Sarkozia en Vacances: Micmac à Tire-L'arigot

Alerte générale. Planquez vous! La France n’a plus de gouvernement digne de ce nom. Il reste des miettes de ministres, des miettes de neurones corrompus par les idées fascistes et les conflits d’intérêts.
Ainsi pour l’été, Nicolas et François nous ont laissés la crème de la crème: Brice Hortefeux, Eric Besson et Frédéric Lefebvre.
Alors dès le départ de leurs compères, les pensées profondes ont fusé:

– Frédo nous offre un laïus entier sur la « question des étrangers » qui est un « problème majeur dans notre pays » avant de détailler ce qu’est pour lui un étranger.
Pour l’aider, en voici un exemple: J’ai 40 ans et je suis né en France de parents étrangers

Frédo dans ses basses oeuvres

– Brice se prend pour le sauveur de Gotham City… et nous transpose la scène à Grenoble. C’est moins clinquant mais on fait avec ce qu’on a. Toujours est-il que Herr Marechal semble aussi motivé qu’un certain Nicolas sur la dalle d’Argenteuil. Aura-t-il autant de succès que son furieux guide?
En tout cas, il a une arme au nom bien choisi: le GIR, Groupe d’intervention régional. De quoi faire trembler les racailles? Pas sûr…

– Eric, lui, compte bien mettre les étrangers hors de France en modifiant la loi pour rendre possible la déchéance nationale suivant les critères sarkoziens. Manque de chance, il semblerait qu’Eric détricote en fait ce que Besson son clone de 1997, a voté avec ses ex-amis socialistes:
« L’individu qui a acquis la qualité de français peut, par décret pris après avis conforme du Conseil d’Etat, être déchu de la nationalité française […] s’il a été condamné en France ou à l’étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et ayant entraîné une condamnation à une peine d’au moins cinq années d’emprisonnement. »
Et ces mêmes anciens amis se rappellent à son bon souvenir. Mme Guigou précise ainsi que cette loi était une simple mise en conformité avec les textes européens signés par la France. Quoi de plus normal donc?
Comme à l’accoutumée, polémiques sur polémiques, petites phrases sur petites phrases, les charognards fascistes du National Sarkozism ont ainsi tout l’été pour s’adonner à leurs passions la plus primaire: la chasse aux étrangers et autres sans-papiers.

Serait-ce le prix à payer pour d’une part récupérer une once de popularité auprès de l’électorat frontiste (toujours aussi brillant intellectuellement) et pour, d’autre part, faire ronger aux médias un autre os que les scandales politico-financiers de début juillet? A voir…
Toujours est-il que, selon les meilleurs spécialistes, la future modification législative demeure INCONSTITUTIONNELLE. Pas sûr que les majuscules suffisent aux UMPistes pour comprendre ce que cela implique.

Et pendant ce temps-là, l’INSEE confirme par les statistiques ce que le bon peuple avait bien senti « profondément »: « la France a enregistré la plus forte baisse de l’emploi salarié depuis 1976. L’industrie affiche la baisse la plus importante.L’année 2009 aura été une année horribilis pour l’économie française. L’INSEE vient d’annoncer que près de 256 000 emplois ont disparu sur cette seule année. Soit un chiffre record depuis 1976!
Des commentaires Messieurs Estrosi, Messieurs Fillon, Madame Lagarde peut-être? Ah pardon, les vacances! Désolé…

micmac à tire-larigot sarkozy fasciste

Publicités

Une réflexion sur “Sarkozia en Vacances: Micmac à Tire-L'arigot

  1. « J’ai 40 ans et je suis né en France de parents étrangers »

    Ça ma retourné. A l’aube de mes 40 ans, le petit franchouillard de souche que je suis, né sans, statut de pupille de la nation que j’ai refusé à 17 ans lorsque mes ailes se sont déployées, je comprends avec une aisance sans nom le propos de ce qu’on nommer à présent le « stigmatisé ».

    Tout comme lui, j’ai honte de ce pays, tout comme lui je tourne le dos à certaines « facilités » (pas de couverture médicale, pas de couverture sociale, boulot système D), le « système » ne voulant pas de moi, je fais de même, je ne veux pas de lui, tout en participant, malgré moi à ce « système », un minimum, mais toujours malgré moi.

    Le film de Jeunet, pas terrible, est à l’image du mauvais scénario politichien dans lequel on veut ne pas nous faire jouer et pas besoin de lunette 3D :

    – Despotisme
    – Décadence
    – Dégueulasse

    …En septembre, en attendant la suite du carnage il se peut… qu’arrive la limite…

    Bonne journée en ce vendredi déprimant plus qu’il n’en faut.

