Du Point Commun de Quick, GDF Suez et Darty…

Coïncidence. Hasard fortuit. On pourra dire ce qu’on voudra, en l’espace de 2 jours, des noms d’entreprises ont été mis en avant dans les différents médias en bien ou en mal, sans que personne ne fasse le rapprochement troublant qui lie ses firmes.

Démarrons par la polémique du moment, celle dont il faut parler à tout prix, sinon vous êtes un blogueur looser (sic!): le Quick Halal. Inutile de faire cuire trop longtemps le steak: Cpolitic se déclare définitivement « pour » car bêtement ce type de pratique demeure totalement légale. Pour reprendre l’analyse d’un juriste, explicitée sur eco89:
« C’est le code pénal qui s’applique, articles 225-1 et 2 : il faut caractériser le refus d’accès à un bien ou un service pour une clientèle déterminée ou que cet accès soit subordonné à une condition. Là, le fait de proposer un produit halal n’est pas un refus. »

Ainsi pourquoi interdire et bannir ce genre d’établissement, alors qu’il existe en toute légalité des restaurants cashers, comme ces crêperies parisiennes casher proposant des crêpes sans jambon (pour rappeler une anecdote de Christophe Alévêque), ce n’est pas pour cela que l’on en fait…tout un plat!
Ici la seule différence, c’est l’habitude des consommateurs a trouvé des sandwichs variés et leurs préférés avec du bacon qui pose problème, puisqu’une partie de la clientèle devra passer son chemin vers un autre Quick pour avoir leur Quick Bacon.

Pour résoudre le problème…
Dans l’idéal, pour coller encore plus au principe d’égalité de notre chère devise, et aussi au simple bon sens, il faudrait qu’en plus des sandwichs traditionnels, la population musulmane puisse trouver des sandwiches Halal dans n’importe quel Quick! Pourquoi diviser alors que l’on peut rassembler les gens…autour de la mal-bouffe? Sauf que cela pose certainement des problèmes de logistiques et de coût que le géant franco-belge se refuse d’affronter.
Au-delà d’un pseudo-débat d’une futilité incroyable comparé aux défis en matière de logement, de chômage et d’éducation, notons simplement que depuis que l’ami de Nicolas Sarkozy, le milliardaire belge Albert Frère a revendu cette chaine de fast food avec une forte plus value (étonnant, non?), ces magasins appartiennent au …(roulement de tambours) CDC, c’est à dire, la Caisse des Dépôts et Consignations, l’Etat en somme.
Question stupide: la décision de passer certains magasins en mode Halal ne serait elle pas plutôt une mesure parmi d’autres pour alimenter, via un fait divers, la parodie de débat sur l’identité nationale?

quick logo fake

Don’t crack under pressure
Le pseudo-ministre du travail, l’infâme Xavier Darcos avait lancé un « plan national d’urgence pour la prévention du stress professionnel » en octobre 2009. Février 2010, le résultat de cette mesure courageuse et forcément efficace – quoi vous-en doutez déjà? – est la ponte d’une liste pointant du doigt ou pas, 600 entreprises sur les 1500 analysées.
A l’image des feux tricolores, on retrouve un principe de 3 couleurs. Dans le rouge, GSK (ah le lobby pharmaceutique toujours lui!), Picard Surgelés, Labeyrie (pas de foie gras pour les salariés?), la société de livraison à domicile Maximo.
Dans l’orange, France Telecom (quel humour ces employés des ministères!), pour la simple et bonne raison que des mesures ont été prises malgré la vague médiatisée plus que réelle (statistiquement parlant) des suicides. A FT s’ajoute SFR, Décathlon, Sony France, et même des mutuelles, un comble!, comme Maaf et MMA.
Étrangement on retrouve dans le vert, donc des entreprises où il fait bon vivre, une ambiance studieuse et déconnante, où la joie s’inscrit tous les jours sur les visages, PSA, Thales, Rhodia, Yoplait, Sodexo…GDF Suez. Franchement qui peut y croire?
Du simple fait que les données soient fournies par les entreprises elles-mêmes, et donc les RH qui ont tout intérêt à bidouiller les chiffres (ou de ne pas rendre les papiers à temps!)
Du simple fait que de tels résultats ne peuvent être l’image réelle de chaque service, chaque entité, chaque filiale, chaque pratique du premier chefaillon incompétent mais détestable venu,
Du simple fait que GDF Suez appartient à l’Etat, à la CDC (belote!) mais aussi au financier et ami de Nicolas Sarkozy, Albert Frère (rebelote!) via la société Groupe Bruxelles Lambert (GNL)… les statistiques sont biaisées et ces résultats demeurent purement fantaisistes.
Au passage, si la gauche au pouvoir s’était permis une telle liste, pourquoi ne pas afficher la liste des repris de justice de votre commune dans le journal local tant qu’on y est?, nul doute que la droite, encore plus les membres du National Sarkozisme, se seraient évertués à créer une polémique sans limitation de durée.

