plutôt les grands orateurs, les Jean Jaurès, les charismatiques et proches du peuple à la Salengro?
Comment peut-on payer l’ISF, vivre dans les beaux quartiers, collectionner les montres de luxe, utiliser les associations comme banque privée et se dire « socialiste »?
En plus clair: comment « péter dans la soie » et se dire « de Gauche »?

Et que dire du Mélenchon se permettant de tacler les pseudo-journalistes, n’y avait-il pas d’autres priorités, les retraites par exemple? Le célèbre ronchon réussissant du même coup à parasiter ses propres messages et à se ridiculiser. Les animateurs de JT comme de radio n’en valant pas la peine, surtout pas en ce moment.
Et le facteur de Neuilly, l’Olivier seul contre tous, ne sachant plus ou trop bien, s’il faut se mettre en avant ou pas…

mélenchon ronchon

oliver twist facteur olivier besancenot

Nicolas et sa bande de racailles n’ont malheureusement rien à craindre… puisqu’en face, il n’y a rien, rien de crédible, ni d’audible. Juste des opposants mal organisés, désunis sauf pour batifoler devant les caméras lors des pathétiques défilés et montrer leur bouille (bien dans la lumière) au 20h.

Devant un tel échec, avant le prochain bide du 6 novembre, la moindre des choses, le minimum du minimum, Messieurs Chérèque et Thibault serait de démissionner de vos mandats.
Mais à l’instar du Nicolas, l’Ethique vous n’avez que faire, l’essentiel, ce point commun immonde avec le Sarkozism, c’est la conservation de votre place, le financement de votre réélection, l’élimination de vos ennemis en interne, en aucun cas l’intérêt des plus faibles, des plus fragiles.

Même plus le cœur à fêter Halloween, l’horreur politique, économique et sociale faisant déjà la une tous les jours.

Publicités

14 réflexions sur “Retraites: Un Certain Sentiment de Trahison…

  1. Trahison ? Le mot est faible ! Bien trop faible.

    Je constate que CPolitic ne parle pas de la jeunesse qui a battu le pavé, cette jeunesse en droit de devenir auto-entrepreneur à 16 ans, cette jeunesse capable d’être soumis à un garde à vue à 13 ans, cette jeunesse susceptible in utéro d’être terroriste potentiel…

    Je ne reviendrai pas sur les syndicats véreux, j’ai pas envie de vomir les nouilles chinoises que je viens juste d’avaler.

    Le 06 ? Pffff ! Se dire qu’on va y aller par solidarité avec cette juste lutte bien que l’on sache que c’est plié d’avance, c’est un peu y aller à reculons.

    Je vais refaire mon naïf, mon Candide : si ces 3 millions de personnes dans le rue pour rien puisque le gouvernement ne cèdera pas, se pointainent toutes dans leur banque le même jour pour y retirer l’intégralité de leur pognon, là ça aurait de la gueule… Mais bon, comme précisé plus avant, je ne suis qu’un petit naïf utopiste écoeuré.

    Ajoutons à tout ce bordel ambiant la partouze médias/politiques prompt à la désinformation, ça bouclera mon commentaire mais pas ma gueule.

    Au final, sans lutte, on a le gouvernement qu’on mérite.

    A bientôt !

    Ervé

    J'aime

    1. @Ervé.do
      Parce qu’au moment de l’écrire, je ne voulais pas te paraphraser…donc je t’ai laissé le soin de le rajouter en commentaires ;-)

      @Lutopick
      A l’instar de Chérèque, Thibault est loin d’être tout propre… Quant au moral, il est le reflet de la société politique et sociale: morose. Comme pour un temps couvert, y’a plus qu’à attendre une éclaircie…

      J'aime

  2. Houlala… mais c’est la déprime. Haut les coeurs l’ami ! Rien n’est perdu; sinon une bataille. Rappelons que comme le disait je ne sais plus qui: « la victoire est un chemin pavé de défaites » et que comme le disait Gandhi: « La victoire obtenue par la violence équivaut à une défaite, car elle est momentanée ».

    Ne jetons pas l’opprobre sur ceux d’entre nous qui donne énormément de leur temps et de leur énergie pour ce combat. personnellement je ne vois qu’un traître c’est Chérèque; mais est-ce une surprise ?

