De Vichy à Sarkozy: Rafles en Banlieue Parisienne

Les policiers ont d’abord séparé les hommes, des femmes et des enfants, pour les placer en garde à vue. Les femmes se plaignant du déroulement des « opérations » se sont vues intimer l’ordre de cesser toutes formes de rébellion, sans quoi, elles n’auraient plus la garde de leurs enfants.
Ce court récit ne relate pas un dramatique fait divers de la grande guerre, ni un extrait du film la Rafle. Souvenez-vous d’ailleurs de ce gratin de peoples, en mars dernier, si pompeusement réunis autour d’une juste cause, toutes entrainées à dire « plus jamais ça »
Étrangement, aucune réaction de ces mêmes « VIP » du cinéma français, si engagées le temps d’un film, à l’encontre de la rengaine abjecte qui pourtant se déroule en ce moment même, sous nos fenêtres. Une fois les projecteurs éteints, il est vrai, la magie du cinéma n’opère plus…
Non, ce récit constitue une reconstitution fidèle de ce qu’a vécu une minorité ethnique, samedi dernier à Montreuil. Oui, en France, en 2010, la police nostalgique des années 40, sépare de nouveau les hommes des femmes et menace ces mères de prendre leurs enfants.
En même temps, il faut reconnaître que nous avons affaire à la fine fleur de la police: les CRS, le seul corps d’élite convoyant dans ses unités mobiles des fûts de bière, histoire de ne pas être trop réticent pour exécuter n’importe quel ordre (véridique).

Inutile de faire une parodie, les sbires du National Sarkozism s’en chargent
la

Réactions des politiques: Monstreux, Scandaleux, Barbares
Dominique Voynet, maire de Montreuil et sénatrice EE de Seine-Saint-Denis, « cela ne va rien régler au problème de fond », « Peut-être que les camps de Roms sont illégaux, mais comment faire autrement quand les aires que la loi rend obligatoire n’existent pas? » et d’ajouter « Si on veut que ces comportements cessent, il faut aussi offrir des perspectives aux communautés Rroms »
Eva Joly (EE) « Ce que veut Nicolas Sarkozy c’est le ‘gros rouge qui tache’ comme il l’a dit lors du débat sur l’identité nationale. Le tir de barrage contre les Roms et l’insécurité est de la même veine » […] « Sarkozy nomme des boucs émissaires. C’est très fasciste. Mais cela va lui coûter cher… Il va détruire la droite républicaine »
Jean-Luc Mélenchon (PG) décrit des « pratiques barbares » et une « politique discriminatoire ».
Jean-Pierre Grand, député UMP, certes Villepiniste: « C’est la méthode des rafles. Les hommes d’un côté, les femmes et les enfants de l’autre, c’est monstrueux. On n’a pas vu ça dans la région parisienne depuis les années 1940 »
On peut d’ailleurs s’émerveiller que la vigueur des propos soit plus intenses dans le propre camp UMP…
Mr Grand précise même « Ce n’est pas en faisant des charges de police violente et inhumaines qu’on va régler le problème (…) Le gouvernement n’a rien à gagner dans cette affaire. Il se colle une image abominable. »
Encore faudrait-il que l’information soit relayée. C’est bien simple: si vous n’avez pas eu vent des méthodes employées, seul le hasard peut vous apprendre ce fait divers dans les actualités, la blocage d’un pont à Bordeaux par 250 caravanes de gens du voyage, justement, faisant plus de raffut.

Car plus que le principe même, les opposants critiquent la méthode employée. Non seulement le ministère de l’Intérieur a attendu le mois d’août mais en plus il a collecté avec soin les plaintes précédentes des propriétaires de terrain ou de domicile, plaintes permettant les expulsions. Certaines remontent même à 2007. On peut donc envisager 2 choses: soit tout a été planifié durant plusieurs mois, soit cela fait 3 ans que ce même ministère (au gré des remaniements) a laissé volontairement pourrir la situation, voire les deux pour assurer une magnifique opération de propagande.
De toute manière, quelle que soit la planification, elle demeure ignoble tant par son machiavélisme que par sa cruauté.
En outre, dans un mimétisme troublant avec une certaine catégorie de militaires allemands et de « bons français », Herr Maréchal Hortefeux s’enorgueillit de faire du chiffre: « 40 camps expulsés en deux semaines ».
Les associations comme les journalistes s’interrogent: le seul moyen réaliste serait de compter également « les mini-terrains, les squats » Même les services du ministère ne semblent pas capables de donner le moindre détail sur ce décompte affligeant.

700 personnes se retrouvent du jour au lendemain, à la rue
Dans un élan de courage, le problème est donc déporté aux collectivités locales chargées de combler la lâcheté et l’irresponsabilité d’un Etat Sarkozien en déroute.
Ne soyons pas dupes, une telle vague d’expulsions demeurent complètement inefficaces pour traiter le dossier des « gens du voyage » et masque les échecs politiques, économiques et sociaux du National Sarkozisme. Une pratique bien connue des régimes fascistes, pour celui ou celle qui se souvient de son manuel d’Histoire dans sa jeunesse.
Et au final, ignorant la loi certainement, Herr Hortefeux ne doit pas oublier que les gens du voyage disposant d’un passeport européen, restent libres de circuler dans l’espace Schengen.
Car, quoi que certains d’entre eux puissent faire pour subvenir à leurs besoins, ils n’en restent pas moins des êtres humains et des citoyens européens.