Finissons par les distributeurs d’électroménagers pointés du doigt hier soir sur France 2 dans l’émission Envoyé Spécial. Pas de duperies: toute opère de la même manière pour asseoir leur marge.
Côté réparation, les réparateurs à domicile font mine d’analyser la panne et arrivent tous à la même conclusion: « vot’ machine, ma pauv’ dame, est bonne à jeter! »
Normal, ces « techniciens » sont payés au nombre de clients vus dans la journée, et pas à la panne réellement réparée! Le devis étant payant, déclarer la machine comme obsolète (« on l’a fait plus la pièce M’dame! »), reste plus rentable.
Pour les appareils déposés en magasin, même constat: plus de 50 euros le devis pour un appareil jamais démonté, les journalistes ayant consciencieusement soudés une des vis de leur camescope avant de le déposer.
Côté vente: le tableau est pire, les commerciaux sont payés à la prime. Tout le monde le savait. Ce qu’on pouvait difficilement imaginer, c’est le salaire fixe d’environ 600 euros mensuel bien inférieur au SMIC!
D’où un intérêt particulier pour le pauvre commercial à vendre le produit, non pas celui adapté au besoin du client, mais le plus rémunérateur en terme de prime pour lui-même: il faut bien manger et nourrir sa famille!
D’autant que ces primes ne sont pas fixes mais varient suivant les profils en fonction des accords passés entre le constructeur et la chaine de distribution.
Comme souvent ce n’est pas le méchant commercial qu’il faut blâmer, mais nos législateurs qui permettent des salaires fixes inférieurs au SMIC et nourrissent les dérives d’un tel système!
Dans la même logique abjecte, on retrouve une détermination des revendeurs à vous prémunir des vilaines pannes faisant pleurer les mamies (joli scénario!) en vous vendant des garanties de 3 ou 5 ans. Pure hérésie de part les statistiques de retour. En revanche, point d’hérésie question marge, puisque le distributeur se fait entre 50 et 100% de marge en vendant cette garantie…inutile!
Lorsque le fabricant anglais Dyson a décidé de garantir 5 ans ses aspirateurs, Darty a retiré tous les produits Dyson de ses rayons: vengeance pure à l’encontre du fabricant, car ce dernier l’empêchait alors de vendre des garanties juteuses! Que fait le législateur?
Autre révélation: les fabricants d’électroménagers comme d’électronique grand public réfléchissent dès la conception à ce que leurs produits n’aient pas plus de 10 ans de vie: réduire les coûts en changeant les process de fabrication, fragilisant certains composants tout en empêchant toute réparation!
Voyant le pot aux roses, une proposition de loi imposant aux constructeurs d’étiqueter la durée de vie moyenne de leurs produits avait été formulée mais étrangement celle-ci est restée aux oubliettes, malgré le Grenelle. Avantage à la consommation. Finies les réparations. Sacrés lobbies!
Afin de faire pression, on imagine aisément le pouvoir d’un Philips menaçant de ne pas implanter ou au contraire de démanteler une usine… ou hasard Dreux?
Les grands perdants du reportage d’hier soir étaient au final les magasins FNAC, Boulanger et Darty, vous savez le contrat de confiance, véritable slogan – publicité mensongère.
Les magasins ont de surcroît soit refuser l’interview pour commenter les caméras cachés et les conclusions des journalistes pour Darty, soit accepter les questions mais niant totalement les évidences pour Boulanger.
100% abject: pour les consommateurs et pour l’environnement!

Et la question qui tue: le lien entre Darty et Nicolas Sarkozy? Jean naturellement et plus exactement sa récente épouse Jessica Sebaoun-Darty: l’héritière de « l’empire » électroménager éponyme s’étant mariée au tout aussi récent administrateur de l’EPAD (avec son seul BAC L en poche). On ne prête qu’aux riches et souvent, on ne se marie qu’entre riches!

Comme quoi, toutes les entreprises médiatisées mènent, non pas à Rome, mais à Sarkozy! ;-)

Publicités

Une réflexion sur “Du Point Commun de Quick, GDF Suez et Darty…

  1. En ce qui concerne la question qui tue en fin d’article…Cela fait des années que la famille Darty n’a plus rien à voir avec cette chaine de magasins. Darty appartient désormais à un groupe financier (KESA) qui compte des enseignes differentes en angleterre, espagne, etc… Ca ne sert donc à rien d’imaginer une petite théorie de la conspiration du pouvoir, Sarkozy (et Jessica) n’ont décidement rien à voir avec les magasin Darty…

    J'aime

    1. Désolé Raymond de vous décevoir mais je ne sous entendais point un quelconque complot pour le sujet concernant Darty.
      Juste une coïncidence ;-)
      Mais après si vous voulez en voir un, livre à vous!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s