Critique de Film: Commissariat de Ilan Klipper et Virgil Vernier

A l’heure où, sous les huées à Lyon, le ministre de l’Interieur se fait traiter de « fasciste » et de « raciste », avait lieu le soir, en plein Paris, le visionnage de Commissariat le dernier documentaire de Ilan Klipper et Virgil Vernier produit par Chrysalis Films.

Comme son nom l’indique, le film dépeint la vie d’un commissariat de banlieue, en l’occurrence Elbeuf-Sur-Seine.


A travers les tranches de vie des personnes filmées, tantôt en intervention, tantôt pendant un interrogatoire, les réalisateurs nous montrent la réalité à laquelle la police est confrontée. Vous y découvrirez aussi les coulisses, la vie d’un commissariat la nuit, la garde à vue, la prise d’empreintes bien loin des « experts »…
Ici place au réalisme, pas de plan com’, ni même de blagues racistes de la part des officiels, pas de commentaires en off à l’instar de la série Strip-Tease, juste les dialogues entre les protagonistes.
Vous aurez l’oeil d’un observateur, témoin des différentes scènes…bien réelles.

D’emblée, le spectateur est prévenu de l’amplitude des cas traités: d’une cuisinière tombant de 5 mètres sur un fourgon de police aux traditionnelles rondes, de l’insurrection de la cité HLM aux conséquences de l’alcoolisme le plus prononcé.

Évidemment le préjugé de l’ennui vous vient certainement à l’esprit. Rassurez-vous, ni épisode soporifique de Navarro durant 1h29, ni opération paramilitaire filmée caméra au poing de l’UMP TV.
Le caractère brut de décoffrage et cette sobriété de la réalisation permettent au contraire de mettre en avant une multitude de cas émouvants, la plupart cachant une misère sociale et des drames, avec parfois des policiers démunis, le médecin de garde n’étant pas toujours disponible. Tellement émouvant qu’on aurait aimé en connaître un peu plus sur ces gens. Matériellement, impossible.
Sans trop en dire, Commissariat est un film-documentaire capable de vous faire remuer les tripes et même de vous faire rire. Puisqu’il montre la vie, tout simplement.

Le titre de l’affiche mentionne « Un film d’amour? » D’un « Presque » pourrait-on répondre.
Faut-il voir de l’amour de son prochain? Pas sûr. Ne serait-ce dans la violence des propos échangés, souvent crus, notamment lors d’une bastonnade (mérité?) d’un drogué interpellé.
De toute manière, le légitime « blindage » que les policiers les plus expérimentés se sont forgés rend plus rare, une véritable compassion. Cependant, les plus doués arrivent à montrer les deux facettes, gueulard et menaçant / compréhensif et patient. Les moins aptes attendent avec impatience leur note pour avoir des chances de partir de ce commissariat, bien loin d’être le pire. D’autres se retrouvent dans des situations personnelles aussi difficiles que les gens auditionnées.
Faut-il y voir l’amour du métier? Assurément, mais à des degrés diverses, sous des formes variées. Un policier parlant de la ville d’Elbeuf, se justifiant même d’avoir prononcé l’expression « Ma ville » alors qu’il n’y est pas domiciliée. On comprend vite que sous ses termes se cachent l’idée de protection, d’attention. C’est qu’il y tient à sa ville et ses habitants, aucune idée de possession, juste de chérissement.

Paroxysme émotionnel du film certainement, le sauvetage d’un enfant d’origine marocaine, dans une maison devenue la proie des flammes. A la fin de l’intervention police puis pompiers, la policière de se remémorer, que depuis son arrivée, ce drame à la fin heureuse est le plus beau moment qui lui soit arrivé, avec en prime une autre vision des riverains à l’égard de la police.

Non le vrai terme, plus juste que « l’amour », et donc moins « marketing » serait « Un film humain » Et là, inutile de mettre un point d’interrogation.

Un film qui vous fera relativiser vos problèmes personnels, quels qu’ils soient, et qui vous donnera une autre image de la Police, prouvant de fait, qu’elle ne mérite nullement un tel ministre, ni même un président de la République et son « kärcher ».

Un film à voir. Au cinéma le 10 Novembre.

