Rigueur Inscrite dans la Constitution: Quand Sarko fait le Malin!

Notre sympathique et escroc Jacquo aurait dit: « Il est marrrrrant, celui-là! » Comprendre, il se fout de notre gueule et en serrait presque drôle.
Ainsi Mr Bling-Bling, Seigneur de la Gabegie, avec ses Falcon 7X dernier cri (dont le Carla One) aux frais du contribuables, ses déplacements avec 1500 CRS, policiers et gendarmes, (cf la question de l’Express Qui paie les déplacements électoraux de Nicolas Sarkozy?), et ses 3 budgets successifs en déficit, nous fait la morale, à nous, mais aussi aux Allemands, aux Grecs, à l’Europe et au monde entier, en fait.
Dans la grande série des donneurs de leçons, le petit Nicolas fait littéralement le malin politiquement – celui-là même qui reprochait cette attitude à un « djeun » – en faisant mine d’être LA référence question rigueur budgétaire.

sarkozy fait le malin

Alors pour celles et ceux qui auraient oubliés, vu d’Allemagne, là où la censure des torchons pro-Sarkozistes n’existe pas, le Bild Zeitung titrait en octobre 2009 ni plus ni moins « Sarkozy vit comme dieu en France »:

Bild Zeitung Sarkozy vit comme dieu en France

« 8 avions, 61 voitures de fonction, 1000 employés. Le train de vie princier de Sarkozy en France.
Paris. Toute la France est touchée par les mesures de récession. Toute la France ? Une personne ne joue pas le jeu : le Président Nicolas Sarkozy (54 ans). Le budget de la Présidence a toujours été tenu secret en France. Pour la première fois il est révélé sous Nicolas Sarkozy.
– Dans les 300 mètres carrés de l’appartement de fonction des Sarkozy les fleurs doivent être fraîches en permanence : coût 280 000 euros par an.
– Lorsque Nicolas Sarkozy voyage à titre privé, un avion gouvernemental vide l’accompagne en permanence, pour lui permettre de rentrer à Paris en cas d’urgence.
– Il dispose de 61 voitures de fonction, 2 Airbus et 6 avions Falcon-Jet. Le dernier avion en date (60 millions d’euros) a été baptisé « Carla » du prénom de madame Sarkozy numéro 3.
– Dépenses annuelles pour les boissons (Champagne, etc.) : 1 million d’euros.
– Il a presque 1 000 employés à son service, deux fois plus que la Reine d’Angleterre. Parmi eux 44 chauffeurs et 87 cuisiniers.
– Les cuisiniers-chefs peuvent se servir librement dans les caves à vin du Palais de l’Elysée, le repas de midi leur est servi par des laquais.
– Carla et Nicolas peuvent commander de la nourriture ou des boissons 24 heures sur 24. La cuisine est en service en permanence. »

Le meilleur de l’article étant pour la fin:
« Horripilation ? Protestation ? Nullement ! En France c’est une affaire d’honneur que le Chef d’Etat représente la renommée de la Nation. C’est le successeur du Roi Soleil et c’est exactement comme cela qu’il vit. »

A lire également sur Bild.de

Alors, forcément quand l’intéressé, ne résistant devant aucun culot (même les journalistes et animateurs de radio UMP (europe 1) n’y voient qu’un plan com’), inutile de préciser que le doute demeure légitime.
Tout n’est qu’apparence. Sarkozy ne souhaite qu’à embrailler le pas, voire dépasser Angela Merkel et l’Allemagne, qui eux ont une telle mesure, mais précise et chiffrée, inscrite dans leur Constitution pour imposer aux dignitaires actuels et futures des limites à ne pas dépasser.
Chez Sarkozy, même si par miracle, la réforme allait jusqu’au bout (la droite n’ayant pas la majorité qualifiée au parlement réunis en Congrès), serait stipulé un engagement pour cinq ans « sur une trajectoire ». Subtil et vaseux!

