H1N1: Les erreurs qui nous font prendre Roselyne…en Grippe!

Tous nos voeux Roselyne Bachelot. Une bonne année et une surtout une bonne Santé…

Hier, Peggy La Cochonne a annoncé sur la TV UMP, TF1 – l’équivalent radio restant Europe 1 -qu’elle résiliait la commande de 50 millions de vaccins pour sauver à la fois les finances publiques et sa propre tête. Tout le monde aura compris au final que Roselyne Bachelot ne peut plus prétendre raisonnablement au poste majeur qu’elle occupe, et doit donc démissionner sine die, par respect pour sa fonction ministérielle.

Les raisons
– Erreur n°1: L’inorganisation. L’objectif d’un ministre de la Santé est de protéger la population dont elle a la responsabilité et de coordonner les services compétents pour arriver à cette fin.
La première incompétence a été illustrée par l’inorganisation totale visible et invisible de la campagne de vaccination, les longues files d’attente, les moyens humains et financiers mises à disposition des professionnels de santé, comme la non-intégration des médecins du parcours de santé, auxquels s’ajoute des injustices flagrantes (les infirmières volontaires du public payé 2 fois moins que les infirmières libérales!)

– Erreur n°2: la prévision. De la même manière que pendant la canicule, un problème flagrant de prévision et surtout de fiabilité de cette prévision dans le risque encouru par la population a été constaté.
Comment alors bien réagir et proportionner au plus juste les moyens mis en action?
Comment comprendre que des « professionnels » puissent se tromper de plus de 85 millions de doses à acheter?
Dans le détail, cela donne: 94 millions de doses achetées. 5 millions utilisées seulement malgré le tapage médiatique et le relatif « succès » à un moment donné de cette vaccination.
9 millions de doses fournies gratuitement à l’OMS, généreux avec l’argent des autres, nouvelle devise UMP, pour masquer des incompétences en cascade. Afin d’être plus réaliste, il faut voir plutôt cette générosité comme une technique lamentable pour masquer les seulement « 5 millions » de doses utilisées.
Et certains, comme le virologue Bruno Lina, directeur du Centre national de référence des virus de la grippe, de se retrancher encore derrière l’annonce de novembre montrant l’inutilité de la double dose: « Tout ceci est lié au fait que, finalement, au cours de cette pandémie nous n’avons fait qu’accumuler d’excellentes nouvelles »: il ne fallait qu’une seule dose pour le vaccin et le virus n’était pas aussi dangereux qu’on l’avait cru…
C’est prouver alors une totale incompétence en algèbre. Même en divisant par 2, les doses commandées (dans le cas d’une annonce plus précoce), on obtient un 47 millions de doses. Bien loin, encore, des 5 millions réellement utilisées.

– Erreur n°3: la communication. Alimentée par les médias à la botte du pouvoir, et ceux en manque d’audience, une véritable avalanche d’informations alarmiste a été organisée, planifiée pour imposer l’idée gouvernementale de la vaccination. Au point que le résultat fut justement l’effet inverse, respectant l’adage, « trop d’informations tue l’information » dans la mesure où la population a été littéralement saoulé et s’est finalement inquiétée de la réelle utilité à se vacciner, impliquant une perte de confiance dans la parole de leur ministre de la Santé. Une telle paranoïa, à l’opposé du principe de précaution, et un tel fiasco qui ont même redonner de une crédibilité relative aux sectaires refusant les vaccins obligatoires comme le BCG, un comble!

– Erreur n°4: le choix des conseillers. Dans la mesure où les prévisions se sont révélées inexactes, les conseillers entourant la ministre sont donc clairement incompétents. Au fur et à mesure des enquêtes de certains « bons » journalistes, il s’est avéré de manière peu surprenante que ses conseillers comme la ministre partageaient leur appartenance au lobby pharmaceutique. Sur le simple plan professionnel, si la ministre s’est entourée de conseillers influençables, influencés voire corrompus, elle doit subir les conséquences directes et indirectes des fautes de ses conseillers. Quant à sa probité, elle ne peut être que mise en doute au plus haut point.