Vidéos, bande annonce, dossier de presse

Remerciements: Chrysalis Films et particulièrement Anne-Gaëlle Monot – Le Cinéma Club de L’Etoile

commissariat

Publicités

11 réflexions sur “Critique de Film: Commissariat de Ilan Klipper et Virgil Vernier

  1. Et pendant ce temps là, les planqués repus en Suisse (ou autre paradis) continuent à festoyer , à l’aube d’une période d’austérité et d’un plan de rigueur pour la France – Comme alain Delon ou Emmanuelle Béart qui font un drôle de cinéma !!!! (de la part d’une amie qui m’a envoyé le texte suivant par mail)

    Il peut être intéressant de connaître la liste (non exhaustive, tirée du « Nouvel Observateur » n° 2359 du 21 Janvier 2010) des personnalités qui ont fui fiscalement le pays pour s’installer en Suisse, ou dans un autre paradis fiscal.S’ils l’ont fait en toute légalité (achat d’une résidence en Suisse, séjour inférieur à 6 mois sur le sol français).
    Il est par contre inadmissible que certains d’entre eux continuent à s’immiscer dans la vie politique française, en participant activement aux campagnes électorales, pour soutenir tel ou tel candidat, ou pire, en étant officiellement investi par l’Etat pour représenter la France à l’étranger, comme c’est le cas actuellement pour Alain Delon qui est « le parrain officiel du pavillon français à l’exposition universelle de Shanghai ».
    Parmi les plus actifs dans ce domaine, il y a donc Alain Delon, mais aussi Johnny Hallyday (le premier résidant à Genève depuis 1999 et le second à Gstaad depuis 2006), sans oublier Charles Aznavour (résidant à Genève), Patricia Kaas, Emmanuelle Béart, Daniel Auteuil, Marc Levy et Michel Houellebecq.
    Parmi les sportifs on peut citer Alain Prost, Jean Alesi, Richard Virenque, et les tennismen Guy Forget, Yannick Noah, Richard Gasquet, Henri Leconte, Amélie Mauresmo, Gaël Monfils, Cédric Pioline, Jo-Wilfried Tsonga qui payent tous leurs impôts en Suisse.
    Moins étonnant, mais encore plus scandaleux, des personnalités des affaires qui exercent actuellement ou ont exercé récemment un pouvoir politique économique ou financier en France, parmi eux : Antoine Zacharias (Vinci), Claude Berda (AB groupe, TF1), Daniel Hechter (couturier) et Jean-Louis David (salons de coiffure, cosmétiques).
    Mais aussi des rentiers et des héritiers, dont les fortunes ont été créées en France, avec la participation de centaines de milliers d’ouvriers français : Eric Peugeot, Jean Taittinger (PDG de la société du Louvre, ancien ministre de la justice et député de la Marne), Philippe Hersant (patron de presse du Groupe Hersant), Corinne Bouyques (héritière de la fortune Bouygues), les familles : Defforey (Carrefour), Mulliez (Auchan) et Halley (Promodès), tous résidant à Genève ou aux environs.
    Si ces gens n’aiment pas (fiscalement) la France qu’ils la quittent et qu’ils l’oublient, et surtout qu’ils n’en profitent pas quand ils en ont besoin (comme par exemple pour venir s’y faire soigner).
    A tous les français qui vont se serrer la ceinture dans un proche avenir, nous proposons de boycotter les concerts, les disques et les livres de tous ceux qui ne participeront pas à l’effort de solidarité nationale et aux médias, nous demandons de ne plus offrir de tribunes télévisées (pour la promotion de films et de disques) aux artistes concernés et de ne plus faire de sponsoring aux sportifs exilés.
    Aux députés nous demandons d’instaurer une loi pour qu’il ne soit plus possible pour un évadé fiscal de venir se faire soigner en France (dans un hôpital public) ni de représenter officiellement la France à l’étranger.

    J'aime

  2. « Les démagogues font d’autant mieux leurs affaires qu’ils ont jeté leur pays dans la discorde. »
    Fables, le Pêcheur qui bat l’eau – Esope
    Tiens tiens, çà ne vous fait pas penser à quelqu’un?

    J'aime

  3. je trouve que c’est honteu votre article et que c’est un torchon de gauchiste y avais plus de délinquance sur elbeuf et ailleur en france quand le ps était au pouvoir même si sarkozy n’a pas vraiment amélioré les choses et moi qui est d’elbeuf je peut vous dire que dans les cité de cléon et d’elbeuf la bac et les crs sont souvent appelé et aussi que dans les cités du coin les gens n’aime pas la police met à elbeuf tout le monde et de gauche même les flics sauf se de la bac et des crs qui vienne de rouen faut pas mélangé le mec qui se bourre la geule parcequ’il à perdu son boulot où autre porblème qu’on peut classé dans éventuellment problème social et les racailles de banlieu qui comme dans le 93 sur rouen et elbeuf sont très violent met dans le film on doit pas beaucoup les voir quand on voit que rue 89 est partenaire encore un film partisan pro gauchiste

    J'aime

    1. @jo
      Étonnamment il vous a fallu 4 minutes et un commentaire de plus, pour « oser l’avouer ». Je ne parle même pas de l’insistance des propos « j’ai pas honte de vous le dire voila c’est même un fierté » qui révèle exactement l’inverse.

