De L'Appel du 19 juin à la Résistance contre le National Sarkozism

L’internaute informé(e) n’est pas sans savoir que cet après-midi, l’ancien premier ministre Dominique De Villepin prononcera un discours consacré à la création de son nouveau parti « République Solidaire ». Un parti qui, sans le dire explicitement, vise à contrer les dérives du National Sarkozism, fondé sur son mouvement le « Club Villepin ».
Si nous nous en tenons à ce principe, personne de censée ne peut alors s’opposer à la création puis à la dynamique d’un tel mouvement, de part les ravages multiples provoqués par 3 ans de chienlit sarkozienne sur la scène internationale comme nationale.

appel du 19 juin dominique de villepin
sur une brillante idée mal réalisée de Bakchich.info

L’intéressé temporise même les raisons de la naissance de son futur tremplin à l’élection présidentielle de 2012 par des expressions très « diplomatiques », prétendant n’avoir « aucune rancune » à l’encontre de Nicolas Sarkozy, expressions qu’un enfant de 6 ans ne croirait pas. Mais c’est le style de l’homme. Charismatique, cultivé, réfléchi, pragmatique même si, tout comme un De Gaulle, les erreurs ne manquent pas. Nul n’est parfait.

L’avenir nous dira si l’un des candidats les plus à même d’endosser l’habit du plus haut fonctionnaire de France parviendra à relever le défi d’une campagne électorale de cette importance, lui qui compte « rassembler les orphelins de la République », les « déçus par la politique »… à l’image d’un mouvement humaniste utopiste, étrangement mort né cette même semaine, le DARD.

Evidemment le pouvoir en place n’entend pas laisser le champ libre au rebelle de l’UMP, qui paradoxalement d’ailleurs conservera sa carte de militant. Certaines actions d’ordre stratégique ont bien été tentées comme l’entretien avec Jacques Chirac cette semaine ou l’embrigadement d’un Villepiniste dans le dernier remaniement ministériel, visant à associer De Villepin à l’échec sarkozien. Personne n’est dupe.
En outre, les hyènes collaboratrices ont déjà été lâchées dans les médias pour répandre leur fiel nauséabond comme ce Renaud Muselier, osant « Villepin s’est tout simplement trompé de métier » […] « n’a pas le profil idéal ». Un comble quand on connaît l’image de la France de Sarkozy en Europe, son bilan politique de et la popularité naturelle qui en découle, popularité située dans les abysses des sondages évidemment optimistes.

Un Renaud Muselier aussi malfaisant qu’ignare oubliant volontairement que le CPE, casserole réputée de Dominique de Villepin en 2006, prend sa source dans la parodie de cerveau d’un certain Nicolas Sarkozy, traitre au point de pousser en parallèle les syndicats étudiants et lycéens, à la manifestation. Sarkozy voyant d’un bon oeil un revirement populaire contre son principal futur ennemi.

Quoiqu’il en soit, la France de 2012, comme déjà celle de 2010, a besoin d’un président à la hauteur, sans jeu de mot déplacé. Un président capable de faire passer l’intérêt du pays avant ses intérêts personnels ou ceux de ses amis financiers, industriels et starlettes diverses. Un président capable d’en finir avec cette culture stérile de l’apparence, le fameux et vulgaire bling-bling. Un président demeurant fidèle aux promesses électorales tenues pour éviter toute désillusion dévastatrice. Un président qui, s’il se revendique du gaullisme, sera en mesure enfin de le suivre avec un esprit critique, en conservant une large part sociale, tournée vers une Europe alternative à celle d’aujourd’hui, une Europe d’ailleurs chère à Philippe Seguin. Et finalement un président capable d’assumer la charge et les devoirs dus à la fonction suprême. Des évidences que l’actuel guignol élyséen, aux mains souillées de sang, n’aura pas su réaliser.

Au contraire, la France n’a nullement besoin d’un extradé new-yorkais soumis aux lobbies, à l’esprit porté en dessous de la ceinture, d’un politicien aux dents longues capable d’afficher préférentiellement des « blancos » pour restaurer une certaine image de sa ville, d’une égocentrique du Poitou incapable de s’entourer de personnalités compétentes pour son propre site internet de campagne, d’une langue de bois bien pendue au charisme d’un flan à lunettes…

La France a juste besoin d’un président digne de ce nom.