– Erreur n°5: Le manque d’Ethique. Roselyne Bachelot a empêché les médecins libéraux traditionnels, ceux du parcours santé, a rentré dans le plan de vaccination. Officiellement, les raisons ont été nombreuses et tellement changeantes que toute crédibilité a été perdue. Les praticiens excédés et frustrés ont eu droit à tout: « trop occupés avec leurs patients habituels », « pas de matériels réfrigérants adéquats », « vaccins livrés dans de trop petites doses peu pratiques » et même une cabale du gouvernement par l’intermédiaire des médias collabos – n’ayons pas peur des mots – expliquant que les médecins avaient tout intérêt à vacciner pour des raisons essentiellement pécuniaires. Sympathique…
Au final, Roselyne Bachelot a avoué hier soir, « enfin! » pourrait-on dire, que les laboratoires pharmaceutiques n’avaient pas livré en quantité suffisante les vaccins afin de réaliser une véritable campagne efficace et rapide via les médecins traditionnels dits « de famille ».
Et d’ajouter « la semaine prochaine, les médecins généralistes volontaires pourront vacciner dans leur cabinet ». Un culot sans limite! La semaine dernière ils étaient incompétents pour réaliser la vaccination eux-mêmes, et la deuxième semaine de 2010, ils feront partie intégrante du système de protection. De qui se moque-t-on?
Au delà de l’incompétence organisationnelle déjà précisé ci-dessus, c’est clairement un problème d’Ethique grave, une ministre qui ment aux professionnels dont elle a la charge et à la population dont elle a la vie entre les mains, qui est soulevé ici. Tout cela débouche sur une crise de confiance, sans précédent, la crise de la canicule étant clairement une anecdote à côté de la polémique actuelle et des sommes gaspillées mises en jeu. En parallèle, le douloureux problème de la discrimination des lots dits « avec adjuvants », sources de risques d’effets secondaires et « sans adjuvants » moins risqués. Inutile de dire que les problèmes rencontrés en Allemagne, les notables avaient droit aux lots sans adjuvants mais plus chers alors que le peuple d’en bas, ont été rencontrés dans tous les pays, y compris le nôtre, mais que bizarrement, en dehors des soucis directs des effets secondaires, les médias « classiques » n’ont pas investigués beaucoup plus.
Nul doute qu’un deuxième scandale se cache derrière le réel contenu des doses achetées, déjà que bon nombre des flacons de Tamiflu ont été livrés aux pouvoirs publics, avec une date d’utilisation plus que très avancée, les laboratoires Roche n’ayant pas trouvé d’autres moyens qu’une pandémie mondiale pour écouler de manière abjecte ses vieux stocks de son médicament phare.

– Erreur n°6: Les Finances Publiques
Raisonnons en comptable. Inutile d’être médecin ici. Depuis hier, annulation de la commande passée de 50 millions de doses soit une économie de 356 millions d’euros sur une gabegie de 869 millions. Gabegie estimée à 3 fois le plan cancer 2009 – 2013 par l’ancien président de la Croix Rouge française. Une insulte pour tous les malades donc, en plus d’une catastrophe financière en pleine crise et dans une France endettée jusqu’au cou.
Une résiliation rendue possible en vertu du code des marchés publics, seule l’autorité publique peut en effet résilier un marché sans qu’il y ait faute, mais elle doit respecter des règles définies dans les cahiers des clauses administratives générales (CCAG), ou dans les cahiers des clauses administratives particulières (CCAP) des marchés. (source LCI.fr)
Malheureusement pour Roselyne et l’Etat Français, le lobby pharmaceutique a tout intérêt à jouer la montre et se montrer peut conciliant, de part l’article 100 du code des marchés publics prévoyant « qu’en cas de résiliation du marché ouvrant droit à indemnisation, si les parties ne parviennent pas à un accord dans un délai de six mois à compter de la date de la résiliation sur le montant de l’indemnité, le pouvoir adjudicateur verse au titulaire, qui en fait la demande, le montant qu’il a proposé ».
Ainsi Sanofi-Pasteur semble suivre cette ligne « dure » car seulement 11 millions de doses ont été résiliées sur les 28 millions commandées. Pour les autres millions de vaccins (GlaxoSmithKline (50-32), Novartis(16-7))…« On négocie » Merci Roselyne…

Au final, comme à chaque fois après une crise, on retrouve naturellement la personne fautive essayant par tous les moyens de limiter la casse et de se justifier jusqu’à l’extrême: « Si c’était à refaire, je referais exactement la même chose » ou « On n’a jamais eu de grande crise parce qu’on en avait fait trop mais parce qu’on n’en avait pas fait assez », se présentant même en sauveuse de millions d’euros (sic!)
Une ministre incompétente et corrompue, dont on peut reprocher les incroyables connaissances de l’anatomie des rugbymen du calendrier des Dieux du Stade et ses interventions grotesques (les crocs roses!), mais qui ignore tout des enjeux et des critères de sérieux et d’honnêteté liés à son poste au ministère de la Santé.
On retrouve aussi les donneurs de leçon qui tentent de récupérer politiquement l’affaire, avec notamment un Jean-Marie le Guen, président du Conseil d’administration de l’AP/HP (Assistance publique/Hôpitaux de Paris) tout de même!, qui se plaignait en juillet dernier que la France n’en faisait pas assez. Curieusement, depuis que le fiasco est clairement établi, « Il trouve maintenant qu’on en fait trop ! » d’après Mme Bachelot, alors qu’évidemment la bienséance aurait voulu qu’il fasse profil bas…

