Carla Bruni, Dominique Dord: Qui sème le culot récolte les brûlots…

Inutile de remonter jusqu’à l’année de triomphe du National Sarkozisme pour argumenter dans le sens du culot, source des brûlots. Non, l’actualité très récente, d’hier même, suffira. Le National Sarkozism étant ainsi.

1er exemple concret Notre Carlita, notre 1ère Dame de France bien aimée, reliftée de partout.
Coupable d’avoir osé défendre Sakineh, la jeune femme promise à une lapidation mortelle en Iran. Car pour que cette défense soit utile, efficace, il aurait fallu que notre Carlita le soit tout autant. Malheureusement les iraniens lisent les journaux, tout comme nous, veaux français que nous sommes, et plus certainement ceux de la presse mondiale, pas uniquement la « française » aux ordres du petit maréchal.
Ainsi Carlita ne possède pas seulement cette réputation sulfureuse née des postures pour le moins suggestives de son ancienne gloire des podiums. Non ce qui lui colle à la peau ce sont ses mœurs légères (drogue, alcool, polygamie…) voire sa mauvaise éducation.
Car autant sa vie privée ne nous regarde pas – comme dirait certaines personnes inconnues – autant confesser ses histoires de fesses à Michèle Obama pour justifier le retard de son mari à la dernière rencontre avec la Reine d’Angleterre, il y a de quoi être « shocking » Une belle réputation qui déteint forcément l’image de notre pays, qu’on le veuille ou non…jusqu’en Côté D’ivoire! Et en soit, avec un tel manque de bienséance (sans vouloir jouer les vierges effarouchées), nous avions déjà à l’époque des faits, une belle tâche de honte sur notre drapeau.
Parlons de cette polygamie. Notre 1er Dame de France a écumé le tout Paris avant d’en arriver au bras du plus puissant politiquement. Ce ne sont pas que des ragots, là encore la gauchiste droitisée s’en vante ouvertement. Le même genre de polygamie pourtant qui vaut à certains immigrés un obscur et injuste chantage à la déchéance de nationalisation… elle, cette fille de riche homme d’affaires, immigré italien.
Alors forcément quand les Iraniens ont appris que cette femme prête à coucher avec le plus offrant, le plus puissant dans l’instant du moment, osait barrer leur route d’ignominie et de lâcheté, ceux-ci ont sorti la seule arme qu’ils avaient: la décrédibilisation de la source.
Et patatra… aux yeux et à la face du monde, récoltant ce qu’elle avait semé, Carla Bruni Sarkozy s’est fait traiter hier de « prostituée ». Le respect eu égard à son nouveau rang de femme de chef d’état, en plus de rajouter une touche de réalisme, aurait été de rajouter « prostituée… de luxe » Mais les fanatiques religieux iraniens, déguisés en journalistes, ne sont pas réputés pour leur misogynie pour rien.
Pauvre Sakineh, finalement, car non seulement cette manœuvre de bobo parisienne (la sainte nitouche habite dans un quartier du XVI entièrement bouclé par les RG digne de la « gauche milliardaire ») ne l’a défend pas, mais en plus elle la discrédite voire l’enfonce à l’égard de son propre peuple. Merci beaucoup Carlita!

Pas prostituée, Carlita, travailleuse du Sexe!
carla bruni prostituée, pute ou travailleuse du sexe?

Egalement disponible en Escort-Girl
carla bruni prostituée, pute ou escort-girl?

