La France Malade de son Journalisme

« Les cartes de Presse, c’est comme les permis de conduire, certain(e)s l’ont eu dans une pochette surprise! »
Plus que de ses politiques, la France est malade de son journalisme: ce vrai quatrième pouvoir capable de renverser des gouvernements…autrefois. N’allez pas croire en la thèse du « tous pourris » translatée sur ce qui doit être la plus belle émanation de la liberté d’expression et d’information.
Non car fort heureusement pour nous, France d’en bas, une minorité de preux journalistes résiste encore aux envahisseurs corrompus par les facilités du système et de ce capitalisme débridé.

Car c’est avant tout l’indépendance qui constitue la clé de voute d’un vrai journalisme et par extension du ou de la vraie journaliste.
Et toutes celles et ceux qui n’y obéirait pas devraient plutôt déchirer leur carte de presse, leurs activités étant forcément entachées de l’ombre de l’auto-censure voire de la complaisance sinon de la collusion, soit avec le pouvoir en place, soit avec des intérêts privés, soit des deux ce qui est d’autant plus commun en Sarkozia.

Ethique, Droit et devoirs…
Accès privilégié à des lieux et des documents habituellement réservés
Protéger ses sources et autres témoins.
Ne pas déformer la réalité.
Ne pas mentir par omission.
Garder son indépendance comme sa lucidité.
Résister à l’appât du gain.
Conserver son avis pour soi, voire l’oublier.
Du travail, de l’investigation, de la patience…

Posons donc les questions qui méritent d’être posées aux chantres du « journalisme professionnel »:
Alors Mr Nicolas Demorand, combien de zéros sur le gros chèque signé par Mr Lagardère fils pour oublier les « valeurs du service public », vous qui vous vantiez de repousser les propositions de TV et de radio privées? Un certain Fogiel n’a d’ailleurs pas oublié de vous le rappeler… le même Fogiel convoqué ensuite par le patron très protecteur de son nouveau collaborateur débauché de France Inter.

« je suis journaliste avant tout…j’ai une carte de presse »

Alors Mr Guy Birenbaum, expliquez-nous comment vous pouvez survivre déontologiquement parlant, en bouffant à tous les râteliers?
Vous qui êtes le matin sur Europe 1 (Lagardère Média) à pondre une chronique aussi courte qu’inutile voire de caniveaux, préférant la facilité en ciblant les buzz du net trop souvent en-dessous de la ceinture, servant par là-même la soupe aux détracteurs d’un internet trop trash.
Vous qui êtes le midi à donner des leçons de « journalisme » dans votre Ligne Jaune d’Arrêt sur Images, histoire de restaurer a minima votre e-réputation.
Vous qui êtes le soir à publier un article sur votre blog en « toute honnêteté », évidemment.
Du journalisme digne d’un Morandini donc, un twitter menaçant de votre part pour un éventuel « face à face », rappelant que vous n’aimez pas cette comparaison avec votre pourtant ami et collègue… ni la liberté d’expression d’ailleurs après un commentaire très critique à la suite de cet article dédié à Fabrice Lhomme, vrai journaliste, lui.
Article où un certain Cpolitic commentait:
Joli résumé de l’état du journalisme en France:
Fabrice Lhomme c’est plutôt scandales Méry, Karachi, Woerth…à Mediapart.
Guy Birenbaum c’est plutôt speech sur Chatroulette… à Europe1
Le même genre de comparaison que feu Patrick Bourrat et Jean-Marc Morandini
Quant à choisir, y’a pas photo!
Par contre, d’après la bio, il aurait fait tomber Plenel au Monde, et finalement, Plenel le prend dans ses équipes chez Mediapart. Pas rancunier, le Edwy.
A moins qu’il n’y autre chose derrière? Plus d’infos?

La vérité n’est jamais bonne à dire, ni à écrire…et ne fait jamais plaisir. Mais elle a le mérite de faire réfléchir.

Alors Mr David Pujadas toujours spécialiste Liebig pour le président, avec les lardons de démagogie et de sécurité avec les croutons de l’immigration? Votre ambition personnelle vaut-elle la réputation de toute une rédaction de journalistes? Pas d’accablement ici, juste des petits rappels d’articles:
Pujadas, Journaliste avec Oreillette en direct de l’Elysée
Quand Arlette Chabot et David Pujadas se vengent: les Déplacements Présidentiels Organisés par l’UMP
Hier Soir, Sarkozy dans « Lie To Me »
Ce soir, on sert la soupe sur la Première Chaîne de l’ORTF

Et après, si dans un réflexe, comme n’importe quel téléspectateur, un certain Mélenchon ose un « salaud » au visionnage de vos méthodes, inutile de venir pleurnicher, ni de faire naître une polémique fantoche et ignoble. Ce n’est pas l’homme politique qui vous déshonore par cette insulte mais c’est bien vous qui déshonorez, qui insultez le métier de journaliste.