La France est une fois de plus ridiculisée sur la scène internationale. Les finances publiques sont plombées encore une fois. Le mal est fait. L’objectif est maintenant que celui-ci ne se reproduise plus. Cela passe donc par une démission de l’actuelle parodie de ministre de la Santé et par une enquête parlementaire approfondie pour savoir jusqu’où les lobbies ont joué leur rôle néfaste dans la santé des français et dans les finances publiques.
Mais le pire viendra, le jour où une véritable pandémie mortelle se profilera: les français se souviendront de l’immoralité de cette ministre et de son équipe d’incapables, et ils ne feront alors pas confiance à leurs successeurs… malgré les vrais risques encourus. Une catastrophe sanitaire et humanitaire en perspective qui arrivera après avoir trop de fois « crier aux loups ».

Sources: LeMonde, Libé, LePoint, LCI.fr

Publicités

Une réflexion sur “H1N1: Les erreurs qui nous font prendre Roselyne…en Grippe!

  1. Donc on va voir son médecin parce que l’on est malade et si l’on est malade, je vois mal y additionner à ce moment là le vaccin…..autre possibilité, payer une consultation juste pour aller se faire vacciner + les 1 euro habituels, alors que c’est gratuit ailleurs que chez son médecin …..J’ai du mal à comprendre et estimer que les médecins vaccinent gratuitement et s’ils n’y avaient pas un intérêt (paiement par la sécurité sociale) pourquoi ont-ils tellement insisté ?
    Je suis sûre que vous allez avoir une réponse !….mais il n’y a pas 36 solutions, soit on va voir son médecin parce que l’on est malade et on rajoute pas le vaccin, soit il faut lui payer une consultation et 1 euro…pour avoir le vaccin…
    D’accord sur tout le reste très bien étudié, et franchement Roselyne doit passer de sales moments.
    bien amicalement et de la douceur dans la réponse !
    genevieve

    J'aime

  2. Même si les médecins avaient touché une prime de la part de la sécu pour vacciner, il ne faut pas oublier que toutes les personnes réquisitionnées souvent pour se retrouver dans des centres de vaccination vides, étaient payées elles aussi et en plus manquaient aux postes d’où elles avaient été retirées et que cela a un coup pas négligeable du tout.

    J'aime

  3. A hara kiri…..ce que vous dites est juste, mais il n’empêche que du côté du malade s’il va voir son médecin parce qu’il est malade et paye sa consultation + 1 euro, et donc on ne rajoute pas encore un vaccin pour ne pas agraver son cas, le bien portant qui veut juste se faire vacciner ne va pas aller payer une consultation + 1 euro alors que c’est gratuit ailleurs, c’est une partie du problème vu du côté du consultant, l’autre côté du problème étant que les médecins se font aussi payer par la sécu.
    Bon je pense que dans le cas où l’on dépense autant d’argent pour les vaccins, il est normal que les gens soient vaccinés gratuitement et non pas en allant payer une consultation à leur médecin avec les toujours 1 euro = 6,55 de leur poche, ce que l’on oublie souvent !…
    Enchantée de faire votre connaissance.
    bien amicalement
    genevieve

    J'aime

  4. Oui Geneviève

    Sauf que certains médecins avaient parlés, au début, de ne pas faire payer les malades et de n’être rémunéré que par une prime, ce qui coûtait à la sécu (mais sûrement moins que de payer des gens à rien faire dans des centres de vaccination) mais ne coûtait rien directement à la personne voulant se faire vacciner. Il était bien sûr hors de question de faire payer le patient pour une vaccination qui était gratuite.

    Cordialement

    J'aime

  5. A Hara Kiri… pour en finir je dirai que la consultation de mon médecin dans un centre de santé nécessite une attente de 2 h minimum, je voyais mal comment y rajouter une vaccination, ce qui aurait eu pour but de prolonger l’attente ! de mon côté, je ne suis pas vaccinée et n’ai pas été invitée à l’être, de plus étant allergique, je n’ai pas beaucoup entendu ce qu’il y avait lieu de faire pour les allergiques !
    Bonne journée à vous
    bien amicalement
    genevieve

    J'aime

  6. pfiou imaginez les fabricants de masque respiratoire ! les fabricants de solutions anti bactérienne ! mamamia que d’argent gaspiller dire que les deux thiere de la planète n’on pas de quoi se soigner , n’on pas de quoi manger , mais bon en tout cas on a notre beau écrans plat payer a credit ,qui sert d’interface entre ces politiko et nous !

    J'aime

    1. Et Roselyne et sa bande ont dû se gaver en prenant des actions de l’entreprise française leader mondial des masques adéquats, au bon moment!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s