Diplomatie: Pauvre Nicolas, Pauvre Gouvernement, Pauvre France

Vraiment pas de chance. Hier fut même une journée noire pour le National Sarkozism. Un drame humain pour tous les sarkozistes, une journée à oublier.
Pensez donc…

Le 1er Couac
Le petit gourou nerveux s’est invité à Bruxelles pour s’expliquer sur ces récents propos mais aussi pour faire une tête au carré à la Viviane Reding, qui allait entendre parler du pays, de la France comme du sien, le Luxembourg.
Manque de chance, mini-facho s’est pris le bec en « off » hors des caméras et micros officiels avec un certain José Emmanuel Barroso. Un comble quand on sait que le PSE comme le PPE (dont l’UMP fait partie) ont participé activement à la réélection du responsable de l’état actuel de l’Europe.
En fait, tout a débuté lors du déjeuner où la tension était pourtant redescendue d’un cran après les excuses de Viviane Reding. Sauf que Nicolas 1er de Nagy-Bocsa, Roi de France a voulu en rajouter une couche, en prétendant qu’elle avait « injurié, blessé, humilié » le pays, oubliant par la même que Sarkozy n’est pas la France, que le National Sarkozisme n’était pas la France et que, au contraire, Sarkozy humiliait son propre pays et son propre peuple avec telle politique abjecte.
Le sang du président portugais de la Commission européenne n’a fait qu’un tour: il a en outre exigé des excuses à la suite des dénégations de Pierre Lellouche, lobbyiste intronisé diplomate en Sarkozia, ayant nié le rôle de gardienne du droit européen à Mme Reding. Encore un incompétent à un poste clé…
« Une explication mâle et virile » pour le premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker.
« Un échange violent «  pour le Premier ministre bulgare, Boyko Borissov.
Preuve s’il en était besoin que Nicolas Sarkozy n’a aucune des qualités requises pour occuper le poste de président de la République. Car même dans les pires situations, le « self control » doit toujours demeurer. On sait depuis bien longtemps que Nicolas n’en a aucun.

Sarkozy fou

Le 2ème couac
Comme à l’accoutumée, par générosité, plutôt que de se débrouiller avec ses propres emmerdes, Nicolas fout dans la panade ses collègues. C’est ainsi que la diplomatie sarkozienne a trouvé opportun de mettre l’Allemagne dans l’embarras avec:
« Mme Merkel m’a indiqué sa volonté de procéder dans les prochaines semaines à l’évacuation de camps. » « Nous verrons à ce moment-là le calme qui régnera dans la vie politique allemande. » « J’ai été très sensible au soutien complet, total et entier, une fois encore, d’Angela Merkel. »
Problème: tout est absolument faux. Mme Merkel niera en bloc ces accusations calomnieuses.
Une belle embrouille d’autant que la chancelière est du même bord politique que le bouffon français: néoconservateur du PPE. Comme quoi…

Une scène de la vie politique à l’opposé de ce que peut relater le JDD.fr. En effet, on peut y lire des échanges courtois, des excuses dans tous les sens, Reding vers Sarkozy, Barroso vers Sarkozy et un apitoiement de petit Nicolas ayant regretté « Les mots dégoutants, honte, l’évocation des juifs (..) c’est quelque chose qui nous a profondément choqué »

Pauvre Nicolas! En plus des actes odieux de destruction de caravanes, bafouant la législation la plus élémentaire sur la propriété d’autrui, la politique Sarkozienne a pourtant montré son véritable visage ces derniers jours avec un mode d’emploi de la chasse aux Roms, une sorte de notice de la traque où ils n’étaient pas chassés explicitement parce qu’ils étaient dans l’illégalité mais in fine parce qu’ils étaient Roms.
Et devant la légèreté intellectuelle des CRS, on imagine aisément les conséquences catastrophiques que de tels propos punis pénalement peuvent engendrer. Car en France, il y a encore des lois, celles de la République!
Alors que le président de l’Assemblée National se plaignait de l’obstruction des députés d’opposition, ayant interpréter à leur manière le règlement de l’hémicycle, l’UMP fait bien mieux: il manipule le code pénal français pour stigmatiser une minorité et pratiquer un véritable « contrôle social ». Marianne en pleure de honte.

Revenons sur le terme de « Déportation » employé par Viviane Reding qui a choqué Nicolas. Nul besoin de s’excuser, car à lire la définition, la gardienne des Traités malgré son origine luxembourgeoise, a parfaitement utiliser le mot dans le bon contexte.
Déportation signifie « action de chasser quelqu’un, plus souvent un groupe de personnes, de son territoire ou de son pays, en le maintenant en captivité ou non. »
Les Roms et autres tziganes étant des citoyens européens depuis le Traité de Lisbonne – pourtant tant voulu par Nicolas Sarkozy, l’UMP comme l’aile dominante du PS – la police française chasse donc bien des gens de leur territoire: la fameuse liberté de circuler de l’espace Schengen, ce que reproche justement Mme Reding.
Alors certes cette liberté n’est pas appliquée en Roumanie comme en Bulgarie, mais depuis le début, le 14 juin 1985, la France doit s’y conformer et s’y conforme.
Messieurs Sarkozy, Lellouche, Kouchner, le peuple juif n’a pas le monopole de la discrimination ni de la déportation. Toutes nos excuses. Les Arméniens, les Acadiens comme les Tziganes en ont fait les frais aussi durant la seconde guerre mondiale, une époque rappelée par Mme Reding justement.
Comme une rafle ne signifie pas forcément arrêter un groupe de personnes portant une étoile jaune, mais simplement une « arrestation en masse d’une partie ciblée d’une population, faite au dernier moment, puis organisée par la police. »