L’avenir nous dira si cet appel saura être aussi utile que son si prestigieux ancêtre de 1940 et si « le nouveau résistant » demeure bien celui qu’il prétend être.

sarkozy tout le monde ment

Publicités

Une réflexion sur “De L'Appel du 19 juin à la Résistance contre le National Sarkozism

  1. Avé CPol’ (enfin areuh-Avé) :-)

    Concernant le photomontage et ton « sur une brillante idée mal réalisée de Bakchich.info », ayant reçu ce matin l’Hebdo papier de Backchich, je ne peux que constater que ton détournement d’image est beaucoup plus travaillé.

    Je prendrai un peu plus de temps à lire ton billet et n’hésiterai pas à laisser un com’ !

    Comme d’hab’ chapeau bas pour le boulot !

    A pluche !

    J'aime

  2. J’ai pas encore eu l’occasion de « lacher un com’ © » mais j’en profite.
    Très bon site, en plus en licence cc, bravo !

    J'aime

    1. Merci de votre commentaire. N’hésitez pas à revenir pour en poser de nouveaux

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  3. Areuh-Avé CPol’ !

    J’ai tout lu et que dire sinon que le prose est brillante ? :-)

    Tu conclus en disant que la Franchouillie a besoin d’un gugusse digne… oups ! d’un Président digne de ce nom : je trouve un peu facile comme conclusion ! :-)

    (de temps en temps il faut bien ne pas être trop gentil dans les com’ histoire que notre CPol’ national ne prenne pas le melon ! non mais heu…!) :-)

    Je vais de ce pas me délecter de ta dernière ponte…

    Amitiés, bon dimanche

    Ton meilleur fan après Geneviève qui est allée voir ailleurs si CPol’ n’y est pas ! ;-)

    J'aime

    1. @Aliciabx,

      Je ne vous le fais pas dire ;-)
      Malheureusement une certaine crainte sinon une gêne, pas assez visible dans l’article puisqu’avant le discours, semble exister à la vue de certaines pratiques: les badges « je kiffe villepin »
      ça sent pas bon…

      En outre, ce faux coté pas rancunier, trop diplomatique, cache quelque chose: un arrangement entre ennemis?

      Cdt,
      CPolitic

      J'aime

  4. Hi ! Grand Cpolitic !

    J’y étais, hier, à la Halle Freyssinet, et je me suis bien amusée de voir comment se prépare l’équipe et surtout la logistique d’un aussi redoutable politique qu’est DDV, d’ailleurs, je prépare un ‘compte-rendu’ sur ça…
    Quoiqu’en dise l’ancien aboyeur, Renaud Muselier, qui n’a pu jusqu’ici prouver sa sommaire limite d’intelligence qu’en reniflant de dépit les quelques sièges illustres de l’Assemblée Nationale, DDV a devant lui une AVENUE ! et, à mon avis, il m’étonnerai fort qu’il prenne une contre-allée…
    Laissons les chiens uriner contre les réverbères

    J’ai bien apprécié votre post

    Bien à vous CP
    -C-H-

    J'aime

    1. @Castronovo
      Et oui l’info est filtrée d’en haut alors seuls les médias alternatifs comme internet peuvent étancher notre soif de vraies infos. Imaginons 10-15 ans en arrière, sans internet. Le National Sarkozism aurait été total.

      @Cixi

      Merci pour votre commentaire. Nous verrons bien ce que le grand Dom’ à dans le buffet. Des signes avant-coureurs mais rien de bien suffisant pour être négatif pour positif. A suivre de près…

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  5. Le problème de De Villepin c’est qu’il a collaboré, et ne le regrette pas, avec Chirac. On ne peut pas dire que ce soit un super mandat… Effectivement à l’époque on n’avait pas un scandale d’Etat par jour, c’était silence radio pendant 12 ans (sauf entre le 21 avril 2002 et le 5 mai 2002 où tout le monde s’est réveillé 15 jours.).
    Aussi, De Villepin c’est le candidat pour la diversité™, il en a tellement eu peur en 2005 qu’il ne va recruter que dans les banlieues…devant les caméras bien sûr. Imagine la réserve de voix. Pas de karcher, que de l’amour. De la politique politicienne en somme, comme les autres. Tiens au passage, j’ai monté ça avant-hier: http://www.youtube.com/watch?v=-oF4Oo21ES8

    « Quoiqu’il en soit, la France de 2012, comme déjà celle de 2010, a besoin d’un président à la hauteur, sans jeu de mot déplacé … aux mains souillées de sang, n’aura pas su réaliser. » Je crois que j’ai ce qu’il te faut en réserve :-P

    Bref, on verra en 2012, ce sera du grand spectacle. Je prédis un UMP/PS ou FN/PS et victoire PS dans les deux cas. Bien parti pour le moment.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s