2ème exemple concret : le nouveau trésorier de l’UMP. Bien qu’il n’en voit pas le moindre intérêt, le forcément honnête Eric Woerth a finalement daigné passer la main concernant son poste de trésorier de l’UMP. Intrinsèquement, avouons que l’intérêt paraît infiniment grotesque, dans la mesure où le conflit d’intérêts entre son poste de trésorier du plus pathétique parti de France et son ancien poste de ministre du bugdet, n’existe plus… le mal étant fait !
Enfin… Xavier Bertrand et Nicolas Sarkozy ont certainement voulu faire un plan com’ de plus.
Manque de chance ou véritable provocation, son remplaçant Dominique Dord a été… directeur de produits chez l’Oréal au milieu des années 80 (tout comme Luc Chatel d’ailleurs).
Ah il faut reconnaître qu’une belle paire de coronès ou une épaisse couche de connerie doit être nécessaire pour se permettre l’anecdote mais il en est ainsi…en plein scandale Woerth Bettencourt L’Oréal Banier. Plus c’est gros, plus ça passe dit-on… à voir si le déchainement des médias dès hier suffira, à moins que tout ceci ne relève encore de la diversion la plus infâme. C’est bien le genre de la maison.
L’intéressé, bientôt nouvelle star, a été membre du groupe inter-parlementaire Oser la famille, dirigé par la truculente… Christine Boutin. Serait-ce une technique de renvoyer un scandale aux amis de celle qui en a déclenché un beau, celui des retraites parlementaires et des salaires des auteurs de rapports? Qui sait?
Toujours est-il que, comme bon nombre de politiciens de l’UMP, le Dord semble bien loin de la blanche colombe d’après Wikipédia:
– Opposant virulent du PACS (même si au final, un PACS touche majoritairement des hétérosexuels, Mme Boutin souhaitait certainement défendre le marketing de l’Eglise de Rome)
– Abstentionniste (et pas abstinant ;-) lors de la fusion GDF Suez au motif original de « patriotisme économique européen »
– Défenseur de l’HADOPI « Je crois que ce texte sera difficile à appliquer concrètement, mais nous devons absolument donner un signe aux internautes afin qu’ils comprennent qu’on ne peut banaliser l’appropriation incontrôlée des œuvres des artistes ; je ne doute pas que nous reviendrons sur ce sujet pour améliorer ce texte encore perfectible »
– Cumulard patenté puisqu’en plus de ce poste de maire, il cumule dorénavant les postes et mandats de député UMP de la première circonscription de la Savoie, président de la communauté d’agglomération du Lac du Bourget, et trésorier de l’UMP (poste bénévole normalement). Jackpot à la fin du mois. Vous payez l’ISF, Monsieur?
A l’échelle locale, à Aix Les Bains dont il est le maire, il a même su tirer le tourisme de la ville « vers le haut de gamme » dans la plus pure tradition « bling-bling » du National Sarkozim. Un vrai militant-pratiquant.
Terminons ce tableau par la création de son mini-parti afin de recevoir de coquettes sommes d’argent, et cela en toute légalité à défaut de toute moralité.

A l’instar du lamentable Woerth, si ces deux loustics connaissent maintenant une « lapidation médiatique », ils devront ne s’en prendre qu’à eux-mêmes!

Publicités

Une réflexion sur “Carla Bruni, Dominique Dord: Qui sème le culot récolte les brûlots…

    1. @Lutopick
      Je rêve où Le Figaro tape… sur l’UMP! Enfin sur le National Sarkozism. ça sent le retournement de veste!

      J'aime

  1. Balle de Sakineh

    Quand je te dis je t’aime
    C’est que je t’aime vraiment
    Pour de vrai… parce que tu es ma vérité
    Quand je dis je t’aime
    C’est que je t’aime toujours, tout le temps, jusqu’à la mort
    Pour l’éternité, s’il en est
    Quand je dis je t’aime
    C’est que je t’aime indépendamment de tes défauts ou de tes qualités.
    Pas relativement, mais absolument.
    Cette illusion cette fiction, cette fusion, seul un Dieu pourrait la révéler… n’est-ce pas ?
    Et pourtant, l’amour n’a pas d’autre figure que celle de l’infidélité… de l’incrédulité ou de l’ éphémérité…
    Je vous demande pardon de vous laisser entendre que je suis la seule à aimer… Vous me direz : « qui fait l’ange, fait la bête… »
    Qu’il faudrait être bête pour avoir un électron pareil en tête.
    Oui… je suis bête… suffisamment bête pour vous dire que ce n’est rien d’autre que l’intelligence de l’amour :
    Accepter d’être bête, une fois rien qu’une fois mais une fois pour toutes…
    Parce qu’en amour, il n’y a pas, il ne peut y avoir de second degré…
    L’amour infini, fou, absolu… ça ne peut être que du premier degré…
    C’est une lettre qui a été retrouvée dans la poche de Sakineh.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Sakineh

    J'aime

  2. Qui sème le culot, récolte les brûlots et qui sème le vent récolte la tempête : après une relative accalmie estivale -malgré la lame de fonds Woerth Bettecourt Sarkozy qui ne demande qu’à se transformer en tsunami – la météo politico-politicienne prévoit une tempête de force 7 sur l’échelle du ras le bol du citoyen qui en mare d’être pris pour un con !!!

    J'aime

  3. Après le feuilleton Woerth, très bientôt le feuilleton Dord. Car le nouveau trésorier de l’UMP ne s’est pas contenté de faire un passage par chez LOREAL, à une période où, si on en croit ses déclarations, il était « étranger à la politique », tout en étant l’assistant parlementaire du député Michel Barnier. Cherchez l’erreur. Dord a aussi ses micro-partis pour contourner la loi sur le financement des partis (Action Savoie Première, créé dès 1997, et l’UPA, créé un peu plus tard).

    Le reste à découvrir sur les sites aixois que sont AIX HEBDO et LE JOURNAL D’AIX LES BAINS.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s