Le "Populisme", Point Godwin des Politiques

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, mais qui ne vont pas tarder à le savoir, le point Godwin vient de cette fameuse loi de Mike Godwin précisant que « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s’approche de 1 »
Ainsi le nazisme et ses ravages constituent une sorte d’échappatoire facile pour mettre un terme au débat le plus difficile. A voir comme une sorte de technique pour achever irrémédiablement l’adversaire au risque d’en paraître ridicule.

Et bien justement, quand il est question de ridicule, celui qui malheureusement ne tue pas, nos politiciens répondent toujours « présent ». Pour faire original, et moins caricatural, Hitler et ses fanatiques écervelés ne sont pas cités mais étrangement, nos gladiateurs médiatiques préfèrent rappeler les racines du mal, le moyen par lequel le fascisme arrive à chaque fois au pouvoir: le populisme.

Le populisme? Comme nous le rappelle si bien notre Wikipédia, c’est « prendre le parti du peuple contre le politique » et sorte de démagogie puissance 1000, l’ultime arme fatale du discours. Là encore le ridicule n’est jamais loin, il faut le talent du funambule pour ne s’auto-griller vis à vis de l’opinion, qui si elle s’en rend compte, finira irrémédiablement par se retourner contre l’arroseur, se voyant alors arrosé.

Force est de constater que ces deux dernières semaines, le « populisme » a permis à bon nombre de personnalités de garder la tête hors de l’eau, quitte à paraître ridicule, chose à laquelle elles sont devenues habituées. Alors le sacrifice en valant la chandelle…
Les footballeurs professionnels accusent les politiques de « populisme » Tentant de reprendre à leur profit la débâcle de l’équipe de france au mondial, le gouvernement français se voit taxer – à raison – de populisme par leurs homologues, en compétences et en arrogance, du football.
Comment ne pas voir autrement Sarkozy recevoir Henry en lieu et place d’un rendez-vous de 130 ONG? Alors même que la rumeur sous-entendra que c’est Sarkozy qui a appelé le Henry…
Comment ne pas voir autrement la leçon de morale de Bachelot allant même faire pleurer les bleus?
Une Bachelot qui ose même lancer: « Jamais le gouvernement n’aurait dû avoir à s’occuper de la Coupe du monde! »
Et de nous dire… »Jamais Bachelot n’aurait dû s’occuper de la Grippe A et de la santé des français »!

Florence Woerth gère la fortune de Liliane Bettencourt…mais ne connait rien de ses fonds en Suisse
Liliane Bettencourt verse des dons à l’UMP…et Eric Woerth est trésorier de l’UMP
Eric Woerth remet la légion d’honneur au protégé de Liliane Bettencourt…mais il n’y a aucun lien entre lui, le protégé, sa femme et Liliane

woerth menteur menteur

Concernant une affaire bien plus importante que le ballon rond, le WoerthGate, l’UMP a choisi la solution finale du Populisme pour se défendre. Comme l’accoutumée, la leçon a été apprise par coeur par les moutons sarkoziens.
Henri Guaino dénonce une montée « du populisme et de la démagogie » s’inquiétant d’une « grande vague de populisme et de démagogie qui mène la République sur un chemin extrêmement dangereux ».
Même topo pour défendre les 12 000 euros de cigare cubains de Christian Blanc, Guaino précise qu’il ne faut « pas tout mélanger ni à se laisser emporter par une vague de démagogie : les ministres ne peuvent tout de même pas vivre sous une tente ». « Il faut faire attention à ne pas donner de l’eau à cet infâme moulin qui s’appelle le « tous-pourris » »
Comme on peut le comprendre rapidement, lorsque les arguments viennent à manquer, la menace du populisme est soulevée systématiquement.
Xavier Bertrand dénonce de la part du PS « une forme de populisme ». Le diablotin de l’UMP, déguisé en bisounours, s’époumone à défendre l’indéfendable faisant même preuve de paranoïa aïgue:
« Pourquoi toutes ces questions viennent-elles aujourd’hui ? Parce qu’il y a la réforme des retraites »
La thèse du complot. Il fallait le faire, l’UMP a osé. Avouez qu’il faut être tordu pour attaquer via sa femme et son business, l’ancien ministre chargé du budget et actuel instigateur de la réforme des retraites.
Mais question tordus, la droite dure sarkozienne ne crie pas famine. On attend d’ailleurs la réaction d’un certain Frédéric Lefebvre…