      « c’est honteu votre article  » Alors déjà, à l’instar de bon nombre de pro-fn, pourquoi écorchez vous notre magnifique langue française, son orthographe notamment? Vous n’allez pas nous faire croire que c’est juste un souci de clavier ou une coquille…

      « torchon de gauchiste » Dites vous que cet article reflète le documentaire qui reflète – normalement – la vie d’un commissariat.
      Donc après, soit le documentaire est tronqué. Seuls les réalisateurs pourraient nous le dire. Soit la vie est « gauchiste » pour vous?
      Vous vouliez que je décrive des images et des scènes absentes d’un film?

      Aucun mélange entre un alcoolique, une femme « malade » et des caïds de banlieue: juste que tout tient sur la même pellicule et que le point commun est d’être rallié à la police et au commissariat. Vouliez vous faire un film par type de délits ou crimes?

      Lors du tournage, il n’y a pas eu d’échauffourée dans la cité. Juste une intervention planifiée de policiers.
      Peut être vouliez vous qu’on organise des émeutes voire une mini guerre civile juste pour vos yeux?

      Quant à rue89, ça vous suffit pour savoir ce que le film recèle.
      Et lorsqu’un film est parrainé par le figaro, vous allez le voir ou pas?

      Le problème avec les gens du FN comme vous c’est de vouloir traiter les conséquences par la répression. Alors que, comme tout problème, il faut se préoccuper des causes. Et pour cela il faut les analyser.
      Ce genre de documentaire est une analyse de la situation. Uniquement.

      Et un conseil: avant de critiquer un film, regardez le.
      Vous n’en serez que plus crédible, à l’image de bon nombre de journaliste, critique littéraire ou film qui se permettent de critiquer des livres, s’en les avoir lus.

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  4. je critiquais surtout votre article que j’ai lu à défaut de ne pas avoir vu le film et de dire que sarkozy et son gouvernement sont raciste c’est honteux moi je l’aurais plutôt qualifié de collabo des étrangers tout étant plus ferme que la gauche quand même car déjà il vient de hongrie et il à des étrangers dans son gouvernement dont fadela amara et c’est honteux car bien que je l’aime pas dans se pays quand on veut remettre de l’ordre et viré des étrangers car c’est à chaque état de s’occuper de sa misère et aussi parce que sa fais des troubles à l’ordre public etc.. et pour le dialogue et ba allez y dans les cités d’elbeuf, cléon où rouen où ailleurs en france pour dialogué et vous vous prendrais une pierre où un pavé dans la gueule et vous aurez compris qu’on peut pas y aller sans être de mèches avec eu où en étant étrangers au quartier et j’ai vu les bandes annonces du film et le policier qui dit que les habitants d’elbeuf aime la police et ba sa dépend où car à elbeuf au puchot où dans les cités de cléon où les autres cités d’elbeuf y aime pas la police et aussi on peut ne pas être doué en ortographe met aimer sa langue et sa patrie quand même et on oeut être un intellectuelle où un journaliste de gauche être un pro de l’orthographe et tout en faisans partie de se que j’appelle l’anti-france

    J'aime

  5. car vous sous entendez qui sont raciste à cause de leur blague comme vous le dites c’est que des blagues et j’aimerais qu’on s’intéresse dans se pays au blog fais par les étrangers notamment sur skyrock où yen à qui sont très raciste envers les français met sa n’intéresse personne les journaliste s’intéresse uniquement au sois disant raciste d’extrême droite qui en réalité ne sont pas raciste ni d’ extrême droite y sont très à droite y sont nationaliste met être nationaliste se n’est pas être des nazie et quand je voit aussi certain blog de français de souche qui mette partout j’aime pas les raciste comme si que la france est un pays nazie et qui écoute du rape dont les paroles sont on va envahir la france etc.. les français sont des cons et qui dise c’est du bon son alors qui se font insulté dans les paroles je constate que comme en corée du nord l’extrême gauche française et aussi le partie socialiste on fais laver les cerveau des gens et l’ump laisse faire au lieu de combattre de peur d’avoir des émeutes de la part d’anarchiste d’extrême gauche où de la part des immigrés eux même

    J'aime

  6. Ben merde alors !!! qui c’est ce Jo? Un provocateur qui cherche à voir les réactions qu’il va susciter en écrivant n’importe quoi, n’importe comment, sans talent, sans humour ou bien s’agit il d’un vrai FN de base??? En tout cas, rien que pour l’orthographe même pas digne d’un cancre de CM2, Cpol aurait du nous dispenser de ce ramassis d’incongruités !!!! ce disant, je suis conscient de me comporter en censeur mais je ne tolère pas les intolérants à la limite de l’analphabétisme !!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s