Une réflexion sur “Brèves Cpolitic: Du Cul ou Culot, l'Actualité passée et repassée.

  1. Avé Cpol’ !

    Belle revue de ces derniers jours écoulés qui offre son lot d’indignation, de consternation et de colère.
    Je ne reviendrai pas sur Porcinette Bachelot et de Sardine Morano à la morale douteuse mais plutôt sur Oliver qui Twist again avec qui j’ai pu discuter (brièvement, service d’ordre oblige – et ouais, l’Olivier est une huile à protéger de près) hier lors du défilé du 1er Mai. Peu prolixe l’Olivier, un rien fade et peu motivé (contrairement à des manifs où j’ai pu le voir se défoncer à s’en faire péter les racines). Déçu donc de son sempiternel discours anti-tout (même Croise-Pattes semblait somnoler !!!) ;-)
    (je tiens à ta disposition une série de photos).

    Sinon, que dire ?

    Un 1er mai 2010 décevant (45 000 personnes à Paris selon qui se prononce)… Le bide pour le Fhaine (redondance du discours du borgne avec, en plein milieu de son discours des propos qui devaient illustrer la fin de celui-ci – du discours s’entends (lire ici : http://www.rue89.com/2010/05/01/la-france-aux-francais-au-coeur-du-1er-mai-frontiste-149751

    et là :

    http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/05/01/1er-mai-jean-marie-le-pen-se-prend-pour-arlette-laguiller/

    Finalement, nous allons de déceptions en déceptions (syndrome grecque ?), le pays s’enfonce mais le peuple stagne, trop hésitant à descendre dans la rue pour clamer sa colère, ses craintes, ses désespoirs.

    Le Franchouillie, après la gueule de bois au lendemain de l’élection du gugusse en 2007 stagne en phase dépressive, les batailles d’égos à gauche (et les alliances improbables) plombent l’opposition laissant coudées franche à l’agité du bocal qui laisse soin aux divers médias de ronger l’os voilé d’une burqa improbable en polygamie française.

    J’ai décidément mal à ma franchouillie, celles qui se targuaient jadis d’avoir mille couleurs, d’avoir assimilé les cultures des différentes composantes de son peuple, cette France qui, jamais ô grand jamais, ne laisse qui que se soit sur le bord du chemin…

    Je suis un peu abbatu en ce dimanche 02 mai 2010 en relisant les différents hommages rendus à Siné et sa femme Catherine dans le dernier (hélas) Siné-Hebdo que BOb (Siné) m’a dédicacé en me remerciant de mon petit commentaire sur son blog qui était le suivant dans sa conclusion : « Quand il n’y a que Val qui vale, je préfère la bande des Siné ! »… Bedos aussi y est allé de sa plume et de notre souvenir commun de notre lutte, rue de la banque, pour les sans-papier nous remémorant l’instant ou il a bien voulu (tout comme Borhinger) lire un texte que j’avais pondu alors que je dormais à même le sol avec ces enfants, ces femmes et ces hommes privés de dignité :

    « Rue de la banque, Métro Bourse, Paris

    Ces enfants, ces femmes et ces hommes,
    Posés là, à même le sol sur des cartons,
    Couverts d’insatisfaisants duvets,
    Autours de fragiles tentes…

    …Ces enfants, ces femmes, ces hommes qui ont fuient leur pays
    Pensant trouver en France, à Paris, un peu d’humanité en résonnance à la souffrance subie
    Sur la terre qui les a vu naître et qui les démolie

    …Rue de la banque, Métro bourse, Paris…

    …Ces femmes, ces hommes qui oeuvrent chaque jour
    A nettoyer les beaux salons des cabinets des nantis parisiens…

    …Ces femmes et ces hommes qu’un salaire de misère oblige à vivre là,
    Rue de la banque, métro bourse, Paris…

    …Ces enfants, ces femmes, ces hommes qui n’aspirent qu’à avoir un toit,
    A la dignité aussi, enfin, surtout, à la reconnaissance de celle-ci..

    Rue de la banque, métro bourse, Paris a honte !  »

    Voilà, pas trop le moral ce jour donc mais comme on dit « l’espoir fait vivre », pour ce qui est de la tente, j’ai connu assez !

    ;-)

    Bon dimanche Amigo et un petit coucou à Geneviève !

    Hervé

    J'aime

  2. « Personne n’est dupe sauf nos politiciens. » écrit Cpol au sujet des relations quasi incestueuses entre la haute finance et la basse politique. Petite correction : ils sont peut être dupes, mais en même temps ils sont complices !!!!Bonne idée d’avoir fait cette rétro de la semaine et revoir l’affiche des « cht’ites coquines » a été un plaisir.
    Bonne semaine à toutes et tous

    J'aime

  3. A Ervé

    Que se passe t-il vous avez été atteint par le nuage noire du volcan ? pas de rencontres intéressantes au défilé du 1er mai ? La France s’économise…..mais c’est pas pour autant qu’il vous faut broyer du noir…..ça n’est pas constructif….et puis broyer du noir en ce moment, ça n’est pas la bonne chose à faire, alors, laissez les souvenirs tristes dans la marge, et récupérez votre joie de vivre…..
    bien amicalement et bonen soirée
    genevieve

    J'aime

  4. CPolitic

    un tour d’horizon complet et une bonne réalisation pour les petites coquines de droite, il est vrai qu’à gauche, je n’en vois que deux…un bon épluchage des légumes politiques et autres, et je complète mes informations en venant vous lire, mais je reconnais que rien ne vous échappe, alors que pour moi les mailles du filet ne sont pas complètement étanches.

    Comme je m’y attendais Charles Pasqua jugé par, je dirais ses amis sénateurs, lui est aussi passé à travers les mailles du filet… La justice a plusieurs vitesses…..
    Bonne soirée
    amicalement à vous
    genevieve

    J'aime

  5. Merci pour l’information et c’est édifiant et écoeurant. Je comprends mieux la fanfaronnade de Charles Pasqua, il était sûr de son coup.

    Tous les politiques quoi qu’ils fassent, ne risquent rien et j’ai repensé au sang contaminé !…Ils ont des responsabilités, mais ne sont pas punis, quel merveilleux emploi que celui de politique, pas étonnant qu’ils veulent tous y aller !…. et pendant ce temps là, si vous roulez juste un petit plus que permis, on vous tombe dessus, on nous surveille pour tout et notre vie est épluchée afin de savoir si l’on ne roule pas le fisc, mais ceci juste pour ceux qui travaillent honnêtement, je me demande si la justice existe encore quelque part ou ça n’est juste qu’un mot de plus ?

    Pour moi de gauche comme de droite, tous des frelons qui bourdonnent, vous saoûlent de mots et nous font prendre des vessies pour des lanternes. Tout ça fiche le moral en l’air ! !

    Bonne soirée
    amitiés
    genevieve

    J'aime

  6. Même si la condamnation de Pasquounet par ses pairs n’est que symbolique, il y a quand même condamnation : il ne pourra plus se vanter de ne pas avoir été condamné . Vous allez dire que je me contente de peu, mais peu c’est mieux que rien, surtout quand çà touche un bon-à-rien-mauvais-en- tout !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s