de vichy à sarkozy

Pour conclure, rappelons que l’UMP criant au loup du populisme, c’est exactement l’hôpital qui se foutrait de la charité. Purement et simplement. Pourquoi? Parce que c’est l’UMP qui promulgue des débats et des lois sur le coup de l’émotion populaire.
C’est encore l’UMP qui organise des opérations plans com’s ridicules pour marquer les esprits et faire des coups médiatiques, comme cette visite surprise hier soir de Sarkozy à La Courneuve.
C’est encore l’UMP, via Dominique Paillé un de ses portes paroles, qui insulte copieusement une certaine Ségolène Royale
C’est encore l’UMP qui utilise les thèmes favoris de la France du Maréchal Pétain: Travail, Famille, Patrie, tout en collaborant sournoisement avec les sujets de prédilections du FN
C’est encore l’UMP qui dégaine le premier sur le populisme pour au final sombrer dans une paranoïa digne des grands dictateurs.
Car à l’instar des mouvements fascistes et illégitimes, contraires aux intérêts réels des peuples, le véritable ennemi viendra de leur propre camp. Et les membres de l’UMP connaissent déjà son nom.

Publicités

Une réflexion sur “Le "Populisme", Point Godwin des Politiques

  1. U.M.P. = Ulluberlus Médiatiques et Populistes !!!
    « Le diablotin de l’UMP, déguisé en bisounours, s’époumone à défendre l’indéfendable …. »
    J’aime bien l’expression, mais attention, c’est plus qu’un diablotin, c’est un vrai diable, suppôt de Lucifer, vrai ange exterminateur (de nos traditions, de notre bien être, de nos quelques malheureux acquis ….) et puis il ne s’époumone pas, oh non !!!! il applique sans trève les deux principes fondamentaux de la com’ ( et en tant qu’assureur baratineur il sait comment faire) à savoir :
    1/ La meilleure des rhétoriques, c’est encore la répétition.
    2/ Calomniez, calomniez, il e restera toujours quelque chose.

    J'aime

    1. @ErvéDo
      Je ne pensais pas qu’une allusion à Brigitte Lahaie pouvait être faite ici…mais nous vivons en Sarkozia, alors ;-)

      @Loubomer
      Il ne faut pas sous-estimer l’adversaire, mais pas non plus le surestimer. Cela reste, justement, qu’un simple commercial en assurance, capable même de pas cacher suffisamment son appartenance à la Franc Maçonnerie (chose que ses frères n’ont pas dû apprécier). Pas si malin, comme malin!

      J'aime

  2. @ CPol’ :
    « Je ne pensais pas qu’une allusion à Brigitte Lahaie pouvait être faite ici…mais nous vivons en Sarkozia, alors  »

    Il est vrai que j’aurai du être un peu plus content porc hein en citant Clara Morgane mais ce serait étaler une certaine cul-culture porno Zahïaïsée sur ce blog qui finit en « ic » et non en X.

    ;-)

    Sinon, j’avais lu de-ci de-là des choses sur Godwin, mais rien de meilleur que ton billet ! Mais (pas) trop Godwin Mayer tout de même (jeux de mot pourri MGM :-( )

    Désolé, journée chargée et nuits courtes ces derniers temps mais toujours le temps de te lire et de tacher de me fendre d’un tio commentaire ! ;-)

    Une pensée amicale pour l’éxilé Genviève et le non moins fidèle et pertient dans ses commentaires Loubomer !

    Bon YES WEEK-END si c’est le cas ! ;-)

    Ervé.Do

    J'aime

  3. Nan nan nan pas d’accord là Mr CPolitic, la comparaison avec le Maréchal Pétain n’est pas du populisme chez toi mais de la bêtise totale. Sous-entenderais tu que UMP = proche de Pétain et UMP = proche FN alors FN = proche Pétain (problème de type grec ?) ?

    Le populisme c’est tout simplement pour le peuple, c’est une extension de la démocratie « pour le peuple, par le peuple », c’est simplement ce qu’on n’a pas eu depuis 40 ans avec ces politicards carriéristes, des parasites, bien accrochés à leurs privilèges, ces pourris, ces vendus, ces tocards. Le populisme n’a rien d’une démagogie puissance 1000, la démagogie ce sont des paroles en l’air pour calmer la foule, le populisme c’est une demande de démocratie et de respect du peuple, rappelant que les élus sont au service du peuple et seulement lui.