A quand les trains?
Alors, après Montreuil, quelle sera la prochaine étape? Des listes, des camps de transit?
Puisque nous avons déjà les camps de rétention enfermant les enfants comme nous avions déjà eu le tatouage des gens contrôlés, une pratique certes locale et ponctuelle mais dans la triste lignée de celles vues à Montreuil. Plus modernes, nous avons également les jet-privés aux frais du contribuable, emmenant à l’abri des regards de voyageurs encore trop républicains voire humains, les sans-papiers. Et jusqu’en Russie, la France peut même se vanter de frapper les femmes enceintes immigrées. Des pratiques d’un autre âge, d’une autre époque.
Les vieux réflexes semblent décidément bien tenaces au ministère de l’Intérieur…« Rassurez-vous, C’est la Police. C’est la police Française. »

Alors toujours rien à dire à propos de vos collaborateurs politiques, Mme Simone Veil?

Des parodies proportionnelles aux abus commis
l'armée du crime hortefeux

Sources:
Le coup d’accélérateur d’Hortefeux pour faire décamper les Roms
Eva Joly et le « racisme d’Etat »
Roms: Les méthodes divisent
BORDEAUX – Impasse entre gens du voyage et autorités après une journée tendue

Publicités

Une réflexion sur “De Vichy à Sarkozy: Rafles en Banlieue Parisienne

  1. CPolitic

    J’ai du mal à imaginer ce que je lis. Où celà s’est-il passé et pourquoi et dans quel but, la séparation des hommes, femmes et enfants, je ne comprends pas ! Il y a des abus partout et on nage dedans de quelque côté où l’on se tourne, mais c’est tellement incompréhensible que j’arrive à me demander s’il n’y a pas déformation des faits ?

    On peut être contre des Gouvernements, contre les décisions, contre les lois, contre les hommes, mais il ne faudrait pas en rajouter pour faire bonne mesure… et on navigue sans arrêt entre ceux qui ont le pouvoir et les autres dont l’intérêt est d’enfoncer les clous et d’en rajouter pour faire bonne mesure.

    Alors entre tout ce mêli-mêlo qui n’est pas sans intérêt pour les uns et les autres, comment savoir l’exacte vérité, sans qu’il y est gonflage des actions ?

    Bonne journée grise dans l’ensemble
    amitiés
    genevieve

    J'aime

    1. @Geneviève
      Désolé, mais c’est la triste réalité, relayée aux infos: JT de France 3 d’hier soir 19h30 puis JT Arte, étrangement, bien plus détaillé.
      Aucune déformation, ni désinformation, malheureusement juste la triste réalité.

      @Lutopick
      Entre le karachigate, les différentes affaires politico-financière, et cette politique sécuritaire, oui, on peut dire sans se tromper, sans alerter inutilement les foules: oui, ils sont capables de tout.

      @MrPoison
      Merci pour le compliment. J’aurais préféré ne pas le recevoir et ne pas écrire un tel article.

      J'aime

  2. C’est abominable ! Mais si on peut se dire qu’ils sont arrivés au pouvoir en utilisant le mensonge, la corruption et le populisme, il est effrayant de constater qu’aujourd’hui « ils » peuvent se permettre tous les excès sans rencontrer de véritable opposition; car quand leur mandat sera en jeu, jusqu’où iront-ils pour conserver le pouvoir ? De quoi seront-ils capable ? De tout ?

    J'aime

  3. 1942: tout le monde finissaient asphyxiés avec la gorge brûlée et mouraient dans d’atroces souffrances.
    2010: tout le monde est délogé ou arrêté puis relâché sous 48h.

    Merci de respecter les victimes au lieu de répéter tout ce que disent tes amis libertaires.

    J'aime

    1. @Antoine

      Pourquoi réduire les barbaries du régime nazi à « asphyxiés avec la gorge brûlée et mouraient dans d’atroces souffrances. »?
      Non, la séparation des couples avec enfant suffit amplement. En plus des propos, des blagues racistes, d’un système corrompu, de la tentative de suppression du juge d’instruction
      Tout cela suffit à parler de système fasciste.

