Non au Clivage Gauche/Droite et Oui à Une Politique Juste..Rêvons!

Et plus généralement critiquer la droite n’est pas être de gauche. Car là (et pas Carlita) encore, cela fait partie des grands stéréotypes de croire que si l’on tape sur l’un, c’est que par conséquent, on est pour l’autre camp. Ah si seulement la politique était aussi simple voire simpliste. Le monde n’est ni blanc ni noir, il est définitivement gris avec une infinité de nuances.

Une telle profondeur de réflexion dans le raccourci gauche-droite se retrouve dans le fait d’associer la droite au monde de l’entreprise et la gauche au social.
Y’a t il une politique de gauche et une politique de droite? Évidemment Non. Comme le martelait l’ex-fameux 3ème homme, François Bayrou, le côté bipolaire de la scène politique française confine en 2010 au ridicule. Est-ce pour autant qu’un homme se disant du centre et démocrate chrétien (caractéristique inappropriée pour revêtir le costume du défenseur d’une république laïque) hors des partis classiques doit devenir le successeur légitime pour occuper le poste suprême? Évidemment Non.
D’autant que le critique pratique les mêmes travers dans son parti que le critiqué.

las bayrou parano

L’Histoire française récente – de De Gaulle jusqu’à Sarkozy (les deux extrêmes finalement) en passant par Mitterrand et Chirac – nous a montrés qu’un tel clivage confine au ridicule voire à la paralysie économique et sociale du pays. La Gauche et la Droite ont déçu les générations de citoyens qui les avaient élus. Beaucoup d’espoirs gâchés, de promesses non tenues.
Il suffit de prendre une photo aujourd’hui: Le National Sarkozisme commence à s’effondrer, ne pouvant plus faire illusion après 3 ans de fiasco et d’incompétences en tout genre. Le Parti Socialiste aux dents longues va remporter la timbale par défaut en 2012, faute de véritable opposant politique crédible. Le Modem déconnecté pratique la méthode Coué. Europe Ecologie replonge dans les querelles des Verts tout en utilisant un écologisme bien pratique pour exister politiquement. Le FN demeure une signature de protestation plus que de fascisme pur de la part de son électorat. L’extrême-gauche fait toujours aussi peur que leurs pires opposants précédemment cités. A tort ou à raison, personne ne saura jamais puisqu’aucun des deux n’arrivera au pouvoir. Et bis repetita…
Point commun de tous les partis et notamment des 2 principaux: des groupuscules se déchirent en plus le pouvoir en interne, prêts même à favoriser le parti d’en face pour écarter l’opposant. De Villepin / Sarkozy, Royal / Hollande ou Royal / Aubry.
Quant à l’intérêt de la France, de sa population et des générations futures…nada, peau de chat!

Perdu dans le PS

Guerres Internes

Ne pas choisir la facilité
Quel que soit le sujet du débat (retraites, fiscalité, logement, éducation…), les idées extrêmes sont forcément à écarter car trancher dans le vif sans accord de toutes les parties en présence ne peut que déboucher sur une future crise majeure, à l’image du Traité de Versailles fournissant le terreau pour une future 2ème Guerre Mondiale.
Non, le consensus doit être trouvé. Le temps doit être pris et personne ne doit presser l’autre pour une simple question de montre. Les contraintes et intérêts des parties doivent être analysés, les avantages et inconvénients des futures mesures doivent être anticipés. L’accord final doit être approuvé par tous. C’est le principe de la politique raisonnée et juste, basée sur les valeurs républicaines et démocratiques.
Alors forcément, à certains moments, ne soyons pas dupes, il est de la responsabilité de l’organisateur de la négociation de taper du poing sur la table. De rappeler les diverses parties en présence à leurs responsabilités, les forcer à négocier et cesser de conserver des positions et des privilèges d’un autre temps. Pour le bien de la société dans son ensemble… et non dans l’unique but d’un certain clan de privilégiés.

