Du foot et du Fric…la Mafia de la FIFA

« Mort au foot » C’est l’expression qui revient le plus souvent pour les contestataires au sport national, dont Cpolitic fait partie. Évidemment, derrière cette expression, et afin que les choses soient claires d’emblée, il faut comprendre « Mort au foot pro », là où l’argent est roi.
Un vœu aussi utopique qu’une démission sans condition de notre parodie de président, mais ne dit-on pas « l’espoir fait vivre »?
Toujours est-il qu’après l’avoir prononcée, aussitôt les esprits s’échauffent et les arguments concrets contre ce sport professionnel dégoulinant d’argent (facile) issu du sponsoring demeurent plus difficiles à trouver.
Quel plaisir alors de voir mardi soir, le documentaire « du foot et du fric » sur Arte du magazine Thema, un documentaire mené de main de maître par le journaliste d’investigation britannique Andrew Jennings.
Celui-ci a consacré une partie de sa vie à traquer les preuves de transactions douteuses dans le saint des saints du football: la FIFA. Une structure pleine de bons sentiments en apparence qui se révèle dans sa structure comme dans son fonctionnement interne être plus proche d’une mafia que d’une association de bienfaisance.
Un documentaire instructif et atterrant à quelques jours de l’ouverture de la prochaine coupe du monde de football que la FIFA organise tous les 4 ans.

Tout a commencé avec la faillite d’une entreprise au nom anodin, ISL, basée en suisse à Zurich, chargée d’assurer les droits marketing et de retransmission télévisuels des Coupes du Monde de Football de 2002 à 2006 par la FIFA.
Auparavant il n’y avait que des doutes, des faisceaux de présomption. Mais quand le liquidateur a dû trouver les créanciers de l’entreprise pour solder les comptes, il s’est aperçu en faisant son audit que des sommes importantes avaient été versées à des hauts dignitaires du foot mondial via des comptes bancaires à l’étranger. De là part véritablement l’enquête d’Andrew Jennings et de ses collègues journalistes d’investigation, espèce en voie de disparition.
Autre but marqué contre son camp, un jour une erreur de virement se produit: au lieu d’être versé dans un paradis fiscal, via une société écran ou une tierce personne, l’argent est viré directement sur le compte de la FIFA.
La Justice suisse, via le tribunal de Lausanne, s’emmêle aussitôt de l’affaire…en imposant le secret sur les remboursements et donc sur l’identité des corrompus.

Au fur et à mesure, les enquêteurs découvriront que l’argent était destiné au à l’ancien président de la FIFA, Joao Havelange et que Jean-Marie Weber, vice président d’ISL, un ami proche de l’actuel président de la FIFA, était mêlé jusqu’au cou.
Quels faits leurs sont finalement reprochés? Des broutilles: détournement, falsification de comptes et escroqueries. Les entreprises du monde entier, multinationales et riches de préférence, tapaient à la porte d’ISL, alors en situation de monopole, pour avoir le droit d’apposer leur logo au côté de la coupe du monde. Gage d’un retour sur investissement (ROI) rapide et énorme.
Pour être assurées d’être choisies par ISL, rien de plus simple que les dessous de tables, réalisés sous forme de sommes forfaitaires, ayant l’apparence de salaires et payés par virement bancaire.
Joao Havelange aurait ainsi perçu notamment un joli pactole de 250 000 francs suisse soit 150 000 euros.

Autre délit financier reproché à la FIFA, son système électoral. Comme dans toutes élections, pour être maintenu dans ses fonctions, le président en place doit s’assurer d’obtenir un maximum de voix sur les 207 nations votantes. Principe imparable: 1 pays, 1 voix.
Les intérêts étant tellement important, les avantages du train de vie étant tellement faramineux, que la tentation est trop belle de s’accoquiner avec des dirigeants de confédération, les corrompre, voire fermer les yeux sur leurs agissements pour conserver leurs votes et ceux de leurs amis.
C’est exactement ce qui est arrivé avec le président de la CONCACAF, équivalent de l’UEFA regroupant le continent nord-américain, d’Amérique centrale et des Caraïbes, avec l’incroyable Jack Warner… et ses 35 voix!
Un ancien employé de la CONCACAF révèle que la FIFA alimente grassement les caisses de la confédération par plusieurs dizaines de millions d’euros. Jack Warner possèdait une entreprise d’agences de voyages, nommée SIMPAUL, qui avait le monopole pour vendre les billets de la coupe du monde à Trinité et Tobago.
Cette agence comme celle de la CONCACAF versaient des rétro-commissions à Jack Warner sous forme de loyers, car le président était tout simplement propriétaire de leurs locaux.

