Inutile de chercher les Faux-Culs!

Ils sont parmi nous. Non ce ne sont pas des êtres venus d’ailleurs que David Vincent voyait partout et nul part. Ce sont juste les faux-culs ayant trouvé refuge dans la Politique qui leur sert de nid douillet. Quotidiennement, on peut en voir les conséquences, les actes. Mais les enjeux électoraux permettent de faire sortir les faux-culs de leur tranchée. Il n’y pas plus qu’à les saisir au vol, tellement ils sont nombreux.

On se rappelle de Copé à l’Assemblée Nationale, apostrophant à juste titre le PS, pour sa gestion de la crise Frêches. Expulsé du PS pendant deux ans, mais soutien en parallèle. Création d’une liste adverse pour les régionales après ses récents propos sur le « pas catholique » Fabius.
La liste s’étant prise un bide monumentale, comme prévu, le PS a cessé de se draper dans sa vertu.
Deus ex Machina: Pour le deuxième tour, la secrétaire nationale appelle à faire barrage à la droite et l’extrême-droite. Benoit Hamon reste sur la même posture lors de l’émission du Grand Journal, présenté par le biographe de Sarkozy, Michel Denisot. Rire sournois des chroniqueurs.
Mieux encore François Hollande, dans la plus pure tradition du « je me voyais déjà en haut de l’affiche » (plus l’affiche de l’Olympia que de l’Elysée), soutient officiellement… Georges Frêche.
Ah il est beau le PS. Quelle classe! Quel honneur! Quelles valeurs humanistes! Plutôt que de tout sacrifier pour s’allier avec les écolos voire l’extrême-gauche, le PS préfère jouer la facilité en oubliant les paroles comme celles des harkis « sous-hommes » du parrain du Languedoc.
A croire, qu’on ne peut pas faire le Grand Chelem de Titine sans casser quelques espoirs…d’Ethique. Simplement lamentable. Et qu’importe vos contraintes en interne, cessez de prendre le bon peuple pour des cons! L’UMP se chargeant déjà de le faire magistralement et quotidiennement.

Parlons-en de l’Ethique. Une valeur qui n’existe plus en Politique, a-t-elle seulement existé?
Fidèles à nos craintes, les militants UMP se tapent les fonds de tiroir pour trouver les voix nécessaires au second tour. Les aveugles et sourds aux appels des français – comme le disait sur France 3 l’autre Nicolas, Dupont-Aignan, à ses ex-amis de l’UMP – sont prêts pour le pire: faire du porte à porte auprès des électeurs du Front National.
Sûr que Monsieur Copé va certainement oublier d’en parler lors de ses prochaines interventions à l’Assemblée.
En plus d’accueillir à bras ouvert, les anciens élus du FN, comme l’actuel maire d’Orange, en plus d’accueillir au sein même du gouvernement des anciens membres de groupuscule d’extrême droite comme Novelli ou Devedjian, nous avons droit au démarchage direct des électeurs fans de Le Pen et autres faux révoltés, ayant voté FN par provocation. Sont ils seulement au courant qu’au-delà de 5% des voix, l’Etat français et donc nous les contribuables, remboursons les frais de campagne du vieux sénile et de sa clique de fascistes?
Plutôt que de jouer aux faux culs, changez le logo de l’UMP. Mettez des flammes tricolores, histoire de gagner en réalisme.

Autre problème lié aux scrutins électoraux et plus précisément à la course aux voix: l’application du programme. Depuis Chirac et encore plus depuis Sarkozy, nul doute qu’une « profession de foi » pourrait dorénavant s’appeler une « profession d’utopie » voire « profession de marchand de tapis ».
Et comme le soulignait l’UMP le PS et Europe Ecologie vont-il devoir déchirer leur programme respectif pour parvenir à un accord? Aussi difficile que la communication hier soir des deux partis d’opposition.
Comment concilier le Grand Paris du PS avec la vision Ecolo? Impossible de copier-coller, le programme EE au programme PS, sans sacrifice. Et au final, concrètement dans le quotidien, que va faire le mélange « vert » et « rose »? Alors certes, le PS avec la liste Huchon a mis de l’eau dans son vin. On ne peut y lire que les thèmes « transport », « logement », « santé » parfaitement compatibles avec le programme de Duflot.
Mais évidemment, on ne met jamais dans une profession de foi, les construction de voies express ou l’implantation d’un nouveau site industriel, à forte valeur ajoutée sur les emplois.
Il n’y a plus qu’à voir si la mayonnaise prend.