      Quant à parler de respect, tu perds ton temps à prêcher à un converti. Pour le côté perroquet, pas de chance, le texte comme les idées ou les images viennent exclusivement de l’auteur de ce blog ;-)

      J'aime

  4. @Antoine…la methode est la meme, la finalite differente mais pourqu’elle le reste il faut denoncer avant qu’il soit trop tard…quand un president ne respecte pas la constitution, la democratie, la republique sont en danger

    J'aime

    1. @Antoine

      J’ajoute à la judicieuse réponse de @djoser que Jean Pierre Grand a rappelé la définition d’une rafle à Mr Besson: « Arrestations massives faites à l’improviste par la police. »
      Nous sommes donc bien en présence de rafles!
      Après si cela rappelle des événements historiques…

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  5. @cpolitic: Fascisme: « un pouvoir fort, les métiers organisés en corporations, l’exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l’opposition et un contrôle politique extensif de la société civile ». Je ne vois donc pas un pouvoir fasciste. Dans ton cas ce serait plutôt « Dans son acception la plus large, le terme est employé pour disqualifier l’ennemi politique » oui. http://fr.wikipedia.org/wiki/Fascisme .
    Ne joue pas sur les mots, quand tu parle de rafles on a bien compris à quoi tu pensais…surtout avec l’étoile jaune !
    « Ne soyons pas dupes, une telle vague d’expulsions demeurent complètement inefficaces pour traiter le dossier des « gens du voyage » et masque les échecs politiques, économiques et sociaux du National Sarkozisme. » D’accord !
    « Et au final, ignorant la loi certainement, Herr Hortefeux ne doit pas oublier que les gens du voyage disposant d’un passeport européen, restent libres de circuler dans l’espace Schengen.
    Car, quoi que certains d’entre eux puissent faire pour subvenir à leurs besoins, ils n’en restent pas moins des êtres humains et des citoyens européens. » Re-d’accord !

    @djoser: ne respecte pas la constitution, la démocratie et République en danger blablabla on a déjà connu ça il y a quelques années. C’est du spectacle, vous vous croyez les supers-résistants du 21è siècle alors qu’il n’y a pas un seul danger qui pointe à l’horizon. Je sais que ça peut te faire verser quelques larmes de voir des personnes expulsées, mais on ne peut pas accueillir tout le monde. Redescend sur Terre, quant il faudra prendre réellement les armes tu verras ce que c’est un pouvoir fasciste. En attendant t’es dans ton canapé, ordi sur les genoux et on est bien loin de la situation des années 40.

    J'aime

    1. @Antoine
      – « un pouvoir fort »: le parlement (Assemblée Nationale + Sénat) acquis à la cause de l’hyper-président. Un pouvoir tellement fort qu’il cadenasse les médas. Un pouvoir tellement fort qu’il fait pression sur la justice.
      – « le rejet des institutions démocratiques et libérales » tous les amendements PS sont à chaque fois ignorés, le protocole maintes fois piétiné.
      – « l’exaltation du sentiment nationaliste »: le pseudo débat sur l’identité nationale, cette vague d’amalgame immigration = violence, on est en plein dedans!
      – « la répression de l’opposition » une garde à vue pour l’ancien rédac chef de Libé au motif de « diffamation »
      Inutile de copier-coller la méthode de mettre une définition si tu te contentes juste d’en conclure: Rien A Signaler.
      Et si tu ne  » vois donc pas un pouvoir fasciste », même avec ta définition devant le nez, tu as plusieurs possibilités: soit tu es aveugle, soit tu es naïf ou pire vraiment stupide. A toi de choisir l’une des 3 possibilités.

      « quand tu parle de rafles on a bien compris à quoi tu pensais » j’espère bien, j’ai mis une belle affiche de film, non retouchée, histoire que tu comprennes!

      « ’il n’y a pas un seul danger qui pointe à l’horizon » ça c’est ce que tu crois, avec ta vision. En 1939, ils disaient la même chose.
      Pour info: quand le vrai fascisme viendra, tout puissant et inamovible, il n’enverra pas de faire-part.

      « mais on ne peut pas accueillir tout le monde » magnifique cliché. On continue dans le profond. Tu nous gâtes question argument vaseux FN. Merci. Nous prenons des notes.

      J'aime

  6. – « un pouvoir fort »: je suis d’accord
    – « le rejet des institutions démocratiques et libérales »: les amendements PS sont votés ou rejetés c’est tout. Mais t’inquiète pas, quant ça les gênent ils se débrouillent bien pour appeler le PS à la rescousse (amendement de N. Dupont-Aignan pour la suppression des remises de peines)
    – « l’exaltation du sentiment nationaliste »: S’il te plait, tu sais très bien que c’est électoraliste, qu’il n’ont rien de nationaliste, ils sont même dans le camp de l’anti-France en détruisant ce pays autant qu’ils peuvent et sur tous les points (éducation, urbanisme, liberté, démocratie, Histoire, etc…). Un sentiment internationaliste tu voulais dire non ?…
    – « la répression de l’opposition »: je ne vois pas Martine Aubry au cachot, Cécile Duflot fusillée ou Claude Bartolone pendu par les ********. Mettre en garde à vue une personne c’est TRES LOIN de la répression de l’opposition des gouvernements fascistes, ne tombe pas dans le ridicule…

    « «mais on ne peut pas accueillir tout le monde» magnifique cliché. On continue dans le profond. Tu nous gâtes question argument vaseux FN. Merci. Nous prenons des notes. » Démontres-moi que c’est un cliché alors, vas-y au lieu de tomber constamment dans l’invective en stigmatisant (je sais que vous aimez bien ce mot) le Front National et ses soi-disant « arguments vaseux ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s