sepp blatter parrain de la fifa

Mais le fait le plus choquant, le plus concret c’est la triche éhontée lors du vote du président de la FIFA en 1998, une année marquante dans le foot français…
Lors de l’élection pour remplacer le corrompu Joao Havelange, les délégués d’Haïti n’ont pu faire le déplacement. Étrangement, ce jour-là, Haïti a bel et bien voté, l’ami de Jack Warner, Neil Ferguson a adossé l’habit des délégués, sans aucun mandat officiel en contradiction totale avec le règlement de la FIFA.
Le plus « drôle », le plus insolite demeure le résultat des votes: Sepp Blatter gagna avec une seule voix d’avance, celle d’Haïti.
On comprend mieux que le parrain du Foot veuille absolument protéger son meilleur allié dans sa conquête et le contrôle de la FIFA. Une protection qui se manifeste concrètement par:
– l’exclusion des journalistes trop gênants pour l’affaire CONCACAF et son arnaque à la billeterie
– le classement de l’affaire dans la commission d’enquête du vote de 1998
– le classement de l’affaire dans les conflits d’intérêts de la SIMPAUL et de la CONCACAF

Pas assez de liens entre la FIFA et Jack Warner? Sepp Blatter est l’initiateur de l’organisation d’une compétition mondiale de football pour les moins de 20 ans.
Lors du premier opus organisé dans l’île de Trinité et Tobago, la construction des stades a été réalisée par l’un des fils de Jack Warner. Même chose pour toute la partie restauration, où un autre fils de Mr Warner a pris sa part du gâteau….le tout évidemment sans qu’aucun appel d’offres ne soit lancé.

Au final, d’après les papiers officiels de l’instruction judiciaire suisse, la FIFA a remboursé les pots de vin que voulait récupérer l’auditeur des comptes. Ce remboursement de 1,5 million d’euros a permis aux responsables corrompus de garder non seulement l’anonymat mais aussi tout leur argent illégalement perçu. Pour une organisation « transparente » et respectueuse des valeurs du Sport, la FIFA donne une toute autre image.

Justement dans un second documentaire Andrew Jennings, le fouille merde britannique anti-corruption, défait point par point les 10 commandements de la FIFA.

Authenticité
Tout reste en famille à la FIFA. C’est ainsi qu’on apprend que Philippe Blatter, le Fils de son père Joseph « Sepp » Blatter a perçu 50% des droits TV. Malgré cette lubie de vendre au même prix les tickets de la coupe de monde, qu’elle s’organise dans la riche Europe ou dans la pauvre Afrique du Sud, le train de vie des Blatter reste toujours le même: jet privé, escort police, plus beau de la ville, grande suite.
Les invendus sont écoulés discrètement au marché noir, pour des prix encore plus prohibitifs et donc encore plus rentables.

Unité
Andrew Jennings a précisé que l’organisation de la FIFA n’avait rien à envier à celle de la Corée du Nord, ou de la Mafia: pas un mot de contestation dans les réunions de travail, versement de 250 000 dollars US aux organisations nationales, un seul patron des patrons, une économie basée sur le racket de tickets et une corruption internationale. Sepp Blatter demeure ainsi plus puissant économiquement parlant que le président d’un gouvernement, plus puissant qu’Obama ou que Medvedev, alors même que la FIFA revendique que la politique doit rester en dehors du sport. Un comble!

Performance
Nul doute que ce mot « performance », la FIFA connaît et maitrise plutôt bien, puisque comme décrit précédemment le plus plus grand trafiquant de tickets demeure, l’ami et le meilleur soutien de Sepp Blatter, Jack Warner. Non seulement il n’a pas eu de sanctions malgré toutes les magouilles perpétrées mais en plus il s’est vu octroyé gracieusement 6000 tickets pour la dernière coupe de monde: bénéfice net 1 million d’euros.
Et lui qui avait promis au joueurs de son pays, les Socca Warriors, une rétribution financière sur les droits TV et le sponsorring, il n’a finalement rien reversé.