    Alors bien bien sûr les politicards tremblent du populisme, parce qu’ils savent que c’est ce qui va causer leur perte et c’est ce qui les fera tomber. Avant, ils avaient la certitude de ne pas être dérangés dans leurs bureaux feutrés, et avaient l’assurance d’être réélu malgré les ignobles abus qu’ils pouvaient faire. Mais maintenant que la colère gronde et que les citoyens se lèvent de plus en plus, on nomme la bête immonde du nom de « populisme » afin de faire croire que c’est le mal, mieux diaboliser pour mieux étouffer la colère. Fini les gabegies au frais du contribuable, logés tranquillement dans leurs appartements de fonction. Les meneurs de la Révolution de 1789, condamnant les élites et prônant le recours au peuple peuvent être qualifiés de populiste également, mais seulement parce qu’ils ont fait tombés ceux qui profitaient monstrueusement sur le dos du peuple.

    PS: Il ne faut pas que « Travail, famille, patrie » soit directement associé au Maréchal Pétain. Il a utilisé cette suite, elle n’est pas moins respectable et non répréhensible.

    J'aime

    1. @Antoine
      Et bien ça commence fort, « de la bêtise totale ». Alors sauf si tu veux refaire l’Histoire, Hitler, Mussolini, et tous les dignitaires fascistes ont toujours su amadouer les foules avec des sujets facilement populaire trop que cela en confine au populisme.
      La preuve en 2007, le populisme du message « Travaillez plus pour gagner plus » – franchement qui pourrait être contre? – a sacrément bien marché pour aboutir à…rien!
      Je ne sous-entends pas UMP = proche de Pétain, je dis que l’UMP à la sauce National Sarkozism (et donc pas celui d’avant du temps où Chirac était encore le président) demeure effectivement proche des thèses de Vichy.
      Pourquoi? Travail Famille Patrie: dans les deux cas l’UMP et Pétain ont utilisé le même trio pour ferrer le poisson un peu béta, voire gros béta.
      Toutes nos excuses si un certain Jean Marie Le Pen utilise le même triptyque, cela ne relève évidemment rien du hasard, puisque par ses idées, il demeure lui et sa clique dans la lignée des collabos de 1940-1945.
      A trop vouloir jouer la facilité, on finit par les reconnaître les fascistes à 100m contre le vent, et même par temps de nuit et brouillard (petit hommage au passage)

      « c’est une extension de la démocratie « pour le peuple, par le peuple » » Justement c’est bien ce que les politiques fascistes voudraient nous faire croire.
      Notre Nicolas détestent les élites de la nation, les fameux X, ENA, mines and Co…Pourquoi? parce que monsieur n’a pu faire, faute de possibilités intellectuelles entre autres causes, que des études de droit pour devenir un lamentable avocat spécialiste dans la vente à la découpe.
      Depuis sa jeunesse, dû au fait qu’il a forcément subit une certaine discrimination, comme le Kerviel venant de la FAC entouré de Polytechniciens, le petit Nicolas ne peut plus les supporter.
      La suite tout le monde la connait. Cela explique aussi la guéguerre Villepin Sarkozy, deux éducations, deux hommes diamétralement opposés. L’un d’une droite gaulliste avec certaines facettes sociales, l’autre droite dure et sans pitié.

      Les grandes écoles ne sont pas là pour s’arroger tous les pouvoirs notamment sur le plan politique. Preuve en est notre Histoire de France récente.
      Mais elles assurent des haut-fonctionnaires, piliers de la république, avec un minimum d’éducation et de compétences. Tout ce qui manque à ce pouvoir sarkoziste, empêtré dans les scandales abjects à répétition.

