C'est le Bouquet: François Hollande se voit Président en 2012!

Sacré François. Le flan-à-Lunettes, celui qui a su mettre à genoux par sa mollesse et son laxisme le second parti de France en seulement 10 années, aspire à un autre « destin ».
Celles et ceux qui ont pu entendre ses paroles sur Radio UMP avec Elkabbach déguisé en journaliste ont dû boire du petit lait. L’impression qui en ressortait? « Mignon », « ridicule » ou « pathétique » dès les premiers échanges. C’est donc ça la gauche de l’après-Sarkozy, de 2012?

D’autant qu’initialement, la question posée semblait anodine. Elle portait sur le devenir de l’ancien secrétaire général du PS à la tête de la Cour des Comptes en lieu et place du poste laissé vacant par Philippe Séguin.
Par une originale pirouette, notre flan préféré s’est donc justifié auprès du jury qu’il n’était pas bon de mélanger les genres et de placer un homme politique pour présider une telle institution.
Argument difficile à gober, puisque les prédécesseurs Philippe Séguin et Pierre Joxe ont justement été parmi les meilleurs présidents du poil à gratter des finances de l’Etat.
Nicolas Sarkozy, himself, a même été durement touché par les derniers rapports de son « ami » pointant du doigt une hausse inexpliquée de 14% des fonctionnaires de l’Etat malgré la décentralisation aux collectivités locales, et une hausse dangereuse du déficit public l’horizon 2015.
Sentant le piège se refermer, le pauvre Hollande n’a eu donc comme justification que de balancer – volontairement ou involontairement nous ne le saurons jamais – que ce n’était pas son « destin », qu’il avait quitté ses fonctions à la tête du parti pseudo-socialiste, qu’il était ainsi libre de se porter candidat aux primaires et que surtout – petite phrase qui a dû plaire à « Titine » – il n’avait plus à jouer des seconds rôles, sous-entendu élégant pour dire « je mérite la présidence de la République ou rien ». Culotté, le bougre!

Mais le pire, ce n’est pas sa candidature grotesque, c’est surtout que sa stratégie pourrait fonctionner, malheureusement pour nous, le bon peuple de la France d’en bas.
Imaginons simplement la meute des chefaillons « présentables ». Politique-fiction pure. Les militants devront choisir en 2011 entre Ségolène, Martine, Royal, Peillon, Valls et Hollande. Ce qui fait déjà une belle brochette d’apprenti-socialiste. Delanoë se couchera platement pour rejoindre l’un des camps, le trône de la Mairie de Paris étant assez confortable. Hamon sera plus enclin à faire profil bas, histoire de rester disponible pour un éventuel ministère.
Pour être « LE » candidat: Qui a le plus de chance de rassembler? Qui est le garant de l’unité? Qui ne s’est pas rabaissé aux petites phrases assassines? Qui a la même sympathie « molle » mais « cordiale » que son ami Jacques Chirac, quoiqu’il fasse, quoiqu’il dise?François Hollande.
Son seul souci, un certain DSK mais le simple fait d’organiser au plus tôt les primaires en 2011 suffira à écarter sa candidature. Et puis de toute manière, il suffira de demander au camp adverse de sortir les photos compromettantes des parties de jambes en l’air du Bill Clinton français du FMI (dixit Frédéric Lefebvre) et l’affaire sera dans le sac.

Le reste ne sera que boulevard, d’où la zizanie pour être juste candidat officiel PS. Car devant une telle impopularité sarkozienne, il paraît plus qu’évident que le premier couillon venu labellisé opposition pourra se faire élire. D’autant plus facilement s’il arrive à rassembler au-delà de son camp notamment via les écolos et le Front de Gauche, et seul Hollande peut le faire de part ses talents de diplomate et de stratège comme son modèle le Jacquo.

Au final, le gentil François ne sera pas le meilleur président. Mais rappelons-nous simplement, qu’après l’hymne à la médiocrité de notre parodie de président actuel, dans une élection le but reste toujours de voter pour le moins mauvais candidat.

hollande présidentielles 2012

Publicités

Une réflexion sur “C'est le Bouquet: François Hollande se voit Président en 2012!