Cas concret: La retraite
Être juste, c’est protéger les faibles, sans dénigrer aveuglement et arbitrairement telle ou telle partie. Les débats sur les retraites n’en prennent visiblement pas le chemin. Nul doute que les pots de vaseline dans leurs formats familiaux vont se vendre comme des petits pains.
En outre, la prochaine déclaration d’impôts finançant les amis du pouvoir et les dérives ultimes d’un Sarkozisme fou sentant son heure approchée, risquent à terme d’aggraver une fracture sociale ouverte entre les élus et la population.

Un chiffre: 0,9% C’est la hausse de revalorisation des pensions de retraite en date du…1er avril. Alors si le foutage de gueule gouvernemental est autorisé pourquoi pas l’utopie populaire?
Proposition concrète CPolitic: proposons une retraite égale pour tous, pour tous les niveaux de Catégorie Socio-Professionnel, que vous soyez fonctionnaires, salarié du privé, chomeur, intermittent du spectacle, profession libérale… La contrainte : trouver le montant de la pension compatible avec l’état de santé des différentes caisses qui, devraient, continuons dans l’utopie, fusionner par souci d’économie, de simplicité et de justice.
Quant à l’année d’entrée dans la retraite, elle se fera en fonction du nombre d’années cotisées. Si vous avez cotisé jeune, vous partirez plus tôt. Votre travail était pénible? Mettons un coefficient 1 année d’un métier difficile = 1,2 année d’un métier de bureau. (Coefficient à peaufiner et à négocier)
L’objectif: celles et ceux qui avaient un train de vie dispendieux devront se serrer la ceinture pour les autres, chargent aux cigales d’avoir fait a minima la fourmi durant quelques années. Ces autres pourront voir leurs revenus augmenter par rapport aux postes qu’ils occupaient (quand ils avaient la chance d’en avoir un)

Mais évidemment les forts dominent les débats, tout en l’organisant, alors que les faibles ont même des représentants divisés voire acquis à la cause des plus forts.
Pas simple ce monde de la politique ou devrait-on dire…de la magouille et de l’injustice généralisée?

Publicités

Une réflexion sur “Non au Clivage Gauche/Droite et Oui à Une Politique Juste..Rêvons!

  1. Je suis surpris que dans ce billet, vous considériez que F. Bayrou n’est pas à même d’être un bon défenseur de la laïcité parce qu’il est catholique. Je pense que vous faites une grossière erreur, un catholique qui se respecte, devrait au contraire être un des premiers défenseurs de la laïcité qui est le seul principe qui permet la cohabitation de toutes les croyances et des athéismes de toutes sortes. F. Bayrou est de ceux là et a toujours été un des grands défenseurs de la laïcité et s’est même élevé contre la notion de « laïcité positive » d’un certain Sarkozy. Ces prises de positions sur le port de signes religieux quels qu’ils soient devraient vous dmontrer qu’il n’y a aucune ambiguité sur le sujet.

    J'aime

    1. @andre777,
      C’est une plaisanterie? Comment un mouvement qui se revendique « démocrate chrétien » peut il être laïque?
      Dans les faits cela se traduit ainsi par la réforme de Bayrou alors ministre de l’Education Nationale qui a fait voter une loi pour financer les écoles privées par les finances publiques. Simplement scandaleux. Et ce qui causa à l’époque un joli vent de rebellion du corps enseignant et des parents d’élèves. Bien loin de ses récentes « prises de positions » comme vous dites!
      Il faudrait avoir une mémoire non sélective et surtout ne pas faire preuve de mauvaise foi, (sans jeu de mot) avant de d’oser dire « vous faites une grossière erreur »

      J'aime

  2. Alors là, CPolitic, si vous le permettez, je vous applaudis, en vous lisant je viens de parcourir un chemin parallèle au vôtre. Si je vous perds quelquefois, sur cet écrit, je vous retrouve, car vous avez exprimé ce que je pense.
    Mais la conclusion ne peut rester qu’un rêve, parce que l’on ne se dirige pas vers ce chemin. De très belles affiches et un Manuel Vals qui est très accrocheur en ce moment, il a mis sa machoire sur le poste de Présient de la République et il ne lâche pas !….