Et d’entendre aujourd’hui, la diversion médiatique se mettre en place. Les con-municants de l’Elysée et de Matignon ont décidé que les médias devaient définitivement changer de sujet. La France est menacé par le terrorisme. Cette fois, Brice le dit tout haut.
Et si cela ne suffisait pas, histoire de créer un épais brouillard de polémiques, Herr Hortefeux nous fait l’honneur d’un florilège de propositions populistes à gogo: Récidive, jurés populaires, majorité pénale…

Cette politique populiste et ultra-sécuritaire, basée sur la peur, tout en oubliant les vrais problèmes (+12% de chômage en France en un an!), c’est justement Herr Sarkozy qui « est une injure, est une blessure, une humiliation, une outrance » faite à la France votre pays d’adoption, là où vos aïeux sont entrés illégalement.
Et quand on pense que 2010 était l’année européenne contre l’exclusion…

Sarkozy soutenu par Berlusconi
Sarkozy et Berlusconi

Le 3ème couac
Concernant les 2 premiers couacs, notre French Doctor nous glorifie de ses interventions sur Radio UMP:
« Les paroles de Mme la Commissaire (à la Justice et aux Droits fondamentaux, Viviane Reding) étaient inacceptables. Ou elle n’a jamais lu l’Histoire, ou elle ne sait pas de quoi elle parle mais de toutes façons c’était inacceptable » Le rappel précédent de la définition sur la déportation prouve que Mr Kouchner, consultant pour dictateurs africains, demeure dans le faux.
– sur la question des propos entre Sarkozy et Merkel, « L’Histoire tranchera. Moi, je n’ai pas assisté alors que j’étais là tout le temps »
– sur l’échange Barroso / Sarkozy, il minimise l’affaire « En politique, cela arrive souvent. Dans l’Europe aussi. Ce n’est pas un incident majeur, ils se connaissent très bien, ils ont beaucoup travaillé ensemble, MM. Barroso et Sarkozy » Mais bien sûr…
Plutôt que de continuer à perdre le peu d’estime qui lui reste, Mr Kouchner a pourtant d’autres chats à fouetter avec le 3ème couac: 7 salariés d’Areva enlevés au Niger dont 5 français.
Un événement tragique qui relance le grand problème géostratégique de la France. Notre beau pays n’est pas indépendant énergétiquement parlant.
Il doit en permanence trouver de nouvelles sources d’uranium, mines à ciel ouvert ou non situées à l’étranger, dans des endroits troublés politiquement et ici soumis au terrorisme. Déjà que les problèmes environnementaux liés à l’extraction du minerai d’uranium demeurent fondamentaux, pour les populations locales comme les salariés, tout autant que le stockage des déchets, il faut en plus assurer la sureté des installations et des équipes par des moyens militaires ou paramilitaires.
Tout cela pour assouvir le besoin vital des clients du n°1 mondial de l’énergie nucléaire français…nous.

En France comme au Niger, les mêmes problèmes avec 30 ans d’écart
borloo uranium areva

Le 3ème couac
Bien moins grave, mais très gênant, le compte Twitter du Quai d’Orsay piraté. Les vilains méchants ont eu le temps de tweeter d’odieux messages à l’encontre de la communauté Rrom. Eric Besson a évidemment nié toute participation à cette cruelle entreprise, d’autres on prétendu que le choix du mot de passe (« trouducul ») était trop simple …mais il faut avouer que cela écorne encore un peu plus l’image de la France sur la scène internationale.
Le « foutage de gueule » contre la France anti-internet de Sarkozy n’est pas prêt de s’arrêter…la preuve «La France mérite d’être boutée hors de l’Union»

la_vague_ump

Publicités

Une réflexion sur “Diplomatie: Pauvre Nicolas, Pauvre Gouvernement, Pauvre France

    1. @aliciabx
      Même si je me doutes pas que l’individu sait très bien écrire, l’intérêt d’un tel texte venant d’un strausskahnien pur souche (et donc un faux cul de première comme un faux socialiste) me semble plus que limité.