    Ervé.Do

    J'aime

  2. Oh lala…! Cpolitic & Hervé n’allez surtout pas lire Plume de Presse aujourd’hui, sinon vous pleurez. Lui aussi déprime. Mais c’est quoi cette ambiance ? Le Roy part en villégiature et le bon peuple déprime ? Allons, allez plutôt à la plage ça vous consolera et vous verriez, il n’y a jamais eu autant de yachts en baie de Saint-Tropez ! (je sais, je disais la même chose l’an passé, mais cette année il y en a encore plus.) C’est signe que le pays se porte plutôt bien, non ?

    J'aime

  3. Le Sarkozia Influenza est un rétro virus particulièrement virulent qui, une fois contracté se développe préférentiellement sur l’hémisphère gauche du cerveau, celui ou siègent la mémoire et le raisonnement logique. Par un curieux hasard (que l’on ne s’explique pas malgré les nombreuses études épidémiologiques) il ne semble se développer que chez des sujets présentant les caractères suivants : issus de la bonne bourgeoisie, disposant dans un égo surdimensionné par rapport à leur petite taille, ayant fait des études supérieures sans éclats, votant à droite mais avec un sens de l’aventure et du compromis (pour ne pas dire de la compromission), cultivant un sens aigu de la communication, ils savent manipuler aussi bien les concepts fumeux que les gens crédules. Les manifestations de cette maladie comportementale sont progressives mais remarquables :
    1/ Au cours de la phase d’incubation, également appelée campagne électorale, le symptôme essentiel consistera à élaborer un catalogue de promesses que l’on ne tiendra pas.
    2/ Dans la phase ascendante, dénommée également « mes deux première années au pouvoir », la maladie se manifeste par une poussée de fièvres diverses et variées (frénésie de visites sur le terrain, frénésie de votes de lois dans l’émotion qui s’empilent les unes sur les autres, suite ininterrompue d’engagements sans y mettre les moyens, volonté de s’afficher à égalité avec les maîtres du monde). On observe également une tendance aux tics nerveux, à la logorrhée verbale, à la pratique de l’insulte non maîtrisée et à la collectionnite chronique (stylos, montres, weekends bling bling ….)
    3/ La phase aigue se caractérise par une amplification des phénomènes déjà observés, avec une tendance à l’obstination dans l’erreur (du style soutien mordicus des bons amis englués dans de tristes affaires ou dénégation de faits vérifiés par la suite) et une recherche éperdue de nouveaux médicaments comme la quête de l’identité nationale ou la politique sécuritaire sans sécurité.
    4/ Dans la phase finale, le malade, fourbu d’avoir brassé tant d’air, miné pour avoir tout dit et son contraire, abandonné des siens qui n’en peuvent plus de soutenir un malade qui ne veut pas se soigner, finit par se retrouver seul et gonflé d’une bille amère après un dernier hoquet (une ultime campagne électorale qu’il termine en troisième position derrière un opposant d’extrême droite et une coalition de progrès).
    Il est à noter cependant qu’il est possible de guérir de cette fâcheuse maladie : il suffit de développer, (par l’écoute attentive des sondages et la lecture pondérée de la presse non affidée), les capacités du cerveau droit, celui de l’imagination créatrice et de la conscience de l’espace. Une condition essentielle pour réussir ce programme : disposer d’un thérapeute capable de dégonfler l’égo surdimensionné du patient, ce critère prédisposant à la maladie semblant constituer le récepteur majeur au rétro virus susnommé.
    NB : article rédigé en toutes connaissances de causes en ce qui concerne ls polémiques sur cerveau droit et cerveau gauche => http://www.charlatans.info/droitetgauche.shtml

    J'aime

  4. CPolitic

    Les utilisateurs de ce blog sont tellement documentés que je me sens en perte de vitesse, et puis je me demandais s’il y avait quelqu’un au Gouvernement pendant les vacances ? et bien j’ai la réponse.

    Maintenant il semblerait que le mois d’août est le mois où l’on se dépêche de prendre les ultimes décisions de tous ordres, c’est le moment idéal où le soleil endort tout le monde, alors il faut en profiter et ce qui est fait ne sera plus à faire !… bref les augmentations pleuvent, et le sort des gens n’est pas le sujet n° 1 loin de là.

    Je voudrais souhaiter de bonnes vacances à Ervé avec mes félicitaitons pour le nouveau blog.
    bien amicalement à tous et toutes
    genevieve

    J'aime

    1. @Geneviève
      Mais non, il ne faut pas avoir cette impression. Le simple fait de venir ici suffit à vous documenter de manière impartiale.
      Effectivement l’été est souvent le passage approprié pour des lois et décisions abjectes. Les journalistes professionnels (ils en restent!) devant prendre aussi des vacances.
      Les scandales sortiront certainement à la rentrée.

      @Loubomyr
      Excellente description de cette funeste maladie. Nous avons déjà l’illustration ad-hoc:
      http://www.cpolitic.com/cblog/2009/07/26/nicolas-sarkozy-victime-dun-simple-malaise-vagal/

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s