pujadas sert la soupe à l'ump

Alors Mr David Abiker, combien pour votre prestation au Microsoft Days cette semaine, à faire ce qu’on appelle des « ménages »? Tout en rappelant que Microsoft, au cas où vous l’ignoriez, c’est aussi ça :
Corruption, Je te vois: Quand l’UMP fornique avec le n°1 des logiciels Microsoft…
Le mythe Bill Gates Ou Windows 7 péchés capitaux !
Ce qui ne vous empêche pas de vous moquer de votre généreux employeur, chantant la Marseillaise, sur votre tweet. Pas de leçon mais un conseil: mieux vaut parfois faire profil bas, car à vouloir gagner sur les deux tableaux, on finit par tout perdre, y compris son « honneur de journaliste ».

Microsoft, ayant fait couler bon nombre d’assembleurs français (comme Brett Computers) en liant l’OS Windows et Office, son patron tentant de chanter la marseillaise. Et Mr Abiker en Mr Loyal

Alors Mr Jean-François Kahn, toujours prêt à tout pour vendre? Oh certes le titre racoleur de « Nicolas Sarkozy, le Voyou de la République » était justement jouissif, mais votre collusion avec le parti Modem et son président guimauve François Bayrou, ne porte-t-il pas atteinte à l’Ethique du journalisme que vous défendez à longueur de journée? Un franc-parler au goût amer, une lame à double-tranchant.

Alors Mme Catherine Nay et Mr Michel Denisot aucun regret de posséder une carte de presse et d’avoir écrit une hagiographie chacun sur Nicolas Sarkozy? Nicolas alors candidat de la Rupture, devenu depuis, président de la Fracture…
Un pouvoir nommé désir
Au bout de la Passion, l’Equilibre par Michel Denisot

Mais les pires des journalistes, ne sont-ils pas ceux qui, profitant de leur notoriété passée, utilisent leurs éditoriaux pour distiller la voix des lobbies et la vision des néoconservateurs qui les emploient.
Ressorti des archives, le Direct Matin du 25 novembre 2009, l’édito d’un certain Philippe Labro qui ne peut que provoquer la gêne, avec la fin que l’on connaît du scandale économico-sanitaire de la Grippe A. On peut y lire un Labro, donneur de leçons comme souvent chez les journalistes ripoux, ridiculisant l’opinion publique, tapant joyeusement sur Internet tout en préservant une Bachelot, aujourd’hui clairement inadaptée à un tel poste, coupable d’avoir favorisé l’intérêt du lobby pharmaceutique (son ancien employeur) au dépend de la santé financière de l’Etat et de la santé du public! A vomir…
philippe labro désinforme sur la Grippe A

Finalement, à l’instar des meilleurs agents secrets, le véritable journalisme d’investigation n’est l’apanage que des hommes et des femmes de l’ombre, celles et ceux y croyant et le pratiquant avec l’audace, le culot, l’acharnement et l’Ethique nécessaires pour le mener, parfois au péril de leur vie.
Évidemment devant tant de talents et de travail, de manière régulière lors des promotions de livre car il faut bien « manger », de manière ponctuelle lorsque d’autres journalistes s’intéressent à l’origine du scandale, de manière heureusement rare en cas de décès accidentel ou de prises d’otages, la lumière des médias vient les effleurer…
Mais ces hommes et ces femmes savent retourner en toute humilité à leur labeur sans être aveuglés par les projecteurs, ni corrompus par les ponts d’or d’éventuels admirateurs privés.

Hommage à eux, les Taponier, les Ghesquière, les Bourrat, les Poveda, les Nérac, les Politkovskaïa, mais aussi les Pierre Péan, les Fabrice Lhomme, les Bernard Nicolas, et tant d’autres inconnus qui se reconnaîtront.
Honte aux autres, anti-modèles des étudiant(e)s en journalisme, préférant les caméras et micros au terrain, bouffons aux grelots et à l’égo surdimensionnés, phagocytant les temps de parole au détriment des premiers.

Trop d’informations tuant l’Information.

Droit de Réponse
MAJ 10/10/2010: Précisions de Mr David Abiker par mail
« Juste pour vous informer que ne pas être remuneré a été la condition de ma participation pour le plaisir au jeu de Microsoft. Ni gadget, ni cheque avant pendant après. Je ne leur dois rien. Donc j’aimerais que vous en teniez compte avant votre prochain papier sur « la verification des sources de l’editorialiste citoyen »… C’est pas politique mais ça peut être utile avant de suggérer des choses fausses à ses lecteurs. »

Mr Abiker fait donc des ménages bénévolement pour une grande multinationale comme Microsoft.
Original… Pour répondre à la question posée, « combien pour votre prestation? », 0 euro pour M Abiker cette semaine au Microsoft Days. C’est tout à son honneur.

