Parodie d'Affiche de Film: La Crise

C’est la crise. Financière puis économique et enfin sociale, la crise politique s’est peu à peu installée en France. Nous en sommes au point de non-retour dans l’attente des régionales et d’un hypothétique remaniement ministériel, l’homme invisible François Fillon ayant eu la parole de Nicolas Sarkozy de le laisser partir plusieurs mois avant les présidentielles de 2012.
« Fifi aux chaussettes rouges » se trouve donc en mauvaise posture: entouré d’une bande d’amateurs et de professionnels de l’entourloupes, il ne peut faire qu’un constat partagé par l’ensemble de l’opposition politique française de ce pays, soit environ 65% de la population active mécontente: « une belle brochettes de blaireaux, pas un pour rattraper l’autre! »

la crise avec fillon

Pas le choix!
Obligé de couvrir les déboires de Jean-Louis Borloo (sans jeu de mots), son silence consternant pendant l’affaire du thon rouge et le nucléaire, ses résultats lamentables avec son bonus/malus plombant les finances de l’Etat et relançant de manière fictive et temporaire les ventes d’autos labellisées françaises mais déjà fabriquées en Europe de l’Est, ses allers et retours en avion pour ses Paris Bruxelles. Chapeau bas!
Obligé de couvrir les gaffes de Morano qui ouvre son clapet à tout bout de champ et qui fait ni plus ni moins chauffeuse de salle dans les fiesta des jeunes pop
Obligé justement de couvrir les jeunes cons impopulaires et leur lip daube pourrie, validée en plus par l’intelligentsia de l’UMP
Obliger de couvrir Marie-Luce Penchard, la candidate aux régionales se croyant la Gwada ambassadrice incarnée et oubliant malencontreusement son poste de ministre des DOM TOM, de tous les DOM TOM
Obligé de couvrir les vomis verbaux de Frédéric Lefebvre et son comparse plus discret mais tout aussi niaiseux et démago, Dominique Paillé, le cirque de « Frédo et Dodo » pour les intimes
Obligé de couvrir les dérapages haineux et racistes de son propre clan qu’il soit d’origine ministérielle (Hortefeux), régionale (Poniatowski) ou municipale (Delattre)
Obligé de couvrir le mélange des genres, pantouflages et autres intérêts privés pour ne pas dire corruption des Broglio, Dati, Copé, Kouchner et ses dictateurs, Albanel et France Telecom, et le dernier en date, Alain Joyandet avec sa société distributrice de bateaux de plaisance en bois précieux, partenaire officiel de la déforestation, bien loin d’un Grenelle aussi médiatisé que fantoche.
Obligé de couvrir cette France-à-fric détestée et détestable alors même que Nicolas se réconcilie avec le fils Bongo, dictateur sanguinaire et impitoyable du Gabon.
Obligé de couvrir le duo improbable Eric Woerth – Christine Lagarde qui permet à la France d’obtenir une nouvelle médaille d’or…question déficits publics
Obligé de couvrir le bilan social lamentable de 3 ans de Sarkozisme, transformant de fait, « la fracture sociale » de Chirac en « usure psychique » comme l’a annoncé en toute sincérité et avec un courage hors norme le médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye.
Obligé de couvrir les mensonges de son chefaillon mégalo du 25 janvier dernier: « Dans les semaines et les mois qui viennent, vous verrez reculer le chômage dans notre pays ». 19 500 chômeurs en plus en janvier, en Bretagne + 2,1 %, soit + 0,7 % pour la catégorie A, chômeurs de longue durée + 2,8 %, seniors (+1,4 %) invalidant de fait la politique gouvernementale et ses préjugés sur l’allongement de la durée du travail dans le cadre de la réforme des retraites! Quid des autres catégories de chomeurs, B, C..D, ce qui nous ferait certainement plus de 5 millions de chômeurs soit 10% de la population active!
Obligé finalement de couvrir le caractère de chien de son maitre Nicolas Sarkozy, qui ferait passer pour amicale la désastreuse relation Mitterrand-Rocard.

Eternel déçu du chiraquisme, le Fillon se retrouve ainsi la queue entre les jambes à subir les coups bas et autres quolibets de l’opposition et les ratés (trop nombreux) de sa fratrie. C’était oublié, à l’instar d’un tiers des inscrits sur les listes électorales en 2007, que « le mieux est (souvent) l’ennemi du bien »

Pauvre Fifi!

Publicités

Une réflexion sur “Parodie d'Affiche de Film: La Crise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s