Hier Soir, Sarkozy dans "Lie To Me"

David Pujadas servait hier soir sur France 2 à 20h15 pétante, la soupe à l’Ignoble. Malheureusement pour l’auditoire, aucune surprise sur le contenu du repas: soupe bien chaude, accompagnée de croutons démagogie, sécurité, impôts, tout en évitant les entremets piquants qui fâchent (karachigate). Evidemment un peu de poivre pour donner l’illusion du journalisme (les 30 millions d’euros rendus à Mme Bettencourt au titre du bouclier fiscal), en vain.
La tête d’ampoule poilue déguisée en journaliste, en attente d’une promotion à la rédaction de France Télévisions, a donc offert ce qu’attendait son patron suprême.
Quant à la forme, le dîner fut servi sur une terrasse de l’Elysée dans un décor sans fioriture, une table, deux chaises, une oeuvre d’art en fond. Dîner aussi indigeste que prévu.

Pour celles et ceux qui ont ratés ce moment de collaboration avec le National Sarkozisme – on attend avec impatience la réaction du syndicat de journaliste de France Télévisions – voici les phrases cultes de la soirée, phrases récoltées et commentées sur le live tweet de Mediapart, toujours aussi courageux et innovant.

20h24 Soufflons les bonnes questions à Pujadas: « L’affaire Bettencourt n’est-elle pas la preuve de l’inefficacité du bouclier fiscal, à propos de la fuite des capitaux? »

20h28 Nicolas Sarkozy arrive à confondre secrétaire d’Etat et ministre, juge et procureur. Bravo l’artiste!
Pujadas aborde le thème des dérives budgétaires (avions privés, cigares…) puis celui de l’affaire Bettencourt.
Sarkozy compare Christian Blanc et Alain Joyandet à des ministres. Certes ils viennent d’être virés manu-militari, mais pourquoi comparer de simples secrétaire d’État chargé du Développement de la région capitale pour le premier et secrétaire d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie à des ministres?
Sarkozy parle de « juge » en parlant du procureur Courroye. Pujadas, le reprend, mais Sarkozy se raccroche aux compétences plutôt qu’à la fonction occupée actuellement. Subtil et ridicule.
En outre, Pujadas parle d’un homme réputé proche de Sarkozy, et ce dernier de ne reprendre que le terme de réputé pour justement parler d’un procureur au-dessus de tout soupçon de part les inculpations d’hommes politiques de droite. Hommes de droite adversaires ou lâché par un certain Sarkozy…

20h31 Rappelons à Mr Sarkozy que, malheureusement, Mr Séguin « était » un homme remarquable. Un peu stressé Nicolas?
Pujadas rappelle la promesse de la République irréprochable, une promesse bien loin d’être tenue. La conversation dérive sur la Cour des Comptes. Sarkozy se vante d’avoir été contrôlé 3 fois en 3 ans, alors que ses prédécesseurs…jamais depuis 1958.
Peut être que, de part les abus sarkoziens faisant passer Chirac et Mitterrand pour des radins, ces contrôles sont plus que nécessaires?
Parlant de Cour des comptes donc, les noms de Didier Migaud et de son illustre prédécesseur Philippe Séguin sont abordés. Enormité, non soulignée par Pujadas, Sarkozy parle au présent de Philippe Séguin. Il y a pire comme erreur, mais cela choque.

20h33 Phrase culte: « Je n’ai pas le droit de céder à la fébrilité du commentateur »
L’inconscient du Sarkozy s’exprime. Petit Nicolas sort de ce corps!

« L’agitation du milieu » , « La valse des ministres, une image ridicule de notre pays ».
Les bons mots sont enchaînés aussi rapidement que les gabegies ministérielles.
Et Sarkozy de citer le dernier scandale politico-financier en…Grande-Bretagne.
C’est oublier que les ministres en cause là-bas ont démissionné dans la foulée sans attendre 3 longues semaines. Ce bottage en touche qui aurait échoué avec n’importe quel journaliste digne de ce nom, a évidemment réussi sans problème avec un tel laquais.

20h36 Soufflons les questions à Pujadas: Quid de votre nouvel avion à 176 millions d’euros par rapport à la politique de « ri-lance » ?