  1. Pour le flan à lunettes, bravo je cherchais comment le définir et j’ai aussi constaté que le poste de Philippe Seguin n’était pas assez bien pour lui, il vise plut haut, et franchement la brochette prévue pour 2012 côté socialistes ne m’ouvre pas l’appétit ! je dirais même que j’ai un espèce de refoulement venu de je ne sais où, mais dont je ne peux ignorer la présence au fur et à mesure que le temps passe. Alors aurons-nous à choisir entre le couple des amants désunis, les jeunes loups à dentiers, ou le féru des bicyclettes et de la plage à Paris ? il reste la mamie de Lille qui radote et le coureur de culottes d’Amérique, mais il risque d’avoir du boulot, car à New Work, on abandonne le pantalon pour les cuisses nues ! Donc de la volaille à saisir sur place, il n’aura pas le temps,… pas le temps….de tout faire….
    Bon lundi et toute mon amitié enneignée.
    genevieve

    J'aime

  2. Dans la série des petits livres roses on avait eu « Flanby hésite », « Le divorce de Flanby », « Flanby démissionne » (c’était sans doute le meilleur) ; moi je croyais que la série était terminée, vu le faible succès; je croyais que les quelques exemplaires subsistants était passés au pilon de l’indigence et voilà qu’on nous ressort un nouvel épisode avec « Flanby sur le trône? » . Quels talents , ces socialistes! Faire du neuf avec du vieux ! Nous démontrer que l’usine à idées est en panne et que l’on cède aux sirènes du story telling et du marketing politique!!! Cela a bien marché avec la droite la plus bête du monde alors pourquoi cela ne marcherait pas avec la gauche la plus mal inspirée du monde? Pendant ce temps là, on ne parle pas des vrais problèmes, on ne cherche pas de vrais solutions et the show must go on !!! Guy Debors doit jubiler dans sa tombe : plus que jamais la société du spectacle est en route. Alors deux solutions : continuez en 2010 à sourire (un peu jaune parfois) avec Cpolitic et à réfléchir en lisant ou relisant Castoriadis; Cela nous fera oublier la médiocrité du débat politique en France.

    J'aime

  3. Il est clair que Hollande serait moins mauvais que Sarközy. Mais les présidentielles sont encore loin, et les jeux ne sont pas faits.
    Le Parti de Gauche est la seule alternative viable face aux partis capitalistes dans lesquels il faut inclure le PS, et il faut lui donner toutes les chances dès à présent, dès les élections régionales de Mars. Mobilisons-nous.

    J'aime

  4. dites, vous les tant purs de la tant vraie gauche, puisqu’il va tout de même falloir un successeur à Sarkozy, proposez un nom qui ne nous fasse pas rire, pour voir.

    vous êtes mignons, tout de même.

    J'aime

    1. Je ne suis pas de la « vraie gauche » En revanche je peux tout de même vous proposer un nom moins risible que François Hollande, Royal, DSK et tous ceux de la gauche caviar de la pure tradition Mitterrandienne, un nom plus réaliste à côté de « gauche » et « socialiste » à savoir le ronchon Mélenchon.
      Après à savoir s’il ferait un bon président, je vous laisse seul juge. Savoir s’il a ses chances, en toute lucidité, non de part le nombre de gens rassemblés derrière lui.

      Pour compléter ma réponse, je laisse Lutopick répondre.

      J'aime

  5. Alors pour Mélenchon, heureusement qu’il y a peu de gens près à le suivre, vous n’avez rien de mieux dans votre besace ? Comme Président de la République, il est pas très représentatif, et il ne faut pas changer un borgne contre un aveugle, il faut donner le temps au temps et attendre puisque l’on fait celà depuis plusieurs années….. une révélation, tout au moins qui ne traine pas de casseroles derrière lui et qui sorte de ce qui est déjà usé ou même archi-usé, donc la perle rare ayant peu servi avec des idées neuves !…(je crois encore au père Noël).
    Bonne soirée à vous.
    genevieve

