Corruption et Trafic D'Influence

Le doute n’est plus permis. Les avocats du diable devraient même en ravaler leur salive, s’ils possédaient une once d’Ethique. Car malgré tout, malgré la polémique, malgré les injures envers la nouvelle presse numérique, malgré l’affront fait au renouveau du vrai journalisme, malgré la facile diatribe contre un internet trop libre, l’accumulation des témoignages à charge, corroborée par les preuves matérielles (extraits de pv, fac-similés de chèque…) impose une seule et unique chose: la démission.

La démission, pourquoi? Non pour accepter la tempête médiatique et donc la culpabilité, puisqu’il y a présomption d’innocence. Mais au contraire pour que cette tempête se calme, que la Justice passe plus sereinement (nous sommes en Sarkozia ne rêvons pas) et que la République soit un peu moins piétinée.

Car là – non, pas cette gourdasse de Bruni – le feuilleton de l’été devient pénible. Au gré des révélations et aux yeux des pays étrangers, la France passe pour une véritable parodie de démocratie et même – comble du paradoxe – pour une de ces républiques bananières africaines que nous apprécions à décrier, nous les si fiers encore d’appartenir à la nation des droits de l’homme et du citoyen.

La démission du poste déjà sulfureux – car concomitant avec celui de ministre du budget – de trésorier de l’UMP ne suffit clairement pas à apaiser les esprits. Il aura fallu l’intervention grotesque et prévisible du nainpoléon devant un journaliste collaborateur pour que la petite pilule soit prise. La deuxième, bien plus grosse, car en lien direct avec l’honneur et l’importance du dossier des retraites, va devoir l’être aussi, le temps ne la rendra que plus indigeste.

Mais il est vrai que l’honneur au pays du National Sarkozism n’existe plus, puisque même sous les opprobres, les funestes mensonges en guise de défense sont légions… A lire les déclarations de Patrice de Maistre, Florence Woerth aurait clairement bénéficié du statut de son mari pour asseoir sa carrière et empocher un véritable magot: 140 000 euros annuels, plus une prime de 60 000 euros et une voiture de fonction. Ici, ni calomnies, ni farces et encore moins des fables, mais des faits aisément vérifiables. A des lieues de la « muraille de Chine » séparant soi-disant Bercy et Clymène.

Parallèlement au scandale Bettencourt, on apprenait dès hier que le gentillet laquais Laurent Wauquiez avait avoué se rendre à la City de Londres récolter des fonds auprès de généreux banquiers afin de financer son si précieux et si utile micro-parti, Nouvel Oxygène.
Le nom est cyniquement choisi! Justement, il nous en faut, nous, populasse de la France d’en bas, de l’oxygène pour absorber autant d’énormités, qui pour vous, messieurs et mesdames les politiques corrompus, vous paraissent si « normales ». Au mieux vous êtes les derniers des nigauds, et vous occupez alors un poste inadapté à votre handicap intellectuel, au pire vous êtes irresponsables et véreux.
Car nous, pauvres communs des mortels, deux questions se posent irrémédiablement à nous, dès qu’il s’agit de financement:
– d’où vient l’argent? Import / Export (drogue, arme, trafic d’êtres humains ou pire…) ?
– que devrez-vous faire en retour, pour remercier vos sympathiques et trop discrets mécènes ?

Car il ne faut pas être naïf qui dit financement, dit investissement, dit retour sur investissement, le fameux ROI.

Nous vous soupçonnions comme pourris, probablement jusqu’à la moelle, certainement par le fric. Les remises de Légion d’Honneur chaque année nous éclairaient un peu plus. Mélangés aux humbles et honnêtes serviteurs de l’Etat, d’associations ou d’ONG, les pointures de GDF Suez, Dassault, Bouygues, Veolia et tous vos amis des banques étaient et demeurent grassement et régulièrement récompensés.
Malheureusement pour nous, la réalité devenue accablante avec ces scandales plus palpables, prouvent par A+B, nos si visionnaires et pessimistes préjugés.

Alors Messieurs Woerth, Wauquiez, Sarkozy et autres joyeux pieds nickelés, n’attendez plus, démissionnez!

corruption et trafic d'influence, sarkozy woerth wauquiez eva joly

Rappel Wikipédia:
La corruption est la perversion ou le détournement d’un processus ou d’une interaction entre une ou plusieurs personnes dans le dessein, pour le corrupteur, d’obtenir des avantages ou des prérogatives particulières ou, pour le corrompu, d’obtenir une rétribution en échange de sa bienveillance. Elle conduit en général à l’enrichissement personnel du corrompu ou à l’enrichissement de l’organisation corruptrice (groupe mafieux, entreprise, club, etc…). C’est une pratique qui peut-être tenue pour illicite selon le domaine considéré (commerce, affaires, politique…).