20h37 Nicolas récite sa leçon: avalanche de chiffres, pour tromper l’ennemi et l’amadouer. Tant de chiffres, tant de précision, l’interlocuteur a forcément raison…sauf si ces chiffres sont faux.

20h40 « On ne touchera pas aux impôts », « Le monde est un villaaaage David Pujadas »
Du grand Sarkozy. Paradoxal certes vu sa taille.

Nouvelle confusion: Nicolas Sarkozy mêle « entreprise » et « banques » Osera t il le dire en face d’un patron de PME? prélèvement particulier / entreprise alors que les 36mds du PS sont sur les banques et établissements financiers
Pujadas tente la carte de la proposition PS des 36 milliards d’impôts. Sarkozy attrape la perche « proposition PS = impôts nouveaux = honteux et impopulaires » tout en assénant une opposition mensongère: d’un côté les impôts des particuliers et ceux des entreprises. Or n’importe quel étudiant en économie, sait pertinemment qu’il y a (au minimum) une troisième catégorie, les banques et les établissements financiers.
Sarkozy confond donc, évidemment volontairement, banques et entreprises pour noyer le poisson et faire croire à l’auditoire que s’attaquer aux bankster, c’est s’attaquer aux entreprises et à la source de la création des emplois. Amalgame dangereux et fallacieux.

20h42 Nicolas Sarkozy sauveur des retraites, sauveur du monde. Magnifique!

Pujadas en preux chevalier ose le tout pour le tout…
« Est-ce que vous reconnaisez qu’il y a des métiers plus difficiles que d’autres? »

20h45 les polypensionnés Nicolas Sarkozy sort un lapin de son chapeau, auditoire médusé.
Là encore, pour embrouiller et aussi pour montrer la complexité et l’injustice du système – qu’il maitrise forcément – Sarkozy parle des personnes ayant changé de caisses de retraites au fur et à mesure de leur vie professionnelle. Une diversion pathétique.

20h46 « on travaillera tout l’été », « d’arrache pied »: impressionnant! Sarkozy, ce stakhanovist
A entendre Sarkozy, le reste de la France n’est qu’une bande de feignants, et le gouvernement mérite les salaires perçus. Courage, abnégation, sens du devoir, sacrifice à la patri des mots qui raisonnent sans être prononcés. Aucune crédibilité évidemment…

20h49 Soufflons les questions à Pujadas « Pourtant, les RTT ont permis la flexibilité du travail pendant la crise, et de limiter les licenciements dans les entreprises. Les RTT améliorent aussi le confort de vie.Pourquoi autant de critiques sur ces RTT, parce que d’origine PS » ?

20h51 Nicolas Sarkozy oublie que tous les chefs d’Etat d’Europe, en exercice à la même période, on subit les mêmes crises que lui! Bientôt un Sarkothon…
Sarkozy excuse ses piètres résultats par le fait d’avoir subit 4 crises en 3 ans de mandat, excuse digne d’un gamin n’ayant pas fait ses devoirs. Un peu de pitié même…
Ne reculant devant aucun massacre de la langue française, Sarkozy nous fait l’honneur d’un néologisme « rouiner » comprendre « ruiner », tout en tentant de faire croire que l’aide aux banques a rapporté de l’argent (sous-entendu beaucoup) aux contribuables. Dommage qu’aucune pénalité n’ait été prévue en cas de remboursements anticipés comme aurait su faire n’importe quelle banque à l’encontre de n’importe quel contribuable.

20h54 « Depuis que je suis Président, il n’y a plus de grèves de chercheurs » Mr Sarkozy ment à propos de « Sauvons la Recherche »: il n’y a qu’à voir la page d’accueil www.sauvonslarecherche.fr
La Gaffe de la soirée: Les symptômes d’un Alzheimer sont là, Sarkozy oublie la grève des chercheurs fin 2009.
Et preuve de l’incompétence, sinon de la servilité grotesque de Pujadas, celui-ci ne réagit même pas à l’énormité de Sarkozy.

20h55 Aucune réaction de Mr Pujadas à propos des grèves des scientifiques de la Recherche. Scandale en vue

lie to me sarkozy

20h58 Dommage que Mr Sarkozy ne soit pas aussi « juste » et tatillon sur ses dépenses privées payées avec l’argent du contribuable. Falcon 7X, nouvel Airbus, Ecrans Plasma à l’Elysée…
Sarkozy justifie la suppression du cumul de l’APL des étudiants à la demi-part fiscale des parents. Il lui semble illogique que puisque l’enfant étudie, il n’est plus à la maison, et donc il n’est plus une demi-part.
Nul doute que le syndicat UNI – pro Sarkozy – va avoir beaucoup d’adhérents en septembre prochain.