    J'aime

  6. J’ai souvent apprécié les commentaires de Geneviève -Bonne année à elle et aux autres Cpoliticfans – mais là elle croit vraiment au Père Noël : quelqu’un sans casseroles, pas encore usé et avec des idées neuves, je ne vois pas çà en magasin, d’un bout à l’autre de l’hémicycle !!! Malheureusement, on assistera surement encore une fois à un grand show marketté à droite comme à gauche et un vote qui sera un vote « contre » quelqu’un et pas un vote « pour » un projet. Et puis après tout, c’est peut être ce qui plait aux français : donner le pouvoir local à la gauche et le national à la droite – comme cela on peut caresser l’espoir que la politique sera équilibrée; J’avoue ne plus savoir ce qu’il faut faire, d’autant plus que je ne crois plus à l’homme (ou bien sûr à la femme ) providentiel(le). C’est peut être dans notre comportement de tous les jours que l’on peut participer à l’évolution de la société : en tant que consommateurs dans nos choix d’achats, en tant que membres d’asociations engagés, on peut montrer et démontrer notre volonté d’une société plus juste, qui mette l’économie au service de l’homme, en attente de plus de fraternité … Mais là encore certains jugeront que c’est de l’utopie et que de toutes façons c’est trop long comme démarche alors que faire ???

    J'aime

  7. A Loubomer…. je dirais merci pour une bonne année que je vous souhaite également, et pour le votre contre quelqu’un et pas un vote pour des projets et des décisions qui seraient à mettre en oeuvre pour redresser la situation de notre pays, on ne changera pas l’opportunisme de tous ceux qui voient tous les bienfaits qu’ils tireraient d’un poste à la tête du pays, et pas du tout, ce que le peuple français demande avec insistance pour un mieux être de sa vie.

    Chacun de ceux qui veulent se présenter, tirent la couverture à eux et ne pensent qu’à leur future gloire et nous endorment avec des mots ou des maux dont je sais que l’on n’y pourra rien, alors faut-il chercher comme nous dirait CPolitic le moins pire ou faire, comme moi, encore garder l’espoir, qu’un postulant n’ayant pas encore servi se présente comme notre « sauveur » je dirais désintéressé pour sa personne et tourné juste pour ne pas nous décevoir, vers nos nombreux problèmes. Mais bien sûr, nous ne sommes plus libres, puisque sous tutelle de l’Europe ! je suis bien pessimiste, j’ai cru en Nicolas et à sa hargne du début, la déception est rude, alors en me tournant vers la gauche, j’ai bien peur de faire encore une récidive que je passerai mon temps à regretter. Et mamie Martine en Présidente de la République ou Ségolène à l’Arc de tiomphe ou présidant le 14 juillet, alors là…. vous voyez, je prends vite un somnifère pour m’endormir et m’éloigner de ce mauvais rêve !….
    Bonne journée sous ce que le ciel en colère nous envoie.
    genevieve

    J'aime

  8. Mais le parti (parce que c’est un ensemble de personnes qu’il faut et non pas un homme idéal), le parti disais-je, qui mènera la France vers des cieux plus lumineux, c’est peut-être le moment de le constituer, et pour ce faire, Jean-Luc Mélenchon et d’autres, vous ouvrent a voie. Je ne prétends pas qu’il soit le messie (et personne ne le prétend), mais il est un homme politique intègre, sans casserole et dévoué aux valeurs de respect, d’équité et de solidarité nécessaires à la construction d’une république. Ne le rejetez pas sans avoir fait un geste pour connaître ses points de vue. Je vous-y aide en vous proposant ici le lien du blog de Jean-Luc Mélenchon et le lien vers le Parti de Gauche. Ne nous dispersons pas, il faut faire vite !

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/

    http://www.lepartidegauche.fr/

    Post Scriptum (je préfère maintenant l’écrire en toutes lettres): Je suis membre d’aucun parti politique, et j’ai toujours voté PS par défaut (une fois ou deux NPA) mais la trajectoire du Parti de Gauche et celle de Jean-Luc Mélenchon m’incite à leurs faire confiance pour porter mes idées et mes espoirs (dont vous pouvez prendre connaissance sur mon blog)

    J'aime

    1. C’est surtout Lutopick un homme certainement plus crédible pour défendre des valeurs de « Gauche » que ceux de la gauche caviar.
      En revanche, je suis bien plus critique concernant ses amis communistes « purs et durs » pour avoir vu le désastre d’une gestion par de successives municipalités dites « communiste » d’une ville sur plus de 30 ans: au final des hausses d’impôts locaux colossales, une mairie refaite à neuf 3 fois mais la population défavorisée de la ville ignorée. Et que dire de l’état physique de la ville: rues défoncées, HLM non-entretenues… (où partent les charges?)

      J'aime

  9. cpolitic et lutopick, vous tenez un discours très caricatural et tellement daté.

