Sarkozy, le Gendarme de Saint Tropez…à Grenoble!

Planquez-vous, l’huile bouillante sur un feu encore chaud, arrive! Petit Nicolas voulant faire jouer son autorité au maximum, veut en imposer et montrer « qui qui qu’est le plus fort » entre les racailles et lui.

Que va donc nous faire notre parodie de président lors de cette visite à Grenoble? Après les billevesées (car sans application sur le terrain) des « karchers », « racailles » et du dernier en date « la guerre », on peut imaginer un discours axé évidemment sur le sécurité avec des mots forts et « bruts de décoffrage » avec son lot de barbarismes propre à Sarkozy, le tout visant d’une part à rassurer les policiers et la population, mais surtout à faire peur aux vilains méchants jeunes caïds de banlieues.

Un « Cassez vous bande de jeunes cons? »
Sauf que ceux-ci ne sont pas des électeurs comme les autres, d’ailleurs voter ne doit pas rentrer dans leur priorité de part l’absence de retour sur investissement.
On conçoit volontiers que les « vilains djeuns » de ces quartiers, remontés comme des horloges suisses, ont certainement préparer quelques petites surprises voire provocations liquides ou odorantes pour accueillir comme il se doit notre gendarme, véritable clown aux mimics inimitables, grande gueule aux petits poings. Il paraît qu’une bouteille d’eau suffit, au pire une savate pourra faire l’affaire…

Concernant Grenoble, son maire PS soucieux de restaurer l’image de sa ville n’hésite pas à avouer aux journalistes son impuissance devant une telle débâcle de l’Etat sur son agglomération: en 2002, il y avait environ 720 policiers pour quadriller le secteur, en 2010 ils ne sont plus que 600.
Comment alors ne pas être dubitatif: d’un côté les paroles, paroles, paroles provocatrices, dangereuses, de l’autre la réduction d’effectifs et de moyens humains, matériels et financiers, dont les syndicats de policiers se plaignent les premiers.
Alors si la population n’est pas satisfaite, si les policiers ne sont pas satisfaits, c’est bien que le problème demeure ailleurs, face à une situation qui dégénère…certains voyous de la banlieue grenobloise n’ayant fait que suivre les traces des mafias historiques locales (corses, siciliennes…)
Par leur inaction, par leurs mensonges et autres promesses à l’égard des électrices et électeurs ainsi qu’à l’égard des professionnels de la sûreté, les politiciens en charge de la sécurité à toutes les strates de responsabilités (de l’Etat jusqu’à la collectivité locale), ces politiciens et autres haut-fonctionnaires demeurent aussi complices que les malfrats commettant de tels actes.

A croire que le Karcher devrait aussi être passé dans les préfectures, au ministère du racisme de l’Intérieur comme à l’Elysée.

sarkozy gendarme de saint tropez

Publicités

Une réflexion sur “Sarkozy, le Gendarme de Saint Tropez…à Grenoble!