En marge des tractations fumeuses des régionales, notre voyante extralucide Christine Lagarde, celle qui nous prédisait une reprise économique, et où nous avons eu une crise mondiale sans précédent, s’est permis de jeter de l’eau sur le feu entre Berlin et Paris.
Il en faut du culot pour oser une telle opération. Car en matière d’économie, la France n’a presque plus rien à envier à la Grèce. Un peu comme si le dernier de la classe se permettait de critiquer le premier en osant dire publiquement: « tricheur! tu as révisé avant de faire le contrôle »
Si elle n’était pas ministre de la République Française, on pourrait en rire. Là, en une interview pathétique et indigne, elle parvient à tendre les relations déjà tendues entre l’Allemagne et la France, le fameux « moteur de l’Europe »: Il n’est « pas sûre » que le modèle allemand – à savoir « une forte pression sur les coûts de main d’oeuvre » pour améliorer la compétitivité – soit « viable à long terme et pour l’ensemble de la zone euro », ballançait ouvertement aux journalistes du Financial Times, lundi dernier.
Désolé p’tite Christine, l’Allemagne mise tout sur ses PME et l’exportation, le « made in Gemany », en sacrifiant en accord avec les syndicats, depuis le mandat de Shroeder, les salaires sur l’autel des emplois, sur un fond de rigueur budgétaire, afin d’être le plus compétitif possible.
Bien loin des gabegies françaises du pouvoir Sarkozien et de sa méthode privilégiant les monstres français: Danone, Michelin, GDF-Suez, EDF, France Telecom, Alstom, PSA qui écrasent au contraire les sous-traitants PME.
Anecdote subtile: Dimanche dernier, lors d’une rubrique sur Europe 1, mettant à l’honneur les PME, le journaliste recevait un directeur de… Sanofi-Synthelabo. Si radio UMP ose une telle confusion, la parti impopulaire de France aussi.
Tous les néo-conservateurs ne se ressemblent donc pas. Il y a des cons partout. Il n’y a plus qu’à savoir s’ils sont plus de notre côté du Rhin ou de l’autre.
Cherchez bien Christine… Un indice en bas de votre écran: le même Financial Times brocardait récemment la phrase pour les 49 milliards de bénéfices réalisées par les entreprises de son CAC 40, et les 37 milliards reversés aux actionnaires! La réponse devient évidente.

Allez difficile de résister aux maitres des faux-culs, Jean-Louis Borloo qui exprime à lui seul, toute la parodie de l’écologie à la sauce UMP: selon rue89, « Borloo veut donner le contrôle au privé » concernant la sécurité des navires. Dixit le pure player « Les contrôles ne seraient plus assurés par l’Etat mais par des sociétés choisies et rémunérées par les armateurs ».
Est-ce utile de lire le reste de l’article, sans vouloir blesser les journalistes auteurs, pour comprendre que Borloo nous entraîne droit vers un nouvel Erika?
Moins médiatisé que le « ça commence à bien faire » de Sarkozy à propos des questions environnementales lors du salon de l’agriculture, mais bien plus dévastateur sur le long terme.


Devinette:
quel est le point commun entre Nicolas Sarkozy, Christine Lagarde, Patrick Devedjian et Jean-Louis Borloo? Ils sont tous avocat de formation, et plus particulièrement avocat d’affaire.
Alors on ne dit pas que tous les avocats mentent comme des arracheurs de dents, mais il faut avouer que question « faux culs » cela relève de la déformation professionnelle. ;-))
Pas étonnant ensuite qu’ils se soient toutes et tous aplatis devant le pouvoir et le luxe de la Grande Finance (cf la crise) et qu’ils détestent les haut-fonctionnaires issus des Grandes Ecoles: X, ENA, Science Po…
2 mondes, 2 univers.

ump c'est bon mangez en

Et ailleurs?
En Thaïlande, à l’opposé de nos faux culs, voici des gens bien engagés politiquement, un peu trop peut être? Les organisateurs du mouvement « chemises rouges » ont même collecté des échantillons de sang des manifestants pour les déverser devant le bureau du Premier ministre thaïlandais en signe de protestation.

Publicités

Une réflexion sur “Inutile de chercher les Faux-Culs!

    1. @OrangeOrange,

      Il y a eu sanction sauf que l’abstention record a été utilisée par l’UMP pour amoindrir l’onde de choc.
      C’est de bonne guerre. Mais c’est juste oublier que seules les voix exprimées comptent!
      Peu importe le taux d’abstention.

      J'aime

  1. A propos de faux culs : en 2008 Morandini commettait son inoubliable ouvrage « Le bal des faux culs » dans lequel il dénonçait les petits arrangements et les grandes camaraderies régnant dans la sphère politico journalistique – vous savez celle également appelée les milieux autorisés et sur laquelle Coluche avait déjà en son temps lancé ses salves d’ironie mordante – Ce bouquin, venant de la part d’un journaleux animateur de la télé trash à la déontologie aussi variable que sa morale élastique, avait un double effet bonbon rafraichissant par la double lecture qu’il supposait, un peu comme le distingué et cumulard Maire de Meaux n’hésitant pas à publier une ode à l’arrêt de la langue de bois en politique !!!! Puis cela a continué : nos politiques croient encore qu’en utilisant les grosses ficelles du marketing et en multipliant les effets de com’, ils vont continuer à nous rouler dans la farine !!! Eh bien désolé, çà ne marche plus, nous avons épuisé nos stocks de cerveau disponible – Maintenant nos rebelles neurones sont bien connectées et elles attendent un autre message : véridique, motivant, même avec des difficultés, pourvu qu’on nous les explique. Nous n’attendons plus les lendemains qui chantent ni ceux qui rasent gratis mais un peu d’espoir par des gens enfin préoccupés du bien commun et non plus des faveurs à distribuer à quels uns.

    J'aime

  2. PS : merci d’accepter mes excuses pour avoir féminisé le mot neurone, je ne m’en suis aperçu qu’après avoir envoyé le commentaire. C’est peut être un lapsus révélateur : après tout les neurones méritent le féminin, gage d’avenir (comme disait Férat) plutôt que le grossier masculin.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s