Intégrité
Une seule personne a été identifiée dans les virements frauduleux des années 90. Celle-ci avait alors bénéficier du virement directement sur son compte plutôt que de passer par des paradis fiscaux.
Son nom est Nicolas Leoz, président de la South American Football Confederation. Malgré son identification par la justice, il reste un membre exécutif de la FIFA.

Fair Play
Pour la prochaine coupe du monde, il y a 9 pays en lice: aucun enquêteur, aucune police, aucune commission de contrôle, encore moins d’éthique. Alors qu’il a été prouvé que l’Allemagne a payé l’organisation de la Coupe du Monde 2006 via une société…suisse.

Tolérance
La Fifa est censé se battre contre le racisme. Sauf que lorsque Nicolas Leozvice a déclaré que « les juifs n’aiment pas trop travailler », il n’y a eu aucune sanction!
En revanche pour les pauvres, c’est tolérance 0. Il est ainsi de coutume en Afrique du Sud, que le plat traditionnel soit servis par les nécessiteux à l’entrée et à la sortie des stades, histoire de gagner un peu d’argent.
Aux abords des stades, la FIFA a décrété ces pauvres indésirables, certainement pour protéger les intérêts de son principal sponsor… un certain Mc Donald!

Sportivité
Les arbitres de la FIFA ont pris d’étranges décisions pour tenter de barrer la route à la Corée du Sud lors de la dernière édition. Une réussite gênante car elle a éliminée les favoris de la compétition l’Italie et l’Espagne.
Quand le sport n’est pas bon pour le business…

Transparence
On ne sait rien sur l’intégralité des commissions, les avantages en natures, les discussions lors des réunions ou le salaire perçu par Sepp Blatter.
Pourtant, les salaires « officiels » de Sarkozy, Merkel, Obama sont connus, mais pas lui, lui semble être au-dessous de tous et de tout le monde.
Aucune commission anti-corruption pour la Coupe du Monde 2010 (ou les autres) malgré les faits déjà prouvés de malversation dans la construction des stades ou la corruption des fonctionnaires locaux.

Engagement
Sepp Blatter se targue d’avoir ramené la Coupe du Monde en Afrique: «Certains d’entre vous ne font pas confiance à l’Afrique du Sud. Si je n’avais pas plaidé pour l’instauration d’un tournus entre les continents au début de mon mandat en 1999, la Coupe du monde ne serait jamais revenue à l’Afrique»
Pathétique argument puisque c’est justement les votes de l’Afrique, avec cette promesse de retour, qui a permis à Sepp Blatter d’être renouvelé à son poste de parrain de la mafia de la FIFA. 50 votes sur 207…pas la peine d’hésiter une seule seconde pour conserver le train de vie de sa famille et de ses 24 acolytes.

Mission: bâtir un meilleur monde
100% slogan marketing dans la mesure où dans les township d’Afrique du Sud, les enfants jouent au foot sur des terrains vague. Leurs sanitaires seraient même moins propres que les toilettes de prisonnier, celles qu’a pu connaître Nelson Mandela.
Avec ses milliards d’euros transitant via ou pour Zurich, il n’y a eu aucun fond alloué pour pour développer le foot de base, le football populaire. En revanche pour construire des stades, aucun problème.

Andrew Jennings enfonce le clou de son documentaire par sa question aussi cynique qu’ironique: doit on remettre le prix nobel de la paix à Sepp Blatter?
Avec tout le culot qui le caractérise, le journaliste le plus détesté de la FIFA rappelle qu’aucun engagement moral de celle-ci n’a été respecté. Lors de la cérémonie 2002 de remise de la coupe du monde, Sepp Blatter a été hué et en 2006, pour éviter ce lourd fardeau médiatique, il ne l’a pas remise.

———-

De ce documentaire plusieurs questions apparaissent:
– De quelle manière la France a pu se octroyer l’organisation de la Coupe du Monde en 1998?
– L’UEFA, équivalente de la CONCACAF, est-elle aussi corrompue que cette dernière?
– Doit on s’inquiéter de manipulations financières dans l’octroi de l’Euro 2016 à la France?
– Michel Platini est-il aussi corrompu que Sepp Blatter, celui là même qu’il a adoubé à l’UEFA, et qui pourrait voir en lui un formidable remplaçant? Michel Platini qui reconnaît un « bilan très bon » (sic!) à Sepp Blatter

Et une certitude: « Mort au foot pro »!