      « Il ne faut pas que « Travail, famille, patrie » » Si Antoine de Libre Parole s’oppose à l’Histoire, nul doute que l’Histoire va plier. ;-)

      Cdt,
      CPolitic

      J'aime

  4. « Alors sauf si tu veux refaire l’Histoire, Hitler, Mussolini, et tous les dignitaires fascistes ont toujours su amadouer les foules avec des sujets facilement populaire trop que cela en confine au populisme. »
    Et donc ? Est-ce que pour autant le populisme doit être un élement auto-censuré chez les politiques ? La critique des élites ne nous fait pas revenir aux « heures les plus sombres de notre Histoire » comme vous aimez le dire, surtout quand cette critique est indispensable au bon focntionnement du pays ou, au moins, éclaire les citoyens sur la situation. En ce moment il y a de quoi faire…

    « La preuve en 2007, le populisme du message « Travaillez plus pour gagner plus » – franchement qui pourrait être contre? – a sacrément bien marché pour aboutir à…rien! »
    Ca aurait pu marcher si ses actes étaient en conséquences. Son programme a quelques points pas mal, mais rien n’est appliqué, voilà le problème.

    « Je ne sous-entends pas UMP = proche de Pétain, je dis que l’UMP à la sauce National Sarkozism (et donc pas celui d’avant du temps où Chirac était encore le président) demeure effectivement proche des thèses de Vichy. »
    Euh, je ne vois pas moi. A part les pleins pouvoir du Président, il n’y a même pas le Travail, encore moins la Famille et en ce qui concerne la Patrie chez lui elle n’existe même pas, mondialiste qu’il est.

    « Pourquoi? Travail Famille Patrie: dans les deux cas l’UMP et Pétain ont utilisé le même trio pour ferrer le poisson un peu béta, voire gros béta. »
    Voilà, juste ferrer, mais quant il s’agit de l’appliquer, rien.

    « Toutes nos excuses si un certain Jean Marie Le Pen utilise le même triptyque, cela ne relève évidemment rien du hasard, puisque par ses idées, il demeure lui et sa clique dans la lignée des collabos de 1940-1945.
    A trop vouloir jouer la facilité, on finit par les reconnaître les fascistes à 100m contre le vent, et même par temps de nuit et brouillard (petit hommage au passage) »
    Là tu dis n’importe quoi. Tu ferais mieux de lire. Le Pen n’est pas fasciste, même pas raciste c’est dire. Et pourtant ça sort de la bouche de sociologues auto-proclamés spécialistes du Front National, autant dire que je ne les aiment pas. Il semblerait même que Le Pen ait voulu s’engager dans les FFI tiens ! Ca sonne pas trop collabo ça.

    « «c’est une extension de la démocratie « pour le peuple, par le peuple » » Justement c’est bien ce que les politiques fascistes voudraient nous faire croire.
    Notre Nicolas détestent les élites de la nation, les fameux X, ENA, mines and Co…Pourquoi? parce que monsieur n’a pu faire, faute de possibilités intellectuelles entre autres causes, que des études de droit pour devenir un lamentable avocat spécialiste dans la vente à la découpe.
    Depuis sa jeunesse, dû au fait qu’il a forcément subit une certaine discrimination, comme le Kerviel venant de la FAC entouré de Polytechniciens, le petit Nicolas ne peut plus les supporter.
    La suite tout le monde la connait. Cela explique aussi la guéguerre Villepin Sarkozy, deux éducations, deux hommes diamétralement opposés. L’un d’une droite gaulliste avec certaines facettes sociales, l’autre droite dure et sans pitié. »
    S’il te plaît arrête avec ton fascisme ! Il n’y a que les ados rebelles qui vont vers l’extrême-gauche histoire de se croire révolutionnaires qui disent ça ! Ni Sarko, ni Le Pen n’est fasciste… Quant au soi-disant « gaullisme » de De Villepin, laisse-moi rire; Ce mec était dans le Gouvernement Chirac…avec Sarko d’ailleurs. Il ne tient ni à son pays, ni à sa survie, ni à son économie, il est pro-UE, pro-Turquie, pro-islam, il est donc autant gaulliste que Sarko quant il va à Londres le 18 juin… 0% gaullisme. Et puis droite dure et sans pitié… HUM. Il a le verbe dur mais le bras mou. En quoi est-il de « droite dure » ?

    « « Il ne faut pas que « Travail, famille, patrie » » Si Antoine de Libre Parole s’oppose à l’Histoire, nul doute que l’Histoire va plier. »
    « Travail, famille, patrie » ne rapportant en rien au fascisme ou à toutes sortes de violence morale ou physique, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas l’utiliser.

    Cdt,
    Antoine ;-))

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s