  1. Ce qui va suivre n’a aucun rapport avec le sujet (quoi que – il s’agit aussi d’une variation sur le thème du ridicule qui ne tue pas), mais j’ai pensé qu’il pourrait être un complément utile pour ce week end et j’avais trop envie de partager mes réflexions avec les amateurs (au sens d’aimer) de Cpolitic . Les salles d’attente (médecins, dentistes, coiffeurs) ont ceci de commun, c’est qu’elles vous donnent l’opportunité de lire une presse que vous n’auriez certainement pas eu l’idée d’acheter. C’est comme cela que je suis tombé aujourd’hui en arrêt sur le numéro de cette semaine de Paris Match, fleuron de la presse Lagardéro-Zakozyste et en particulier sur un article sur deux pages sobrement intitulé « Affaire Bettencourt : Eric et Florence Woerth, un couple moins lisse qu’il n’y paraît » Imaginez ma surprise : la presse aux ordres commencerait elle à se rebeller ? Si c’est le cas, tout va au plus mal dans la Sarkozia !!!! Je vous passe la teneur de l’article qui ne fait que reprendre des éléments que l’on connaît depuis longtemps sur le Net !!!!! Mais le plus croquignolet de l’histoire, c’est que cette double page contient aussi un petit pavé intitulé » Kiosque international » et là c’est un vrai festival que je ne résiste pas à vous retranscrire intégralement. Jugez en par vous-même :
    The Economist – Royaume Uni – « Alors qu’il semblait que la situation ne pouvait être pire pour Sarkozy, elle s’est dégradée »
    Suddeutsche Zeitung – Allemagne « C’est triste pour Sarkozy et dommage pour la France »
    El Païs – Espagne « Ce qui a commencé comme une terrifiante affaire de famille a fini par se révéler la crise la plus grave à laquelle le président N. Sarkozy ait été confronté »
    Aujourd’hui la Maroc – Maroc « Etrange partie d’échecs où le président dans le rôle du roi, descend dans l’arène pour défendre son cavalier, Eric Woerth, des attaques de l’adversaire »
    Xinhua News Agency – Chine – « Des politiciens de droite ont bénéficié « des cadeaux » de Mme Bettencourt. Cette information, vraie ou fausse, finit de jeter la disgrâce sur un gouvernement déjà décrié »
    Ce florilège appelle plusieurs commentaires ou questions :
    1/ Vérification faite, ces journaux ne semblent pas réellement portés à gauche de l’échiquier politique mondial. Alors qu’en serait-il avec d’autres journaux ???
    2/ Si ces extraits reflètent l’intégralité des articles cités, alors quelle image désastreuse sur le pan international, même au travers de la presse de droite !!!!
    3/ Si au contraire, la rédaction de l’hebdo « du choix des mots et du choc des photos » a vraiment choisi des passages aussi « judicieux », quel message direct ou indirect cherche t-elle à faire passer dans une partie de billard à trois bandes ?
    4/ Enfin, ces articles datent du 7 au 15 juillet : alors, pourquoi avoir attendu au minimum deux semaines pour les publier ? Etait-il jugé plus sage d’attendre ce grand week-end de chassé croisé des vacanciers afin de limiter la casse tout en démontrant une certaine indépendance à l’égard de qui vous savez ?
    Si vous avez des réponses ou d’autres commentaires, ils sont les bienvenus ; en ce qui me concerne ces quelques lignes confirment mon malaise concernant l’image de marque dégradée de mon pays : ah on pouvait bien rigoler des Américains et de leur Bush, maintenant cela nous revient comme un boomerang !!!! Et grâce à qui ???……..

    J'aime

    1. @Loubomyr,
      Parce qu’un moment, la situation n’est plus tenable. L’info n’a pas de frontières physiques. Et à un moment donné il y aura un raz de marée de preuves allant toutes dans le même sens.
      Votre témoignage ne fait que confirmer un fait déjà certain: la censure est là bien palpable. Franchissez l’une de nos frontières, bien réelles, et vous verrez comment les médias étrangers voient la France et le Sarkozisme, comme Berlusconi. Ni plus ni moins. Enfin surtout moins grand.

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  2. Pour essayer de nous faire oublier ses turpitudes financiaro-électoralo-bettancouro-suisses, Nainpoléon se repositionne, une fois de plus, sur ce qu’il croit être un bon terrain de chasse aux gogos votant bien : celui de la sécurité. Un autre florilège =>
    Virile déclaration du Ministre de l’Intérieur du 27 Juin 2002 « Nous allons gagner la guerre contre l’insécurité ». Le même le 24 octobre 2002 « Il faut aller chercher les délinquants là où ils se trouvent. Il faut qu’on leur mène la guerre ». Puis autre déclaration du bravache le 14 avril 2003 « La guerre aux trafiquants doit se poursuivre ». Déclaration du soi disant chef des armées le 8 février 2008 : « dès demain, c’est une guerre sans merci qui sera engagée à l’endroit des trafics et des délinquants, et j’en assume pleinement la responsabilité ». Déclaration du 18 Mars 2009 de « la guerre aux bandes violentes » et le 29 septembre « d’une guerre sans merci contre le décrochage scolaire » puis le 26 mai 2010 engagement « d’une guerre sans merci contre la criminalité » .
    Evidemment toutes ces rodomontades sont sorties de la même bouche : celle du grand manipulateur en chef de la sécurité, celui qui fait une politique de plus en plus sécuritaire (combien de lois sur la sécurité depuis qu’il a été ministre de l’intérieur puis grand mamamouchi de la Franchouille?) en accumulant les échecs sur la sécurité. Putain, avec toutes ses déclarations de guerre, il a du vraiment s’épuiser, d’autant plus que les grands militaires disent qu’il faut savoir terminer une guerre; Alors si lui Sarko le Nain, déclare une guerre tous les six mois sans conclure ensuite de traité de pets, on comprend que les troupes s’épuisent et que toutes ces guerres qui n’en finissent pas, on finit par les perdre !!!!!
    NB : « toutes ces déclarations intempestives du nabot ont été relevées dans le Canard Enchainé de cette semaine, alors rendons à César …….