    Il nous reste une quinzaine de mois pour éveiller les consciences encore endormies; et ces derniers jours nombre de consciences se sont éveillées; ne croyez pas que cela soit vain. Seul le Parti de Gauche reviendra sur les réformes iniques entreprises depuis longtemps, et empruntera la voie d’un réel changement pour une équité sociale. Ne participons pas (même un tant soit peu) au travail de sape engagé contre son leader par ceux qui craignent son succès.

    « La fin de l’espoir est le commencement de la mort » disait De Gaulle. Nous sommes vivant !

    J'aime

    1. @Ervé.Do
      Non rien dans la zone « en attente de relecture »…
      On va regarder tous ces liens ;-)

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  3. Sarkozy accusé d’espionner la presse.

    AFP

    02/11/2010 | Mise à jour : 21:19

    Dans son édition à paraître demain, le Canard enchaîné accuse Nicolas Sarkozy de superviser « personnellement » l’espionnage de certains journalistes chargés de la couverture d’affaires sensibles, une allégation qualifiée de « totalement farfelue » par l’Elysée.

    Dans un article signé de son rédacteur en chef Claude Angeli, le Canard enchaîné assure que « dès qu’un journaliste se livre à une enquête gênante pour lui ou pour les siens », le chef de l’Etat « demande » au patron de la DCRI (contre-espionnage) Bernard Squarcini de « le mettre sous surveillance ».

    Selon l’hebdomadaire, qui cite des sources anonymes au sein de la DCRI, « un groupe » a même été monté à cette fin, composé de « plusieurs anciens policiers des RG », qui « se procurent les factures détaillées du poste fixe et du portable du journaliste à espionner ».

    Interrogé par l’AFP, l’Elysée a parlé d’accusation « totalement farfelue ».
    L’article du Canard fait notamment écho aux attaques du Monde à l’encontre de l’exécutif, qu’il accuse d’avoir fait espionner un journaliste pour identifier l’un de ses informateurs dans l’affaire Woerth-Bettencourt.

    Plus récemment, le site d’investigation Médiapart a aussi été la cible d’un cambriolage avec le vol des fameux enregistrements Bettencourt, deux semaines avant celui des ordinateurs de journalistes du Point et du Monde qui travaillent également sur l’affaire.

    J'aime

  4. Il ne faut pas être étonné que tout ce mouvement social n’est en rien fait varier le gouvernement. Il y aurait eu cinq millions de personnes dans les rues que le résultat eut été le même !!!!! Pourquoi? la tambouille saumâtre qu’on nous mitonne repose sur les ingrédients suivants :
    -Une majorité parlementaire autiste clairement acoquinée avec les lobbies de tout poil.
    -Un gouvernement réactionnaire clairement au service du grand capital internationalisé.
    -Un pseudo président à l’égo sur-dimensionné qui a perdu tellement de guerres (qu’il avait lui même déclarées) qu’il ne veut pas perdre celle contre les syndicats.
    -Une opposition atonne qui ne peut dire que « attendons 2012 » et qui aurait proposé quoi : un allongement de la durée de cotisation au lieu de l’allongement de l’age du départ – franchement où est la différence au bout du compte?
    -Cette même opposition, qui baigne dans la même culture que l’actuelle majorité est incapable d’imaginer d’autres mesures que celles préconisées par la bien-pensance internationale.
    -Des syndicats qui se sont fait berner pendant les pseudos concertations avant le mouvement.
    -Une ambiance générale où se mêlent le tempérament contestataire habituel des français (avec un ras le bol encore plus prononcé en ce moment) et la tendance totalitaire d’un chefaillon désavoué.
    Quand on passe tous ces ingrédients au mixer et que ça chauffe dans la marmite sociale on obtient une soupe très amère : la Goulash à la grimace façon Sarkozy.
    (NB : la goulash est à la Hongrie ce que la blanquette est à la France et le boeuf carottes est aux flics !!!!)

    J'aime

  5. Loubomyr

    Tout est admirablement résumé, j’en retiens les recettes de cuisine et si la goulasch m’est inconnue à plus forte raison si elle est à la grimace, mais je retiens le mixer pour les dilutions diverses, afin de dissimuler les amertumes, et puis la blanquette en France, le couscouss au Maros et même le boeuf aux carottes, encore que les carottes mettent un certain temps à cuire et donc peuvent être difficiles à digérer…. que vous dire, bon appétit….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s