Le p’tit malin de préciser:
« Le redressement des finances publiques ne doit pas être l’engagement d’un gouvernement, mais de la Nation. Il doit s’inscrire dans la durée et, pour cela, la gouvernance de nos finances publiques doit être modifiée. C’est pourquoi je souhaite la mise en œuvre d’une réforme constitutionnelle ».
[…] « cette réforme ferait obligation à chaque gouvernement issu des urnes de s’engager pour cinq ans sur une trajectoire de déficit. Chaque gouvernement devrait simultanément s’engager sur la date à laquelle l’équilibre des finances publiques est atteint »

Du vent, du vent, chaud car venu des enfers, que Dominique de Villepin a rapidement écarté avec un bon bol d’air frais de lucidité et de franchise: « Il est impossible de réduire les déficits publics en trois ans »

« Faites ce que je dis pas ce que je fais! »
Faut il là encore rappeler aux Sarkozistes, s’il en reste encore, le rapport Dosière, mettant l’accent sur les gabegies avec notamment la pire de toute:
le 1 000 000 d’euros de budget gouvernemental dépensé par an pour l’achat de… sondages, commandés chez les amis sarkoziens CSA (groupe Bolloré), OpinionWay et ses méthodes douteuses, IFOP (Laurence Parisot présidente)…
Le gouvernement français en ainsi devenu le premier client des instituts devant les entreprises privées ou les groupes politiques. Cherchez l’erreur…

sarkozy plus gaspiller le moindre euro

Finalement nous voici là avec un magnifique plan de communication, aussi ridicule que typiquement Sarkozien, démenti par son meilleur ennemi intime comme par l’opposition.
Une bien pitoyable manœuvre souhaitant imposer dans la tête du bon peuple, véritable moutons, cette idée de rigueur et donc de serrage de vis, avec entre autres la suppression de nouveaux postes de fonctionnaires (et donc un amaigrissement du service public) voire une méthode stratégique pour imposer des règles inextricables à ses futurs prédécesseurs, alors que lui même, Petit Nicolas, n’a même pas su se les auto-imposer avec ce train de vie dispendieux de l’Elysée et les dépenses budgétaires de ses ministères qui ont explosées en seulement 3 ans, malgré les impératifs du traité de Maastricht et ses 3% du PIB de déficit public à ne pas dépasser.
Quant au bilan politique, économique et social: le Néant !

Et de nous demander: Si Sarkozy n’a pas respecté ce traité, alors pourquoi lui ou ses successeurs respecteraient la Constitution, déjà bafouée quotidiennement sur ses valeurs Liberté, Egalité, Fraternité, par les ministres collaborateurs du National Sarkozisme?

Paroles, paroles, paroles…

Publicités

Une réflexion sur “Rigueur Inscrite dans la Constitution: Quand Sarko fait le Malin!

  1. Je suis obligée de me dire que non je ne dors pas à cette heure-ci, mais je suis bien réveillée pour venir prendre chez vous le petit plus, celui qui est souvent difficile à avaler, mais qui passe plus ou moins avec le café !…

    Et ce matin, je ne sais pas ce que j’ai, mais dès les premières lignes qui indiquent le train de vie de Nicolas, j’ai de gros problèmes de digestion, et non je ne prendrais pas de médicament, ils ne sont plus remboursés, alors que faire ? et pourtant plus je lis, plus j’ai le hoquet, mais pas le hoquet souverain qui soulage, non celui qui bloque tout jusqu’à la respiration !…

    Comment peut-on nous dire que l’on doit se restreindre jusqu’à l’étouffement et que la famille Sarkozy nage dans l’opulence que nous lui fournissons….

    Non, aujourd’hui on a le soleil, et pour le reste, on n’a perdu nos illusions et celà depuis maintenant un certain temps. Alors une pilule difficile à avaler ? devant les fastes du pouvoir, non, en effet, Louis XIV a bien un descendant si direct que l’on gomme la période intermédiaire, pour constater que notre Nicolas a dû être conçu par quelques spermatozoides congelés oubliés par Louis XVI dans une fiole récupérée par quelques malfaisants !….