    Bonne soirée
    amitiés
    genevieve

    J'aime

  3. Hou la la!!! Cà se complique ! On voit bien au travers de ce billet et des réactions que finalement on ne sait plus trop vers quoi et qui se tourner : on a eu l’alternance entre la droite et la gauche, voire même la cohabitation, et on est bel et bien dans la merde!!! Pendant que ces jolis messieurs s’étripaient pour avoir le pouvoir, les médias, dans leur grande majorité, s’échinaient à nous démontrer qu’entre droite et gauche, il n’y a pas d’autre choix possible. Les français par leurs votes successifs ont fini par mettre la droite aux affaires pour tout ce qui relève du pouvoir central et la gauche en situation de régner au niveau local et régional. Est-ce que cela change quelque chose pour nous et pour la planète? Non, parce que pendant tout ce temps là, le patronat néo libéral mondialisé avance ses pions, externalise à tout va, fait jouer à fond le dumping social, crée sans cesse de nouveaux besoins inutiles, contribue largement à la pollution de la planète et accelère l’enrichissement de ses actionnaires. Un exemple : un gosse pauvre de banlieue va faire du trafic pour s’acheter les Nike (ou autre marque) de ses rèves, lesquelles godasses vantées par la pub ont été cousues par un autre gosse pauvre de Thailande ou du Viet Nam et transportées par avion à gros renforts de kérosène. On est loin des modèles prônés par le développement durable et si nous continuons à nous comporter en consommateurs adeptes du toujours plus en quantité et toujours moins cher, la situation va perdurer. Il n’y a qu’une solution : changer nos comportements, agir localement en pensant globalement, résister à l’ânerie ambiante, manger selon les saisons, parler avec ses voisins et arrêter de penser que « le bonheur, c’est d’avoir, d’en avoir plein nos armoires …. »

    J'aime

  4. dis donc toi, Cpo, tu chies dans ma gamelle, là où je rêve ? Comment veux tu que je continue à bloguer avec un tel raisonnement! je devrais donc selon toi changer de nom, de combat, et de camp ?

    j’ai toujours considéré que les apôtres du ni gauche ni droite n’étaient pas très clairs… et que le fait de nier ce clivage était symptomatique d’un flou idéologique. Et je n’ai pas changé d’avis, même quand il s’agit d’un ami de la blogosphère.

    J'aime

  5. Après relecture de cet excellent billet (je rejoins Geneviève ;-) ) je ne vois pas où le bas blesse.
    La religion n’a rien à foutre en politique, point barre. Par contre les politiques actuelles s’en servent allègrement à des fins nauséeuses et purement électorales.

    @ gauche de combat : pourquoi changer de blaze ? Je ne comprends…

    Au fait : quelle gauche ? Celle embourbée dans ses problèmes d'(s)égo ? Celle qui a jubiler de voir Martine Aubry ne pas pouvoir rentrer d’inde à dos d »éléphants ?

    Pour qu’il y ait combat, il faut au moins deux adversaires de taille. Pour l’heure, le gong d’appel à la lutte sonne plutôt le glas de la résistance au tout capitalisme éffréné au profit de quelques uns face à de trop nombreuses injustice.

    Je n’ai pas la pertinence de CPol’ mais je pense avoir un discours clair et sincère.

    Ne change rien Gauche de Combat, ce serait avouer une faiblesse et ce serait dommageable pour celles et ceux qui te lisent et t’apprécient. ;-)

    Bien cordialement,

    Unis dan la resistance à la connerie,

    Je m’en retourne à mes fourneaux,

    Ervé.Do

    J'aime

  6. Pour Erve Do,
    il me semble que vous retournez souvent à vos fourneaux, alors ou la nourriture est une principale préoccupation, ou vous tenez un restaurant, mais je dirais plus simplement que vous vivez collé/serré avec votre fourneau, après tout pourquoi pas ? Vous voyez, moi je l’approche environ qu’une fois par jour,
    Bonne soirée, je retourne vers mon micro ondes
    amicalement
    genevieve

    J'aime

  7. « Quant à l’intérêt de la France, de sa population et des générations futures…nada, peau de chat! » Tu me connais j’aurais tendance à te citer le FN. C’est du gaullisme, du vrai :) Quant au fascisme, depuis qu’on vous repète qu’il n’y en a pas vous commencez à comprendre…ouf.