Publicités

14 réflexions sur “La France Malade de son Journalisme

  1. Mazette !
    Ça, c’est ce que j’appelle du pondu de chez pondu car quand CPolitic pas content, lui toujours faire ainsi ! ;-)

    Bon, ben, du coup j’ai balançé ma téloche par le fenêtre, jeter mon p’tit poste radio aux chiottes, me suis crevé les yeux pour ne plus lire et vais de ce pas résiler mon abonnement haut-débile.
    Il me reste juste à trouver une grotte à louer.
    ;-)

    Bon dimanche !

    au passage : à cpol’ rectifié sur mon blog ! merci pour la vigilance !

    J'aime

  2. Cpolitic vient de publier son meilleur billet, à mon avis.

    Le système est plus fort que nous car il a l’argent, le pouvoir, les médias, les instruments de propagande, etc.

    Mais en revanche, mardi 12 octobre 2010, nous pouvons frapper le système à son unique point faible :

    son portefeuille.

    Voici la vidéo la plus importante de l’année 2010 :

    Regardez-la vite : elle est en train d’être censurée de partout.

    J'aime

  3. Il existe deux pays au Monde dans lesquels les média appartiennent à des groupes industriels (vivant des commandes de l’état pour tout ou partie) : l’Italie et la France. Il y a deux pays qui sont la risée du reste de la presse internationale, en raison des gesticulations de leurs présidents : l’Italie et la France . => CQFD ???
    Sinon OK avec l’article sauf en ce qui concerne JF Khan et Marianne : ce journal n’appartient à aucun groupe industriel, il n’est pas primo dépendant de la publicité, il n’a pas besoin d’abonnements avec une montre et une mini-chaine radio pour se vendre, il ouvre régulièrement ses colonnes à des éditorialistes qui ne partagent pas ses idées (cela ni le Figaro, ni l’Humanité ne le feront jamais) et Jean François Khan n’a pas toujours la même opinion que son comité de rédaction (CF au moment du vote sur la constitution européenne) Alors de grâce CPol, il y a bien des journaleux aux ordres sur lesquels il faut tirer à boulets rouges , mais sur JFK non !!! Même s’il a fait de la politique au Modem, mettant par là en application son idée que « La Révolution se construira au Centre », il n’a jamais donné d’ordre à ses journalistes pour qu’ils soutiennent sa campagne et il s’est clairement expliqué dans le journal . Il n’y a absolument rien de commun entre un Lagardère qui se sert de son groupe Média – Europe 1- pour ses commandes industrielles ou un Dassault au service éhonté de Sarko avec le Figaro et un journaliste qui a su créer un espace de liberté et d’indépendance, devenant ainsi le premier news magazine en France, loin devant les historiques ont, Express et Nouvel Obs !!!!!

    J'aime

    1. @ErvéDo
      Depuis le temps que cet article trottait dans la ch’tite tête… ;-)

      @BA
      Merci pour le compliment…au moins l’article suscite de l’intérêt même des personnes visées. (cf mise à jour)

      @Loubomyr
      Pour reprendre votre expression: De grâce Loubomyr, comprenez qu’un journaliste ne peut s’exprimer dignement qu’en étant « indépendant » de tout parti, de tout syndicat, de tout groupe privé. JFK devrait choisir entre ses deux métiers, le cumul n’étant jamais bon.
      Le seul point commun c’est l’absence d’indépendance.
      On imagine mal Marianne avec un numéro au titre évocateur du style « Bayrou collaborateur du National Sarkozism ou profiteur du désespoir français? »
      Dans votre liste de pays, n’auriez vous pas oublié…la Russie?

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  4. « Joli résumé de l’état du journalisme en France:
    Fabrice Lhomme c’est plutôt scandales Méry, Karachi, Woerth…à Mediapart.
    Guy Birenbaum c’est plutôt speech sur Chatroulette… à Europe1
    Le même genre de comparaison que feu Patrick Bourrat et Jean-Marc Morandini
    Quant à choisir, y’a pas photo!
    Par contre, d’après la bio, il aurait fait tomber Plenel au Monde, et finalement, Plenel le prend dans ses équipes chez Mediapart. Pas rancunier, le Edwy.
    A moins qu’il n’y autre chose derrière? Plus d’infos? »

    Oui un résumé assez efficace, en effet. La rancune existe forcément, donc il doit s’agir d’autre chose, oui :)