20h 56 « vous êtes un journaliste trop sérieux pour SE laisser aller à des formules »
Sarkozy parle toujours aussi bien la France, quant à l’arrogance et l’auto-suffisance, elles sont présentes à la moindre phrase.

21h00 « J’essaye d’être un homme honnête » Pourquoi essayer?
L’honnêteté semble être un but. Non un état de fait. Dommage…

« Je ne suis pas un idéologue » Ni un intellectuel d’ailleurs, ni un visionnaire, ni un président de la République digne de ce nom.

21h01 Feu Jacques Martin, ex-présentateur TV, ne doit pas être du même avis concernant l’honnêteté de Mr Sarkozy.

21h02 Soufflons les questions à Mr Pujadas : « Pourquoi vos amis financiers Mr Sarkozy ne sont ils pas revenus des paradis fiscaux? »

Sarkozy pose son atout, énième promesse, en annonçant un déficit ramené à 6% en 2012, 3% en 2013. Personne ne lui a dit qu’en 2013, il ne serait plus à l’Elysée…et que d’ici là, de nombreuses crises, politiques, financières, économiques, peuvent avoir lieu.

21h04 « Qu’est ce que c’est, que cette attitude… » Apprenez à respecter la langue de votre pays! Comme tous les enfants agités, une heure de concentration semble être impossible à tenir. Sarkozy se lâche un peu avec un joli barbarisme qui a dû faire bondir tous les orthophonistes et professeurs de Français.

21h08 Mr Sarkozy cite Saint Just…
Pour rappelle selon Wikipédia Saint Just « se distingua pour son intransigeance sous la Terreur. Il fut surnommé « l’archange de la Terreur » ou encore « l’archange de la Révolution ». »
Mais que font les conseillers du président? Pourquoi pas Jack l’Eventreur aussi?

« J’aime les journalistes passionnés » Si les journalistes en Afghanistan entendaient ça.

« il faut changer la gouvernance mondiale ». Quand on ne sait pas faire une maison, on n’essaye pas de construire un immeuble.

« En 35 ans, jamais on ne m’a accusé de quelques choses de sérieux… » Bip, bip, bip fait le détecteur de mensonges.

21h10 +1 point Godwin pour Mr Sarkozy « On ne va pas faire payer à l’Allemagne le nazisme jusqu’à la fin des temps. »
Sarkozy cire les pompes à Angela Merkel en citant en exemple, l’Allemagne.

21h12 Soufflons les questions à Mr Pujadas « Trouvez vous normal qu’un ministre de l’Intérieur, ministre des cultes puisse encore occuper un tel poste après une condamnation pour injures racistes? »

21h13 Les croutons de la soupe servie: démagogie, sécurité, impot et un peu d’immigration en guise de lait?

« Nous allons appliquer la suppression des allocations familiales » Oh quelle surprise…même si les études ont prouvé que l’absence totale d’efficacité.

Exemple problématique: citant des élèves recordman de l’absentéisme: « 600 demi journées d’absence à 2 », Sarkozy, n’a malheureusement jamais été ministre de l’Education Nationale car il saurait qu’il n’y a pas 300 jours d’école dans une année scolaire. Exemple mensonger, encore une fois.

« je suis impressionné par le nombre de jeunes qui sortent de l’école à 16 ans et qui ne font rien »

« La république irréprochable c’est la transparence »

« le bénévolat c’est fantastique »

Et de finir par cette révélation par un : « Vous n’êtes pas obligés de me croire. »
Rassurez-vous, personne ne vous a cru, Mr Le président!

Au terme du dîner, nul doute que les professionnels de la pyschiatrie en ont eu pour leur argent. Les télespectateurs, s’ils ont tenu jusqu’au bout, ont dû être malades devant tant de culot et de complaisance.
Mensonges, amalgames, auto-satisfaction, condescendance: du Sarkozy pur jus.