      @kamizole
      Un honneur que vous me faites là ;-) Et je suis évidemment sur la même longueur d’onde que vous concernant la suite de votre commentaire.
      Non ils ne se rendent pas compte, en fait ils s’en contrefoutent. Ils écraseraient des fourmis avec leurs doigts qu’ils seraient aussi soucieux.
      Le pouvoir et l’argent les aveuglent et les rendent totalement déshumanisés pour ne pas dire inhumains.
      Quant à Viviane Reding, elle a eu le cran de dire tout ce que tout le monde pensait mais n’osait dire. Bien plus courageuse que la feignasse molle de Barroso indigne d’occuper son poste, malgré sa colère bien tardive contre le couillon de service, notre parodie de président.
      A ce propos, un bel exemple de la franchise toute féminine que bien des hommes ne possèdent justement non pas: un moment il faut savoir taper du poing sur la table pour faire changer les choses! Il y a un temps pour tout, la négociation, la diplomatie et après l’action.

      J'aime

  1. Très bon article ! J’ai travaillé sur le sujet une bonne partie de la nuit… Il y aurait tellement à dire ! Ce serait risible de voir Sarko se ridiculiser si ce n’était l’image de la France et de la fonction présidentielle qui n’en était dégradée à un si haut point. Il n’a fait au fond que ce qu’il sait faire : gueuler et mentir, incapable de se rendre compte de l’effet produit.

    Je viens de lire en diagonale les réactions de la presse quotidienne française sur 20 minutes. La consternation est générale. Comme l’éditorialiste de l’Alsace, le « style Sarko » ne passe plus avec ses rodomontades et ses libertés prises avec le droit européen. Pierre Lellouche est tout à fait ridicule ! Un étudiant de droit le moucherait sans difficultés car il saurait (droit constitutionnel en 1ère année) et droit administratif général en 2eme année (TD obligatoires) que précisément d’une part les traités comme ceux de l’Europe s’imposent en droit interne (y compris contre la Constitution) et d’autre part qu’à l’exception des juges (Conseil d’Etat, Cour de Cassation et Conseil constitutionnel) qui apprécient la légalité d’un acte réglementaire ou d’une loi par rapport aux directives européennes et soumettent éventuellement en cas de difficulté d’appréciation une « question préjudicielle » à la Cour de justice des communautés européennes, le gouvernement n’est certainement pas le « gardien » des traités ! Il faut beaucoup de culot outrancier pour proférer telle ânerie.

    On devrait aussi rappeler aux Sarkozy, Kouchner, Lellouche et consorts que les Roms furent pourchassés par les nazis dans toute l’Europe et qu’ils subirent le même sort que les juifs (idem les handicapés, surtout mentaux, les homosexuels et tous ceux qui ne rentraient pas dans le moule). Les juifs n’ont pas le monopole de l’extermination – terme que l’on utilisait dans mon enfance et que je préfère nettement à celui de Shoa qui n’a d’ailleurs pas du tout ce sens mais veut dire : catastrophe.

    J’étais d’ailleurs tout à fait d’accord avec Viviane Reding qui a eu bien raison de se mettre en colère (pas à la façon outrancière et provocatrice d’un Sarko) et d’utiliser les termes de honte et de déportation. Parce que la politique de Sarko et autres ne ressemble que trop tristement à celle de l’Occupation et de la Collaboration. Se rendent-ils seulement compte qu’ils ont affaire à des être humains ?

    J'aime

  2. Il y a deux « pauvres » de trop dans le titre !!! Même si c’est de l’humour, on ne va quand même pas plaindre ce pauvre Nainpoléon et ce pauvre ersazt de gouvernement. Cela fait plus de la moitié (putain que la deuxième moitié va paraitre longue !!!) d’un mandat présidentiel qu’ils salissent la France et qu’ils envoient des boomerangs de plus en plus plombés et ils ne comprennent pas que çà leur fait mal quand çà leur revient dans la gueule !!!! Allons, allons, mes bons messieurs : qui sème le vent des chiottes récolte une tempète de m….. Je n’ai jamais trouvé aucune qualité à ce ramassis de misérables sauf une : savoir s’entourer de communicants ayant un certain talent. Maintenant, même çà c’est fini : à force d’employer toujours les mêmes recettes, çà ne marche plus : oser aller loin dans la com’ peut être une arme mais à condition de l’utiliser avec soin car à force d’oser on se retrouve dans la position célèbre : »Les cons, çà ose tout, c’est d’ailleurs à cela qu’on les reconnait. » Alors finalement on peut sans doute retourner le compliment « Casse toi, pauv’con !!!! »

    J'aime

    1. @Loubomyr
      Merci pour la remarque concernant « les pauvres » mais vous m’aviez déjà signalé ce manque d’ironie de votre part ;-)
      Même cause, même conséquence, même réponse: c’est de l’ironie pure.
      Ou si vous préférez « Pitoyable Nicolas, Pitoyable Gouvernement, Malheureuse France »

      Concernant les roms et les tziganes, oui, ils ont été comme beaucoup victimes de la barbarie nazie et de la collaboration de certains fonctionnaires français.
      En outre, ils ont aussi servi pour la libération du pays. Ne l’oublions pas.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s