    J'aime

  5. Je persiste et je signe pour dire que JFK a su parfaitement faire la part des choses entre son métier de journaliste et patron de presse d’une part et son engagement politique d’autre part.
    Par ailleurs -et en changeant complètement de sujet – nous pouvons avoir une pensée pour Irma la Douce qui nous a quitté cette semaine. Aller de ce rôle mythique à celui d’une brave tantine appréciant la vodka dans « Plus belle la vie » en passant par quelques chansons grivoises, voilà une carrière pour le moins ecléctique ; sourions donc avec les Nuits d’une demoiselle http://www.dailymotion.com/video/x3o0wf_essai-colette-renard-les-nuits-dune_music ou sa version très personnelle de « Ah vous dirais-je maman » http://www.youtube.com/watch?v=WNqBrOpUPe8 – Bonne semaine à toutes et tous

    J'aime

  6. @Loubomyr
    « JFK la part des choses entre son métier de journaliste et patron de presse d’une part et son engagement politique d’autre part. »
    Pourquoi dites-vous cela, vous vivez dans JFK? Vous êtes son subconscient? Quels éléments avez vous pour affirmer cela?

    Cdt,
    Cpolitic

    J'aime

  7. Les éléments sont simples : il suffit de relire ses articles et ceux des autres membres de la rédaction de Marianne, en particulier lors de sa campagne électorale aux européennes. Vous ne m’enlèverez pas de l’idée qu’il représente en plus moderne ce que l’on appelait autrefois « l’honnête homme »; Cette campagne, c’était vraiment pour lui l’occasion d’essayer de faire passer ses idées de « révolution par le centre » Et vous de quels éléments factuels, sinon la force de vos convictions, disposez vous pour affirmer le contraire?

    Quant au mélange des genres, il en existe au sein du gouvernement comme par exemple le distingué Luc Chatel !!!!Même s’il n’est pas journaliste aux ordres à TF1 ou au Figaro, Luc Chatel , porte parole de la Voix de son Maitre et ministricule de l’éducation, cultive avec un art consommé le mélange des genres au moins sur le plan de la dialectique. Il a réussi ce matin, lors de sa prestation à Antenne 2 à :
    1- Se foutre de notre gueule comme le fait habituellement Xavier Bertrand.
    2- Manier la langue de bois avec la même virtuosité que Jean François Coppé.
    3- Jouer au grand méchant loup comme l’Auvergnat Gaffeur qui se prend pour le ministre des flics.
    Et ce, en moins de cinq minutes et en déclinant la même expression consistant à « faire appel aux sens des responsabilités ou à la responsabilisation » de différents acteurs concernés :
    1- Les centrales syndicales, à propos des grèves qui pourraient se durcir.
    2- Les ravisseurs africains, au sujet d’une des otages, malade.
    3- Les parents de lycéens qui se joignent aux manifestations et au mouvement qui commence dans les lycées et collèges.
    Chapeau l’artiste, maîtriser l’art de la manipulation à ce point tient du chef d’œuvre !!! Monsieur le Ministre au lieu d’être à l’Education Nationale, vous feriez mieux de vous faire recruter dans une agence de publicité –il y en a dans l’entourage bling bling de votre patron, donc çà ne devrait pas être trop difficile – Vous y feriez merveille mais à une condition : savoir interpréter des sondages non trafiqués et écouter la demande des clients et du marché !!! Et là je pense que vous devrez auparavant suivre un stage intensif de réorientation professionnelle ou vous adjoindre les services d’un coach (de préférence spécialisé dans les autistes) ; car là, au sujet de votre sens de l’écoute, il y a vraiment du boulot.

    J'aime

  8. A cette liste il faut ajouter les journalistes qui prennent clairement parti contre le gouvernement en orientant leurs reportages et commentaires. Sans oublier ceux du service public qui font grève au lieu d’informer les français.

    J'aime

  9. Si un journaliste politique anime un meeting politique gratos, on pointera son manque de déontologie.
    Si un journaliste informatique (ici Akiber) anime un jeu-pub pour MS, même gratuitement, pourquoi n’arriverait-on pas à la même conclusion ?

    J'aime

  10. @cpolitique
    Si vous voulez dire qu’il n’écrit pas d’article sur le fonctionnement des clés USB, d’accord. C’est un journaliste nouvelles-tendances-multimedia-internet-social-netmachin qui, sur Europe 1, passe son temps à parler de Facebook, société dont Microsoft est actionnaire. Il peut-être amené à porter des jugements sur MS dans le cadre de ses chroniques. Attention, je ne dis pas que sa liberté de parole a été ou sera restreinte. N’est-ce pas. On a pas de preuve. Est-ce que la liberté de parole de Catherine Nay est altérée par son concubinage avec un ministre UMP ? Non. Alors. Donc tout va bien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s