Elle peut concerner toute personne bénéficiant d’un pouvoir de décision, que ce soit une personnalité politique, un fonctionnaire, un cadre d’une entreprise privée, un médecin, un arbitre ou un sportif, un syndicaliste ou l’organisation à laquelle ils appartiennent.

On distingue la corruption active de la corruption passive. La corruption active consiste à proposer de l’argent ou un service à une personne qui détient un pouvoir en échange d’un avantage indu. La corruption passive consiste à accepter cet argent. Un exemple classique est celui d’un homme politique qui reçoit de l’argent à titre personnel ou pour son parti de la part d’une entreprise de travaux public et en retour lui attribue un marché public. L’homme politique pourrait être accusé de corruption passive : il a reçu de l’argent, alors que l’entreprise peut, elle, être accusée de corruption active.

Publicités

Une réflexion sur “Corruption et Trafic D'Influence

  1. Oh que voilà un bien bon conseil ! Mais je doute qu’il soit suivi de fait, connaissant la bande de délinquants constitutionnels visée. Quoi qu’il en soit, nous nous mobiliserons en septembre et ce ne sera pas pour rien.

    Ah ça ira, ça ira, ça ira les sarközistes à la lanterne !
    Ah ça ira, ça ira ça ira les sarközistes on les aura ! ;-)

    J'aime

  2. Depuis le début de ce qu’il faut bien appeler maintenant l’affaire « Bettencourt-Woerth-Sarkozy », chaque jour, tous les jours, une nouvelle révélation, un nouvel élément d’information . Ce n’est plus une affaire, c’est un feuilleton du scandale. La vie politique en Sarkoland est à l’éthique ce que Secret Story est au 7ème art : une banalisation du mélodrame avec un mauvais scénario et une mauvaise direction d’acteurs dénués de talent. Cette succession ininterrompue de révélations permets aux chiens (et chiennes) de garde du régime de hurler au complot et de dénier la vérité en défendant mordicus le si respectable ministre (parce qu’il est le dernier rempart avant le chef?). Notons bien que les informations qu’ils ont niées hier, voire qualifiées de « fables » sont progressivement vérifiées. Le résultat c’est qu’aujourd’hui, les nouvelles révélations nous paraissent sinon vraies, au moins plausibles; Voilà le résultat des piètres opérations de com’ des Lefebvre, Morano et autres Bertrand => « Les chiens aboient, la caravane passe »!!!!
    NB : Dans quel régime cherche-t’on à museler la presse? à hurler lors de grandes opérations de com? à diviser pour mieux régner? à désigner des boucs émissaires? à travestir la réalité historique? à s’allier le grand capital? à demander des efforts au peuple avec des accents de grandeur? ….. vous avez la réponse dans vos livres d’Histoire et -malheureusement – dans la presse de ces mois de juin juillet 2010.

    J'aime

  3. Le feuilleton Bettencourt est en passe de devenir le scénario d’un prochain film et nulle doute que reconverti en film, il ne fasse un succès, et pour représenter Liliane Bettencourt, qui de mieux que Jeanne Moreau ? pour Eric Woerth, par contre je ne vois pas trop, mais je vais y réfléchir. Pour moi, cette histoire de dons d’argent d’une femme qui soulage les pôvres politiques à la recherche d’euros pour faire vivre leur parti, me distrait autant que les programmes télé actuels, on a au moins une nouveauté par jour, et les acteurs ne nous coûtent rien en ce qui concerne leurs prestations dans le feuilleton, car par ailleurs, ils nous coûtent assez cher de part leur train de vie.

    Lieutenant Loudomer, je vous ai comprise et je vous souhaite un bon dimanche.

    CPolitic, votre blog marche tout seul, il a un fameux attelage, Ervé et Loudomer à l’avant et une Genevieve qui essaie de suivre juste derrière !… alors il ne vous reste plus qu’à donner l’ordre du jour et la caravane part !…

    Bon dimanche
    amicalement
    genevieve

    J'aime

    1. @Geneviève, Loubomer

      Je vois que le 7ème art vous titille l’imagination ;-)
      Quant à l’attelage, de luxe, je peux vous garantir qu’il a encore de la route à faire avec le prochain article.

      Pour remplacer Woerth, je vois bien Michel Blanc, air niais et nigaud mais toujours sincère. Il le faudrait en un peu plus grand mais bon…
      La calvitie similaire aidera à le reconnaitre.

      Quant au régime qui cherche à museler la presse et copule avec la Grande et Infâme Finance, nous avons toutes et tous son nom sur le bout de la langue, pardon au bout du clavier. Un grand F… typique des années 30-40.

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s