    Jean-Luc Mélenchon comme homme neuf et sans casserole ? Vous voulez rire sans doute !
    Juste un mini Chevènement – et on se souvient à quoi mena cette aventure…
    Aussi soufflé en costard que l’autre serait un flanc à lunettes…
    Qui il y a à peine plus d’un an était un historique apparatchik du Parti Socialiste…
    Preuve que le vocable réducteur de la gauche caviar est simplement éculé…

    Suffirait juste de « faire peuple » ? Mais Sarkozy le fait déjà très bien. mieux que personne.

    Jean-Luc Mélenchon ? Mais vous n’y croyez pas vous-même. Ce n’est pas lui qui battra Sarkozy. Moins encore que Ségolène Royal, c’est dire ! :-)

    Alors quoi, un peu de pragmatisme vous rendrait moins purs ? Vous le savez pourtant que celui qui battra Sarkozy viendra des rangs du PS. Aubry, Hollande, DSK, Peillon… je vais pas moi faire cadeau à Sarkozy de tirer à vue sur tout ce qui pourra se dresser sur sa route.

    Ensuite on abrogera la Vème République et on en aura fini avec cette personnalisation. Mais d’ici là, il faut leur arracher le pouvoir bordel !

    (et il se trouve, c’est ainsi pour l’heure, que par la volonté des électeurs, le Parti Socialiste, c’est peu ou prou une moitié de la gauche)

    J'aime

  10. @ Dedalus: Si vous voulez que les choses change, il faut un parti de gauche aux commandes. Et jusqu’à preuve du contraire, le PS est à droite. Il a soutenu l’Europe libérale et il soutient encore les lois libérales. Le PS ne sera plus jamais un parti de gauche; et Jean-Luc Mélenchon en est convaincu puisqu’il a quitté le PS pour créer un véritablement mouvement à gauche. Je le répète, il est un politique aguerri et un homme de convictions. Ne nous dispersons pas, il y a urgence à se mobiliser à gauche. Et pour cela Jean-Luc Mélenchon et le Parti de Gauche sont les seuls crédibles. Sous le fallacieux prétexte du TOUT sauf Sarközy, ne soutenons pas un parti qui penche si souvent à droite qu’on lui trouve parfois des airs de FN ( http://lemotjuste.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/06/10/manuel-valls-trop-de-noirs-dans-ma-ville.html n’est-ce pas Monsieur Valls).

    J'aime

  11. « il faut leur arracher le pouvoir bordel ! » Tout à fait d’accord. Arrachons le pouvoir à l’UMPS.
    Il est urgent de se mobiliser A GAUCHE. Et pour se faire, Jean-Luc Mélenchon est la seule voie crédible.

    J'aime

  12. « un discours très caricatural et tellement daté »
    Mais le soutien du PS à l’Europe libérale, l’abstention du PS sur des votes cruciaux à l’assemblée (l’aide aux banques pour ne citer que ça), ce n’est ni daté ni caricatural; c’est la triste vérité.
    Jean-Luc Mélenchon est la seule voie crédible à gauche.

    J'aime

  13. EH ben dis donc !! Flanby aura au moins réussi une chose : que çà cause sur Cpolitic autour de sa candidature à la candidature. Au travers des textes on voit aussi que nous sommes tous, peu ou prou, en attente d’un évènement : l’émergence d’un candidat capable de battre le petit agité de la droite cassoulet bling bling. Peut être cela manifeste-t-il notre impatience, voire notre colère ; mais après tout il reste encore deux ans et demi : suffisamment de temps pour qu’émerge un projet alternatif, porté par une équipe, avec un leader reconnu; En attendant, il nous reste à voter selon nos convictions lors des régionales et faire bloc contre le véritable blitzkrieg électoral que le national-sarkozysme a mis en place avec son charcuttage des circonscriptions – Il faut tout faire pour leur enlever même l’Alsace et ne rien céder sur les autres régions. Au quotidien on peut faire des efforts : consommer moins (ou autrement), rouler moins, fumer moins !!! Le but = payer moins de taxes à ceux qui nous gouvernent et dilapident notre héritage. On peut aussi dynamiter les pseudo débats organisés par Besson le Traitre sur l’identité nationale. Bref on peut être inventif et démontrer tous ensemble que non, nous ne sommes pas dupes et que oui nous en avons mare d’être pris pour des cons par les stratèges de la communication politique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s