    ;-))

    J'aime

  8. Ce n’est pas un rêve mais le monde des bisounours que vous décrivez dans votre papier!

    Je rejoins gauchedecombat dans son idée de flou idéologique. J’ajouterais même que la majeur partie des personnes, se disant apolitique (la blague), ni gauche ni droite, etc, que j’ai pu rencontrer était bien souvent des gens pas vraiment à gauche… A bon entendeur…

    J'aime

    1. @shineko

      Je suis entièrement d’accord avec vous, c’est le monde des bisounours, de la pure utopie, du rêve écrit noir sur blanc…d’où le titre de l’article!
      Mais comme je le disais, si le gouvernement actuel peut s’autoriser de tels foutages de gueule, nous, France d’en bas, nous pouvons nous autoriser à rêver.
      Les congés payés étaient des rêves du Front Populaire. Les RTT étaient des rêves du PS.
      Il me semble, mais je peux me tromper, que ces rêves se sont concrétisés.

      Je suis totalement en désaccord avec vous sur le côté apolitique qui est tout sauf une blague sur Cpolitic. Je vais simplement redéfinir l’apolitisme particulier il est vrai de ce blog: il faut le comprendre comme « non encarté dans un parti » et ouvert aux propositions « justes » d’où qu’elles viennent.
      Est ce une blague? Est ce un rêve? Vouloir un monde un tantinet plus juste, en se basant sur l’écoute, le dialogue et l’analyse des réalités.
      A vous de juger!

      En revanche, ici les préjugés n’ont pas leur place. Donc remettez toujours en question vos idées préconçues en les confrontant par la réalité, et vous aurez certainement de jolies surprises! (en tout cas ici)

      Quant à l’expression « A bon entendeur » d’une maladresse sans nom, elle ne peut que vous desservir.

      @gauchedecombat

      « j’ai toujours considéré que les apôtres du ni gauche ni droite n’étaient pas très clairs…  » visiblement vous êtes les mêmes préjugés. Et bien il va falloir vous y faire, ici ce n’est pas le cas, les idées comme le type qui écrit ce commentaire sont plus que carrés, limpides et clairs.

      « changer de nom, de combat, et de camp ? » vous vous interrogez sur votre combat? Sans vouloir m’auto-congratuler (à moins que ce ne soit de la pure ironie), vous avez effectivement du souci à vous faire, car c’est vous alors qui n’êtes pas très clair, dans la mesure un simple article comme celui-ci, aurait suffit à vous faire douter, même une seule seconde? ;-)
      Pour redevenir sérieux, vous êtes vous demander pourquoi la gauche socialiste comme celle d’extrême gauche, pourquoi malgré la justesse intrinsèque des valeurs défendues, les citoyennes et citoyens français sont si peu enclins à voter pour vous?
      Allez faites l’autocritique de votre courant et de vos amis politiques…Rêvons!

      Cordialement,
      Cpolitic

      Cordialement,
      Cpolitic

      J'aime

  9. J’ai beaucoup aimé le coup de ménage de ce matin, il y avait quelques poussières et la poussière ça fait mal à la gorge, alors mieux vaut ne pas attendre et secouer le chiffon. Mon chiffon (de soie) de ce matin, ne va pas vous surprendre outre mesure, c’est peut-être un des points où on ne pourrait pas être d’accord, encore que j’aurais du mal à me l’expliquer de votre part. Mais cette information me reste en travers de la gorge, bien qu’ayant habitée dans une certaine banlieue sud, le phénomène existait déjà ouvertement, au vu et su de la municipalité qui fermait les yeux dans sa burka ! et tout le monde vivait heureux et doit continuer à le faire et à croître et embellir sans problèmes, mais moi je l’ai quittée.
    Bon dimanche à vous, et à bientôt votre réaction que j’espère avaler avec douceur.
    Bien amicalement
    genevieve

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s