A lire en complément l’intégrale des articles de Bakchich.info sur la FIFA.
Nouvel article: « Le comité d’organisation de la Coupe du Monde déjà condamné en justice »

Publicités

Une réflexion sur “Du foot et du Fric…la Mafia de la FIFA

  1. Donc, vous avez choisi ma mort lente, et le sursaut à chacune de vos lignes puisque vous allez au fond des choses que j’ignorais me contentant seulement de remarquer que d’après ce que j’en sais, ce sont les retransmissions de la télé qui alimentent les caisses du foot et grassement et ce sont les raisons pour lesquelles, on ne nous donne que des rediffusions des années 70 à nos jours de niaiseries vues un nombre incalculable de fois, et puis les indéboulonnables séries américaines pour lesquelles je pense que l’on doit avoir des prix de gros sur des invendus que l’on a été rechercher dans les sous sols où elles étaient entrain de se gondoler de tristesse.

    Alors on nous annonce tous les jours, depuis 6 h du matin jusqu’à tard dans la nuit, les résultats de foot, rugby ou tennis, comme si la vie n’était faite que de celà, et bien sûr Nicolas en bon statège, compte bien sur le foot pour nous faire avaler tout le reste et les mordus de foot qui paient des prix énormes pour aller voir un match, prendront comme une cuillère de confiture, l’annonce des prélèvements suivants et ininterrompus, chantonnés par François Fillon, sur une musique de Nicolas avec comme choristes l’ensemble de l’UMP …..Beau concert me direz-vous ? moi j’y vois beaucoup de fausses notes, peut-être que vous aussi…..nous dont les cordes vocales sont encore neuves et l’audition de première qualité !….

    Mais, bonne journée et j’y joins mes meilleures pensées pour vous et RV et les autres….
    Genevieve

    Et l’on ne se contente pas de retransmettre que les matchs importants, non maintenant, les matchs qui ont lieu dans des endroits où il faut prendre une carte pour aller voir où se situe l’exploit, sont également retransmis…. on ne nous fera pas l’injure d’en oublier un..

    Donc je souffre et je ne peux plus voir un ballon même en peinture et ces malabars en shorts et chaussettes suants et puants entrain de se congratuler, me précipitent sur al télécommande pour aller ailleurs, même s’il ne s’agit que de voir de la publicité, c’est dire mon degré d’écoeurement ! ! !

    J'aime

    1. @Geneviève
      Ah non aucune mort lente voulue, non juste la vérité, rien que la vérité, peut être qu’une infime partie de cette vérité.
      Alors évidemment, il vous reste l’autre option, comme la majorité des gens, dégoutées, désabusées, désintéressées, l’ignorer, faire la politique de l’autruche, où prendre votre courage à deux mains, revenir chaque jour comme vous le faites, et l’affronter dignement.
      Vous pourrez vous vanter d’une certaine lucidité sur le monde qui nous entoure voire qui nous étouffe.

      Courage Geneviève, et revenez ! ;-)

      Cordialement,
      Cpolitic

      J'aime

  2. Voyez un peu ce qui se passe du côté de Marseille avec le trafic des places « gratuites » de l’OM achetées par les collectivités locales et utilisées par les élus au détriment des jeunes à qui elles étaient initialement destinées. Ces pratiques ont été dénoncées par la Chambre régionale des comptes.
    J’ai quasiment été le seul à en parler, ce qui m’a valu une interview sur France 3.

    Cordialement à vous Cpolitic et bravo pour votre article bien fouillé.

    Mes différents articles sur les places « gratuites » de l’OM (et les observations de la CRC) :

    http://castronovo.canalblog.com/archives/2008/11/27/11530108.html

    http://castronovo.canalblog.com/archives/2008/12/01/11588884.html

    http://castronovo.canalblog.com/archives/2009/12/18/16187415.html

    http://castronovo.canalblog.com/archives/2009/01/11/12045095.html

    J'aime

    1. @Castronovo
      Merci pour votre commentaire et vos encouragements. Ce n’est qu’un article, retranscription la plus fidèle possible, du documentaire TV.
      L’intérêt résidant dans sa facilité d’accès, bien plus aisé que d’assister à plus d’une heure de docu.
      Quant à votre exemple, il prouve que quel que soit le niveau, dès qu’il y a une importante manne d’argent, il y a magouilles.
      L’Homme est ainsi fait!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s