Et Europe 1, ce matin dans ses informations, de résumer l’intervention présidentielle en prenant l’avis…de militants UMP. N’en déplaise à un certain Birenbaum, qui vous unfollow immédiatement pour la provocation suivante, Europe 1 demeure bien la Radio UMP par excellence. Même si certaines des émissions (les carnets du Monde) tentent d’inverser la tendance droite, bien à droite, toute.

MAJ : D’après LePost.fr relayant le Télégramme, voici le commentaire du syndicat SNJ-CGT France Télévisions par la voix de son secrétaire général Jean-François Téaldi, à propos du travail de Pujadas:
Cette émission « a été une heure de communication sans opposition avec un journaliste KO debout face au président, un journaliste complaisant, incompétent sur les dossiers traités, notamment sur les retraites, et laissant Nicolas Sarkozy avancer des contre-vérités »
Alors oui, cent fois oui, pour sa collaboration au National Sarkozisme, David Pujadas a bien mérité sa récompense de la laisse d’Or

laisse d'or pujadas
Source Plan B

Publicités

Une réflexion sur “Hier Soir, Sarkozy dans "Lie To Me"

  1. Ah ! Et le fameux « soleil d’Austerlitz… » ;-)

    Pour paraphraser Seb Musset, hier soir on a eu « Pujadas, l’homme qui tua Vérité Balance. » ;-)

    Bonne journée à toutes et tous !

    Ervé

    J'aime

  2. Un petit détail au passage :

    J’ai trouvé qu’il avait pas mal de cheveux gris le gugusse ! Les soucis ? Sa grande Amie L’Oréalisée pourrait lui filer gratos une teinture tout de même ! Il le mérite bien ! ;-)

    J'aime

  3. Erve Do,

    Vous arrivez à me faire rire, car les cheveux grisonnants c’est ce qui fait craquer les femmes, alors Nicolas est au courant et logiquement il est passé du brun subitement au grisonnant, alors je dirais il a renoncé à la teinture ?

    CPolitic,

    J’ai admiré votre « porte à porte » et comment vous savez décortiquer un homard !… pour ma part, si j’ai trouvé le journaliste passablement endormi par l’air frais de la terrasse de l’Elysée, je n’ai rien appris que je ne savais déjà venant de Nicolas si ce n’est qu’il aime toujours les magots et non les mégots, qu’il défendra toujours les fortunes et qu’il nourrira les foules avec des denrées périmées.

    Alors il va resserrer les rangs prochainement, et il nous reste à prendre des forces pour faire face à la rentrée à un remue-ménage avant la pause de Noël et donc pour moi, on continue les affrontements indispensables.

    Bien amicalement
    genevieve

    J'aime

    1. @Geneviève
      C’est bien le drame: encore une intervention inutile de Nicolas, tout comme son mandat…sauf pour ses amis financiers.

      @Ervé
      Si on pouvait arrêter la dragounette sur ce blog ;-)

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  4. Bonjour Geneviève !

    « Vous arrivez à me faire rire »

    J’en suis plus que ravi ! ;-)

    « …les cheveux grisonnants c’est ce qui fait craquer les femmes… »

    N’est pas Georges Clooney ou Richard Gere qui veut ! ;-)

    « …il a renoncé à la teinture ? »

    Pas aux enveloppes en tout les cas ! ;-)

    « …CPolitic,

    J’ai admiré votre « porte à porte » et comment vous savez décortiquer un homard !… »

    On ne peut pas en dire autant du découpage en règle du saucisson pinard ! (joke) ;-)

    Amitiés,

    Ervé

    :-)

    J'aime

  5. Non, je n’ai pas regardé ce lamentable galimatias communiquant raté car je savais déjà ce qu’on nous servirais : de la langue de bois pimentée de mensonges par le grand brasseur d’air accompagné d’un Pujadas qui est au journalisme ce que Zahia est à l’art de recevoir.
    Pourquoi perdre son temps avec ces conneries et le reperdre en commentaires : ce soir là, il y avait mieux à faire : écouter de la musique, lire un bon polar, recevoir des amis, enfin avoir une occupation qui nous coupe de la grisaille malgré la saison ; car finalement le petit Nicolas aura réussi un réel challenge : nous rendre tristes les mois d’été !!!! Le sarkozysme, c’est l’automne permanent de la saison politique et quelque soit son successeur ce sera l’hiver, un hiver très rigoureux !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s