    Bon, une nouvelle journée commence avec son lot de marchandises à varier et si l’on veut conserver sa fraîcheur, mieux vaut tourner la tête d’un autre côté !

    Bien amicalement à vous
    genevieve

    J'aime

  2. Première maxime du sarkozysme : « N’écoutez pas ce que je dis aujourd’hui, je dirais le contraire demain »;
    Deuxième maxime du sarkozysme : ‘Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais »;
    Troisième maxime du sarkozysme :  » En faits, je ne fais rien, par contre je défais tout ce qui a constitué le socle fondateur de notre république ».
    Sarkozy et ses affidés ou l’imposture permanente au service des spéculateurs fous en imposant la rigueur, une autre façon de prendre au peuple pour donner aux toujours plus riches.

    J'aime

  3. Maxime Sarkozyste : « La vérité d’aujourd’hui n’est plus celle d’hier. Celle de demain, je m’en occupe en prenant le pas sur l’après demain qui verra la vérité d’il y a peu servir au moins à camoufler mes bourdes à venir. » Ajouter à cette déclaration les tics et tocs de circonstance et vous comprendrez dans quelle mesure les mensonges permanents sont inscrits dans la constitution, celle de gugusse 1er et de sa troupe de laquais. Il y a des têtes à « copé » !

    Amitiés CPol’

    Coucou Geneviève et Loub’ !

    Bonne journée malgrè tout (ce n’est pas encore taxé le « malgrè tout » !),-)

    J'aime

    1. Le but, avec ou sans euro, avec ou sans Europe, c’est d’avoir des finances publiques saines.
      Après c’est la méthode, comme toujours, qui comptera. Et nul doute que celles entrevues par les élus du National Sarkozisme, comme certaines parodies de socialistes, DSK en tête, font littéralement froid dans le dos.

      @Geneviève,
      Désolé pour les indigestions, mais la vérité a un prix

      @Loubomer,
      Excellent résumé via les maximes du National Sarkozisme

      @Antoine,
      Concernant la peine de mort, c’est toujours la même rengaine: comment prendre le risque de tuer un innocent? Je t’invite à te renseigner sur l’antépénultième exécution française en date, le « pull over rouge »
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Christian_Ranucci
      Ton cliché sur l’immigration demeure aussi facile qu’obsolète. Qui construit nos routes et nos bâtiments, qui nous soigne dans les hôpitaux, qui permet d’assurer le renouvèlement des générations (liste non exhaustive)…?
      Et comme d’habitude, celles et ceux qui profitent de la misère des peuples sont bien souvent des dignitaires et leur cliques dans les pays civilisés.
      Car si les gens étaient heureux (vivre avec leur famille en paix avec un travail pour subvenir à leurs besoins), ils n’auraient pas besoin de venir dans nos contrées.

      Pour rappel: Depuis toujours, la population française s’est construite sur des vagues d’immigrations: c’est ce qui fait sa richesse sur les plans culturels et humains. Certains immigrants ont aidé la France au péril de leur vie, d’autres ont subit les atrocités (esclavage) de ses différents régimes. D’autres ont profité du contexte économique et politique pour survivre et permettre à la France de se construire dans une période où elle manquait cruellement de main d’oeuvre.
      Refuser l’immigration, c’est renier l’Histoire de France et la réalité!

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

    1. Sans vouloir paraître radical, il n’y a pas que les traditions et les préjugés qu’il faudrait guillotiner ;-))

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  4. Je n’ose pas suivre votre pensée concrnant ce que vous aimeriez livrer à la guillotine !… pourtant je crois être sur la bonne voie, comme qui dirait….de la transmission de pensée…..
    Bonne soirée
    genevieve

    J'aime

    1. Une sorte de télépathie sur l’autel (ou plutôt le billot) de la politique…;-)

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s