    J'aime

  3. Rien à ajouter au long plaidoyer de Loudomer bien documenté et j’ai du mal à me prononcer en ce qui concerne la sécurité, car quand on a été, à plusieurs reprises, l’objet de vols que ce soit les cambriolages, les vols de voitures, les vols de sac à main, j’ajoute, sans que votre situation laisse à penser que vous êtes riches, mais juste parce que vous êtes au mauvais endroit, ou dans une mauvaise banlieue, on a envie qu’il y ait une fin à ce genre de choses, et de mon côté, je pense que lorsque l’on a été victime, que l’on a perdu des choses auxquelles on tenait, on aurait tendance à vouloir que celà se termine le plus vite possible, on ne peut pas vivre cramponner à son sac, ses clés, à la crainte de devoir s’absenter, aux coups de fils intempestifs qui vérifient si vous êtes là ou en vacances etc etc…et j’en ai assez d’entendre que ceux qui se spécialisent dans ce genre de choses, sont des jeunes rebus de la société, ou autre argument que l’on avance pour atténuer les dépravations.

    Des policiers suppémentaires, ce serait justifié encore faut-il comme celà a été parfois le cas, que des cambrioleurs travestis en policiers ne se fassent pas ouvrir la porte et la suite vous la connaissez….

    Alors j’aimerais savoir si d’autres que moi sur ce blog ont fait l’objet de ces visites d’imposteurs qui viennent dans votre chambre à la recherche de tout et n’importe quoi et brise pour le plaisir, en dehors du fait que pour moi celà ressemble à un viol de l’intimité. Donc, pour moi, puisqu’une fois saisis, mes cambrioleurs ont été relâchés très vite, afin de pouvoir recommencer en toute quiétude, il me semble que la vie est suffisamment dure, sans qu’on la vive encore en ayant peur.

    Deux cambriolages ont eu lieu en début d’après midi, pour les voitures, elles ont été soit volées alors qu’elles étaient bien modestes, ou complètement désossées pour la revente des pièces, ou simplement lacérées avec des couteaux, le sac à main, arraché dans le métro, je viens d’apprendre encore dans ma famille un cambriolage dans le nord de Paris et combien comme moi ont à déplorer ces aggressions, alors pour moi quels qu’ils soient, il est temps de mettre le mot fin à ce genre de choses tout en sachant bien entendu, qu’il y a peu de chances que celà cesse !

    Je suis prête à entendre vos réactions en espérant que vous aurez compris les miennes.

    Bonne journée à vous
    genevieve

    J'aime

    1. @Geneviève
      RAS de mon côté chère Geneviève, juste une agression dans le train, plus de points de soutures que de mal. ;-) Aucun vol
      Mais on comprend évidemment votre désarroi voire votre dégoût quand les fautifs sont arrêtés…pour être relâchés quelques heures plus tard.

      Mais à qui la faute?
      Vice de procédure: les flics
      Bavures, racisme: les flics
      Procédure trop lourde et trop protectrice des suspects: les parlementaires et le gouvernement
      Pas assez d’effectifs, pas assez de moyens, prisons engorgées: les parlementaires et le gouvernement

      Et les (pires) malfrats, bien épaulés par des avocats véreux voire complices, ou connaissant bien leurs droits parviennent à passer entre les mailles du filet.

      On en revient globalement aux mêmes causes: celles et ceux qui nous gouvernent ont depuis des lustres failli à leurs tâches, qu’ils aient une grande gueule (ump & co), ou pas (ps & co)

      Cordialement,
      Cpolitic

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s